AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782330038915
58 pages
Actes Sud Junior (14/01/2015)
3.64/5   93 notes
Résumé :
Lorsqu'elle rencontre Olivier sur internet, elle a enfin le sentiment de pouvoir tout partager avec quelqu'un. Y compris ses pensées les plus secrètes, ses peines parfois aussi. Malgré les mises en gardes de ses parents, leurs craintes de la voir sortir avec un garçon plus âgé qu'elle, l'influence qu'il a sur elle grandit. Au point de s'enfuir avec lui, d'être prête à le suivre n'importe où, jusqu'au bout. Pourtant, au fil de leur échappée nocturne, son instinct rep... >Voir plus
Que lire après Tout foutre en l'airVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (36) Voir plus Ajouter une critique
3,64

sur 93 notes
5
10 avis
4
14 avis
3
6 avis
2
0 avis
1
0 avis
Un petit roman percutant et incisif sur le mal-être adolescent et les dérives qui peuvent en découler. Sur internet et la détresse de certains adeptes. Sur la vie, ambivalente et qui mérite d'être appréciée pour ce qu'elle apporte que ce soit en bon ou en moins bon.

Emouvant, vif, c'est avec un style saccadé qui essouffle que l'auteur nous emmène dans des scènes de vie courante, dans la psychologie d'une adolescente en mal de vivre qui doute surtout beaucoup. Ca se lit d'une traite sans respirer et on en ressort sans souffle et secoué au plus profond par cette véracité vitale.
Commenter  J’apprécie          290
Pour ceux qui ne la connaîtraient pas encore, la collection « D'une seule voix » chez Acte Sud invite le lecteur à partager, l'espace d'un court instant, la vie d'un(e) adolescent(e) confronté(e) à un événement qui va faire naître tant chez le personnage que chez le lecteur des émotions fortes. Ces émotions sont partagées par le biais d'un récit à la première personne qui fait du lecteur un témoin compatissant parce que souvent directement concerné par les problématiques soulevées, la cible privilégiée étant, bien évidemment, les adolescents. La brièveté du texte est également une des marques de fabrique de la collection : l'histoire tient en quelques dizaines de pages et la narration vise l'efficacité. Tout foutre en l'air ne déroge pas à ces « règles » : c'est l'histoire d'une jeune fille qui a rencontré sur Internet un jeune homme qui est plus âgé qu'elle de quatre ans ; ensemble, ils se rendent dans un immeuble en chantier où ils ne seront vus de personne. L'appréhension de la jeune fille est accompagné d'un lancinant « On va le faire ce soir », sorte de mantra autopersuasif auquel elle s'accroche comme pour se convaincre que la décision prise est la bonne. Peu à peu, émerge le mal-être de l'adolescente qui laisse finalement assez peu de doute sur le véritable sens de la phrase sus-citée. L'ensemble est bien écrit et expose de manière assez convaincante les hésitations et les peurs de la narratrice, on sent véritablement l'urgence de la situation. La prise de conscience du personnage est cependant peut-être un peu rapide… mais il est certain que le format plaira aux adolescents.

Lien : http://aperto-libro.over-blo..
Commenter  J’apprécie          250
"Ce soir, on va le faire"... La narratrice, une jeune adolescente, fugue de chez elle pour retrouver un garçon dont elle a fait la connaissance sur le Net et dont elle se sent très proche et surtout comprise, ce qui n'est pas le cas avec ses parents. Cette période de l'adolescence est compliquée pour elle et avec son petit ami, ils croient avoir trouvé une solution à leur mal-être. Mais au dernier moment, la jeune fille doute, hésite, alors qu'Olivier est plus que jamais décidé. le suivra-t-elle jusqu'au bout ?
C'est dans le cadre du lycée où je travaille que j'ai découvert ce titre et voyant l'engouement qu'il avait suscité chez certains élèves, j'ai eu envie de le découvrir. Ce court roman jeunesse d'une cinquantaine de pages se lit très vite. de plus il est addictif, une fois commencé on a du mal à le lâcher ! Comme les jeunes, je me demandais ce que le titre recouvrait (à vous de le découvrir si vous lisez ce livre...) le prénom du jeune homme révélé qu'à l'extrême fin contribue aussi à maintenir le suspense et la tension jusqu'au bout. Je pense qu'en tant que lecteurs on peut s'identifier rétrospectivement aux personnages qui vivent l'adolescence avec un certain mal-être, cela peut nous rappeler des souvenirs et nous rend plus proche la narratrice. Par ailleurs, l'écriture d'Antoine Dole m'a beaucoup plu, elle est travaillée et poétique, elle parle à notre imagination. C'est très rare chez moi mais quand j'ai eu fini de lire ce roman, je l'ai lu une seconde fois car il m'a vraiment touchée et a suscité beaucoup d'émotions en moi.
Commenter  J’apprécie          170
Résumé :
Elle (car aucun prénom ne la désigne tout au long de l'histoire) est bien plus jeune qu'Olivier lorsqu'ils se rencontrent sur un site internet. Elle n'avait jamais connu quelqu'un comme ça auparavant. Il est plus mature et c'est probablement pour ça qu'elle se confie si facilement à lui. Cette jeune adolescente en manque de repères va laisser ses sentiments et sa confiance envers celui qu'elle aime prendre le dessus. Un soir, alors que ses parents ont appris qu'elle sortait avec un garçon plus âgé, une dispute éclate à la maison. Mais peu importe, c'est fini. Elle s'en va car il l'attend. Ils ont tout prévu, ce soir ils vont le faire. Ils courent à travers la ville sous une pluie battante qui masque les larmes sur leurs visages. Une fuite interminable pendant laquelle elle va douter, presque jusqu'au point de tout abandonner…

Avis personnel :
Un livre très court, qui se lit en moins d'une heure, « Tout foutre en l'air » m'a énormément plu. le personnage principal n'ayant pas de nom, je pense que n'importe qui peut se retrouver en elle, et c'est ce que beaucoup d'adolescents cherchent à faire à travers la lecture. Ce roman nous sensibilise aux dangers des connaissances virtuelles mais par-dessus tout, il nous montre à quel point nous sommes vulnérables à l'adolescence. L'amour, on en a tous entendu parler, on en a tous plus ou moins rêvé, à travers des livres, des séries, ou encore des films. Mais pour nous autres, adolescents, combien ont déjà eu la chance de le connaître, le véritable amour ? Je pense que rares sont ceux qui à 16 ans connaissent ou ont connu un amour qu'on peut qualifier de « véritable ». Et c'est de ça dont va prendre conscience l'héroïne de l'histoire au cours de sa fuite. Cette prise de conscience, le lecteur la vit avec elle au cours de la lecture. Antoine DOLE a travaillé l'expression des sentiments de façon tellement réaliste que moi, simple lectrice, j'ai eu l'impression de comprendre ce qu'elle ressentait, et pourquoi elle le ressentait. C'est une belle leçon de vie que traduit ce roman. C'est un plaisir de l'avoir lu et je le recommande fortement.
Je lui mets la note de 4.5/5 qu'il mérite amplement !
(Mathilde J.)

****
Nous suivons une jeune dont on ne sait ni son nom ni pourquoi elle s’enfuit de chez elle avec ce jeune homme, Olivier. Il a 4 ans de plus, son père dit que c’est trop, mais elle, elle croit l’aimer. Il doivent le faire, tous les deux, ensemble. Tout était planifié, ils en avaient discuté pendant des heures sur internet. Main dans la main ils s’enfuient dans la nuit, sous la pluie, pour rejoindre un immeuble en construction. Ils montent les interminables escaliers en se répétant qu’ils vont le faire. C’est le grand moment, elle hésite, elle n’a plus envie, elle veut vivre...
Mon avis :
J'ai beaucoup aimé ce roman, bien que très court. J'ai tout de suite été plongée dans l'histoire du fait de l'incipit in medias res, le lecteur arrive en plein milieu d'une action. C'est cela qui m'a permis de vouloir lire la suite. Le fait que l'auteur dévoile les éléments de l'histoire et les réponses au fur et à mesure du récit est intriguant. Il rend chaque nouvel élément accrocheur à l'histoire.
Les sentiments éprouvés par la jeune fille, dont on ne connait rien, même pas le nom, sont bien décrits. Cela permet aux lecteurs de ressentir les mêmes émotions que le personnage tel que la peur ou l'adrénaline. Le récit qui pourrait être réel est à la fois triste et bouleversant. Il met en garde contre les dangers d'internet et les rencontres indésirables que pourrait faire une jeune fille triste et perdue.
J'ai donc globalement très apprécié ce livre, il était poignant et l'auteur met en place tous les moyens permettant de tenir le lecteur en haleine et lui donner envie de continuer et finir son roman.
Je lui mets donc la note de 4.5/5 et le recommande pour tous. même les petits lecteurs car il est court et se lit très vite.
(Virginie S)

***-***
Résumé
La narratrice, une adolescente, fait une rencontre sur internet. Elle tombe amoureuse de ce garçon, Olivier. Ses parents ne la comprennent pas. Ils lui disent d’arrêter de le fréquenter. Sous l’effet de l’amour, la narratrice va quitter la maison familiale en fuguant et retrouver Olivier devant chez elle. Ça y est, ils vont le faire. Son compagnon réchauffe toutes les cellules de son corps. Ils décident de s’abriter de la pluie au 20eme étage d’un immeuble. Ils vont enfin pouvoir le faire.
Mon avis : Ce livre est une critique de l’adolescence et des cyber-rencontres. Le livre est bien rédigé et l’auteur ne mâche pas ses mots. Le livre donne très peu de détails et le rythme est très élevé. On est accroché pendant tout le livre. La fin est inattendue. Je recommande ce livre.
(Théo)
****-****

L’envie d’aller jusqu’au bout.
Une jeune fille dont on ne connaîtra jamais le nom, n’en peu plus, elle est à bout et veux tout plaquer. Celle-ci s’enfuit de chez elle en compagnie de son petit copain Olivier, c’est lui qui lui a ouvert les yeux et en raison de leur amour, ils vont le faire ensemble. En courant sous la pluie, et en se rapprochant de son objectif, peu à peu l’esprit de la rebelle va s’embrouiller, laissant place à la réalité…
L’auteur Antoine Dole est né le 28 octobre 1981. Il est non seulement écrivain mais aussi scénariste, il écrit aussi sous le pseudonyme de Mr Tan. Il est l’auteur de fictions, et de bandes dessinées.
Ce récit est plutôt court et facile à lire, de plus, nous sommes quasiment tout de suite dans l’action, c’est une chose que j’apprécie. Cette histoire a aussi du sens, elle nous fait réfléchir et comprendre que la vie a des bas mais aussi des hauts. Par contre, ce que je n’ai pas apprécié c’est la longueur de la description de la fuite, après quelques pages, je jugeais déjà trop répétitives toutes ces descriptions. J’aurais préféré que le superflu soit remplacé par un petit évènement imprévu par exemple. Mais dans l’ensemble j’aimais bien ce livre.
Ma note : 3/5
(Sylvia)

Commenter  J’apprécie          40
Si vous avez lu ses romans précédents, vous savez sans doute que l'on entre dans un texte d'Antoine Dole sur la pointe des pieds, en se demandant de quelle façon il va s'y prendre pour nous serrer les tripes. On s'attend à être bousculé, éprouvé, à en sortir rincé. Celui-là ne déroge pas à la règle, évidemment.

Une nuit froide et humide. Des trombes d'eau. « Les gouttières crachent une eau crasseuse qui dilue les murs, les couleurs ». Une ado quitte ses parents en claquant la porte. Elle part retrouver celui qu'elle aime. Ce soir, ils vont le faire. Ensemble ils courent sous la pluie. Leur destination ? Un immeuble en construction. La fin de l'histoire ? Ne compter pas sur moi pour vous la raconter.

Comme de coutume dans cette collection, une seule voix. La narratrice est cette gamine en fuite. Ses mots disent d'abord sa détermination. Son ras le bol aussi. de ces parents qu'elle ne supporte plus. « Combien de fois j'ai eu l'impression de vivre en dehors de tout cela, à coté, en marge. Mon existence sur leurs contours, jamais tout à fait dans leur vie à eux. » Marre de « toutes ces choses qu'on dit qu'on fera et qu'on ne fait jamais. » Alors, elle va le faire. Son amoureux a quatre ans de plus. Elle l'a rencontré sur internet. Ses parents ont découvert leurs échanges et l'ont privée d'ordi. Ils l'ont mise en garde, ont voulu la raisonner. Ça n'a fait que renforcer sa volonté de passer à l'acte. Mais plus la nuit avance et plus son discours évolue. Il évolue jusqu'à…

Décidément, j'adore la plume d'Antoine Dole. Ses phrases courtes, tendues, sa capacité à décrire les fêlures et la souffrance. Sa relation au corps, sa façon unique de lier le psychique et le physique, de glisser les mots sous la peau, de retranscrire les sensations les plus intimes sans en faire des caisses. Sa force d'évocation est sidérante, il lui suffit d'une phrase pour que l'image se forme, s'imprime sur la rétine du lecteur, y laisse une trace indélébile.
Lien : http://litterature-a-blog.bl..
Commenter  J’apprécie          160


critiques presse (2)
Ricochet
30 avril 2015
Antoine Dole, au terme d’un travail stylistique minutieux, parvient ici à donner consistance et vraisemblance à la confidence à laquelle le récit de la narratrice donne lieu.
Lire la critique sur le site : Ricochet
HistoiresSansFin
10 février 2015
C'est une heure de la vie d'une adolescente que nous suivons avec Tout foutre en l'air, une heure pendant laquelle tout pourrait basculer. À moins que l'espoir en un avenir meilleur change tout au dernier moment... Un roman de la collection « d'une seule voix » sur le mal-être des ados et les risques des rencontres internet, plein d'espoir finalement.
Lire la critique sur le site : HistoiresSansFin
Citations et extraits (29) Voir plus Ajouter une citation
Est-ce que j’en ai vraiment envie ? Toutes ces choses qu’on dit qu’on fera, et qu’on ne fait jamais. Nouvelle coiffure. Se mettre au sport. Réviser les cours. Prendre de l’avance. Vivre. Lâcher son téléphone. Se foutre en l’air
Se foutre en l’air.
Tout foutre en l’air.
Commenter  J’apprécie          100
Il me sourit. Depuis que je l'ai rencontré, le froid ne cesse de reculer au-dedans, comme si des siècles de saisons mortes avaient vu naître un soleil.
Commenter  J’apprécie          170
Leurs "Ca va ?" qui ne déclenchent plus rien que des "Oui bien, et toi ?" quand le dedans veut se vomir.
Depuis que je l'ai rencontré, le froid ne cesse de reculer au-dedans, comme si des siècles de saisons mortes avaient vu naître un soleil.
Commenter  J’apprécie          100
Et tout a changé, doucement, sans que personne, ne s’en rende compte. J’ai cessé de faire partie des miens à ce moment précis. Un décalage, millimétrique, entre leurs vies et la mienne, imperceptible mais là, comme un fossé entre nous.
Commenter  J’apprécie          100
Tu crois qu'ils comprendront ? Tu crois qu'ils m'en voudront ? Est-ce que tu penses qu'ils s'en rendront seulement compte ? Mon absence, comme un point de néant. Et leurs vies, lancées à cent à l'heure, impossibles à saisir, à attraper, à garder contre soi, est-ce que leur monde à eux s'arrêtera de tourner même une brève seconde ? Combien de fois j'ai eu l'impression de vivre en dehors de tout cela, à côté, en marge. Mon existence sur leurs contours, jamais tout à fait dans leurs vies à eux.
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Antoine Dole (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Antoine Dole
#rentréejeunesse #rl2023 #jeunesse #rentréejeunesse #rl2023 #jeunesse
Passager de l'été de Jean-Philippe Blondel → En librairie le 23 août 2023 !
Animaux du Japon de Fleur Daugey et Sande Thommen → En librairie le 1er novembre 2023 !
Pourquoi on mange des animaux ? de Nina Metais et Alice Chemama → En librairie le 13 septembre 2023 !
Jules César à la conquête de la Gaule d'Olivier Blin et Vincent Bergier → En librairie le 30 août 2023 !
L'incroyable aventure des nombres de Carina Louart et Joanna Rzezak → En librairie le 30 août 2023 !
Planète en guerre, planète en paix de Véronique Corgibet et Éric Héliot → En librairie le 11 octobre 2023 !
Par hasard ! Petites et grandes découvertes inattendues de Christian Choux, Didier Baraud et Nathalie Choux → En librairie le 11 octobre 2023 !
Circorama de Coline Garcia et Nathalie Bertholio → En librairie le 1er novembre 2023 !
Aux Îles d'Aurelia Coulaty et Clément Thoby → En librairie le 11 octobre 2023 !
Trois fois rien de Julien Dufresne-Lamy → En librairie le 23 août 2023 !
Bienvenue dans les maisons extraordinaires de Peggy Nille → En librairie le 4 octobre 2023 !
Kouaf kouaf de Walter Glassof → En librairie le 6 septembre 2023 !
Le Terrible Grand Méchant Enfant de Thomas Gabison et Clémence Paldacci → En librairie le 6 septembre 2023 !
Le Monstre du placard n'aime pas ses fesses ! d'Antoine Dole et Bruno Salamone → En librairie le 27 septembre 2023 !
Sirocco et le royaume des courants d'air de Benoît Chieux et Alain Gagnol → En librairie le 15 novembre 2023 !
Au bureau d'information de monsieur Hibou de Junko Shibuya → En librairie le 30 août 2023 !
Rosalinde et le prince somnambule de Denis Baronnet et Gaëtan Dorémus → En librairie le 23 août 2023 !
Litchi d'Armelle Modéré → En librairie le 6 septembre 2023 !
Le Plus Grand Secret du monde d'Alia Cardyn et Violette Imagine → En librairie le 11 octobre 2023 !
Le voyage de la petite hérissonne de Guillaume Poyet et Amandine Laprun → En librairie le 1er novembre 2023 !
Tadellala de Jessie Magana et Stéphane Kiehl → En librairie le 4 octobre 2023 !
Une histoire de dodo d'Aurore Petit → En librairie le 4 octobre 2023 !
Crocolou Une journée pleine d'émotions ! d'Ophélie Texier → En librairie le 23 août 2023 !
Le Sapin de Noël de Crocolou d'Ophélie Texier → En librairie le 4 octobre 2023 !
Amour flou d'Emile Cucherousset et Marie Novion → En librairie le 1er novembre 2023 !
Les Quiquoi et le Curupira de Laurent Rivelaygue et Olivier Tallec → En librairie le 1er novembre 2023 !
+ Lire la suite
autres livres classés : suicideVoir plus
Les plus populaires : Jeune Adulte Voir plus


Lecteurs (173) Voir plus



Quiz Voir plus

Ce qui ne nous tue pas

Comment s'appelle les deux amies de Lola ?

Clémence et Cali
Lola et Simone
Juliette et Claire
Mathilde et Adélaïde

7 questions
16 lecteurs ont répondu
Thème : Ce qui ne nous tue pas de Antoine DoleCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..