AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Marie-Odile Delacour (Éditeur scientifique)Jean-René Huleu (Éditeur scientifique)
EAN : 9782246392217
Éditeur : Grasset (04/01/1989)
4.19/5   13 notes
Résumé :
Destin exceptionnel que celui de cette jeune femme russe, apatride vagabonde, qui, à vingt ans, parcourait les sables, les villes et les oasis du sud algérien. Petit reporter habillée en homme, à la musulmane, sorte de Tintin réincarné dans un corps de femme, elle bravait tous les interdits avec une audace tranquille, un mépris du conformisme et une soif insatiable de liberté. Fragments de journaux, reportages, récits et nouvelles, ces Écrits sur le sable, plus de m... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
cascasimir
  19 juin 2019
Isabelle Eberhardt fut brûlée par le soleil du désert... L'Amazone des sables!
Elle était aventurière, vagabonde, disciple d'une confrérie, maraboute, reporter de guerre et mystique !
Elle laissa son empreinte, dans le sable, en noircissant des centaines de pages de notes et de récits, alors qu'elle n'avait pas 27 ans.

Le cavalier, vêtu des gandouras et de burnous blancs, avec le chapelet noir des Qadriya, la main droite dans un mouchoir rouge pour tenir les rênes, c'est Isabelle déguisée en homme, sous le nom de Mahmoud Saadi.

Enfourchez votre pur-sang arabe, pour suivre Isabelle, dans sa quête!
Elle rencontre l'amour avec Slimène Ehnni, mais est blessée par le sabre d'un musulman fanatique... Elle plaida la clémence, pour son agresseur, le 04 juin 1901. Mais, ce procès la livra à la vindicte du milieu colonial...
La jeune femme déclare dans "La dépêche algérienne": ...que je n'ai jamais été chrétienne, que je ne suis pas baptisée, et quoique sujet russe, je suis musulmane depuis fort longtemps.

Elle aime le cimetière antique de Bab-el-Gorjani, ses herbes sèches, et ses rosiers dans l'ombre centenaire des figuiers et des cyprès noirs.
Les tombes grises revêtent de splendides couleurs, quand les rayons obliques du soleil glissent, en traînées roses, sur les pierres d'oubli.

Dans la vaste plaine, Seldjoumi d'un brun violacé prend des aspects trompeurs de mer vivante, d'une profondeur d'abîme.

"Une multitude d'eucalyptus au pâle feuillage bleuâtre, forme une couronne d'argent sertissant la plaine maudite, où rien ne pousse, où rien ne vit!"

Un court extrait de ce qu'écrivait Isabelle Eberhardt, sur le sable, avant de disparaître, dans le désert, trop tôt...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          551
charlottelit
  11 octobre 2014
magnifique écriture, vie extra ordinaire dans le sud algérien. On n'oublie pas de sitôt Isabelle. Ces deux tomes sont une mine de diamants.
Commenter  J’apprécie          90
tristantristan
  07 décembre 2017
Voyage, aventure sous le signe d'une vie qui a valu la peine d'être vécue.
Commenter  J’apprécie          20
mimieluv
  29 avril 2020
Excellente édition bien annotée.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
cascasimircascasimir   19 juin 2019
Souvent, en face de ces vieux mendiants de l'islam, aveugles et caducs, je me suis arrêtée, me demandant s'il y avait encore des âmes et des pensées derrière ces masques émaciés, derrière le miroir terne de ces yeux éteints... Étrange existence d'indifférence et de morne silence, si loin des hommes qui, pourtant, vivent et de meuvent alentour!
Commenter  J’apprécie          230
SZRAMOWOSZRAMOWO   14 avril 2015
La vallée de Figuig s'ouvrait sous le soleil comme un grand calice pâle. J'étais
assise sur le parapet en terre dorée d' une haute tour branlante, si vieille et si fragile
qu'elle semblait prête à tomber en poussière. [ ... ] Elle était située très haut et
dominait toute la vallée.
Commenter  J’apprécie          20
tristantristantristantristan   07 décembre 2017
(...) La palmeraie, transie, aux têtes échevelées des dattiers, s'emplit de poussière blafarde et les vieilles maisons en toub, debout au milieu des ruines, émergent, jaunâtres, comme salies de l'ombre trouble de la vallée, au-delà des grands cimetières isolés.
p.164
Commenter  J’apprécie          10
DuluozDuluoz   17 décembre 2018
Je mes dis que l'amour est une inquiétude et qu'il faut aimer à quitter, puisque les êtres et les choses n'ont de beauté que passagère.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Isabelle Eberhardt (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Isabelle Eberhardt
Tiffany Tavernier est écrivaine et scénariste. D'elle, on peut voir "Ça commence aujourd'hui" et "Holy Lola", tous deux réalisés par Bertrand Tavernier. D'elle, on peut lire "Dans la nuit aussi le ciel", "À table !", "Comme un miroir", "Isabelle Eberhardt, un destin dans l'islam" mais aussi "Roissy", l'histoire d'une femme “indecelable”.
Aujourd'hui, elle publie "L'Ami", paru aux éditions Sabine Wespieser. On y rencontre Thierry qui, un matin, se trouve face à des voitures de police arrêtées devant la maison collée à la sienne, celle de Guy Delric, son voisin, son ami. Et rapidement, on découvre que la police est là pour arrêter Guy, parce que cet homme a commis l'impensable, l'horrible.
Au cours de cette rencontre, Tiffany Tavernier nous parlera notamment de la fabrication d'un roman, de l'esprit d'une écrivaine qui capte une histoire, de la contradiction qui fonde l'être humain et le personnage littéraire, des sensations, de la sidération, du mal absolu...
Pour retrouver son livre, c'est ici : https://www.librairiedialogues.fr/livre/17772903-l-ami-tiffany-tavernier-sabine-wespieser-editeur
Et pour nous suivre, c'est là : INSTA : https://www.instagram.com/librairiedialogues FACEBOOK : https://www.facebook.com/librairie.dialogues TWITTER : https://twitter.com/Dialogues
+ Lire la suite
autres livres classés : desertsVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1205 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre