AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2207149749
Éditeur : Denoël (07/03/2019)

Note moyenne : 4.04/5 (sur 14 notes)
Résumé :
Humain, animal, pour survivre ils iront au bout d’eux-mêmes. Un roman sauvage et puissant.
Dans l’obscurité dense de la forêt népalaise, Mara découvre deux très jeunes enfants ligotés à un arbre. Elle sait qu’elle ne devrait pas s’en mêler.
Pourtant, elle les délivre, et fuit avec eux vers la grande ville où ils pourront se cacher.

Vingt ans plus tard, dans une autre forêt, au milieu des volcans du Kamtchatka, débarque un groupe de ch... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
Tostaky61
  18 mars 2019
Vous connaissez Sandrine Collette ?
Mais si, elle écrit des guides touristiques.
Elle vous envoie visiter des endroits insolites avec montée d'adrénaline garantie.
Elle vous invite à dormir dans des endroits et dans des conditions que vous n'auriez jamais imaginé.
Elle vous enchaine dans une cave.
Vous l'accompagnez en vendanges.
Vous affrontez les rigueurs du froid et de la neige en haute montagne.
Elle vous fait découvrir la Patagonie.
Et puis les nuits dans les logements insolites, elle vous y entraîne aussi, dormir dans une carcasse de voiture, ça vous dit ?
Elle va même jusqu'à vous inviter en croisière sur un mini-bateau dans une eau déchaînée.
Dans son nouveau catalogue de petits plaisirs pour grands frissons elle vous emmène à la chasse. Mais attention, on est bien chez Sandrine Collette,  on part pas chasser la caille et le perdreau, ah non, on chasse le gros, le lourd, le dangereux. Je vous l'ai dit, faut que vous en ayez pour votre argent.
Que vos poils se hérissent.
Que votre tension atteigne les sommets.
Que votre sang se fige.
Bref bienvenue dans... Animal.
En grande professionnelle, Sandrine choisit les meilleurs endroits du monde, pour la beauté du lieu, l'exotisme, le dépaysement. Ici, elle vous entraîne donc entre le Kamtchatka et le Népal. Ça vous plaît ?
Ah ! Y a un truc que j'ai noté chez Sandrine Collette, elle adore les enfants... elle les adore tellement que je me demande si elle en mange pas.......
Animal ça commence par une histoire d'enfants justement. Un petit garçon et une petite fille que Mara, une jeune veuve, va sauver d'une mort certaine et tenter d'élever.
Animal c'est Nun et Nin, que la vie réunie puis.... mais chut ! Je n'en dirai pas plus.
Surtout que dans Animal, il ne faut pas faire de bruit. Il ne faut pas attirer la bête.
Alors un conseil, faites vous discret. Tournez les pages lentement. Mais soyez sur vos gardes, on vous guette.
Vaincre sa peur en l'affrontant c'est le défi que se lance Lior. Elle veut se confronter au  plus bel animal du monde, le plus dangereux, capable de vous ôter la vie d'un coup de patte.
Enfin, sous la plume de la romancière, le plus dangereux, il a souvent deux pattes.
En tout cas, après nous avoir bien promené dans cette partie du monde, ses forêts,  ses lacs, sa nature, sa beauté et sa misère, Sandrine Collette nous réserve ici une fin... inattendue.
Quand à moi, puisqu'une fois de plus j'ai survécu, je ne défais pas mes valises, je suis prêt pour le prochain périple,  alors dites-moi Sandrine, on va où maintenant ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          395
gruz
  12 mars 2019
De livre en livre, Sandrine Collette continue de développer des thèmes récurrents qui lui sont chers, tout en arrivant à se renouveler à chaque fois. La nature y est omniprésente, tel un protagoniste à part entière, où que se déroule son intrigue de par le monde.
Ses précédents romans, comme Juste après la vague, poussaient déjà ses personnages à aller au bout d'eux-même, à chercher leur part d'animalité pour survivre. Avec Animal, l'auteure pousse le concept dans ses retranchements. Un récit viscéral qui ne peut laisser de glace.
Le pari initial me semblait risqué, à ainsi mettre en scène des chasseurs de loisirs, ceux qui parcourent le monde en quête de bêtes exotiques. N'ayant aucune sympathie pour ce genre de personnes (doux euphémisme), je savais dès le départ que j'allais avoir des difficultés à me projeter dans cette histoire. Mais peu à peu, pas à pas, j'y suis entré parce que le récit est bien plus complexe qu'il n'y parait.
C'est là où l'immense talent de Sandrine Collette prend toute sa dimension. Népal, Kamtchatka, vastes étendues de nature sauvage. Et des personnages qui vont aller au bout d'eux-même. L'un des sujets n'est pas la chasse, mais la confrontation parfois brutale entre l'homme et la nature.
Mais pas que… Dès les première pages, l'écrivaine brouille les pistes. Là où ses collègues de plume se contentent en général d'un prologue ramassé sur quelques pages, Sandrine Collette propose une introduction immersive de 22 pages. Avant d'ouvrir le livre, vous étiez confortablement installés chez vous. Au bout de ce prologue vous voilà confronté au dénuement total de la campagne népalaise.
Tout au long du roman, vous ne saurez pas où vous allez mettre les pieds. Animal est un livre aventure, où la nature et la dureté de l'existence mènent le bal.
Revenons à nos chasseurs, à la poursuite d'un ours hors norme. Prédation. Mais qui chasse qui d'ailleurs ? Un combat à la vie à la mort.
Sandrine Collette est un paradoxe. Elle raconte des histoires proches de la nature. Elle parle de ce que les protagonistes ressentent dans leurs tripes. Mais elle le fait avec une plume particulièrement soignée. Une écriture poétique qui sait mettre des mots sur l'animalité des hommes. Et capter l'essence même de l'environnement hostile, des campagnes désertiques comme des villes inhumaines.
Sandrine Collette a un talent fou, un talent unique. Avec un tel récit qui rappelle que nous sommes liés à la terre, elle arrive à faire entrer en résonance les ressentis de tous les protagonistes, humains et animaux. Et ce, même quand ils semblent éloignés de nos valeurs. Parce que chaque être a son histoire, ses racines et une vie qui n'a rien de simple.
Les 50 dernières pages de ce court roman risquent fort de vous mettre à terre, de vous chambouler. de changer votre vision des choses.
Animal est un roman viscéral, brutal, mais sublimé par l'écriture fouillée de Sandrine Collette. Un histoire obsessionnelle, un récit de résilience aussi. Déstabilisant par son contexte et par les étonnantes pistes empruntées. C'est aussi ça la magie de la littérature.
Lien : https://gruznamur.com/2019/0..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
domeva
  11 mars 2019
Je ne sais pas ce que je vais réussir à dire de plus sur le talent de Sandrine Colette que ce qui a déjà été dit à maintes reprises.
Ce nouveau roman,comme chacun de ceux qu'elle a écrits,explore un univers spécifique(ici le Népal,le Kamchatka),le monde des chasseurs de fauves(ours,tigres) qui côtoie celui des miséreux qui survivent difficilement.
Quand on la lit,on pourrait penser qu'elle a vécu sur les lieux qu'elle décrit,partagé la traque à l'ours mais aussi qu'elle est entrée dans l'esprit de celui-ci dont on admire l'intelligence qui lui permet de déjouer les pièges qu'on lui tend,comme s'il avait lui-même appris des humains qui veulent le tuer.
Le titre prend tout son sens car l'Animal c'est l'homme autant que la bête dont on ne saurait dire qui est le plus cruel.
L'auteure a ce don,qu'on ne rencontre pas toujours chez d'autres écrivains,de nous faire ressentir l'angoisse,le froid,la révolte devant la cruauté,l'absurdité de la chasse aux trophées,une véritable empathie pour l'animal qui triomphe de l'humain.
Merci,Sandrine Collette,pour tous ces univers que vous avez bien voulu partager avec nous,les lecteurs.J'ai déjà hâte de vous suivre dans une autre de vos aventures.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Dupuisalex
  19 mars 2019
Animal de Sandrine Collette
Premier soir dans les forêts népalaise, Mara partait pour relever les collets, lorsqu'elle trouva le premier enfant. le soir suivant , c'etait le second enfant qu'elle détachait d'un arbre. Plusieurs fois Mara hesita a aller rattacher les enfants là où il été, mais elle préféra fuir avec eux.
Dans la forêt de kamtchatka, un groupe de sept chasseurs, parmis eux Lior, une chasseuses à L'instinct animal, traque un ours. Celui ci les a repéré et va pousser la jeune femme au delà de ses limites.
Voici le troisième romans de Sandrine Collette que je lis. J' ai été déçu.
Trop de longueurs, soporifique.
Le livre traite de chasse, essentiellement de chasse.
La 4 eme de couv' Avait l air prometteuse, mais je suis passé à côté du sujet et n'ai rien ressenti pour les personnage.
Commenter  J’apprécie          100
nathaliebullat
  18 mars 2019
chronique Nathalie Bullat 18/03/2019
Sandrine Collette c 'est une plume empreinte de Nature. Une fois de plus elle nous entraîne vers des paysages à la fois majestueux et hostiles du Népal à la péninsule du Kamtchatka, en Russie. Les dialogues ici sont peu nombreux mais les images sont saisissantes !!
L' homme serait-il le pire des prédateurs ? Bien qu'il soit question de chasse à l'ours et au tigre, le message sous-jacent du roman n'est pas un éloge de la chasse, il évoque la lisière entre notre humanité et animalité ainsi que la difficulté de vivre sans connaitre ses origines.
Mara recueillera deux enfants abandonnés dans la jungle Népalaise. Son choix ne lui apportera que des problèmes. Elle fuira le bidonville où elle travaille comme couturière et prendra une décision qui bouleversera à jamais l'avenir des deux enfants .
Quelques années plus tard deux jeunes citadins, Hadrien et sa compagne Lior partent pour une chasse à l'ours en Russie Occidentale. Hadrien a toujours vécu à Paris, il n'aime pas la chasse. Il est à la fois fasciné et effrayé par l'attitude de Lior, par le défi qu'elle s'est lancé ! Mais qui est le plus intelligent , qui est le plus cruel ? l'ours ou le chasseur ?
Dans la dernière partie du roman Lior et Hadrien se rendent au Népal pour une curieuse quête. Ici c'est le tigre que l'on craint. On rencontre un étrange chasseur aussi sauvage que les bêtes, vivant seul sur sa colline, il parait totalement déshumanisé. Croisera-t-il le chemin des deux jeunes gens ? Après quel monstre Lior court-elle ? Hadrien est envahi par un sentiment de désastre imminent. L'auteure nous embarque dans un aventure palpitante où l'humain retrouve son instinct animal .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
AntyryiaAntyryia   22 mars 2019
Le destin, ça tourne dans n'importe quel sens.
Le destin, cela vous endort comme si tout allait bien - pour mieux vous surprendre ensuite.
Commenter  J’apprécie          80
CannetilleCannetille   21 mars 2019
Dans les contes, se dit Hadrien depuis sa somnolence, les personnages n’ont de cesse d’échapper aux monstres qui peuplent la nuit et les bois. Lior, elle, leur court derrière. Elle entre dans les collines obscures, écarte les lianes et les ronces, écoute les bruits vers lesquels elle se précipite en silence – grognements, râles, déchirements. Pourquoi, nom de Dieu, pense Hadrien. Pour voir. Pour éprouver l’effroi. Pour essayer encore une fois de croire que, lorsqu’on les a tués, les monstres ne renaissent pas, nulle part, ni dans la forêt ni dans la tête.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
SiabelleSiabelle   19 mars 2019
À cet instant, Hadrien croit presque que, s'il jure de laisser la bête en vie, celle-ci épargnera sa femme. Un échange tacite, quaisi magique, qu'il jette dans l'air d'une pureté sidérante. Un espoir stupide, de ceux qu'ont les hommes en détresse et qui leur font promettre n'importe quoi - demande-moi n'importe quoi -, seuls dans le choeur d'une église, parce qu'il n'y a pas d'autre lieu où aller, et personne d'autre pour écouter. Mais le ciel ne demande jamais rien, et il n'écoute même pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
AntyryiaAntyryia   20 mars 2019
Le mérite, cela n’existe que dans le regard des autres.
Commenter  J’apprécie          180
SiabelleSiabelle   18 mars 2019
Le vieux Vlad, lui, a entendu parler de ces bêtes étranges qui jouent avec les chasseurs, les surclassant en vitesse, en connaissance de la montagne, en ruses qu'ils manient avec une étonnante opportunité.
Commenter  J’apprécie          90
Videos de Sandrine Collette (36) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sandrine Collette
Dans son roman Juste après la vague, Sandrine Collette aborde le thème malheureusement très actuel de la catastrophe naturelle ? L'histoire, menée selon les règles du suspense, est oppressante et nous serre à la gorge... ? Tout le talent de l'auteure est ici de sublimer sa peur panique de l'eau jusqu'à nous la transmettre... ?
Ce roman est l'un de nos coups de c?ur 2018
?? bit.ly/JusteApresLaVague
autres livres classés : chasseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Animal - Sandrine Collette

Quels sont les noms donnés par Mara aux 2 enfants trouvés ligotés ?

Man et Bat
Nun et Nin
Bon et Vin
Gun et Gin

15 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Animal de Sandrine ColletteCréer un quiz sur ce livre