AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782749948591
949 pages
Michel Lafon (28/10/2021)
4.65/5   55 notes
Résumé :
Trilogie 93, l'édition collector suivie de Ultra Noir, trois nouvelles d'Olivier Norek pour la première fois réunies.
Vous allez vivre à travers ces pages ce que d'autres,
flics, criminels, victimes, ont vécu en réalité.

Vous allez découvrir un univers
dont vous n'imaginiez pas la violence.

Vous n'êtes pas un simple lecteur,
vous êtes un membre de l'équipe.

TROIS ENQUÊTES ULTRARÉALISTES, PARFOI... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
4,65

sur 55 notes
5
10 avis
4
0 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis

CallieTourneLesPages
  06 mai 2022
J'ai acheté ce livre car j'aime beaucoup l'écriture d'Olivier Norek mais on m'a prêté tous ses livres. C'était l'occasion d'avoir toute la trilogie de Victor Coste bien à moi.
Le livre se compose de Code 93, Territoires et Surtensions. Chaque tome est précédé de sa couverture et d'une page présentant les couvertures refusées. Olivier Norek y a glissé aussi les trois tableaux d'enquêtes qui correspondent aux trois romans.
La trilogie est suivie d'un recueil de trois nouvelles de l'auteur.
Première nouvelle Regarder les voitures s'envoler: deux adolescents à la dérive: une jeune fille au sein d'une famille violente et un jeune garçon complètement psychotique. Nouvelle glaçante.
La 2e Gloria c'est plutôt perché. Je ne suis pas certaine d'avoir tout compris. C'est très différent des personnages auxquels Norek nous a habitués. Une nouvelle sanglante.
Et la dernière, Verdict, est une nouvelle engagée comme deux de ces romans. Cette fois sur une société en perte de repères où la violence est banalisée et la télé-réalité en profite pour aller toujours plus loin dans la cruauté et le spectacle gore.
Les personnages sont différents d'abord des ados ensuite un homme de plus de 60 ans et enfin une quadra ou quinqua. Norek nous plonge dans 3 histoires sordides. Dans les 3 c'est la fragilité face à la noirceur, au mal qui se referme inexorablement.
Je suis impatiente de rencontrer Olivier Norek lors des Acadénimes du polar.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          178
collectifpolar
  29 mars 2022
Nouveau venu dans les auteurs de polar, plus vraiment, Olivier Norek se révèle comme un des plus grands. Lieutenant de police capitaine peut-être, il connait tous les rouages de la grande maison.
Dans cette trilogie, le capitaine Coste et son équipe enquêtent au SDPJ du 93. Traquer les assassins, se confronter au mal être des banlieues, à la petite et la grande délinquance, déjouer les pièges et les magouilles politiques et policières, c'est leur quotidien.
On retrouve dans cette "Trilogie" les trois premiers romans de notre auteur. Trois romans qui l'ont fait connaître :
« Code 93 », une plongée inattendue dans un monde de manipulations criminelles au sein des milieux de la politique et de la finance nous laisse médusés.
« Territoires », un polar qui nous plonge dans une série de drames terriblement humains et de stratégies criminelles - loin d'être aussi fictives qu'on pourrait le croire - où les assassins eux-mêmes sont manipulés
« Surtensions », pour cette nouvelle enquête du capitaine Coste, Olivier Norek pousse ses personnages jusqu'à leur point de rupture. Et lorsqu'on menace un membre de son équipe, Coste embrasse ses démons.
Au fil des livres, on s'attache à cette bande de flics, pleins d'humanité mais sachant être borderline quand il le faut. A chacun de ses romans, Olivier Norek se densifie, offre une intrigue de plus en plus tirée au cordeau, des personnages plus denses, une écriture plus fluide maniant humour, réalisme et empathie. Il n'épargne rien, les scènes de violence, les piques contre le système, mais les valeurs humaines sont aussi bien présentes. On lit ça d'une traite, sans prendre le temps de respirer et on en redemande.
Surtension a reçu le prix le Point du polar européen 2016.
Mais en plus de la trilogie, Olivier nous offre quelques bonus. En effet ses 3 premiers roman sont suivi de Ultra noir, avec trois nouvelles inédites : Verdict, Regarder les voitures s'envoler et Gloria.
Alors si vous avez manquez ces trois romans ou si comme moi vous avez envie de les relire, pas d'hésitation, dévoré cette « Trilogie » et régalez-vous aussi avec des bonus.
Olivier Norek, un auteur à ne pas manquer assurément !

Lien : https://collectifpolar.com
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Karo_plumette
  23 mai 2022
Au départ, je souhaitais lire Les brumes de Capelans fraîchement sorti.. après avoir lu la nouvelle "Regarder les voitures s'envoler" du recueil de nouvelles Regarder le noir qui m'avait laissé litteralement sans voix ! Et puis j'ai su que c'était le 4ème opus racontant l'histoire du Capitaine Coste, de cet auteur que j'entends beaucoup parler mais que je n'avais pas encore lu. Et puis, j'ai vu que ce format regroupant la trilogie avec des bonus était sorti..et que c'était dommage de ne pas avoir lu le parcours du personnage principal', notamment pour mieux comprendre la psychologie du personnage... Alors craquage complet et je ne regrette rien ! J'ai dévoré cette trilogie au rythme d'un livre par semaine en LC. Et maintenant, je n'ai qu'une hâte : lire enfin le 4ème volet du Capitaine Coste !
J'ai beaucoup aimé la plume de l'auteur qui nous plonge et fait vivre l'action intensément (On a vraiment l'impression d'être un membre de l'équipe SDPJ 93 Groupe Crime 1, notamment au travers les descriptions, très précises (parfois même un peu trop? les chats ne sont pas bien lotis au fil des pages...). le 2ème opus, Territoires, est celui qui m'a le moins plu, trop de dérives politiques, ce n'est pas pour moi.. Par contre, j'ai beaucoup aimé le dernier Sutensions, riche en actions et rebondissements, jusqu'à la fin. Les bonus de cette édition sont assez chouettes : notes de l'auteur, tableau de bord des meurtres pour chaque volume, les couvertures refusées et les petites nouvelles de la fin en supplément. Je fais une petite pause et vite vite j'irai acheter le suivant pour savoir ce que devient Victor, assurément !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
CalouRmn
  08 mai 2022
Cette Trilogie 93 est plus qu'une simple compilation des 3 premiers romans mettant en scène le capitaine Coste.
Ce recueil propose également des "bonus" :
- au début de chaque histoire, le "tableau des possibles" affichant les découvertes de l'enquête et les hypothèses, ainsi que les policiers le remplissent "dans la vraie vie", afin de comprendre le cheminement de l'auteur sur chaque opus (il nous avertit d'ailleurs de ne regarder ce tableau qu'APRES avoir lu le roman !),
- des couvertures "refusées" pour chacun des 3 ouvrages compilés,
- 3 nouvelles permettant de plonger un peu plus dans l'univers noir d'Olivier Norek.
Un "pavé" découvert à Noel 2021 et que j'ai dévoré en qq jours !
Commenter  J’apprécie          90
Ql_livres
  08 avril 2022
Trois romans dans l3squels nous allons suivre une équipe de police du 93 sur trois grosses enquêtes différentes.
J'avais eu un coup de coeur en découvrant Olivier Norek avec Surface, j'ai aimé entre deux monde et moins aimé impact. Mais alors j'ai été conquise par cette trilogie.
Lu en lecture commune sur trois mois, un roman par mois, j'aurais pu tout aussi bien enchaîner les trois romans. Ça a été crescendo, j'ai beaucoup aimé Code 93, en découvrant territoires je le suis dit je le préfère et j'ai changé d'avis en lisant surtensions. C'est là qu'on voit que Olivier Norek a parfaitement réussi cette trilogie.
On suit principalement le groupe de flics dans les deux premiers tomes, et c'est très bien écrit. de pkus comme c'est écrit par un capitaine de la PJ, on ressent ce côté réel et c'est agréable pour la lecture.
Le tome 3, on suit toujours notre équipe de flics mais on va suivre à part égal les "criminels" dont un qui est incarcéré et ça j'ai beaucoup aimé.
J'avais adoré "meurtres pour redemption" de k. Giebel on l'on passe une bon e partie de l'histoire en prison et la j'ai beaucoup aimé retrouve l'univers noir de la prison, ou malheureusement il se passe des choses assez graves, surtout lorsque des innocents s'y retrouvent.
Trois intrigues très bien menées où il n'y a pas de place pour l'ennuie. Les rebondissements s'enchaînent et on entraîné dans l'enquête.
Ayant eu un petit coup de coeur pour le 3ème tome, je suis passé par plusieurs émotions durant cette lecture, parce que je suis le genre de lectrices qui s'attache aussi aux "méchants " donc en étant dans les deux camps il y a forcément le double d'émotions.
Je n'ai qu'une envie c'est découvrir "dans les brûmes de Capelan" et je ne peux que vous conseiller cette saga si vous êtes adepte à ce style de romans.

"Vous allez découvrir un univers
dont vous n'imaginiez pas la violence.
Vous n'êtes pas un simple lecteur,
vous êtes un membre de l'equipe."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
collectifpolarcollectifpolar   05 avril 2022
Il fit un pas de plus, s'imposant dans le bureau, et continua sur un ton péremptoire :
- Un gardé à vue, on l'éreinte, on le brise, on le pousse à bout. Promettez-leur l'enfer, faites-les pleurer mais par-dessus tout, faites-les parler. [...] Menacez les uns devant les autres. Utilisez les leviers empathiques. C'est trop doux, tout ça ! Si vous ne vous en sentez pas capables, je peux vous adjoindre l'équipe de Jevric. Vous vous êtes permis de m'en dire le plus grand bien mais en attendant, elle, ses affaires, elle les termine. Alors vous me sortez un miracle de votre cul et vous me faites avancer cette enquête.
En quittant le bureau avec autant de délicatesse qu'il était intervenu, il manqua de percuter Sam, une liasse de feuilles entre les mains. Coste le regarde partir en se demandant qui, parmi ses profs de management à l'école de police, [lui] avait soufflé cette manière de manager les troupes. Sam prit place au milieu du groupe et rebondit sur la dernière phrase du nouveau chef de la section criminelle.
- Le miracle, si ça sort du fax, ça marche aussi ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
collectifpolarcollectifpolar   05 avril 2022
« Marchés surfacturés, associations fictives, financement occulte de campagne, achat de votes, de gros bras, de colleurs d'affiches, de concierges et de journalistes rapporteurs d'infos, emplois fictifs et placement d'amis aux bons postes. [Il] avait commis tant de malversations qu'il n'en voyait même plus l'illégalité. Dans la mesure où il ne s'agissait pas d'enrichissement personnel, il prenait presque plaisir à ce jeu du chat et de la souris avec la préfecture, les administrations publiques et la Cour régionale des comptes. Pour lui, tout cela ressemblait à de simples mouvements bancaires. Avec juste un peu plus de malice et d'attention
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
collectifpolarcollectifpolar   05 avril 2022
La ville de Marveil accueille le plus grand centre pénitentiaire d'Europe. Comme un voisin indésirable, un jumeau maléfique. L'un comme l'autre font la même taille. Cent quarante hectares exactement. Si l'on prend la carte de Marveil et la plie en son centre, ville et prison se recouvrent entièrement, parfaitement, avec la symétrie d'un test de Rorschach.
Pour parfaire le malaise, les prisons portent simplement le nom de l'endroit qui les accueille. Ainsi, lorsqu'on dit vivre à Fresnes ou à Fleury-Mérogis, celui qui vous écoute vous imagine déjà assassin ou violeur. Marveil n'échappe pas à la règle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
collectifpolarcollectifpolar   05 avril 2022
– La Crime Paris est une vieille dame qui fête ses cent ans alors que le SDPJ 93 est une jeune demoiselle qui n’en a que trente. On se tape une moyenne annuelle de quatre-vingt-dix procédures d’homicides et tentatives d’homicide pour vingt fonctionnaires. Chez la vieille Parisienne, ils reçoivent une moyenne de quarante-cinq dossiers, deux fois moins que nous, pour cinquante-cinq flics qui la composent, soit trois fois plus d’enquêteurs, tu vois le déséquilibre et tu comprends pourquoi ils se tapent un taux d’élucidation record.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
collectifpolarcollectifpolar   05 avril 2022
« Les chiffres ne sont qu'une indication. Ils ne veulent rien dire. Demander un chiffre c'est faire l'évaluation d'un travail. La réponse changera en fonction de la personne à qui vous posez la question. Si vous le demandez à celui qui a effectué le travail, il sera poussé vers le haut. Si vous le demandez à ses détracteurs, il sera tiré vers le bas. Demander de chiffrer une activité c'est être assuré d'avoir une information déjà faussée. Les chiffres ne sont que des paillettes pour faire beau à la fin des rapports vides.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Olivier Norek (96) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Olivier Norek
Olivier Norek est une des étoiles du polar français ! Il revient en ce mois d'avril 2022 avec un roman qui va amener son héros Coste sur l'île De Saint Pierre, près de Terre Neuve. 
Il nous a accodé un long entretien pour évoquer Dans les brumes de Capelans chez Michel Lafon. Et attention, il a un petit défi à vous proposer à la fin de l'interview...
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Entre deux mondes - Olivier Norek

Que signifie Youké ?

boxe thailandaise
chanson de Richard Gotainer
discipline de relaxation
UK - L'Angleterre

10 questions
150 lecteurs ont répondu
Thème : Entre deux mondes de Olivier NorekCréer un quiz sur ce livre