AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782081286399
150 pages
Flammarion (10/10/2012)
3.7/5   20 notes
Résumé :
Marx a tout expliqué, tout analysé à la perfection. Mais il s'est complètement trompé sur ses conclusions ! La plus-value, la loi de la concentration, la mondialisation : tout est lumineux, tout est parfaitement actuel. Mais le capitalisme n'accouche de rien, sinon d'une société cynique et désabusée, tournant sur elle-même dans un univers saccagé sous le fouet du marché. Le communisme, lui, n'est qu'un christianisme athée, une rédemption des humbles, une version de ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Sofrani
  16 février 2015
Bernard Maris conclut le livre par une phrase de Jaurès, autre figure assassinée pour ses idées : "il faut avoir le courage d'aimer la vie et regarder la morte en face".
Le livre est à la fois une apologie et une critique de Marx, visionnaire économiste et en même temps totalement insuffisant pour qui veut chercher un moyen de se libérer de l'horreur capitaliste.
Le marxisme est un christianisme athée, il se fonde sur la bonté de l'âme humaine, sur la fraternité de l'homme qui ne demande qu'à s'exprimer. Il ne tient pas compte de la "pulsion de mort" , le plaisir de voir souffrir son ennemi, dont l'accumulation d'argent est une forme.
Ce livre permet à la fois de se désillusionner du capitalisme heureux et de la révolution marxiste! Il ne donne pas de réponse, mais au moins une clé de compréhension fondamentale de la nature humaine...
La forme de l'écriture est originale, elle consiste en des mini paragraphes, sans verbiage inutile, ce qui le rend percutant et facile à lire.
Commenter  J’apprécie          20
jefdebourges
  16 janvier 2019
La conclusion est pessimiste mais peut-être peut elle encore réveiller les consciences.
Sinon, même 4 ans après je pleure encore Charlie, même si VOUS N'AUREZ PAS MA HAINE.
Deux TDC (pas de nom !) m'ont meurtri mais cela reste 2 TDC.
Merci Bernard Maris !
Commenter  J’apprécie          20
ErnestLONDON
  19 octobre 2016
Bernard Maris paye sa dette à Marx. Il le relit, le digère et livre un outil de réflexion. (...)
L'exposé est brillant, limpide, agrémenté de commentaires qui facilitent la compréhension. Les capitalistes veulent toujours plus d'argent, nous explique-t-il, parce qu'ils ne peuvent faire autrement, comme le cycliste sur son vélo, condamner à pédaler pour ne pas tomber. Donc le capitalisme tombera, conclu-t-il.
Article complet sur le blog de la Bibliothèque Fahrenheit 451.
Lien : http://bibliothequefahrenhei..
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
michdesolmichdesol   02 septembre 2017
Pourquoi les capitalistes veulent-ils plus d'argent ? Parce qu'ils ne peuvent pas faire autrement, dit Marx, ils sont comme le cycliste sur son vélo condamné à pédaler pour ne pas tomber. Ce qui veut dire que le capital tombera. En attendant, pédale plus vite, tu as le progrès au cul !
Commenter  J’apprécie          40
DLNDLN   27 janvier 2015
Le capitalisme est le moment de l'extension infinie de l'aliénation par la dictature des objets. L'argent, équivalent général de tous les objets, est ce qui peut croître à l'infini.
Commenter  J’apprécie          20
VirgileOengusVirgileOengus   21 février 2019
Ce n'est pas la passion qui caractérise l'homme moderne, mais l'abrutissement. Il est attaché à son PC portable, à son téléphone portable et à sa télé plus qu'au regard des autres.
Commenter  J’apprécie          10
DLNDLN   28 janvier 2015
La statistique est le masque mortuaire de "l'homme changé en argent et de l'argent incarné en l'homme".
Commenter  J’apprécie          20
DLNDLN   28 janvier 2015
"Les moyennes sont de vrais outrages infligés aux individus réels". (Marx)
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Bernard Maris (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Bernard Maris
Dans son nouvel album "Oncle Bernard cherche son chien", Yukiko Noritake dépeint un Paris gourmand et surréaliste, où l'on parcourt la ville de page en page, métamorphosée sous les pinceaux malicieux de l'autrice… Gourmandise assurée dans cette déclaration d'amour à Paris… et à la pâtisserie !
Actes Sud junior, mars 2022.
autres livres classés : économieVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Histoire et généralités sur la Normandie

TOUS CONNAISSENT LA TAPISSERIE DE BAYEUX, QUI EN EST LE HÉROS ?

RICHARD COEUR DE LION
ROLLON
MATHILDE
GUILLAUME LE CONQUERANT
GUILLAUME LE ROUX

20 questions
54 lecteurs ont répondu
Thèmes : histoire , célébrité , économieCréer un quiz sur ce livre