AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Alexandra Lapierre (Éditeur scientifique)Christel Mouchard (Directeur de publication)
ISBN : 2700396715
Éditeur : Editions Arthaud (03/09/2007)

Note moyenne : 4.24/5 (sur 34 notes)
Résumé :
Quatrième de couverture - « Qu'ont-elles en commun, toutes ces femmes aux personnalités si fortes ? Sinon l'intrépidité et le talent unique de savoir reconnaître leur instinct et soutenir leur désir. »
Les grandes aventurières ne sont plus seulement des courtisanes : ce sont des conquérantes d'un type nouveau apparu dans la première moitié du XIXe siècle. Des femmes qui voulaient être des géographes, des botanistes, des ethnologues - bref des exploratrices à ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
babounette
  21 juillet 2014
Trois critiques (une quatrième avec la mienne!) et une citation pour ce magnifique livre nous racontant avec moult photos en noir/blanc, l'histoire de ces 31 femmes qui ont osé l'impensable à une époque où les femmes étaient encore reléguées pour la plupart aux travaux ménagers. Elles sont parties à l'aventure dans des pays aux climats et coutumes dont elles n'avaient pas idée ou très peu, et pas avec les moyens, loin s'en faut, dont on dispose aujourd'hui.
Elles ont accompli leur rêve, parfois avec un prix très dur à payer, mais avec un courage et une foi inébranlable.
Un livre super intéressant, agréable et magnifique. Bravo aux auteures Alexandra Lapierre et Christel Mouchard qui, à travers ce document, nous éclairent sur ces femmes inconnues du grand public.
Commenter  J’apprécie          591
cardabelle
  08 mai 2018
Un ouvrage que j'ai choisi pour la participation d' Alexandra Lapierre afin de retrouver ou surtout découvrir la vie et les récits des aventurières qu'elle connaît si bien .
Un sommaire prometteur présente des femmes hors du commun : voyageuses, certes mais qui resteront dans l'histoire car elles ont transmis leurs épopées par l'écriture et /ou la photographie .
Sans toutes les citer, j'ai juste envie d'écrire le nom de mes préférées : Karen Blixen , Alexandra David - Néel , Osa Johnson (malgré ses photos de safaris ) Margaret Mead ... une trentaine de patronymes , une dizaine de nationalités.
Et , là, commence une merveilleuse immersion dans un monde disparu mais qui renaît pour un instant au coeur des photos anciennes et des gravures .
On va d'un continent à l'autre , de savanes en déserts, de montagnes en océans à la rencontre de peuplades , de croyances , de coutumes . A la rencontre de l'histoire .
Pour chaque aventurière, un chapitre illustré de beaux portraits et nourri d'extraits de textes choisis , d'où l'envie fréquente d'approfondir l'oeuvre de telle ou telle ou de revenir vers les classiques !
Mais, ce livre est aussi un essai par lequel A. Lapierre démontre le lien étroit entre le voyage et le livre qui unit toutes ces femmes . C'est aussi et surtout une mise en lumière d'une émancipation et d'une quête de liberté pour une période qui va de 1850 à nos jours.
Ce beau livre tient vraiment bien sa promesse de superbe voyage et je l'ouvre au gré de mes envies car outre la lecture distrayante , sa densité en fait aussi un outil de références .

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          434
lecteur84
  13 mars 2017
Un ensemble de portraits de femmes aventurières aux histoires splendides, riches. Un moment d"évasion délicieux aux côtés de ces femmes qui sont parties découvrir le monde, braver les interdits et pour certaines, nous livrer dans une prose des plus ciselées des récits qui nous laissent rêveur aujourd'hui. Découvrir le monde, servir l'humanité, l'éclairer, un livre qui devrait être bien plus répandu de nos jours, tant la place des femmes semble fragile, remise en cause par un obscurentisme sorti tout droit du moyen âge...Un très beau livre à découvrir...
Commenter  J’apprécie          110
Pixie-Flore
  22 janvier 2017
Voici une sélection de courtes biographies de quelques petits bouts de femmes bien courageuses et bien entêtées. Leurs parcours sont impressionnants, même si nous en avons dans ce livre qu'un bref aperçu.
J'avoue avoir eu un peu de mal avec le style et la subjectivité d'Alexandra Lapierre. Je trouve son ton un peu mielleux parfois, comme si elle enrobait les vies de ces femmes.
Par contre, j'aime beaucoup la démarche qu'elle et Christel Mouchard ont eu: on évoque peu les exploratrices, lorsqu'on parle de découvertes, d'aventuriers, on n'évoque et on ne glorifie que des hommes, pas toujours très méritants par ailleurs. C'est un livre qui remet donc, un peu, les choses à plat. Il permet de rendre hommage et honneur à ces femmes souvent reléguées à la seconde place.
Commenter  J’apprécie          50
mediatheque-de-valence
  29 avril 2009
Superbe galerie de portraits de femmes, célèbres ou non : Ida Pfeiffer, Daisy Bates, Gertrude Bell, Alexandra David Néel, Ella Maillard……………..
A travers l'espace et le temps, toutes ces femmes aux personnalités si différentes ont osé dire « NON » au conformisme et aller jusqu'au bout de leur désir d'être des exploratrices.
Elles ont en partage la pugnacité et le courage, la liberté de coeur et d'esprit.
C'est la transmission de leur expérience par l'écriture qui les différencie des centaines de voyageuses et des milliers de touristes.
Ce beau livre aux nombreuses photos est facile à lire, donne envie d'en « découvrir » plus sur ces grandes aventurières et de se pencher sur leurs écrits avant peut-être de partir à notre tour ?
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
mesrivesmesrives   04 mars 2018
Ce qui différencie les grandes aventurières des centaines de voyageuses et des milliers de touristes, c'est la transmission de leur expérience par l'écriture.
"... Tout de même et avant le reste", aurait, semble-t-il,
affirmé Ella Maillart qui a longuement fréquenté les sommets, "le meilleur moyen de se débarasser d'un désir obsédant, c'est de le réaliser!".
Commenter  J’apprécie          450
babounettebabounette   21 juillet 2014
Une jeune fille de quinze ans en habit de novice, seule dans un bois de châtaigniers, non loin de la ville de San Sébastian, en Espagne...
Nous sommes en 1607.
Penchée sur son ouvrage, elle coud..."sagement", dit-on souvent quand il s'agit d'une jeune fille et de couture.
Pourtant, Catalina de Erauso ne coud pas sagement.
A ce moment de sa vie, elle vient de s'enfuir du couvent où sa famille l'a placée, et confectionne en toute hâte les vêtements d'homme qui vont lui ouvrir les portes de la liberté.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
charlottedesudermaniecharlottedesudermanie   10 septembre 2013
"Il n'y a rien de tel pour explorer l'Afrique qu'une bonne vieille jupe". Mary Kingsley.

Ni courtisane, ni hussarde, ni monstre, voici l'aventurière nouvelle: la Voyageuse. En 1850, le chemin est long à parcourir pour ennoblir le mot. Il y a tant de choses à prouver. Qu'une dame peut marcher pieds nus dans la jungle de Bornéo en restant une dame, qu'elle peut manier la théodolite et calculer sa position sans se tromper, qu'elle peut affronter victorieusement (à sa manière qui est tout en douceur) anthropophages et desperados. Et surtout, qu'elle peut voyager sans chaperon tout en restant vertueuse. En somme, la Voyageuse va s'attacher de toutes ses forces et de toute son âme à montrer qu'elle est honnête femme et, même plus, "honnête homme".
Corset bien sanglé, jupes longues et sobres, chignon serré sous un chapeau ou un bonnet sage: le costume de la Voyageuse est son armure et son étendard. Il proclame qu'elle franchit les frontières pour la science et non pour l'amour. Sa vigilance sur ce point est extrême -Isabella Bird exigera de son éditeur qu'il provoque en duel un journaliste qui a écrit qu'elle montait à cheval en pantalon. (...) D'aucuns peuvent trouver peu séduisante, au premier abord, la Voyageuse des années 1880. Mais elle cache un trésor de passion, d'intelligence et souvent d'humour.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
lecteur84lecteur84   10 mars 2017
On s’enfonçait peu à peu dans l’épaisseur du silence. Un silence qui n’était pas un arrêt ou une attente ou un passage, mais un ordre essentiel définitif, la somme de multiples silences établis en larges cercles concentriques d’horizon en horizon sur une immensité vide.
Commenter  J’apprécie          100
Pixie-FlorePixie-Flore   19 janvier 2017
C'est donc la solitude et l'ennui qui vont forger l'avenir de Mary. Elle lit Burton, Livingstone, Brazza, Du Chaillu... et se prend d'une passion dévorante pour l'Afrique, elle qui ne connaît que les quelques rues avoisinant sa demeure, ç Londres puis à Cambridge. Passion nourrie pendant les quinze années qu'elle passe au chevet de sa mère, apparemment docile et effacée. Puis la délivrance vient: ses parents meurent l'un après l'autre - en ce temps, il fallait la mort pour libérer les filles vouées au sacrifice.

[p113-114]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Christel Mouchard (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christel Mouchard
L'invité du 12/13 Christel Mouchard sur RCJ
autres livres classés : AventurièresVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

L'apache aux yeux bleus

Quel âge a le personnage principal ?

3 ans
6 ans
13 ans
11 ans

10 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : L'Apache aux yeux bleus de Christel MouchardCréer un quiz sur ce livre