AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782253103943
448 pages
Le Livre de Poche (09/03/2022)
3.86/5   44 notes
Résumé :
Le cadavre d’une très belle femme

Ben Casper n’aurait jamais imaginé retrouver le corps de Diana, sa meilleure amie, une agente de la CIA, au pied de son immeuble. Elle se serait jetée par la fenêtre de son appartement. Suicide. Affaire classée.

Retrouvé au bas de son immeuble

Pourtant, Diana, dont Ben était secrètement amoureux, n’avait a priori aucun motif d’en finir avec la vie... Journaliste d’investigation, Ben pr... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (21) Voir plus Ajouter une critique
3,86

sur 44 notes
5
7 avis
4
7 avis
3
4 avis
2
1 avis
1
1 avis
BlackKat
  18 septembre 2018
James Patterson, le foudre de guerre, a encore frappé!
Oui parce que ne soyons pas naïfs, vu le nombre de publications portant son nom en gros caractères, chaque année, il dort quand ce brave homme?
Mais je suis faible, j'adore James Patterson!
Bon OK, surtout par la qualité de ses associations et le talent de ses co-auteurs! Et David Ellis l'est, talentueux. J'ai un faible pour son personnage, Jason Kolarich, découvert dans caché, mais ici, point d'avocat.
Ben est journaliste. Pas avocat. Mais il n'en est pas moins curieux! Surtout quand il se retrouve la cible de tueur alors qu'il n'a été qu'un simple témoin de la défenestration de son amie Diana.
Mais connaissait-il réellement Diana, dont il était secrètement amoureux?
Elle travaillait à la CIA, côtoyait la Maison Blanche, un investisseur chinois et même un industriel russe… Qui était-elle vraiment?
Quel secret cache ce décès pour mériter la mort?
C'est un thriller à 100 à l'heure! Accrochez vos ceintures, que ce soit sur une Triumph America 865 (belle bête mais on abandonne la ceinture pour le coup!), dans un Cessna à 9.000 pieds ou même sur un VTT, l'action ne cesse jamais!
Pas le temps de se poser, ni même de dormir.
Cette débauche d'activités est accentuées par la personnalité même de Ben.
Il devrait prendre ses cachets, Ben.
On apprend qu'enfant, il a échappé à une condamnation pour le meurtre de sa mère. le meurtre de sa mère? Vous m'en direz tant? Intéressant!
Par une immersion immédiate dans les pensées de Ben, on digresse quand il évoque des films cultes ou un peu moins cultes (fans, vous serez charmés par sa culture ciné!), on se recentre quand un élément quelconque du quotidien amène une anecdote sur un des présidents américains (chouette, on révise son histoire!), sans jamais perdre le fil de l'intrigue.
Ou en se paumant.
Faut dire que Ben nage en plein brouillard, y va de sa curiosité, son audace, de son courage ou plutôt de son imprudence ou inconscience, fait fi du danger pour ne pas dévier de sa conscience, ose un bluff mortel, chute, à plusieurs reprises, et remonte en selle.
Il veut connaître la vérité!
Maison Blanche, chinois, russes ou scandale sexuel, rien ne l'arrête!
Il est un peu hyperactif, le gars, perturbé aussi et paranoïaque… mais son grain de folie colle idéalement au rythme soutenu du roman.
Vous ne serez pas au bout de vos surprises. Quand on croit connaître le pourquoi du comment, Ben vous secoue, se secoue car la varité est ailleurs, là-haut, haut dans les arcanes du pouvoir!
Vous l'aurez compris, Incontrôlable porte bien son titre car le maître mot de ce thriller flirtant avec l'espionnage et la géo-politique, c'est ACTION. Et ça défouraille à tout-va, ça dégomme, course-poursuite et traque, accrochez-vous, prenez vos vitamines car aucun répit avec cette lecture détente (urbaine et sportive!).
Lien : http://livrenvieblackkatsblo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
parolesenvolent
  09 novembre 2018
Benjamin Casper, dit Ben, dirige un journal online « Capitol Beat », mais ses ressources proviennent surtout de son héritage familial. Son cauchemar a commencé ainsi :
» La soirée avait plutôt bien commencé, j'avais réussi à installer mon équipement de surveillance dans l'appartement de la femme que j'aime. Puis elle a pris une tournure sinistre quand, un peu plus tard, cette même femme a fait une chute mortelle ».
Repéré sur les lieux, Ben n'est pas encore identifié quand il fuit la scène sur sa Triumph la police l'interpelle au premier carrefour pour une erreur de conduite.
Dans le Wisconsin, à la cérémonie funéraire en l'honneur de Diana, Ben s'aperçoit qu'elle avait caché à ses proches sa véritable fonction de correspondante de la C.I.A à la Maison Blanche. Doutant alors de la probabilité d'un suicide Ben, enquête et interroge. Il apprend de Randy le frère de Diana, l'identité d'un autre amant : John Liu. Et ô surprise de découvrir que celle qu'il était prêt à aimer, avait une relation avec un richissime lobbyiste chinois !
Et à son retour, le sabotage de son avion privé, des tueurs à sa recherche dans son chalet familial, et des courses poursuites hostiles, Ben est persuadé que Diana ne s'est pas suicidée. D'ailleurs comme il le dit :
« les Feds sont sur le coup. le président des États-Unis mentionne Diana dans sa conférence de presse hebdomadaire. Les Chinois embarquant douces pour la sympathique numéro d'inquisition/extension. Putain, c'est quoi ce délire ? »
John Liu, mentionne l'existence de « l'opération Delano ». Emma, la meilleure amie de Diana lui parle d'Alexander Kuturgov, un autre amant de Diana, milliardaire russe. Ben compte sur sa fidèle collaboratrice et l'appui de son ami commissaire pour dénouer l'affaire.
Des morts se succèdent – le frère de Diana, Liu, le commissaire, … -. L'urgence presse Ben d'éclaircir la vérité. La pression monte de toutes part car la police le tient comme unique suspect de ces meurtres en cascade.
MON AVIS
Vifs remerciements pour cette excellente lecture au site Babelio.com lors de l'opération « masse critique » et à la maison d'édition L'Archipel. J'ai pu approfondir ma connaissance de l'auteur à succès J.Patterson découvert avec « le Président a disparu » co-écrit avec B. Clinton (cf. Chronique les paroles s'envolent). Ici le livre est co-écrit avec David Ellis.
L'intime des présidents
On le savait déjà lors du livre en commun avec B. Clinton, J. Patterson tutoie les Présidents des Etats Unis.les Présidents des Etats
Ici, notre héros intrépide, Benjamin Casper maîtrise avec finesse l'histoire privée et anecdotique des Présidents Américains. (Ex : Quel avion a transporté J.F. Kennedy à Dallas ? Quel est le poème préféré de J.F.K. ? Quel est le second prénom de l'épouse de Roosevelt ?… ). Voici quelques réponses anecdotiques à découvrir.
On s'amuse de le voir se réciter mentalement LA liste des Présidents américaines dans les moments de tensions pour se détendre. Les connaissances du narrateur ne paraissent pas feintes, et alimentent la curiosité du lecteur.
Une affaire complexe
Le point de départ d'un meurtre déguisé en suicide trouble la vie sentimentale de Benjamin. Son affection sincère pour Diana est égratignée des diverses turpitudes de son ex-maitresse : des liaisons dangereuses et secrètes. S'ajoutent à ces drames, ses souvenirs d'enfant sur sa mère suicidée. Ils ressurgissent avec les circonstances de cette mort soudaine de Diana et des cadavres qui tombent. Beaucoup de choses que la police met à son compte.
L'évocation de la C.I.A. et du Président Des U.S.A. nous introduit vite l'idée d'une affaire d'Etat. On s'infiltre dans la tête du héros avec ses supputations. Il nous trimballe avec lui dans ses aventures, ne faiblit pas sous la pression. Enfin, il déjoue dans l'extrême délai imparti la faille dévoilée à l'ultime fin et qu'on devine avec grande difficulté.
Les références culturelles
Les références cinématographiques du genre « policier, aventure ou d'action » truffent les pages des films devenus classiques. En voici quelques exemples : Pirate des Caraïbes, Copycat, L.A. Confidental, Usual Suspect, Pulp Fiction…
L'évocation des performances d'acteurs de cinéma incarnant dans la peau de personnages vaillants et héroïques illustrent les périls affrontés par le narrateur. Les rôles impartis et les situations subies coïncident avec ses expériences. Les comparaisons parfois flatteuses à son égard le présentent à son avantage et imprègnent mieux le lecteur des dangers rencontrés. Les personnages nommés, incarnés par A. Garcia, B. Willis, M. Gibson, Will Smith, J. Deep pour n'en citer que quelque uns, colore les pages d'embûches croustillantes et confèrent un certain charme au narrateur.
Dans la même trame, l'auteur anime les frasques de son odyssée avec des titres de chansons ou musiques en référence à des rythmes dynamiques ou nostalgiques (Eltoon John, Les Beatles, … ) .
De l'action virile
Les fans de films d'action apprécieront ici les enchainements de situations mouvementées pour notre journaliste. Une succession de cascades, de courses-poursuites, de fusillades, de menaces, de bagarres en tout genre l'éprouvent sans cesse. Son humilité quant à ses limites physiques rend d'autant crédibles ses mésaventures.
La définition de douleur se trouve dans le dictionnaire mais il faut attendre de se prendre un coup dans les couilles pour un comprendre vraiment le sens. Et ce type sait Frapper avec son genou. Valseuses non jamais mieux mérité leur surnom.
L'art du pilotage : Amateurs de motos (Ben au volant de sa Triumph 1999), il en explique les atouts, il fait face à des courses- poursuites bien conduites, et leur stress bien ressenti. Sa culture aéronautique rejoint la petite histoire des Présidents, les techniques de pilotage et l'évitement d'un sabotage.
Des chapitres courts et une écriture fluide signe l'énergie de l'auteur. La vocabulaire viril mais non trivial, de l'humour, une pointe d'émotion, conduisent ce polar animé ! Je recommande ce livre à des lecteurs masculins, mais tout le monde peut s'y retrouver – la preuve – !

Lien : https://lesparolesenvolent.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Valmyvoyou_lit
  09 octobre 2018
Ben, journaliste d'investigation, découvre le suicide de Diana, la femme dont il est secrètement amoureux. Cependant, il n'y croit pas. « Un meurtre peut être maquillé en suicide, un suicide maquillé en meurtre. » (p.15) Aussi, notre héros mène sa propre enquête, sans se douter, au départ, qu'il va se mettre en danger, ainsi que ceux qui vont l'aider. Ses recherches dérangent plusieurs organisations et il ne sait pas qui sont ses ennemis.
Il y a beaucoup d'action et de rebondissements dans ce suspense. Chaque acte de Ben déclenche des représailles terribles. Mais qui veut le faire taire et l'empêcher de découvrir la vérité ? J'ai été aussi perdue que le journaliste. Sauf que contrairement à lui, mon esprit se repose par moments. Ah ! Oui ! Je ne vous l'ai pas dit : le cerveau de Ben carbure à 100 à l'heure. Il est parfois difficile de suivre ses digressions. Sa culture cinématographique et ses connaissances sur les Présidents des Etats-Unis sont impressionnantes. Les répliques de film viennent régulièrement court-circuiter ses pensées. le journaliste est souvent obligé de se rappeler à l'ordre pour organiser ses idées, surtout lorsqu'il est poursuivi par des tueurs armés jusqu'aux dents.
J'ai été très surprise par le personnage de Ben. Au départ, il me semblait un peu déconnecté de la réalité, puis, il m'a étonnée par son intelligence et son appréhension de la situation. J'ai été stupéfiée par son courage, qui frise avec l'imprudence. Au fil du livre, cet homme dévoile son passé. Et les analogies avec la situation actuelle sont ahurissantes...
La suite sur mon blog...

Lien : http://www.valmyvoyoulit.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Pat0212
  17 septembre 2018
Tout d'abord un grand merci aux Editions L'Archipel pour ce nouveau partenariat que j'ai beaucoup apprécié comme toujours, de nouveau un super thriller à découvrir.
Diana demande à son ami Ben, un journaliste de Washington de poser des caméras de surveillance dans son appartement car elle se sent menacée. A peine a-t'il terminé son ouvrage et ressort-il de l'immeuble par l'escalier de secours que Diana se jette de son balcon. Les premiers témoins, dont Ben s'enfuient avant l'arrivée de la police. Il est évidemment très choqué et se fait mettre une amende pour conduite dangereuse sur le chemin du retour. Ben est un jeune homme perturbé et nerveux, obsédé par le cinéma. Quoi qu'il fasse il pense à un film mais comme je suis complètement inculte sur ce sujet (et pas intéressée en plus !), cette dimension du livre m'a largement échappé. L'autre obsession de Ben consiste dans les anecdotes sur les présidents américains, il faut dire qu'il est le propriétaire d'un petit journal politique accrédité à la maison blanche.
Lors de sa visite chez Diana, dont il est amoureux, il a vu des médicaments pour soigner la dépression, ce qui l'a frappé. Il décide de se rendre à la veillé funéraire dans le Wisconsin, les parents et le frère de Diana affirment n'avoir jamais entendu parler de lui, ce qui l'étonne grandement, vu qu'il est sûr d'être son meilleur ami. Randy son frère affirme à Ben que John Liu, un célèbre lobbyiste est l'amant de sa soeur.
Surpris par tous ces mystères, Ben se met à enquêter sur Diana et les raisons de son suicide. Sans le savoir il ouvre une boite de Pandore. Des tueurs se mettent à le traquer de mille façons, il est poursuivi par des Chinois, des Russes, la CIA et la police locale de Washington qui veulent à tout prix le faire taire au fur et à mesure qu'il découvre un complot international dans lequel est impliquée Diana, laquelle n'a pas grand chose avec la fille douce dont il est amoureux.
J'ai beaucoup aimé ce thriller plein d'adrénaline dont le suspense et l'action montent au fil des pages. le personnage de Ben évolue aussi beaucoup au long de l'histoire. Il paraît d'abord très perturbé, obsédé par ses films favoris, un peu en dehors de la réalité, à la limite de la maladie psychiatrique. On se demande si sa mère s'est suicidée lorsqu'il avait huit ans ou si c'est lui l'assassin. Ce personnage est très attachant et va donner des sueurs froides aux lecteurs, on se demande jusqu'au bout s'il survivra après avoir découvert un complot qui menace la sécurité américaine au cours d'une enquête palpitante menée tambour battant. A la fin Ben est devenu la fine fleur des journalistes d'investigation.
Vraiment un excellent thriller à ne pas manquer. C'est très drôle, c'est le deuxième polar que je lis à la suite relatant la même histoire à deux siècles et quelques de distance : Des complots menés par des gens corrompus pour s'enrichir aux dépens de leur pays et chaque fois la même réponse, la police et le gouvernement sont prêt à tuer les témoins et enquêteurs gênants pour sauver la face et étouffer l'affaire au mépris des lois les plus élémentaires. Mais à chaque fois aussi le héros déjoue la conspiration.
Lien : https://patpolar48361071.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Marie-Nel
  20 novembre 2018
Grâce à la Masse Critique de Babelio et aux éditions de l'Archipel, j'ai pu découvrir James Patterson, un des auteurs de thrillers le plus lu au monde. Il a écrit de nombreux best-sellers, j'ai pu combler mes lacunes avec ce roman. J'ai apprécié en tout cas sa plume incisive, son style percutant. L'histoire commence sur les chapeaux de roue, les chapitres sont courts, cela donne beaucoup de rythme à la lecture. En plus, ils se terminent souvent sur une fin d'action ou sur une révélation donnant ainsi l'envie d'en savoir toujours plus et de poursuivre une lecture de plus en plus assidue.
On suit Ben, un journaliste issu de milieu aisé. Il assiste à la chute de Diana du haut de son balcon, est-ce un suicide ou un meurtre ? Ou comme il dit « un suicide maquillé en meurtre ou un meurtre maquillé en suicide »...Il se trouve que Ben était quelques heures plus tôt dans l'appartement de Diana en train de poser des caméras de surveillance. Diana, dont il est amoureux, est une agente de la CIA à la Maison Blanche. Ben ne préfère pas révéler à la police qu'il était sur les lieux de la mort de son amie peu de temps avant celle-ci. Lors de sa veillée funéraire, il va rencontrer la famille et se rendre compte que cette dernière ne connaissait pas le métier de Diana, et qu'elle avait un petit ami différent de Ben. Tout ceci met la puce à l'oreille du journaliste, et le voilà parti à mener son enquête, à rencontrer des hommes importants qui connaissaient la jeune femme. Il n'est pas au bout de ses surprises au sujet de son amie, les révélations vont se succéder. Il sera lui-même mis en danger, et mettra également en péril les personnes qu'il va côtoyer. Il mène une véritable chasse à la vérité, mais le chemin est parsemé d'embûches.
Le personnage de Ben est assez particulier. Il a toujours besoin de se parler à lui-même, pour se motiver, ou pour chasser le stress, dans ces cas là, il récite la liste dans l'ordre des présidents des États-Unis. Il est souvent obligé de se reprendre pour éviter que son esprit parte dans tous les sens, il compare les situations qu'il vit à des scènes de films qu'il aime, il y a beaucoup de références cinématographiques. On comprend très vite que cette enquête va devenir une affaire d'état vu le métier de Diana. En plus de cela, ces événements ravivent la mémoire de Ben et il revit le drame de son enfance avec sa mère qu'il a retrouvée morte, et comme pour l'enquête, il ne sait pas si c'est un suicide ou un meurtre. En tout cas, il est très attachant, il n'hésite pas à se mettre en danger pour protéger autrui ou pour percer le mystère.
J'ai beaucoup aimé cette histoire, pleine de punch et d'humour avec le personnage de Ben. L'auteur fait preuve d'une grande culture en racontant les petits secrets des présidents ou en citant tous les films avec les acteurs. Il fait vivre à son héros une multitude d'aventures, allant de complot en complot. le suspense reste entier jusqu'à la dernière page, très peu de temps mort, voir pas du tout, j'ai lu en retenant bien souvent ma respiration. Les révélations que l'on apprend au fur et à mesure m'ont scotchée, et le final également, je ne pensais pas arriver à cette conclusion. le moindre faux pas d'un politicien ou de son entourage peut servir de chantage entre pays et mettre à mal un président...
Un thriller comme je les aime, avec du suspense, beaucoup de rythme, juste ce qu'il faut de sang et de morts pour être réaliste et un dénouement inattendu. Une lecture très visuelle aussi avec les descriptions des lieux ou des faits, je verrai bien ce roman adapté au cinéma avec un Matt Damon ou un Tom Cruise dans le rôle de Ben.. Je suis conquise par le style de James Patterson, dès que je pourrai, je lirai d'autres écrits, il est vraiment passionnant.
Je vous recommande cette lecture, pour passer un bon moment, tellement prenante qu'on en oublie l'heure qui passe !
Lien : http://marienel-lit.over-blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
BlackKat
BlackKat  
La définition de douleur se trouve dans le dictionnaire mais il faut attendre de se prendre un coup dans les couilles pour en comprendre vraiment le sens. Et ce type sait frapper avec son genou. Les valseuses n'ont jamais mieux mérité leur surnom.
Commenter  J’apprécie          70
galyalain
galyalain  
[Andreï] indique d’un mouvement de tête la statue en bois d’un aigle qui décore le jardin juste derrière nous.
- J’adore cet oiseau. Tu sais pourquoi, Benjamin ?
L’aigle a été sculpté dans le bois d’un arbre centenaire du Quad qu’on a dû abattre. Ce sont les étudiants qui l’ont réalisé pour l’offrir à l’université. Je hasarde une réponse :
- Parce que c’est l’emblème de notre pays ?
Il parvient à sourire. Andreï m’attendait sur ce banc quand je suis arrivé et, à le voir debout, luttant pour se tenir sur ses deux jambes, je suis frappé par son aspect maladif.
- Parce qu’une belle chose est née d’une chose mourante.
Commenter  J’apprécie          20
Wyoming
Wyoming  
J’ai couché quatre-vingt-dix-neuf fois en tout avec huit femmes. Ma plus courte session, des préliminaires à l’orgasme, a duré trois minutes et à peu près quatorze secondes. Je dis « à peu près » car, parfois, c’est un peu gênant de se ruer sur sa montre juste après; il faut se contenter d’une estimation. Cinq secondes pour se retirer, puis entre cinq et dix secondes pour complimenter sa partenaire avant de jeter un coup d’œil discret à sa montre.
Si vous vous posez la question, ma plus longue session a duré quarante-sept minutes et à peu près trente secondes. En considérant toutes mes sessions et en arrondissant le minutage, je dirais que la moyenne est de vingt et une minutes, la médiane de dix-huit minutes et le mode de dix-sept minutes.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui
rkhettaoui  
J’ai couché quatre-vingt-dix-neuf fois en tout avec huit femmes. Ma plus courte session, des préliminaires à l’orgasme, a duré trois minutes et à peu près quatorze secondes. Je dis « à peu près » car, parfois, c’est un peu gênant de se ruer sur sa montre juste après ; il faut se contenter d’une estimation. Cinq secondes pour se retirer, puis entre cinq et dix secondes pour complimenter sa partenaire avant de jeter un coup d’œil discret à sa montre.
Commenter  J’apprécie          10
BlackKat
BlackKat  
The sound of silence est une belle chanson qui suscite de belles pensées dans les moments de contemplation et de sérénité. Mais ce son n'a rien de beau quand on évolue à 9.000 pieds du sol dans un Cessna monomoteur.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de James Patterson (116) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de James Patterson
The Postcard Killings (2020) - OFFICIAL TRAILER
autres livres classés : chantageVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus





Quiz Voir plus

La sixième, la pire année de ma vie.

Qùi est le personnage principal

Tom Katchadorien
Rafael Katchadorian
Rafe Katchadorian

4 questions
13 lecteurs ont répondu
Thème : James PattersonCréer un quiz sur ce livre