AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782867444920
54 pages
Éditeur : P.O.L. (05/10/1995)

Note moyenne : 3.6/5 (sur 45 notes)
Résumé :
Un journal, une lettre d’amour, un livre. Des phrases dites ou écrites, tout uniment, comme des appels à l’amant adoré à la fois fictif et réel, de qui provient l’écriture, vers qui elle va. Cet amour qui aspire l’entier désir d’un être pour un autre être, sa vie. Avec la mort également puissante et présente, les vagues de découragement, la panique du néant proche et de la perte. Tout est là, de l’œuvre et de la vie vécues ensemble dans le même mouvement exigeant et... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
fanfanouche24
  19 novembre 2015
un très bref texte de Marguerite Duras, qu'une amie m'avait offert , en 1999.... connaissant ma prédilection pour cette auteure... Etrange... je ne lis cet écrit que maintenant....
Lignes qui se présentent à la fois comme un monologue de l'écrivain, et un dialogue avec l'homme qu'elle aime, et qui partagera les dernières années de son existence, Yann Andrea...
Un texte fulgurant qui fait mal...et bouleverse. Il est question bien sûr de ce qui a occupé Marguerite Duras toute sa vie: l'écriture, centrale, essentielle, vitale... comme l'Amour, tout aussi vital... mais parallèlement, se profile de façon répétitive et lancinante, la peur de la mort, l'angoisse de la fin absolue, l'expression de la panique totale...qui signifie aussi la perte , la séparation d'avec l'être aimé...
"C'est tellement dur de mourir.
A un certain moment de la vie, les choses sont finies.
Je le sens comme ça: les choses sont finies.
C'est comme ça.

Silence, et puis.
je vous aimerai jusqu'à ma mort.
Je vais essayer de ne pas mourir trop tôt.
C'est tout ce que j'ai à faire." (p. 26)

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          480
marina53
  03 juillet 2012
Un tout petit livre, très étrange et remarquable.
On reconnait l'écriture de Marguerite Duras: elle écrit comme elle parle, avec des phrases courtes.
Ce petit roman n'est constitué que de mots jetés sur papier, des pensées intuitives, une échappatoire à l'amour. Marguerite Duras s'adresse à son amant, avec amour, peur, amertume et regret.
A découvrir, "c'est tout".
Des petits riens qui font un bien fou.
Commenter  J’apprécie          320
carolectrice
  10 août 2019
Dans ce très court texte méconnu et inclassable, Duras livre des bribes de réflexion, d'abord sous la forme d'un dialogue avec Yann Andrea Steiner, écrivain qui fut son amant, alors qu'elle est malade. L'auteure évoque l'écriture qui, si elle n'a jamais sauvé personne, sert à savoir écrire. Elle parle de la mort, de l'oubli, de l'amour, de ses amants, de la Chine, comme si, à l'approche de la mort lui revenait par saccades tout ce qu'elle n'a pas su dire, du moins pas comme ça, pas nu comme ça. Le tout est écrit avec des indications de temps (dates, "plus tard", etc.) sous la forme d'un journal qui court de novembre 1994 au 1er août de l'année d'après, au bout de quelques pages elle dialogue avec elle-même, essayant par l'écriture d'échapper au néant qui menace de la dérober à son amour et au monde. Très beau et touchant, comme d'habitude.
Commenter  J’apprécie          10
ChezLo
  18 décembre 2010
Comme si elle écrivait des bribes de notes dans un journal personnel, une femme livre ses pensées sur l'écriture, se confie à un amant, évoque sa crainte de la mort, de la perte de l'écriture, de la perte de l'amour de l'autre...
Un ouvrage très mince. Des paragraphes courts, des dialogues suspendus, de courtes réflexions. L'écriture.
Yann Andréa Steiner comme elle l'a appelé, a réellement partagé la fin de la vie de Marguerite Duras et lui a envoyé, alors qu'il n'avait qu'une vingtaine d'années, des quantités de lettres concises.
Pour son ultime livre, Marguerite Duras a confié l'écriture à la main de son amant, sous sa dictée. Les phrases ont alors une double résonance. (...)
Lien : http://chezlorraine.blogspot..
Commenter  J’apprécie          60
Marti94
  02 novembre 2013
Des propos de Marguerite qui cheminent vers la mort mais toujours dans l'amour de Yann Andrea Steiner. C'est fort. Elle écrit « je me sens écraser d'exister, ça me donne envie d'écrire ». J'ai acheté ce petit livre dans une librairie poussiéreuse de Granville, en Normandie, sorte de caverne d'Ali Baba où l'on trouve des merveilles, au cours d'un week-end pluvieux mais enivrant passé avec mon chéri.
Lu en mai 2012
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
line70line70   19 mars 2011
Le ciel est vide.
Ça fait des années que j'aime cet homme.
Un homme que je n'ai pas encore nommé.
Un homme que j'aime.
Un homme qui me quittera.
Le reste, devant, derrière moi, avant et après moi, ça m'indiffère.
Je t'aime.
Commenter  J’apprécie          200
ChezLoChezLo   18 décembre 2010
Tu peux maintenant ouvrir ton coeur. C'est moi peut-être. Je ne suis pas
perdue pour toi.

Silence, et puis.

Pour adoucir la vie ?
Personne ne le sait. Il faut essayer de vivre. Il ne faut pas se jeter dans
la mort.
C'est tout.
C'est tout ce que j'ai à dire.
Commenter  J’apprécie          120
fanfanouche24fanfanouche24   19 novembre 2015
C'est tellement dur de mourir.
A un certain moment de la vie, les choses sont finies.
Je le sens comme ça: les choses sont finies.
C'est comme ça.

Silence, et puis.

je vous aimerai jusqu'à ma mort.
Je vais essayer de ne pas mourir trop tôt.
C'est tout ce que j'ai à faire. (p. 26)
Commenter  J’apprécie          100
marina53marina53   04 juillet 2012
Viens.
Je n'aime rien.
Je viendrais autour de toi.
Viens à côté de moi.
C'est tout.
Je veux être à l'abri de çà.
Viens vite me mettre quelque part.
Commenter  J’apprécie          140
marina53marina53   03 juillet 2012
Je ne sais pas où je vais.
J'ai peur.
Partons ensemble sur la route.
Viens vite.
Je vais t'envoyer des lettres.
C'est tout.
Ça fait peur d'écrire.
Y'a des trucs comme ça qui me font peur.
Commenter  J’apprécie          70

Videos de Marguerite Duras (205) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marguerite Duras
LA QUÊTE D'IDENTITÉ DE JULIA "Qui êtes-vous ? " Voilà bien une première question à poser à JULIA SOLOMONOFF. On passera sur la notice biographique qui aligne réalisatrice, scénariste, productrice, occasionnellement comédienne. On notera que c'est une passe-frontières sud-nord avec des études faites en Argentine et un enseignement universitaire donné aujourd'hui à New-York. De Marguerite Duras, elle retient cette idée que la vie menée ici ou là inspire livres et films. En 2005, son premier long métrage, "Hermanas", posait déjà la question des vécus et des ressentis géolocalisés de deux soeurs fuyant la dictature argentine aux États-Unis et en Espagne. Elle renouvelle cette quête du "Qui suis-je ?", du "Comment trouver ma place?" avec son dernier film (sorti en France en 2018) et présenté à Biarritz dans un "focus" consacré aux relations Amérique Latine-États-Unis. Deux interrogations de Nico (excellent Guillermo Pfenning), un acteur de série, star en Argentine, en rupture amoureuse au pays et en galères diverses à New-York qui vaque de petits boulots en petits boulots. Et fait du babysitting pour 3 dollars et six sous. de quoi ne jamais se sentir à sa place, d'autant que les seules caméras devant lesquelles se planter servent à la télésurveillance; d'autant que son "look" le fait plus blanc mâle new-Yorkais que nounou latino. Une situation que Julia Solomonoff a pu connaître dans son parcours mais qu'elle transpose malicieusement chez un homme. Il lui reste, comme dans cette rencontre, à jouer sur le titre de cette fiction remarquablement tenue : "Nadie nos mira" ou "Nobody's watching", c'est selon ... Ph. L
+ Lire la suite
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Marguerite DURAS

Quel est le bon titre de sa bibliographie ?

L'Homme assis dans le corridor
L'Homme assis dans le couloir
L'Homme assis dans le boudoir
L'Homme assis dans le fumoir

20 questions
162 lecteurs ont répondu
Thème : Marguerite DurasCréer un quiz sur ce livre