AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782371265257
Editions addictives (13/10/2022)
4.33/5   1297 notes
Résumé :
[Livre réservé à un public averti (érotique)]
Et si s'accepter comme on est, c'était commencer à vivre pour de vrai ? À 17 ans, Louve est la victime des Royals, ces élèves populaires qui la harcèlent au lycée comme sur les réseaux sociaux jusqu'à la pousser au pire. Mais quand on touche le fond, il n'y a plus qu'une chose à faire : remonter. Aidée de sa famille, parfois maladroitement, Louve décide de rendre les coups et se rapproche du plus cruel de tous, l'... >Voir plus
Que lire après La vie en vraiVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (123) Voir plus Ajouter une critique
4,33

sur 1297 notes
Ce roman du duo d'autrices Emma Green invite à suivre les déboires de Louve Larsson, une jeune parisienne dont la famille a déménagé aux Etats-Unis et qui débarque dans un lycée américain où elle n'est visiblement pas vraiment la bienvenue. Immédiatement persécutée par un groupe d'élèves surnommés les « Royals » et emmenés par un certain Lazare Nightingale, insultée sur les réseaux sociaux et malmenée dans l'établissement même, l'adolescente choisit finalement de mettre fin à ses jours en avalant des comprimés…

« La vie en vrai » n'est donc pas forcément rose à la base, mais les personnages s'avèrent heureusement très vite attachants, en particulier la famille Larsson, dont j'ai adoré la tante Willa. Si le but des auteurs est clairement d'aborder des thèmes d'actualités particulièrement durs, tels que le harcèlement scolaire, le bodyshaming, le cyber-harcèlement, la transidentité, l'acceptation de soi ou la différence, elles le font néanmoins sur fond de romance, en parsemant le tout d'une bonne dose d'humour. du coup, « La vie en vrai » n'est donc pas dénuée d'espoir et les messages délivrés par les autrices se veulent finalement assez positifs…

En proposant une narration qui passe constamment de Louve Larsson à Lazare Nightingale, Emma Green livre non seulement des chapitres qui se font intelligemment écho, mais invite surtout les lecteurs à se mettre alternativement dans la peau de la victime et de son bourreau (…des coeurs). Un procédé qui permet de mieux comprendre cet harceleur qui se dévoile progressivement au fil des pages.

Une lecture particulièrement addictive qui m'aura permis de croiser mon premier « iel » en roman et qui me donne envie de découvrir les deux autres tomes indépendants de cette trilogie.

Dans le même genre, je vous conseille vivement les romans « Eleanor & Grey » et « Landon & Shay » de Brittainy C Cherry, qui proposent également des romances « Young Adult » tout en abordant des thématiques assez identiques (surtout le deuxième).
Lien : https://brusselsboy.wordpres..
Commenter  J’apprécie          10512
Service presse Addictives

"Et si s'accepter comme on est, c'était commencer à vivre pour de vrai?"

Louve face aux Royals...
Que le combat commence!
La loi du plus fort va changer de camp!

Emma Green frappe fort!
Un roman juste et réaliste. le duo d'autrices aborde avec beaucoup d'amour et ce zest d'humour qui les caractérise des thèmes durs.

Une romance authentique.
Louve dès les premières pages nous bouleverse. Sa rencontre glaciale avec Lazare m'a déconcertée au début. Je me suis demandée comment le duo allait réussir ce tour de maitre : me faire aimer ce jeune homme complexe et froid.

Des retrouvailles attendues
Un immense plaisir de retrouver la grande famille Larsson parfois déjantée souvent maladroite. Wolf, le père très protecteur. Léonore, maman un peu perdue. Judith, égale à elle-même. Papi Georges, mention spéciale pour les textos. Willa, du grand Willa. le petit nouveau Ezéchiel, un peu perdu. Et la petite dernière , la merveille Coco...

Des thèmes d'actualité.
Harcèlement scolaire. Les haters via les réseaux sociaux. L'argent et la popularité. L'acceptation de soi. La tolérance. Emma Green dénonce mais n'oublie pas le message d'espoir.

Une floppée d'émotion.
Une héroïne qui chamboule tout.
Un héros énigmatique.
Une famille avec un grand F.
Un gros coup de coeur à l'arrivée.

Merci Andréa & Carole pour ce SP!
Commenter  J’apprécie          170
Dans la famille des « strange and stong », je demande la Louve, la parisienne débarquée dans un lycée américain, qui quitte sa bande de potes pour ce monde hostile où on lui fait bien sentir qu'on ne veut pas d'elle. Insultes sur les réseaux, plateaux renversés à la cantine, graffitis sur son casier… Elle est sûre que c'est Lazare Nightingale qui dirige tout ça. Lui aussi est arrivé au lycée cette année, pour un tout autre motif, le renvoie de son ancien établissement. Il veut être tranquille, et se prend vite aux jeux des « Royals », cette bande qui se croit au-dessus de tout le monde et règne sur le lycée. Et vient la soirée du nouvel an, Louve avale une boite de médicament.
~
Ça fait longtemps que je n'avais pas été prise dans un bouquin comme ça, pour le lire jusqu'à 2h du mat et reprendre le matin. Je pourrai presque dire que j'avais un peu perdu le goût de lire depuis quelques semaines jusqu'à… « La vie en vrai ».
Ce bouquin, c'est une dinguerie. J'ai aimé autant les messages qu'il porte, que l'histoire en elle-même. Harcèlement, pouvoir des réseaux sociaux, différence, relations compliquées au sein d'une famille, émancipations des femmes au lycée, tout y passe. Et en plus cette romance magnifique entre Louve et son rossignol .
~
L'histoire est complète, aboutie et juste. Certains chapitres se répondent grâce à la double narration : parfois Louve, parfois Lazare. La plume du duo d'auteures est légère, moderne et clairement addictive.
Je n'ai pas voulu (ou pas réussie à) m'arrêter pour recopier toutes les citations sympas tellement j'étais plongé dans ma lecture !
~
On peut avoir des aprioris étant donné l'avertissement « Livre réservé à un public averti (érotique) » et les couvertures des autres bouquins d'Emma Green. Et oui, on trouve quelques passages crus (je pense aux insultes que reçoit Louve😧) mais les quelques scènes de sexe sont juste mignonnes et tendres. C'est clairement pas le but du livre.
~
Les personnages sont incroyables, à la fois forts et sensibles, Emma Green les a bien travaillés ! Mon coup de coeur est pour la tante de Louve :). On peut retrouver son histoire dans « Bien plus forte que toi » (qui a évidemment rejoint ma PàL). Et l'histoire des parents de Louve dans « PS : Oublie-moi ». Ces 3 bouquins forment la série « Stange and Strong » et j'adore ce concept de faire une série dont chaque livre se lit indépendamment des autres, mais où toutes les histoires se complètent et forment un univers entier.
~
Bref, « La vie en vrai » a terminé mon année en toute beauté ! Merci :)
Commenter  J’apprécie          111
Dès l'annonce de la sortie de ce roman je savais qu'il atterirait rapidement entre mes mains. greenie un jour greenie toujours ! Depuis que j'ai découvert les livres d'Emma Green je ne peuxplus m'en passer.
J'avais tellement hâte de me plonger dans ce nouveau roman. le résumé m'a tout de suite interpellé et je savais d'avance que je ne serais pas décue par ma lecture.

Quelle claque ! Je ressors toujours éprouvée des romans d'Emma Green mais je dois bien avouer que celui-ci m'a chamboulée plus que d'habitude. J'ai pris pour habitude de m'identifer facilement au xpersonnages féminins qu'elles nous proposent mais entre Louve et moi il y a eu comme un echo comme un sentiment de déjà vu comme si je la connaissais. On se ressemble sur tellement de points… j'ai été troublée l'espace d'un instant. Je pense que je ne pourrais jamais remercier Emma Green pour le bien qu'elles m'apportente les émotions qu'elles me font vivre.

Dans cette histoire nous allons faire la connaissance de Louve Larsson. Une jeune lycéenne persécutée par les Royal un groupe de son lycée d'élite. Larsson, ce nom vous dit peut être quelque chose. Et oui, il s'agit de la fille de Léonore et Wolf. Un parfait mélange si vous voulez mon avis. Louve est harcelée au lycée, sur les réseaux,… partout où cela est possible. Tout cela va la menée à passer à l'acte et elle tente de mettre fin à ses jours. Par miracle, elle s'en sort. Lorsqu'on touche le fond on ne peut que remonter et c'est ce que notre courageuse héroïne va tenter de faire. Sa route sera semée d'embuches et de Lazare Nightingale. Ce dernier fait partie des Royals et n'est peut être pas tout a fait celui que l'on pense …

En ce qui concerne les personnages, j'ai bien entendu adoré Louve. Elle est belle et rebelle. Elle porte bien son nom. Elle sait mordre et griffer quand il le faut. Elle va toucher le fond mais elle va trouver la force de se relever et de ne plus se
laisser atteindre par la méchanceté des autres. C'est une jeune fille bien plus forte qu'elle ne le croit. Elle a du répondant, elle est arrogante juste ce qu'il faut. Un personnage comme je les aime. Lazare quant à lui n'est pas le garçon qu'il prétend être. Il porte un poid bien trop lourd pour lui et son passé est déjà bien sombre. Sous ses
airs de mauvais garçons se cache un jeune homme blessé et fragilisé qui ne demande qu'a se pardonner et à être libre. J'ai pris également beaucoup de plaisir à retrouver Wolf et Léonore avec quelques années de plus et dans un autre rôle
que celui d'amants. le rôle de parents leur va très bien et bien qu'ils en doutent je trouve qu'ils assurent.

Pour ce qui est de l'histoire en elle-même, bien qu'elle pourrait sembler classique elle ne l'est pas comme toujours avec Emma Green. Comme d'habitude l'histoire aborde beaucoup de sujets actuels comme le scuicide, le harcèlement scolaire,
le bodyshaming, la transidentité,… tant de sujets parfois difficiles à aborder et pourtant elles y arrivent à chaque fois avec beaucoup de pudeur et de bienveillance tout en éveillant les consciences. J'ai eu du mal a refermer ce livre tant je me suis attachée aux personnages. A chaque fois, je me dis que je ne pourrais pas vibre plus fort que la fois précédente et à chaque fois je me fais avoir. J'avais l'immpression de vivre cette histoire comme si j'y étais et que tout se déroulait sous mes yeux. J'ai ri, j'ai pleuré, je me suis révoltée, j'ai frissonné, tremblée, pleuré,...

Je pourrais encore vous en parler des heures. Ces deux femmes sont un réel coup de coeur pour moi et je peux vous dire que depuis que je les ai rencontré c'est encore plus vrai !

Vous l'aurez compris, c'est un énormé coup de coeur avec un petit gout en plus. Ce livre est une véritable pépite et je ne peux que vous conseiller de vous jeter dessus. Vous n'en ressortiez pas indemme et très certainement addict mais rassurez-vous ça fait tellement de bien.
Commenter  J’apprécie          50
On se retrouve pour mon avis sur le dernier roman des autrices Emma Green, car oui pour ceux qui ne le savent pas déjà ces auteures sont deux, deux plumes qui depuis plus de dix ans nous comblent par leurs histoires plus particulières les unes des autres. Elles ont décidé ici de s'attaquer aux harcèlements scolaires, les conséquences qui en découlent suite aux mesquineries, aux humiliations et à la solitude que certains vont ressentir.
Dans ce roman tous est une question de vrais semblant, de se confondre dans la masse et d'être le plus cruel pour faire partie de l'élite.

On se dit que comme Louve, en étant la fille du talentueux et respecté Wolf Larsson et de Leonore cette femme qui a gardé la tête haute malgré son passé, devrait avoir la force en elle pour ne pas faire attention aux remarques déplaisante, devrait croquer la vie à pleines dents mais c'est tout autre. Elle va nous montrer à travers son histoire que la société est faite de préjugés, de loi du plus fort et surtout de mal-être bien ancré à cause des violences verbales.

Louve, âgée de 17 ans, a fait sa rentrée dans un nouveau lycée suite départ de la capitale de ses parents, voulant offrir à leurs filles une opportunité en or. Mais voilà elle qui aimait sa vie parisienne va se trouver propulser parmi les hyènes, les Royals, les populaires du lycée qui prennent un malin plaisir à rabaisser les autres élèves qui ne trouvent pas grâce à leurs yeux. Au bout de quelques semaines à subir toutes ces attaques, ce mal gratuit, elle va commettre un acte de détresse, un appel au secours, une manière de se libérer de son mal-être.
Ce sera pour ses parents un enfer, ils n'arriveront pas à comprendre ce qui a amené leur fille à attendre à sa vie, à quitter ce monde qui s'offre à elle mais surtout ils penseront avoir louper leurs rôles de parents, un rôle protecteur devront protéger les leurs. Outre ça, ils n'obtiendront pas de Louve les informations nécessaires pour arrêter la folie des Royals, car elle ne s'imagine pas les dénoncer. La seule qui arrivera un tant soit peu à lui tirer les vers du nez, sera sa tante hors norme, Willa (qu'on avait découvert dans bien plus forte que toi, un roman touchant parlant de la grossophobie), cette femme au franc parlé qui n'a pas perdu de sa verve au fil des ans, elle a été pour moi plus apte à comprendre la jeune fille.


« Il est là le piège. Plus tu fais semblant, plus tu encaisses en serrant les dents, plus tu mets de temps à en parler et plus tu tombes profondément. T'es foutue. Tu te retrouves coincée. Seule. »


Dans la vie il est compliqué de montrer nos faiblesses, on a l'habitude de montrer ce que veulent savoir les autres, car oui on a beau le dire mais tout le monde à ce côté égoïste en soi qui fait que même si on demande comment ça va, on n'a pas forcément envie de connaitre la réponse, c'est juste une simple formule de politesse. Vous me direz que c'est faux mais jeté moi la pierre si vraiment lorsque vous allez au travail vous vous souciez de la vie de chacun de vos collègues.
Dans le contexte des années lycées c'est un peu la même chose, ici c'est la course à la popularité et souvent, les lycéens sont prêts à sacrifier leurs amis pour atteindre la haute sphère. Et ce sont les membres de la direction, les professeurs qui ferment les yeux ne voulant pas, non plus, se mettre à dos les mécènes. C'est malheureusement la triste réalité.

Même si la vie ne s'est pas arrêtée en en son absence, elle va vite constater que son acte n'est pas passé inaperçu et qu'il va être source de plus de moqueries encore. Heureusement le soutien des siens, même s'il est parfois maladroit, va la pousser à redresser les épaules et rendre coup pour coup. Et pour ça elle va devoir viser le King des Royals, Lazare, cet élève qui est adulé de tous. Il est mystérieux, parle peu et agit de manière contradictoire.


« -Ecoute-moi bien : tu es intelligente, tu as des valeurs, tu es belle comme un coeur, dedans comme dehors, tu ne mérites rien de tout ça, OK ?! Je ne sais pas pourquoi ils s'acharnent sur toi, mais quelque part, c'est forcément qu'ils ont besoin de détourner l'attention de leurs propres insécurités. »


Endosser un rôle est plus facile que de se faire aimer pour ce qu'on est réellement, Lazare le sait pertinemment, lui qui dès le premier jour joue à ce qu'il n'est pas pour vivre en paix. Lui qui cache plus qu'une identité se doit d'agir comme le dernier des connards pour maintenir la supercherie en place. Bien qu'on penserait qu'il n'éprouve aucun remords, il va montrer que son coeur et son esprit sont en totales contradictions et qu'il n'est pas indifférent aux actes de Louve. Devoir la côtoyer pour ces travaux d'écoles va lui permettre de mieux la connaitre, de découvrir une femme pleine de vie, une femme forte qui fait face à bien des tourments.


Ce roman est une belle leçon, il est poignant d'émotion, de révélation aussi. On a beau nous répéter que dans la vie les épreuves seront multiples, les coups bas feront partie de notre quotidien mais quand il arrive si jeune dans notre existence c'est notre faiblesse qu'ils trouvent. Courber l'échine est plus simple que de dénoncer nos harceleurs. Les auteures ont réussi à parler de tous ces aspects à travers l'histoire de Louve et Lazare. Elles vont nous serrer le coeur, le maintenir dans les griffes du doute, de l'appréhension et de la frustration.

Le harcèlement est un fléau, il pousse à agir par bêtise et par cruauté, rien ne nous prépare à ça, Louve en est l'exemple même, les auteures ont su nous détailler toutes les causes et conséquences, on a cette impression de vécu. C'est bien plus qu'un roman, c'est un exutoire. C'est je pense un roman qui devrait être lus par les plus jeunes, un roman qui apporterait sa sagesse, qui montrerait à quel point le harcèlement peut être fatale.

J'ai aimé la diversité des personnages, j'ai été conquise par le déroulé de l'histoire et l'évolution de la relation entre nos deux protagonistes principaux. Retrouver les personnages de PS : Oublie-moi ! fut un plaisir mais j'ai trouvé que Leonore était plus effacée, plus cruelle aussi, alors certes sa vie n'est pas simple, ses préoccupations et doutes intenses mais elle est passée à côté des tourments de son propre enfant.

Bon j'avoue j'ai très vite compris qui se cachait derrière NightBird, mais les raisons étaient floues et j'ai bien aimé être plongé dans ces discutions qui ont semé le doute tout au long des chapitres.

C'est encore une réussite pour les autrices qui ont véhiculé un message fort, un avertissement envers tous et une belle histoire car la vie vaut la peine d'être vécu et les masques cachent bien des secrets.


« Lentement, sa bouche se rapproche de la mienne et sa main se pose sur ma cuisse pour remonter le long de mon collant. Je frémis, sous l'effet de la panique, mais aussi du désir. Une petite flamme de l'enfer s'allume et grandit dans mon bas-ventre. Ses lèvres sont trop près. Sa main trop… là. L'attirance démente que je ressens pour lui à cet instant me fait paniquer. J'en oublierais presque mon objectif. Et à quel point je le hais. »


La barrière entre la haine et l'amour est fine, et les raisons qui poussent aux attaques sont dès fois une envie de se protéger de la souffrance d'aimer.

Lien : https://leslecturesdemariaet..
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (150) Voir plus Ajouter une citation
- Vous savez pourquoi on persécute les autres ? Juste pour leurs différences et parce qu’on n’a pas le courage d’assumer les nôtres. Alors qu’il suffirait qu’on soit tous fiers de qui on est.
Commenter  J’apprécie          20
- Tu as vraiment cru que la vie ne valait pas le coup d’être vécue ? Et qu’on avait besoin de ça, ton père et moi ? Quand la vie est dure, on se bat, Louve ! Quand on tombe, on se relève ! Quand on voit tout en noir, on court après la lumière !
Commenter  J’apprécie          81
- « Chers parents, ouvrez les yeux, vous ne voudriez pas que votre enfant ferme les siens pour toujours. Protégeons-les : éduquons-les. »
Commenter  J’apprécie          30
On pourrait nous prévenir, quand même, du parcours du combattant que ça va être, de vivre.
Commenter  J’apprécie          40
Chapitre 1 : Morte

Louve

«… Morte.

« T’es morte, Louve Larsson ! »

Je crois que c’était une menace, pas un ordre.

Mais si c’est vraiment ce qu’ils veulent…

« T’es morte ! »

Ce sera donc cette phrase-là, que j’aurai entendue en dernier. Les ultimes mots qu’on m’aura adressés. C’est plutôt ironique, à 17 ans, de se tuer comme ça, à une soirée, seule, frigorifiée, avec ces trois mots-là en boucle dans les oreilles, avec les fringues et les cheveux trempés, qui puent l’alcool et l’angoisse. Cette fête ressemble à tout sauf à une fête.

Un enfer.

Mon enfer.

« T’es morte, t’es morte, t’es morte ! »

Je ne sais plus si je ris ou si je pleure.

Je ne sais même plus qui m’a invitée à cette soirée du Nouvel An. Un de ces gosses de riches qui porte des costards avant même la majorité et vient en voiture de luxe au lycée, une de ces garces au corps parfait qui s’est déjà payé une rhinoplastie, des seins tout neufs et une épilation laser pour régler ses problèmes de confiance en elle.

Des vrais problèmes, ils n’en ont pas. Pour fêter la nouvelle année, ils privatisent une piscine de Boston, invitent tous les terminale et se bourrent la gueule au champagne.

Qui fait ce genre de choses ?

Je ne sais pas. Je ne sais même plus pourquoi je suis venue. Comment ça aurait pu finir autrement ? Ils ont passé les quatre premiers mois de l’année à me harceler, m’insulter, me rabaisser, m’ignorer, m’humilier, au choix… Comment j’ai pu croire que ce serait différent ce soir ?

Je voulais juste essayer.

Je ne sais plus.

Mais tout ce que je sais, c’est qu’il faut que ça s’arrête.…»
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Emma Green (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Emma Green
Le duo Emma Green aurait été ravi de vous rencontrer à Livre Paris ! Pour votre plus grand plaisir, elles vous parlent de "Recherche Coloc" et d'un projet à venir
autres livres classés : roman d'amourVoir plus
Les plus populaires : Roman d'amour Voir plus



Lecteurs (3206) Voir plus



Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
5254 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..