AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782742746545
128 pages
Actes Sud (28/02/2004)
4.16/5   25 notes
Résumé :

Raïssa est une jeune fille qui vit dans les collines de la campagne algérienne. Elle est maudite. Sa mère est morte en couches, ce qui la souille à jamais. Elle porte en elle cette faute originelle. A travers trois générations de femmes (Raïssa, Léïla et Saïda), à travers trois époques différentes de l'histoire de la France et de l'Algérie, la malédiction se perpétue. Elle se décline sans cesse sous un nouveau visage : la guerre, l'émigration, la montée ... >Voir plus
Que lire après Les SacrifiéesVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Dans cette pièce déchirante, Laurent Gaudé nous conte l'histoire de trois femmes issues de trois générations différentes, Raïssa, Leïla et Saïda, qui, chacune à leur manière, font de leur vie un combat contre le destin qu'on tente de leur imposer. Chaque femme présentée ici se construit dans la difficulté et dans l'épreuve, et en chacune naît une femme forte qui prend le pas sur l'innocence et de la naïveté dont elles autrefois étaient pétries.
L'auteur nous livre un ouvrage profond, un cri superbe de ces trois femmes sacrifiées.
Commenter  J’apprécie          130
Elles ne souhaitaient pas vivre la marginalité dans laquelle elles se trouvaient. Elles ne voulaient pas être exclues du monde qui les entouraient. Elles voulaient juste connaître qui elles étaient et quelles étaient leurs racines. C'est tout.
On leur a dit qu'elles étaient nées dans le malheur, qu'il ne fallait pas les approcher, qu'elles étaient le diable en personne. Et les gens ont entretenu cette damnation sur ces trois générations de femmes Algériennes que sont Raïssa, Leïla et Saïda.
Raïssa : sa mère est morte en couche. D'emblée, elle était indésirable. Plus tard, elle a subi de plein fouet sa trop grande bienveillance avec le FLN Algérien. Elle en a, donc, subi les conséquences ;
Leïla : années 70. Elle vit dans une banlieue Parisienne dédiée aux ouvriers étrangers. Elle a été adoptée. Sa peau est plus blanche que les autres. Elle retourne en Algérie pour savoir qui sont ses parents. Difficile face au mutisme des populations locales;
Et Saïda : une jeune d'aujourd'hui. Elle s'habille comme une pute. Elle est suivie dans le quartier en permanence par trois hommes qui la trouvent indécente. Et qui ne la lâchent pas.
Laurent Gaudé dessine ici le destin de trois femmes au fort tempérament qui ne recherchent que la paix, la justice et la liberté. Et là, on les voit empêtrées dans des coutumes, des traditions, des religions qui les collent comme des sangsues mais qu'elles essaient de rejeter.
Cette pièce de théâtre est prenante (en tout cas dans sa lecture). On ne peut pas la lâcher.
Respect à ces femmes qui se battent et qui ne sont jamais comprises.
Commenter  J’apprécie          50
Gaudé quitte ici les héros de l'Antiquité pour, à travers l'histoire de trois femmes, à différentes époques, rendre hommage aux femmes qui revendiquent leur féminité, à cette longue aspiration à la vie, à donner de l'amour dans un monde qui, de mille façons, veut anéantir cet élan.
Le style est moins poétique que pour les précédentes oeuvres de Gaudé dans la collection « actes sud papier », et nous sommes plus ici dans l'action, dans les faits, que dans la réflexion du héros sur ses actes, sur sa vie.
Commenter  J’apprécie          80
Présenté comme une pièce de théâtre antique avec la présence de choeurs, cette oeuvre aborde un thème singulier : la place des femmes algériennes dans la société à travers le temps, à travers leurs singularités.
Cette pièce, très actuelle, ne peut qu'interroger sur la condition des femmes en général, quelques soient leurs sociétés, leurs cultures d'origine. Comment, en tant que femme, oser être soi-même, oser vivre selon ses principes lorsque ceux-ci ne sont pas conformes aux attentes de la majorité dominante.
Commenter  J’apprécie          20
Comme toujours, j'ai été totalement transportée par Laurent Gaudé, par ses personnages, par ses mots, par sa violence. Je l'ai écouté, joué par des acteurs, et c'était incroyable de présence et de puissance. On n'en ressort pas indemne.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Selim : c'est cela , Saïda. Cette façon de dire non; Cet air, comme ça. Tu n'as rien appris.
Saida : Qu'est ce que j'aurais du apprendre? (silence). Qu'est ce que j'aurais du apprendre?
Selim : A te taire
Saida : A baisser le yeux?
Selim : Parfois, oui.
Saida : A me cacher sous les voiles?
Selim : Oui.
Saida : Et quoi d'autre, Selim?
Selim : Tais toi, Saida.
Saida : Désapprendre à llire et à compter. Oublier ce que je sais. Ecarter les cuisses pour mon mari et être une ombre à ses côtés?
Commenter  J’apprécie          20
Nous adopterons les filles que nous croiserons
Et qui porteront, en elles, la marque des sacrifiées.
Aux filles que tu auras, ma mère,
Tu leur transmettras l'ivresse et la volonté.
Le gout du miel en été,
La fierté d'être belle.
Le rire de la nuit
Et les matinées de paresse abandonnée dans un lit parfumé.
Raissa ne t'a pas appris la tête baissée
Ni les chuchotements apeurés.
Personne ne le fera.
Aux filles que tu auras, ma mère,
Nous apprendrons la danse et la séduction
Pour que les garçons, comme des mouches, se remettent à tourner.
Commenter  J’apprécie          10
Je te transmets le combat, ma fille.
Je te transmets la tête haute et le regard droit.
La vie nous a usées mais elle ne viendra pas à bout de nous.
Je te transmets mes souvenirs de juillet,
L'ivresse de la foule,
Le sourire des gamins,
Les youyous qui illuminaient la nuit,
Brouhaha immense de joie.
Je te transmets la rage du combat.
Pose,
Pose, ma fille,
Pose ta tête sur mon sein
Et sens ma fierté tout autour de toi
Commenter  J’apprécie          10
Caresse, ma fille,
Caresse cette vieille peau usée
Qui sent la terre de notre pays.
Tu sens les brulures, les entailles, les gerçures?
Toute ma vie est là.
Caresse, ma fille,
Caresse cette main qui s'est débattue lorsqu'ils me tenaient serrée
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Laurent Gaudé (99) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Laurent Gaudé
Vendredi 13 novembre 2015, il fait exceptionnellement doux à Paris – on rêve alors à cette soirée qui pourrait avoir des airs de fête. Deux amoureuses savourent l'impatience de se retrouver ; des jumelles s'apprêtent à célébrer leur anniversaire ; une mère s'autorise à sortir sans sa fille ni son mari pour quelques heures de musique. Partout on va bavarder, rire, boire, danser, laisser le temps au temps. Rien n'annonce encore l'horreur imminente. Laurent Gaudé signe avec *Terrasses* un chant polyphonique qui réinvente les gestes, restitue les regards échangés, les quelques mots partagés, essentiels – écrit l'humanité qui éclot au coeur d'une nuit déchirée par l'impensable. Et offre à tous un refuge, face à un impossible oubli.
le nouveau livre de Laurent Gaudé paraît le 10 avril. Lire les premières pages : https://www.actes-sud.fr/terrasses #litterature
--- Retrouvez-nous aussi sur les réseaux sociaux ! • Facebook : https://www.facebook.com/actessud/ • Instagram : https://www.instagram.com/ • Twitter : https://twitter.com/ActesSud
Suivez nos actualités en vous abonnant à notre newsletter : https://share-eu1.hsforms.com/1_fVdYaQZT-2oDIeGtNS41wf4a19
+ Lire la suite
Dans la catégorie : Littérature dramatiqueVoir plus
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature des langues romanes. Littéraure française>Littérature dramatique (842)
autres livres classés : théâtreVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus


Lecteurs (76) Voir plus



Quiz Voir plus

Laurent Gaudé

En quelle année est né Laurent Gaudé?

1965
1967
1970
1972

10 questions
174 lecteurs ont répondu
Thème : Laurent GaudéCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..