AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782081261372
136 pages
Éditeur : Flammarion (19/10/2011)
3.96/5   28 notes
Résumé :
C'est une lectrice encore plus redoutable et avisée que Stefan Bollmann et Laure Adler introduisent dans ce volume les Femmes qui lisent sont de plus en plus dangereuses, tout en poursuivant l'exploration du thème de la lecture féminine et de sa représentation. La lecture de romans, méprisée par les hommes et considérée par eux comme une perte de temps, commence à porter ses fruits pour les femmes. Des siècles durant, leur addiction à la lecture a été blâmée parce q... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Bazart
  14 avril 2020
Ce livre est la suite du célèbre ouvrage : Les femmes qui lisent son dangereuses le beau livre de Laure Adler et de Stefan Bollmann, et apparait ici dans une nouvelle édition
Cet ouvrage est un très beau panorama de l'écriture au féminin à travers les siècles et se targue de décrire le travail des écrivaines incontournables de l'Histoire, comme Jane Austen, depuis le Moyen Âge avec Hildegarde von Bingen et Christine de Pisan, jusqu'à l'époque contemporaine avec Carson McCullers, Marguerite Yourcenar, Anaïs Nin, Simone de Beauvoir, Marguerite Duras, Françoise Sagan – ou plus récemment Toni Morrison, Isabel Allende ou Arundhati Roy , soit le portrait d'une cinquantaine des auteures qui auront comptés dans la littérature mondiale .
Si les très grands noms de la littérature au féminin ne sont évidemment pas oubliées (Virginia Woolf, George Sand, Colette...) d'autres comme Johanna Spyri Milena Jesenka, ou encore Erika Mann ont moins passé le cap des années, et c'est tout à l'honneur des auteurs du livre de leur redonner de la postérité et de les faire connaitre au grand public avide de découvrir des grands noms méconnus de la littérature féminine.
"Lire c'est disparaitre, lire c'est faire corps avec soi meme . Lire c'est éteindre le bruit des autres pour tenter d'atteindre sa propre mélodie."
Parrallélement aux textes on appréciera un choix des tableaux particulièrement judicieux de Cindy Shermann en passant par Edwar Hopper!
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          350
maylibel
  28 février 2012
Cet ouvrage emprunte la structure du livre "Les femmes qui lisent sont dangereuses", dont il constitue une suite revendiquée. Mêmes auteurs, une sélection d'oeuvres bien pensée, des chapitres aux thèmes intéressants et des analyses d'images très fines… "Les femmes qui lisent sont de plus en plus dangereuses" est un ouvrage au moins aussi instructif que le premier opus. Il permet une promenade très agréable parmi des toiles plus ou moins connues ayant en commun de représenter une ou plusieurs femmes et des livres. Une toile de James Tissot côtoie ainsi aussi bien un tableau d'Edward Hopper qu'une photographie de Cindy Sherman. Ces superbes images permettent mine de rien d'étudier la condition féminine à différentes époques, notamment l'accès plus ou moins compliqué des femmes à l'instruction. Bref, plus de 130 pages à savourer… À quand un tome 3 ?
Commenter  J’apprécie          90
abo2008
  07 février 2014

En s'appuyant sur des peintures et des photographies (plus rare), les auteurs nous font découvrir les différentes facettes de la lecture des femmes. Les auteurs nous promènent à travers les différentes perceptions de la lecture des femmes par les hommes et essaient de nous faire prendre conscience de ce que cette pratique a apporté à ces dernières.
Ce livre est la suite du célèbre ouvrage : « Les femmes qui lisent sont dangereuses », que je n'ai pas encore lu. J'ai trouvé les textes très instructifs et j'ai appris beaucoup de choses sur un sujet sur lequel je ne m'étais jamais penché. J'aurais cependant préféré que l'auteur choisisse une approche chronologique car j'ai eu du mal à cerner certains éléments. Mais peut-être est-ce le cas dans le premier tome. Ce que j'ai préféré, ce sont les analyses de tableaux. L'auteur, tout en nous faisant découvrir des aspects du tableau que nous ne voyons pas forcément du premier coup d'oeil, replace la peinture (ou la photo) dans son contexte historique et l'analyse afin d'en dégager sa signification. Comme on peut s'en douter, chaque oeuvre met en scène une femme avec un livre.
J'ai trouvé le choix des tableaux judicieux et il y a peu d'oeuvre que je n'ai pas aimées. J'ai été agréablement surprise de voir que les auteurs n'ont pas choisi les oeuvres parmi les plus célèbres : j'ai ainsi pu faire d'agréable découverte.
Lien : http://hellody.canalblog.com/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
cindy33
  10 septembre 2020
J'ai trouvé passionnant ce beau livre qui présente de nombreuses oeuvres d'art mettant en scène « les femmes et les livres » à travers les siècles. Prendre le temps de contempler les oeuvres et les « lire » est très apaisant. Les explications accompagnant chaque oeuvre sont précises, concises et instructives. J'ai aussi beaucoup aimé les intermèdes plus philosophiques qui apportent une richesse à la réflexion globale du rapport aux livres des femmes. C'est un beau livre que je suis ravie d'avoir eu sur mon chemin.
Commenter  J’apprécie          00
MLaureDub
  25 novembre 2013
Très beau livre instructif et admirablement illustré !
Cependant,le titre de la page 111 m'a fait grincer les dents :
"Pour palier à la monotonie... " Non seulement le verbe s'écrit avec deux l'mais il est transitif !
"Pour pallier la monotonie" est correct !
Dommage !
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (1)
NonFiction   15 mai 2012
La suite d’une exploration passionnante des représentations de la lecture féminine.
Lire la critique sur le site : NonFiction
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
marysedepe81marysedepe81   16 mai 2012
Lire, c'est disparaître.
Lire c'est faire corps avec soi-même.
Lire, c'est éteindre le bruit des autres pour tenter d'atteindre sa propre mélodie.
Lire c'est se mettre en retrait du monde - pour pouvoir mieux y rentrer quand cela nous chante
Commenter  J’apprécie          130
BazartBazart   13 avril 2020
"Lire c'est disparaitre, lire c'est faire corps avec soi meme . Lire c'est éteindre le bruit des autres pour tenter d'atteindre sa propre mélodie."
Commenter  J’apprécie          150
cindy33cindy33   09 septembre 2020
Le plus mauvais des livres n’est pas aussi mauvais que la plus parfaite indifférence qui n’ouvre jamais un livre.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Laure Adler (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Laure Adler
Laure Adler : le privilège de l'âge
autres livres classés : beau livreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Arts et littérature ...

Quelle romancière publie "Les Hauts de Hurle-vent" en 1847 ?

Charlotte Brontë
Anne Brontë
Emily Brontë

16 questions
747 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , art , musique , peinture , cinemaCréer un quiz sur ce livre