AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782226015167
366 pages
Albin Michel (13/09/1972)
3.81/5   21 notes
Résumé :
Inquiétudes à l'Est, remous dans le Proche-Orient, effervescence dans le monde des étudiants, réforme de l'Église, et jusqu'à la peur de la drogue, ces problèmes de notre temps ont été aussi ceux qui préoccupèrent notre XIIIe siècle. Et une femme domine le XIIIe siècle, au moins dans sa première partie : Blanche de Castille. Il est frappant pour nous de voir cette femme assumer la charge du royaume et mener résolument une politique différente de celle des rois qui l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Sarindar
  11 septembre 2014
Tête politique, femme autoritaire, mère abusive et ultra-possessive, chrétienne dévote pleine de bons principes mais inflexible pour qui ne partageait pas la foi des Chrétiens : s'il y eut une Reine de Fer en France, sans avoir été jamais dénommée ainsi, ce fut bien cette femme qui vécut de 1188 à 1252 et qui, à la mort de son époux , Louis VIII dit le Lion, dut assurer la régence du royaume des lys jusqu'à la majorité de son fils Louis IX. Elle tint le gouvernail d'une main ferme, remettant à leur place les grands feudataires qui voulaient profiter de l'occasion pour faire entendre leurs revendications et, qui sait, mettre le roi sous tutelle, un peu comme cela s'était produit en Angleterre sous le règne de Jean Sans Terre. Elle fit rentrer, plus ou moins bien dans le rang, les Hugues de Lusigan, les Pierre Mauclerc de Bretagne, les Thibaud de Champagne, et forma son fils en lui apprenant à craindre Dieu et à reconnaître le visage du Christ à travers celui des pauvres miséreux et des malades.
Intransigeante avec elle-même, elle le fut aussi avec les autres. Elle ne supporta pas de voir son fils devenir réellement amoureux de son épouse, Marguerite de Provence, et elle manifesta à l'égard de celle-ci une méfiance qui n'eut d'égale que sa jalousie. Régine Pernoud, qui a très bien campé le caractère fort et le port altier de cette femme, n'a peut-être pas assez montré combien elle craignait de voir son fils lui échapper et devenir l'objet des volontés de sa belle conjointe.
C'est cependant à Blanche de Castille que Louis IX confia la gouvernance et régence du royaume lorsqu'il partit en croisade vers l'Egypte. Elle s'acquitta parfaitement de sa tâche mais mourut alors que son fils demeurait longuement en Terre Sainte en s'occupant de renforcer les défenses des places côtières du Levant. Il rentra pour reprendre en main les affaires du royaume après des années d'absence, et ne cessa plus de marcher sur les traces de sa mère, pratiquant une foi austère d'ascète, une charité exemplaire mais gouvernant son royaume avec la dureté d'un homme qui, à l'exemple de son grand-père Philippe II Auguste, eut à coeur de renforcer le pouvoir de la monarchie face aux grands seigneurs, n'hésitant pas parfois à les humilier et à rendre une justice punitive à leur endroit quand ils abusaient de leurs droits sur leurs sujets, façon de trancher qui semblait aller dans le sens de l'équité à l'égard des petites gens mais qui en réalité avait pour but de rabaisser les puissants pour mieux asseoir l'autorité souveraine du roi de France et de la dynastie capétienne : exigences que la défunte, Blanche de Castille, avait fait passer dans l'éducation de Louis IX avant tout le reste, avec celles de la foi chrétienne, et qui restèrent pour le roi des leçons de vie.
Régine Pernoud a fait un bon travail de biographe, mais sans prétention de savantasse et sans alourdir son propos de notes trop érudites, si bien que son portrait de Blanche de Castille peut se lire comme un roman.
Francois Sarindar, auteur de : Lawrence d'Arabie. Thomas Edward, cet inconnu (2010)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
cyan
  25 mai 2021
Biographie de Blanche de Castille, reine de France, épouse de Louis VIII et mère de Saint Louis.
Nous parlons d'une époque datant d'avant la mise en avant de la loi dite « salique », c'est-à-dire d'un temps où les femmes pouvaient encore être appelées à régner sur la France. La reine Blanche a donc réellement exercé un pouvoir de reine, conjointement avec son mari et son fils, mais également seule, prenant en mains les destinées d'un royaumes en proie à la guerre et à divers troubles: barons ambitieux, problèmes religieux, famines, révoltes estudiantines, etc.
A travers la biographie de cette personnalité hors du commun, c'est également le portrait de l'Europe de l'Ouest à cette époque qui nous est proposé, ainsi que celui des différentes figures marquantes des années 1200. Nous apprenons également beaucoup de choses sur les moeurs de cette période, que cela concerne les pratiques religieuses, la conception des campagnes militaires, l'habillement ou même l'alimentation.
Le seul reproche que j'aurais à faire à ce livre est que son autrice a tendance à trop extrapoler et à attribuer des sentiments et émotions contemporaines à des personnalités du 13e siècle, alors qu'elle n'a aucun moyen de savoir ce qu'elles pensaient ou ressentaient, dans un cadre historique qui n'a rien à voir avec le nôtre.
Une lecture passionnante, accessible même si vous ne connaissez rien à la période historique, qui souligne à quel point notre Histoire a le plus souvent été confisquée par les hommes, malgré l'existence de femmes, pas si rares qu'on voudrait nous le faire croire, qui tiennent une place importante dans notre passé, même lointain. Je recommande!
Lien : https://bienvenueducotedeche..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
archervert
  10 mars 2013
Un bon livre de vulgarisation sur la vie de Blanche de Castille. Une vie placée sous le signe de la transition. Transition entre deux des grands rois de France, son beau père, Philippe Auguste et son propre fils, Louis IX, Saint Louis.
Arrivée à l'âge de 12 ans à la cour du roi Philippe Auguste, elle va voir son beau-père agrandir de façon significative le royaume de France, faire de Paris une des grandes villes d'Europe et donner une grande place à la Science. Marié à Louis VIII, celui-çi ne régnera que trois ans, entre 1223 et 1226, laissant à Blanche la responsabilité de son royaume qu'elle parviendra à maintenir uni, malgré les ambitions des barons. Son fils Louis IX sera couronné en 1234, mais Blanche restera la conseillère principale du roi et reprendra même les rênes du pouvoir lorsqu'il prendra la route des Croisades en 1247. Elle décédera en 1252, forçant son fils à revenir en France, pour y devenir l'un des souverains les plus populaire de France.
Plus que la vie de Blanche, l'interessant finalement, c'est la personnalité de l'auteur. Regine Pernoud aura passé sa carrière à remettre en cause les idées reçues sur le Moyen-Age qui aurait été un age barbare et obscurantiste, mais qui finalement aura permis bien des avancées et surtout aura laissé une place bien plus importante qu'on l'imagine aux femmes. Une place qui, ironiquement, se réduira après... la Révolution française. Il n'y a qu'à voir d'ailleurs le sort réservé à Olympe de Gouges à cette époque et dont Benoite Groult (ou un nègre, vu comment elle maîtrisait mal son propre livre dans LA GRANDE LIBRAIRIE du 07/03/2013) vient de tirer un livre récent.
Quand à LA REINE BLANCHE, on l'a dit, le travail de vulgarisation est très bien fait. On peut juste lui reprocher certaines parties un peu lourdes, notamment la partie sur le couronnement de Louis IX, qui se résument à l'énumération des comptes de l'époque. Mais le peu de documents d'époques et leur manque d'objectivité pour la plupart imposent sans doute d'exploiter au maximum ceux à disposition.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Melisende
  15 mai 2011
Très intéressant ; mais la lecture est assez ardue. En effet, il ne s'agit pas vraiment d'un roman, même si Régine Pernoud tente d'intégrer toutes les sources historiques et littéraires dans une forme légèrement similaire. La vie de la Reine Blanche est passionnante - peut-être un peu moins que celle d'Alienor d'Aquitaine - mais tout de même,... La vie des femmes de l'époque, et surtout celle des femmes de pouvoir, n'était pas de tout repos. Il ne faut pas croire qu'elles passaient leur temps à la fenêtre d'une tour, à filer et bavarder, non. Elles devaient conseiller leur Roi et mari, s'occuper de la régence de leur fils, s'occuper de l'éducation des enfants, de leurs futurs mariages, des crises, des barons traîtres,... une vie bien remplie !
Lien : http://bazar-de-la-litteratu..
Commenter  J’apprécie          10


Videos de Régine Pernoud (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Régine Pernoud
Introducing Régine Pernoud : her life and career.
>Histoire, géographie, sciences auxiliaires de l'histoire>Biographie générale et généalogie>Politiciens, économistes, juristes, enseignants (844)
autres livres classés : louis ixVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Le Moyen Age : quiz inutile

La première d'entre elles eut lieu au Moyen-Âge : il s'agit de pèlerinages armés en Terre sainte.

Les croisières
Les croisades

10 questions
228 lecteurs ont répondu
Thèmes : moyen-âge , humourCréer un quiz sur ce livre