AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2265117803
Éditeur : Fleuve Editions (03/05/2018)

Note moyenne : 4.05/5 (sur 424 notes)
Résumé :
Aux alentours de Grenoble, une voiture finit sa trajectoire dans un ravin après une course-poursuite avec la douane. Dans le coffre, le corps d'une femme. A la station-service où a été vu le conducteur pour la dernière fois, la vidéosurveillance est claire : l'homme n'est pas le propriétaire du véhicule.
Léane Morgan et Enaël Miraure sont une seule et même personne. L'institutrice reconvertie en reine du thriller a toujours tenu sa vie privée secrète. Sa vie... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (169) Voir plus Ajouter une critique
Kirzy
  04 mai 2018
Tox je suis, tox je reste. Dès que parait un nouveau Thilliez, je me jette dessus, c'est irrépressible et me l'enfile direct en intraveineuse. Et avec ce shoot 2018, la came fut particulièrement bonne.
Dès les premières pages, ferrée je suis. Mais comment fait Thilliez pour rendre autant addict son lecteur avec ce Manuscrit inachevé ?
1- il s'y éclate, le Francky, dans son bouquin. Ça se sent et c'est bon lorsqu'il parsème son récit de clins d'oeil ( à Conan Doyle et son Sherlock, à Stephen King et son Misery etc ). Et il nous livre une mise en abyme dans la mise en abyme avec un roman dans le roman de son roman et une héroïne écrivaine à succès de polar, comme lui quoi. Perso, ça m'aurait pas gêné d'en zapper une, mais bon ...
2- il a une capacité à se réinventer assez dingue en construisant ici un récit complexe gavé de sous-intrigues puissantes qui forcent l'interrogation et augmentent l'envie de résoudre l'enquête. Un vrai puzzle fou, une équation à X inconnues dans un univers très très sombre dans lequel tu croises des êtres d'une perversité assez inouïe sur fond de darknet et SM extrême. Et ce n'est jamais indigeste, pas d'overdose en vue. Sans doute grâce aux deux principaux personnages, vraiment très intéressants : Vic le flic hypermnésique et surtout Léane l'écrivaine en quête de vérité sur la disparition de sa fille, qui , elle, a occulté beaucoup de choses de son passé ( + un mari qui lui a perdu la mémoire suite à une agression ! ) Ce sont nos lampes-torches dans le récit pour essayer de comprendre tout ce qui s'y joue. On découvre tous les éléments de l'enquête avec eux, au fur et à mesure.
3- il s'amuse avec le lecteur comme dans une partie d'échecs dans laquelle on aurait toujours un coup de retard. Dès le prologue, on sait qu'il va falloir ouvrir l'oeil et que des indices seront disséminés dans le texte , des mots soulignés en fait. Mais comme je suis une sacrée buse, comme d'hab', je me suis faite avoir et n'ai quasi rien vu venir. Faut dire, que des misdirections, y en a un paquet qui t'attirent vers une piste pour mieux t'y fourvoyer et te détourner de la véritable action en cours. Tu doutes, tu doutes tout le temps. Tu reviens en arrière pour être sûr que tu n'as rien laissé passer. Et quel final !!!
Bref, un excellent thriller qui déploie toute la maestria de l'auteur, le tout porté par une plume alerte et soignée.
PS : si une âme charitable et perspicace a compris l'énigme des mots soulignés et autres, je ne serai que joie si elle m'éclairait un peu ...
Edit du 6 mai : youhou, pas si buse, j'ai trouvé la solution et le final prend tout son sel, quel coquin ce Thilliez !!!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          16597
marina53
  24 septembre 2018
Janvier 2014. En cette froide journée d'hiver, Sarah, 17 ans, part faire son jogging. Sa mère, Léane Morgan, étant absente, elle lui envoie une photo d'elle avec son portable. La jeune fille ne reviendra jamais...
Quatre ans plus tard. Quentin Rose, jeune voyou, braque, sous la menace de son Beretta, une station-service et vole une voiture à une pompe. Malheureusement, la douane n'est pas loin. Une course-poursuite s'engage et Quentin finit au fond d'un ravin. Appelés sur les lieux, les flics sont sous le choc lorsqu'ils découvrent le cadavre d'une jeune fille dans le coffre, le visage arraché, deux orbites creuses à la place des yeux, les deux mains manquantes. Au visionnage des caméras de surveillance, Vic Altran et son coéquipier, Vadim Morel, chargés de l'enquête, n'ont qu'une image très imprécise du conducteur de la voiture volée, qui plus est, munie d'un faux numéro de plaque.
Léane Morgan, elle, est devenue auteure de romans sous le pseudonyme Enaël Miraure. Elle a quitté la région, son mariage bat de l'aile depuis la disparition de sa fille. L'auteur présumé de cet enlèvement, Andy Jeanson, croupit en prison depuis 2 ans, dans l'attente de son procès. Sarah n'était visiblement pas sa seule victime puisqu'il a dévoilé à la police les différents lieux où étaient enterrés les corps des jeunes filles enlevées sauf celui de Sarah. Un coup de fil de Colin Bergeron, le policier en charge de cette enquête, l'informant que son mari a été agressé, va la contraindre à retourner chez elle...

Quelle noirceur dans ce manuscrit inachevé... D'un côté, Léane Morgan, mère éplorée depuis la disparition de sa fille dont le corps reste introuvable et auteure de thrillers, qui va devoir rejoindre sa région du nord. de l'autre, les V&V (Vic et Vadim), flics à la criminelle de Grenoble. Suite à la découverte du corps d'une jeune fille, ils ne s'imaginent pas un seul instant jusqu'où cette macabre découverte va les emmener. Deux histoires qui, immanquablement, vont finir par se rejoindre. Deux enquêtes complexes mais terriblement bien ficelées. Franck Thilliez joue avec le lecteur de bout en bout : des indices disséminés ici et là, des fausses pistes, des mots soulignés, un roman dans le roman. Nul doute que l'auteur maitrise parfaitement l'art du thriller. Les courts chapitres, aux fins accrocheuses, s'enchaînent rapidement, d'autant que l'on passe d'une histoire à l'autre. Ce roman profondément noir, où l'on côtoie meurtriers, dépeceurs et violeurs, nous plonge dans une ambiance glaçante et hostile, le climat pluvieux et froid aidant. Un roman jouissif, ingénieux et retors à souhait !
PS : Merci Kirzy pour tes éclairages !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          880
Antyryia
  07 mai 2018

J'ai le regret de vous annoncer qu'Antyryia s'est jeté par la fenêtre du troisième étage hier, et qu'il a atterri la tête la première sur le macadam. Autant vous dire qu'il n'en restait plus grand chose.
Je suis sa tante Harriette.
Mon neveu passait énormément de temps sur Babelio et même s'il n'a pas eu le temps de terminer sa dernière critique, je tenais à lui rendre hommage en vous restituant ce qu'il a eu le temps de rédiger à propos du récent roman de Franck Thilliez.
Il était pourtant tellement heureux le samedi 28 avril ! Il avait été à la médiathèque de Dainville où était organisée la sortie en avant-première mondiale du manuscrit inachevé et il était revenu tout rayonnant avec sa petite dédicace.
Il m'a notamment raconté que l'adaptation du film Puzzle avait été tournée et devrait être en salle courant 2019.
Il m'a appris qu'avec ce nouveau roman se déroulant entre la côte d'Opale et la région grenobloise, entre mer déchaînée l'hiver et montagnes enneigées, Thilliez avait essayé de créer un thriller à l'ambiance oppressante. Un roman dans lequel il avait procédé à une sorte de mise en abyme puisqu'un de ses personnages était également auteur de polars.
L'écrivain avait également annoncé que surprendre ses lecteurs, qui le connaissent bien désormais, était de plus en plus difficile mais qu'il avait essayé de les manipuler encore une fois en raisonnant différemment, en se mettant à leur place, pour que la surprise soit toujours au rendez-vous même chez les plus fidèles de ses fans.
Il m'a même fait part de l'intervention de l'adjointe au maire, dont le discours pertinent a permis de savoir que la lecture était une passion préférable à l'addiction aux tablettes ou aux films X ( sans blague ? ).
Et il s'est ensuite plongé dans son roman.
Il est resté enfermé chez lui, couvrant son cahier de notes, de réflexions, de formules mathématiques. Avant de s'arrêter à une vingtaine de pages de la fin et de se jeter par la fenêtre, encore incapable de résoudre l'énigme concoctée par le maître français ès thriller.
Je vous restitue donc au mieux le début de sa critique, qui devient de plus en plus chaotique au fur et à mesure.

* * *
En un mot : Vertigineux.
Pas de grande enquête scientifique en compagnie de Sharko et Hennebelle cette année, mais un one-shot à la construction magistrale. Rêver était déjà impressionnant de maîtrise en jouant avec les rêves et le temps, L'anneau de Moebius l'était également avec ses fenêtres futuristes, mais ici on est encore un cran au-dessus.
Le roman ne demande cependant qu'une seule fois un léger effort de la part du lecteur.
"Tu écris des choses tellement ... complexes et ... horribles."
Il y a donc plusieurs récits à l'intérieur du récit, et cette mise en abyme prend toute son ampleur au chapitre 4.
En effet, Léane Morgan, l'une des principales protagonistes du roman, est elle aussi un auteur de thrillers, qui plus est son dernier titre s'intitule le manuscrit inachevé. Et c'est la trame importante de son livre qui nous est alors révélé, elle même mettant en scène un auteur de thrillers avouant ses propres meurtres dans un roman inachevé. Dans un plagiat assumé de Misery de Stephen King, l'auteur sera séquestré par une institutrice qui l'obligera à écrire la fin de son livre, le torturera, et publiera finalement à son compte les aveux d'un véritable meurtrier.
"C'est de la fiction dans la fiction, vous voyez, ça reste donc de la fiction."
Sauf que vous retrouverez de nombreux éléments de cette histoire d'apparence très secondaire dans le récit principal. Comme des échos, des poupées russes qui n'en finiraient pas de s'empiler.
C'est comme si à l'intérieur d'une critique je publiais une autre critique, on ne serait pas sorti de l'auberge !
- - -
Salutations à toute la communauté Babelio.
Je profite qu'Antyryia se soit endormi pour vous dire rapidement ce que j'ai pensé du Manuscrit inachevé. Je suis sa compagne, Antyryiette.
Alors je ne vais pas vous rédiger quinze pages comme certains ( je ne vise personne, lol ), juste vous dire que le nouveau Thilliez est juste Fa-bu-leux, que je n'ai pas pu décrocher. J'ai vraiment vécu avec tous les personnages, je me suis faîte é-cor-chée, am-pu-tée, é-nu-clé-ée, en bref j'ai pris mon pied !
Je le déconseille aux âmes sensibles mais si vous avez envie d'une énigme bien tordue qui mettra vos nerfs et vos neurones à rude épreuve, foncez !!!
Vous allez vous faire char-cu-ter ! mdr ! ( 1 )
- - -
Il s'agit probablement du thriller le plus sanglant, le plus tordu et le plus éprouvant de l'auteur depuis ses premiers romans.
Deux histoires apparemment non liées constituent les trames du roman.
La première se déroule à Berck et ses environs et concerne donc cette femme écrivain, Léane. Voici quatre ans que sa fille Sarah a disparu. Et sa mort ne fait pour elle aucun doute puisque Andy Jeanson, meurtrier en série, était sur les lieux lors de la disparition. Derrière les barreaux depuis deux ans maintenant, il n'a cependant pas encore révélé l'emplacement du corps aux forces de l'ordre. Le manuscrit inachevé, le dernier roman de Léane, était comme une façon d'exorciser sa douleur, tandis que rien n'allait plus avec Jullian, son conjoint.
Ce dernier a refusé de croire à la mort de son enfant et a persisté à enquêter de son côté, s'acharnant au-delà de toute raison à croire à l'impossible. Le couple a fini par se séparer, leur façon de gérer la douleur étant trop différente. Qu'a découvert exactement Jullian ces dernières années ? Il est incapable de nous le révéler puisque suite à une agression, il a perdu la mémoire.
La seconde histoire se déroule au même moment, d'abord en Isère puis un peu partout en France.
Cette fois-ci le couple est formé par deux policiers : Vadim Morel et Vic Altran.
Le second a pour particularité de ne jamais rien oublier, pas le moindre évènement ou chiffre, à la façon de la jolie Poppy Montgomery dans la série Unforgettable.
"Vic souffrait d'hypermnésie, une faculté de tout retenir ou, plutôt, de ne rien oublier."
Beaucoup moins joli que l'actrice australienne : le cadavre qu'ils vont retrouver dans le coffre d'une ford grise accidentée. Une femme dont on a prélevé la peau du visage, les yeux, et dont on a tranché les deux mains. Afin de la rendre méconnaissable ? Les ramifications de leur enquête, qui ne fait que commencer, n'auront de cesse d'étendre leurs tentacules en formant une intrigue très dense dont il faudra démêler chaque fil. Pour quelle horrible vue d'ensemble ?
De quoi vous rendre complétement dingue ...

A partir de là la critique devient beaucoup plus confuse et consiste simplement en une série de notes prises rapidement. ( 2 )
- Deux histoires. Deux policiers surnommés V & V. Léane et son pseudo Enaël. Un amnésique et un hypermnésique. Tout marche par deux ? Pile ou face ? Deux tueurs ? Chambre 222. Il faut que je relise la page 22 et la page 222, l'indice qui me manque est forcément là, ça ne peut pas être un hasard.
- Un 4 X 4 parmi les véhicules cités.
4 X 4 ça fait 16.
16 X 16 = 256.
Et 256 c'est la moitié de 516 ! Comme par hasard c'est le nombre de cheveux qu'envoyait Andy Jeanson aux parents de ses victimes. 516 tueurs ?
- Tous ces personnages empruntés à Conan Doyle ... Watson, Moriarty, Adler ... Mais où est l'inspecteur Lestrade ?
- "Il y a forcément une explication à tout ce qui se passe." Mais laquelle ? Encore un indice, Jean-Pierre !
- Pizza, coca, eau, yaourts, pâtes, fromage, ketchup, dentifrice ( 3 )
- Toute l'histoire se passe aux alentours du réveillon de noël, qui ne sera pas festif pour tous les personnages. Le père noël pourrait-il être impliqué ?
- Et pourquoi tous ces palindromes surlignés ? DVD, Mammam, ressasser, Engage le jeu que je le gagne, 2882 ( le code de l'alarme ) et bien sûr Rêver : Thilliez n'en n'est pas à son coup d'essai et il est obsédé par les palindromes depuis longtemps.
- "Il ne faut pas toujours chercher derrière les écrivains de thrillers des êtres tourmentés ou des psychopathes." Et si l'auteur avait écrit ça pour que justement, on ne se méfie pas des romanciers ? Pour détourner notre attention ? S'il avait fait le coup ?
N'est-il pas question d'un auteur qui avoue tous ses crimes de façon détournée en écrivant un roman ?
Et si c'était ce qu'avait fait Franck Thilliez dans une ultime mise en abyme ? Avec la complicité de Caleb Traskman ?
Mais non ça ne colle pas comme scénario...
La réponse est sûrement dans la douleur.
"Jusqu'où pouvait-on aller dans la souffrance qu'on s'infligeait ?"
Je vais bientôt le savoir. Je vais ouvrir ma fenêtre et me précipiter dans le vide. Tout devrait alors me paraître évident.
* * *
"Il y avait, dans cette histoire, des noeuds plus obscurs, plus compliqués que ce qu'elle pouvait imaginer."
Autant vous l'avouer, ces noeuds, mon neveu ne les a jamais défaits même si quelques unes de ses réflexions étaient justes.
Paix à son âme.
Même s'il n'était pas très futé, c'était pas un mauvais bougre.
J'ai lu à mon tour ce fameux manuscrit inachevé qui l'a rendu complétement fou, et je dois dire qu'il m'en aura fallu du temps pour résoudre l'énigme, alors que tout était sous mon nez quasiment depuis le tout début ! Mais la réponse ne m'a sauté aux yeux que juste avant les révélations finales.
C'était vraiment un grand moment de lecture dont j'ai aussi bien apprécié le déroulé que la construction. Qui m'a parfois rappelé Hell.com de Patrick Senécal, avec ses entrées dans le Darkweb.
Le suspense a été omniprésent, Thilliez a réalisé un véritable travail d'orfèvre encore une fois où chaque petit détail prend tôt ou tard toute son importance.
Tout en nous malmenant, il nous permet de nous poser les bonnes questions au fur et à mesure que l'intrigue prend de la hauteur.
Je regrette simplement que la psychologie des personnages ne soit qu'effleurée au profit des multiples rebondissements. Quant à la fin, j'avoue qu'elle m'a laissé un goût amer, à la fois par son manque d'originalité, et parce qu'elle se base en partie sur une improbable coïncidence difficile à anticiper, alors que tout semblait pourtant jusqu'alors calculé au millimètre près.
Le manuscrit inachevé n'en demeure pas moins un très bon Thilliez qui propose un roman aussi original que marquant. Certaines scènes atroces, certaines perversions également, vont longtemps me rester en tête !

( 1 ) : Antyryia vivait pourtant seul à ma connaissance. Crise de somnambulisme ou tendance schizophrénique ? ( ndH )
( 2 ) : ndH ( note de tante Harriette )
( 3 ) : Je pense que mon neveu avait commencé à préparer une liste de courses. Il n'a jamais eu une alimentation très saine. Mais comme c'était dans son carnet, dans le doute, j'ai préféré vous restituer l'intégralité de ce que j'ai pu reconstituer. ( ndH )

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          6321
La_Bibliotheque_de_Juju
  25 juin 2018
C'est l'histoire d'une histoire dans l'histoire.
Ça y est, je vous embrouille déjà, je me prends pour Franck Thilliez. Car il n'y va pas de main morte le bougre pour prendre la tête de son lecteur et le laisser KO à la fin de sa lecture !
Le dernier Thilliez est une perle. Noire.
Une auteure célèbre, Léane, pleure la disparition de sa fille depuis plusieurs années, probablement assassinée par un tueur en série ignoble …
Deux policiers enquêtent après la découverte d'un corps de femme dans le coffre d'une voiture.
Deux histoires. Deux ambiances. Non, on a bien une seule ambiance noire et gluante qui va nous accompagner durant toute la lecture.
J'ai plongé en apnée dans cette sombre histoire pleine de personnes méchamment dérangées.
Thilliez fait partie des maîtres du genre en France aujourd'hui et son dernier opus ne me fait pas mentir. Je suis rarement déçu par le monsieur et cet opus m'a particulièrement captivé.
Thilliez indique dés le début qu'il va nous mener en bateau alors forcément on est vigilent ; Et pam, on tombe quand même dans le panneau … Il m'agace l'écrivain car je ne vois jamais rien venir !
Bref, je me suis régalé même si je ne suis pas certain d'avoir tout tout compris à l'intégralité des questions posées ? L'auteur a voulu que l'on découvre la solution à une énigme et je ne pense pas avoir tout saisi, si quelqu'un peut, en privé, m'éclairer, je lui serais éternellement reconnaissant !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          795
Bobby_The_Rasta_Lama
  15 juillet 2018
"Une MISDIRECTION consiste à d'attirer l'attention de l'auditoire sur un point insoupçonnable, pendant qu'une autre action est en cours."
(J. Bastardi Daumont, avocat pénaliste au barreau de Nice)
J'ai mis plusieurs livres dans mon baluchon de vacancière; et quoi de mieux que de commencer ce merveilleux temps de repos estival par un nouveau thriller du Maître Thilliez ?
500 pages dévorées un trois jours, une valeur sure...
Sauf que cette fois, le Maître est plus perfide que jamais, et il joue avec son fidèle lecteur comme un chat avec une souris.
"Le manuscrit inachevé" est un double concert grandiose des "Sisters of Disgrace" et de "Rage against the Crime", mais quand on veut réclamer "une autre", pour finir en beauté comme il se doit, il faut la chanter par nous-même !
Un roman en boîtes gigognes. Un livre dans un livre dans un livre.
Tous ressemblants, tous inachevés - si on le veut bien...
Les jeunes filles qui disparaissent, et qui réapparaissent en morceaux. Un /plusieurs (?) tueurs en série, à l'esprit tordu au possible. Un mélange entre le "Dragon rouge" et "Misery", mais pas que...
Malgré sa complexité, le récit est mené d'une main sure; on ne s'égare pas, même si parfois on peut se questionner sur les agissements de certains personnages. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Mais tout s'emboîte à la perfection jusqu'à la fin, qui reste... inachevée ? Achevée ? En tout cas, bien énigmatique... donc à vous de jouer !
"Juste un mot en avant, un xiphophore". Très important, comme je venais de réaliser à quatre heures du matin, après une nuit terrible...
Mais la VRAIE réponse n'est même pas là - ce serait d'oublier toutes les références à Sherlock Holmes, aux parties d'échecs légendaires, aux miroirs, à la dualité omniprésente (on perd nos repères dans toutes ces paires !). Et, bien sûr, à cette sacrée misdirection !
Ces palindromes soulignés dans le livre, servent-ils vraiment à quelque chose, ou ils ne font que nous faire tourner en rond ?
Tout comme les personnages de son roman, Thilliez détourne notre attention de choses essentielles pour trouver la solution de l'énigme.
Mais LESQUELLES de ces choses sont essentielles ? Nom de... !
Alors, je viens de trouver une solution qui pourrait plaire à Thilliez...
... de le kidnapper, de l'enchaîner dans un vieux fort au bord de la mer, et de le torturer avec les instruments dont il donne lui-même le mode d'emploi dans le livre qui est dans le livre... jusqu'à ce qu'il crache la vérité !
Il faudrait cependant faire attention de ne pas l'achever, parce que...*
* à vous de réfléchir pour finir la phrase !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          599

critiques presse (1)
Actualitte   21 juin 2018
Le manuscrit inachevé ne déroge pas à la règle. Un gros pavé de 525 pages, des morts, du sang qui gicle de partout, un flic attachant sur la corde raide, des enquêtes qui s’entrechoquent et une immersion dans les bas-fonds de l’âme humaine.

Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (55) Voir plus Ajouter une citation
AntyryiaAntyryia   28 avril 2018
Vous expliquez comment détruire de l'ADN à l'eau de Javel, vous rappelez que la chaux vive permet d'enterrer les corps sans laisser de traces ni d'odeurs, vous dévoilez certaines techniques de la police. Vous n'avez pas peur que cela ne nuise aux vrais flics ? Que des personnes malintentionnées puissent utiliser les idées de vos livres à mauvais escient ?
- L'éternel débat... Nous, les écrivains de romans policiers, participons à accroître la violence dans le monde, c'est cela ? Croyez-vous que les gens malintentionnés, comme vous dîtes, attendent mon livre pour passer à l'acte ? Qu'ils vont s'en servir comme d'un livre de recettes ? Quelqu'un qui commet un meurtre ou un viol frappe par pulsion, par haine, par colère, ou à cause de son enfance. Le roman n'est qu'un prétexte ou un élément déclencheur, si vous voulez.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
marina53marina53   24 septembre 2018
Léane essaya de comprendre. Depuis quand Jullian utilisait-il ce type d'application [de santé] ? Il détestait cette technologie qui gérait votre vie et vous permettait de maigrir, de vous sentir mieux, de connaître le nombre de pas effectués dans la journée. Il disait même qu'un jour les gens enverraient leur téléphone courir à leur place.
Commenter  J’apprécie          280
ladesiderienneladesiderienne   08 juillet 2018
Une sirène hurla dans le désert minéral des montagnes. Quentin enchaîna les accélérations, les rétrogradages, comme dans un jeu vidéo. Mêmes sensations, le ticket pour l'enfer en plus. Une première fois, il évita un parapet de peu et frôla le précipice. Les pneus arrière crissèrent, le véhicule zigzagua mais tint bon. Quentin poussa un cri de rage, il venait de distancer ses poursuivants d'une cinquantaine de mètres. Aussi fort que son pilote virtuel sur le circuit du Nürburgring.
Sa dernière pensée fut pour sa mère quand la Faucheuse lui composta son billet, trois virages plus loin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
ladesiderienneladesiderienne   16 juillet 2018
- C'est horrible, un déni de grossesse, vous savez ?
Dans certains cas, l’utérus de la mère ne se développe pas vers l'avant comme lors d'une grossesse normale, mais s'étire vers le haut. Le bébé grandit le long de la colonne vertébrale et se développe debout, comme pour passer inaperçu, se cacher d'une mère qui ne veut pas de lui. Vous imaginez le traumatisme du gosse, alors qu'il n'est même pas encore né ? Les médecins disent qu'on ne garde aucune mémoire de nos premières années. Mais un enfant né d'un déni... Je suis persuadée qu'il a ce rejet au fond de lui, un rejet qui le ronge, le ronge...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          91
llenallena   03 septembre 2018
Et puis, sa découverte dans les poubelles... Certaines des mères en déni considèrent l'être qu'elles ont mis au monde comme un déchet plutôt qu'un être humain.
(...) Les médecins disent qu'on ne garde aucune mémoire de nos premières années. Mais un enfant né d'un déni... Je suis persuadée qu'il a ce rejet au fond de lui, un rejet qui le ronge, le ronge...
Commenter  J’apprécie          150
Videos de Franck Thilliez (107) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Franck Thilliez
Franck Thilliez est engagé auprès de l'Institut Pasteur depuis quelques années. Au cours de son interrogatoire, il a tenu à nous parler du lien qui lit son roman Pandemia à son engagement.
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Franck Thilliez, auteur de polars (facile pour les fans)

Franck Thilliez est né...

à Lille
à Bruxelles
à Annecy
à Paris

15 questions
303 lecteurs ont répondu
Thème : Franck ThilliezCréer un quiz sur ce livre
.. ..