AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

A. Renaud de Saint-Georges (Autre)
EAN : 9782264005137
157 pages
Éditeur : 10-18 (01/03/1983)

Note moyenne : 3.53/5 (sur 59 notes)
Résumé :
Une veuve, douce, jeune, belle, pauvre, des soupirants : un futur vice-roi des Indes, un vraiment mauvais sujet, un beau musicien famélique ; Florence, un suicide - l'auteur du Fil du rasoir ne lésine pas sur les poncifs du roman mondain 1930. Tout son art est d'entremêler avec un métier exemplaire de tels ingrédients et d'entraîner sans souffler le lecteur jusqu'à la dernière page. Du beau travail !
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
spleen
  28 juillet 2013
W Somerset Maugham fait partie de l'imaginaire un peu mythique de mon univers de lectrice, sans doute influencé par l'ami Souchon "comme dans les romans pour dames de Somerset Maugham".
Petit roman au titre accrocheur, parfait pour une après-midi caniculaire quand le corps et l'esprit n'ont pas envie de trop bouger...
Palais florentins, des diners chez de vieilles et riches américaines, des voitures décapotables , un milieu très mondain dans lequel évolue avec aisance une jeune et belle veuve , Mary, qui hésite à retrouver le confort d'un mariage avec un homme plus âgé, à la carrière prometteuse.
Elle est courtisée par Rowley, jeune dandy, pas très sérieux .
Tableau on ne peut plus classique , mais la fantaisie puis le drame arrivent sous les traits d'un jeune violoneux sans le sou qui intrigue Mary et pique son esprit d'aventure et sa sensiblerie .
Délicieusement amorale, cette histoire se laisse lire agréablement et je n'ai pas regretté ma plongée dans ce monde qui nous apparait si décalé et fort désuet .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          151
boreale
  29 novembre 2019
Ah mais oui , pas plus de deux étoiles ... Cette fois je reconnais que la tendance de Maugham à brosser le portrait de ses personnages en frôlant la caricature a été un peu trop loin ...
Bon attention si vous n'avez pas lu le livre et que vous ne voulez pas être "spoilé" (comme on dit de nos jours ... ) ne lisez pas la suite (car comme certains passages m'ont énervée , j'en parle, et je dévoile donc certains éléments de l'intrigue) ...
Il faut bien sûr qu'une fois de plus l'héroïne soit SUPER BELLE, pas simplement belle quoi, non , fascinante de beauté ... (purée , à force ça me pompe un peu l'air , il faut toujours que les nanas de Maugham soient très belles, d'une beauté qui fait chavirer tous les hommes ... Alors certes elles ne sont pas que belles ses héroïnes , elles sont aussi intelligentes , sensibles, etc mais rhhhha , j'attends le roman où l'héroïne sera intelligente séduisante et tout et tout mais pas d'une beauté renversante , juste une nana normale physiquement... ça devient cliché à force ... )(oui, je m'énerve toute seule pour rien ... )(parenthèse fermée) ...
Et puis là en plus d'être belle ... elle fait la charité-du-Q ... super le concept ... "Je suis si belle et si riche rien ne me manque, je n'aspire plus à rien, autant coucher avec un pauvre malheureux histoire de lui envoyer du rêve pendant 10 minutes et égayer sa vie de misère" ... Ben oui , pourquoi pas, c'est une pensée naturelle...
Non mais Maugham a pété une durite là , avec tout le respect que je lui dois et tout l'amour que j'ai pour ses bouquins (je ne serais pas en train de me taper son intégrale si ce n'était pas le cas ... ) j'ai du mal à imaginer que ce soit une situation réaliste...
Et puis le violoniste psychopathe qui passe du rire aux larmes en un quart de secondes et devient pire que le Joker dans Batman ... pas de demi mesure quoi ... une fois de plus complètement irréaliste ...
Ne parlons pas du côté encore plus fou de "ouais vas-y on déplace le corps , tout le monde s'en fout , personne ne nous voit comme par magie, ouh la la on a oublié l'arme mais c'est pas grave on vient la remettre un jour plus tard... "
Alors ok j'ai peut-être trop vu Hercule Poirot mais purée ... ça ne passe non ... Ok on est pas dans un roman policier alors je peux concevoir qu'on se fiche de l'histoire des empreintes, des traces laissées sur le lieu du crime, de l'absence de traces autour du cadavre caché dans les fourrés, du fait que l'arme appartienne à un futur vice roi, etc ... Mais bon ... Je trouve ça léger ...
Et brutalement l'intrigue reste là en plan , bim bam , personne n'enquête , en deux pages le vieux repart pour être bientôt vice roi et les jeunes se marient . Youpi . Fin .
Sans blague ??
Heureusement que Rowley est effectivement un séducteur, car il tape dans l'oeil et j'avais envie de rester "encore" avec lui , mais c'est bien le seul truc à sauver dans cette histoire complètement pétée.
(je vois cependant que ce bouquin a été adapté en film ... j'ai toujours l'impression de nager à l'envers avec mes goûts et mes couleurs , uh uh )
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
TableRonde
  07 juin 2016
Certes, ce court roman n'a pas la force du Fil du rasoir. Mais il n'en demeure pas moins agréable.
Il nous fait retrouver cette merveilleuse ville de Florence, mais dans les tourments d'une avant-guerre où les tensions politiques se font sentir, notamment vis-à-vis des représentants des futurs adversaires que sont les US & UK.
Cette belle femme qui se cherche, et qui se perd, autant qu'elle s'interroge sur un futur mari.
Elle croit consoler alors qu'elle va condamner, sa vie va basculer et elle devra choisir quelle attitude prendre et en accepter les conséquences.
Certes, les personnages n'ont pas la profondeur que donne habituellement l'auteur dans ses romans et ses nouvelles. Toutefois, le livre mérite d'être lu. Il a eu le mérite de laisser une empreinte dans ma mémoire. Pour attaquer l'oeuvre de Maugham, c'est un bon commencement en douceur.
Toutefois, s'il procure une déception, il ne faudra pas laisser celle-ci empêcher d'aller plus loin.
Commenter  J’apprécie          70
frenchbooklover
  27 septembre 2012
J'ai passé un très agréable moment de lecture.
Déjà parce qu'on sent l'amour profond de l'auteur pour cette région merveilleuse. Malgré le format assez court de son récit et l'écriture resserrée autour de l'action, il ne peut s'empêcher de discourir sur les beautés des paysages alentours. "Il y'a quelque chose dans cet air léger de la Toscane qui vous émeut au point que toute impression physique met en branle des correspondances spirituelles. Vous ressentez la même émotion que, par exemple, en écoutant la musique de Mozart, mélodieuse et gaie avec un arrière-fond de mélancolie, qui vous remplit d'un si parfait contentement que vous vous trouvez comme affranchi de l'empire de la chair. Pendant quelques minutes bénies, toute grossièreté temporelle est épurée, toute confusion s'ordonne en une harmonieuse perfection".
Et c'est sans doute cet environnement qui exacerbe les sens de Mary et qui l'éveille à la sensualité et à l'amour. En effet, on assiste à une renaissance de l'héroïne au cours de ces quelques jours décisifs. Son "coup de folie" la sort de son apathie et la force à se replonger dans la vie.
L'évolution de son personnage se révèle par conséquent très intéressante à suivre, même si elle aurait mérité un développement plus ample.
Néanmoins, le protagoniste le plus fascinant demeure sans conteste Rowley Flint. Dès la première description qui en est faite, j'ai immédiatement pensé à Rhett Butler, un de mes héros préférés de la littérature. Même côté séducteur, même cynisme, même réputation auprès des femmes, même sens de la répartie. Et cette impression s'est confirmée au fil de l'intrigue. On ne peut s'empêcher d'avoir un petit faible pour lui.
Le seul bémol de cette oeuvre réside dans le ressort même de l'intrigue: cette nuit aux conséquences désastreuses. J'ai eu beaucoup de mal à croire à son dénouement. le justificatif psychologique apporté par Maugham me semble un peu faible. Cependant, comme je souhaitais voir ce qu'un tel événement, impliquait pour les personnages, j'ai continué avec plaisir ma lecture.
Bref, si vous désirez passer un bon moment de détente et partager les aventures de Mary, Edgar et Rowley près de Florence, n'hésitez pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
frandj
  15 mars 2019
C'est par simple curiosité que j'ai voulu tenter la découverte d'un roman de Somerset Maugham, un écrivain britannique qui fut célèbre dans l'entre-deux-guerres. Le décor – une belle veuve très courtisée à Florence – me semblait attractif. Je suis déçu, car l'histoire imaginée n'a ni queue ni tête. En voici un résumé. Mary semble sur le point d'épouser un haut fonctionnaire, Edgar. Mais, dans un restaurant, elle fait la connaissance d'un jeune réfugié autrichien, Karl. Pas un instant je n'ai cru à ce scénario. De plus, les personnages ne sont pas très travaillés. C'est donc un (court) roman que j'oublierai vite.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
SharonSharon   12 juin 2013
Une des choses qui me plaît chez vous, c'est que, contrairement à la plupart des femmes, vous ne faites pas semblant d'ignorer que vous êtes jolie. Vous acceptez les compliments aussi naturellement que si l'on vous disait que vous avez cinq doigts à chaque main.
Commenter  J’apprécie          10
SharonSharon   12 juin 2013
S'il y a bien un instrument que je déteste, c'est le violon, répondit-elle. Qu'on puisse prendre du plaisir à entendre quelqu'un frotter des crins de cheval contre des boyaux de chat, je ne le comprendrai jamais.
Commenter  J’apprécie          10
meslinoulautremeslinoulautre   17 mars 2017
-Quel âge avez-vous ? demanda-y-elle.
-Vingt-trois ans.
-Y a-t-il quelque chose d'autre qui compte ?
-A quoi bon la jeunesse si on vit dans une prison d'où l'on n'a aucune chance de pouvoir s'échapper?
Commenter  J’apprécie          10

Videos de W. Somerset Maugham (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de W. Somerset Maugham
"Servitude humaine" Livre vidéo. Non sous-titré. Non traduit.
autres livres classés : suicideVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

connaissez-vous bien William Somerset Maugham ?

Pour Fabrice Gaignault (Lire) ses livres sont "un venin enrobé de ?

marmelade d'oranges
monstres de métal
velours mauve
fourrure d'astrakan

7 questions
13 lecteurs ont répondu
Thème : W. Somerset MaughamCréer un quiz sur ce livre