AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1092100636
Éditeur : L'atelier Mosésu (27/02/2016)

Note moyenne : 3.9/5 (sur 42 notes)
Résumé :
Isabelle et Frédéric vivent une des plus belles histoires d’amour qui soit, passionnée et fusionnelle. Mais un jour où Frédéric part s’adonner à sa passion, la planche à voile, il disparaît corps et bien en mer. Isabelle va doucement mais sûrement sombrer dans la folie sans l’homme qu’elle aime.
Stanislas Petrosky nous entraîne dans les méandres de la dépression. Jusqu’où le manque de l’être aimé peut-il mener ?
Mais l’auteur venant du monde du polar, ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (29) Voir plus Ajouter une critique
HannibalLectrice
  06 mars 2016
Pour vous, lecteurs qui avaient lu Ravensbruck Mon Amour, vous savez que le Sieur Petrosky n'écrit pas de simples et banales histoires d'amour, de ces histoires qui se terminent par " Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants ". Petrosky est de ces auteurs, qui observent, et qui décrivent le monde avec beaucoup de sensibilité, de commisération, d'intérêt dénué de morale.
L'histoire débute de cette façon " 6 mai 1990- Je m'appelle Isabelle et hier c'était mon anniversaire. J'ai eu Dix ans ! " Par ces mots, nous comprenons d'emblée que le journal offert par tatie Sophie sera le détenteur d'un horrible secret...
Tout en écrivant cette chronique, la compréhension du manque d'un je ne sais quoi se fait jour. Là, où certains auteurs négligent voire oublient l'aspect psychologique de leurs personnages, car point aisé, et préférent jouer la carte du voyeurisme nous abreuvant de details et de descriptions sordides. Stanislas Petrosky, lui, préfére la difficulté, sans pour autant se prendre pour Cyrulnik ( tout comme moi! ), il arrive tout en la simplifiant à une quasi étude éthologique humaine...
Écriture simple, concise qui vous mènera jusqu'à l'effroyable vérité...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
StefEleane
  05 mai 2016
Un roman court mais intense. Il va vous plonger un coeur du désarroi d'une femme.
Isabelle et Frédéric sont un couple heureux et très fusionnel. Lorsque Frédéric disparaît en mer, Isabelle perd pied. Entre l'attente, le vide, l'isolement, elle s'enferme sur elle-même et commence une descente aux enfers.
Un roman court je disais 125 pages. Alors oui l'auteur aurait pu s'étendre sur les belles falaises d'Etretat, nous faire vivre une romance pour rajouter un cinquantaine de pages à son roman. Mais là n'est pas l'essentiel ! L'histoire est dans le coeur et la tête d'un personnage. de sa souffrance ! Pas besoin d'édulcorer dans ce cas et c'est bien mieux comme cela. Préparez-vous à descendre au tréfond de votre âme, de la folie, de la dépression et posez-vous la question : Jusqu'où pouvez vous tomber par désespoir ?
J'attendais avec impatience un nouveau roman de l'auteur suite à mon coup de foudre pour Ravensbrück mon amour . L'auteur change d'époque, de lieu mais nous offre de nouveau une histoire d'amour qui fini mal (un fan des Rita Mitsouko ??)
De nouveau, je me suis laissée embarquer. de nouveau, je me suis laissée porter par ce roman que je ne peux que vous conseiller . Et de nouveau je vous dis : Il vous faut cet auteur dans votre biblio !
Lien : http://lesciblesdunelectrice..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
delphlabibliovore
  07 mars 2016
Je ne pensais même pas que l'auteur pouvait écrire ce genre d'histoire. Après "Ravensbruck mon amour", Stanislas Petrosky se lance dans un tout autre style. Je suis sûre qu'il a plus d'un tour dans son sac et qu'il sait nous proposer bien d'autres récits.
" L' amante d' Etretat" est un roman très court traçant la vie d'Isabelle Dargelin. A l'âge de dix ans, sa tatie Sophie lui offre un journal intime. Ce journal contiendra bien des secrets.
J'ai suivi la vie de cette adolescente à travers son journal et vu l'amour qu'elle éprouva pour Frédéric. Jusqu'au jour où un accident terrible survient...
Isabelle connaîtra la déchéance face à la mort, la dépression.
Mais cette mort occupe une place importante car Isabelle la côtoie chaque jour.
Des secrets sont restés enfouis dans les méandres des falaises d'Etretat.

La folie s'installe jusqu'à ce que la démence dévore l'âme humaine.
Stanislas Petrosky sait me surprendre au fil des pages et aime à chaque instant me titiller l'esprit.
L'auteur est très fort aussi car il sait se mettre facilement dans la peau d'Isabelle et nous faire ressentir d'intenses émotions.
Ce roman est une belle surprise. Différents thèmes sont traités, on passe de l' amour à la déchéance de l'être humain. Comment réagirez-vous si vous perdiez un être cher à vos yeux?
J'ai été totalement bluffée car rien n'est dévoilé jusqu'au dénouement final. La fin est juste spectaculaire et saisissante!!!
Quant à l'écriture, elle est sensuelle et directe.
Si vous ne connaissez pas encore l'auteur, il est temps de vous procurer un de ses titres et pourquoi pas celui-là!!!
"L'amante d'Etretat" est un roman vertigineux du haut de ces falaises mais l'est aussi par l'histoire noire d'Isabelle.

Lien : http://delphlabibliovore.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Gr3nouille2010
  04 mars 2017
Voici un court thriller qui a suffisamment d'éléments pour plaire et qui se révèle très surprenant au final ! J'ai adoré cette lecture, il va droit à l'essentiel tout en nous captivant du début à la fin.
Isabelle a rencontré Frédéric lorsqu'elle voulait devenir thanatopractrice ; c'est lui qui l'a formée malgré l'avis défavorable de son père. Depuis, c'est le grand amour et rien ne semble pouvoir les séparer. Mais un jour, Isabelle perd Frédéric lorsqu'il est parti assouvir le besoin de retrouver la mer, avec sa planche à voile. Il n'est pas revenu et tout espoir de le revoir vivant meurt chaque jour... Isabelle sombre de plus en plus dans la dépression sans même s'en rendre compte...
Je ne mets jamais d'espoir dans un roman aussi court pour ne pas risquer d'être déçue mais, même si je l'aurais fait avec celui-là, je n'aurais pas du tout été déçue ! Il y a tout ce qu'il faut pour passer un excellent moment : un personnage principal attachant et si transparent que l'on croit le connaître dans les moindres détails, des éléments qui nous font comprendre et ressentir ce qu'il ressent, ainsi qu'un final explosif dont on ne s'y attend pas !
L'intrigue est centrée sur la dépression d'Isabelle. Ce n'est pas assez lourd pour nous, pour que l'on se sente déprimé également, mais ça l'est suffisamment pour que l'on comprenne sa peine et que l'on n'ait pas de mal à se l'imaginer. On la voit sombrer peu à peu dans une sorte de folie. N'arrivant pas à faire le deuil de son mari, elle s'installe dans une bulle sans contrainte où elle se l'imagine à chaque instant. Il n'y a plus que lui qui compte, sa présence... On se demande bien comment tout cela peut finir car Isabelle tourne mal malgré le soutien que certains personnages sont prêts à lui apporter et, d'un coup, la révélation tombe, sans que l'on ne s'y attende, nous surprenant par la tournure des événements. J'ai souri en refermant ce livre, pas à cause de l'intrigue puisque ça reste assez glauque, mais parce que j'ai grandement adoré cette fin étonnante.
En conclusion, c'est un court thriller qui vaut grandement la peine d'être découvert. On a tout ce qu'il faut pour passer un excellent moment et la fin vaut le détour. L'intrigue est superbement ficelée, nous laissant sur une fin surprenante et l'auteur a une plume très addictive ; de plus, il sait quand placer le coup de grâce !
Lien : http://uneenviedelivres.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
nelly76
  18 janvier 2017
Livre, emprunté, à ma bibliothèque ce matin, lu cet apres-midi, que je redonne demain, car l'auteur nous rend une petite visite dans notre bibliothèque le samedi 28.
Après du Ernst Wiechert, là, j'ai pris un virage à 360 degrés : c'est du roman noir , très réaliste dont je ne suis pas particulièrement friande, l'histoire est courte (119 pages) et se lit en 2/3 heures.
Isabelle, le personnage principal, qui se présente à l'âge de dix ans grâce à ce journal intime que lui offrira sa tatie le jour de ses 10 ans.Une enfance malmenée, parce qu'un père alcoolique qui bat sa mère, des faits , hélas de tous les jours, puis suite à l'accident de ce père qu'elle déteste (il se fera écraser par un train) , une mère qui à son tour sombrera dans la dépression et l'alcoolisme.
Et voilà en la personne de Frédéric , son rayon de soleil,.Elle l'a rencontré lors du décès de sa mère :il est thanatopracteur.Elle aussi sera thanatopracteur et ensemble ils travailleront.Bref, le paradis, jusqu'au jour où. .....Je n'en dis pas plus mais la fin est glaçante et très morbide!
En lisant ce court récit , au début, je n'étais pas "envoûtée par le style , très direct, assez froid, descriptif, je me demandais où l'auteur allait m'emmener et je commençais à m'ennuyer et puis 4/5 pages avant la fin OUAH !!!! UNE CHUTE!! A VOUS GLACER LE SANG, PAS PRÉVISIBLE DU TOUT!!!
Et c'est ce qui , pour moi , rattrape un peu la banalité de l'histoire.Rien que pour la chute, si vous voulez la connaître , lisez -le.♡♡♡
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
nelly76nelly76   18 janvier 2017
Le 6 mai 1990
Je m'appelle Isabelle et hier c'était mon anniversaire.J'ai eu dix ans!
Tatie Sophie m'a offert ce joli journal pour que je puisse écrire tous mes secrets. Je suis contente de commencer par cette journée car papa et maman ont invité plein de gens pour fêter mes dix ans.Il y avait tatie Sophie et tonton Christophe, mon papi et mes mamies, Sandrine et Lucie mes cousines.
J'ai eu plein de cadeaux , ce beau journal, des livres, un lecteur de CD, des nouvelles poupées. Et puis il
Y avait un beau gâteau au chocolat comme j'aime, j'ai soufflé mes bougies du premier coup!
On s' est couchés très tard.J'ai aidé maman à débarrasser la table.Papa était assis sur le canapé, il regardait la télé et il s'est mis en colère très fort contre maman, il n'était pas content parce que maman avait retiré la bouteille de vin.
Il s' est levé, il était tout rouge et il a tapé très fort sur la table.J'ai eu très peur, maman aussi.Elle m'a dit
que c'était pas grave, d'aller me coucher.Mais dans mon lit, j'entendais papa crier et dire des gros mots
à maman.Maman , elle a pleuré. C'est la première fois que j'entends papa en colère, j'aime pas quand il est méchant avec maman . Ça m'a fait pleurer aussi.C'est bien que j'ai un journal pour écrire tout ça. Merci tatie Sophie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
SangpagesSangpages   25 juin 2016
Mon anniversaire est dans un mois, mais elle veut déjà que je choisisse des fringues. Trop cool, il y a si longtemps que l'on n'a pas passé vraiment du temps toutes les deux. La dernière fois, c'était lors des fêtes de fin d'année. Quand je l'ai eue au téléphone, il y a deux jours, elle avait l'air d'aller mieux, elle avait l'air sobre aussi. Quatre années qu'elle traîne cette dépression, qu'elle se laisse aller à boire un peu trop, mais là elle donnait vraiment l'impression d'être enjouée à l'idée de cette journée rien que nous deux. On va même se faire un resto le midi, la classe !"
"Isabelle entra chez sa mère sans frapper. Même si elle avait sa chambre d'étudiante à cent kilomètres de là, elle était toujours chez elle.
-Maman, coucou, c'est moi, c'est Isa ! J'espère que tu es prête...Maman ?
Aucune réponse. Isabelle se dirigea vers le petit salon dont la décoration n'avait pas changé depuis la mort de son père. Là, elle aperçut sa mère sur le canapé, le regard fixe, l'oeil hagard, la bouche ouverte, un filet de bave coulant sur son menton.
-Maman, merde ! Tu fais chier, tu as encore bu...Il n'est pas dix heures du matin et tu es bourrée. On devait sortir toutes les deux ! Tu m'avais promis...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
nelly76nelly76   18 janvier 2017
.....Isabelle prépare le repas, dresse la table.Elle sort deux verres à pied et une bouteille de Pouilly du réfrigérateur, le petit apéritif du samedi soir. Frédéric arrive dans la pièce.
-Isa , c'est quoi ça?
Isabelle se retourne et regarde son compagnon, son visage se décompose quand elle voit les feuillets dans ses mains.Ces pages , elle les a elle -même arrachées de son journal intime, celui qu'elle avait quand elle était adolescente.Elle n'a jamais pu se résoudre à les jeter, les brûler, elle les a conservées. Elle pensait les avoir bien cachées, ce qui a priori n'est pas le cas.
-Donne -moi ça tout de suite Fred, s' il te plaît!
-Isa mon amour, comment tu as pu garder un tel secret pour toi? Pourquoi tu ne m'as rien dit? Pourquoi?.........
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
nelly76nelly76   18 janvier 2017
Lorsque Frédéric leur fit comprendre que nul ne pourrait empêcher son mariage, que lui et Isabelle se battraient contre vents et marées, quitte à partir de l'entreprise, le patriarche céda, à une seule et unique condition: un contrat de mariage avec une clause de séparation de biens.Il espérait que leur union mal assortie ne tienne pas et il voulait préserver son fils en cas de divorce . Frédéric accepta ce caprice puisqu'à ses yeux, la désunion était inenvisageable. Il était sûr d'aimer Isabelle toute sa vie.Quant à Isabelle, elle se moquait comme de l'an quarante de leur entreprise, de leur fric, ce n'était
pas ça qu'elle voulait, elle ne serait que salariée, cela lui allait très bien.Mais du coup, son avis négatif sur ses beaux-parents se renforça: comment pouvaient-ils entendre leur fils envisager de se marier et déjà lui parler de son divorce?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
nelly76nelly76   18 janvier 2017
Elle m'a dit mon petit il y a trois choses
que jamais,
Au grand jamais tu n ' devras oublier
Premièrement ne touche pas à tes aiguilles
Deuxièmement ta colère tu devras maîtriser
Et surtout ne jamais oublier quoiqu'il arrive,
ne jamais se laisser tomber amoureux,
car alors pour toujours,
à l'horloge de ton coeur la grande aiguille des
Heures transpercera ta peau,
explosera l'horloge, imploseront tes os, la
mécanique du coeur sera brisée de nouveau.
DYONYSOS
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Video de Stanislas Petrosky (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Stanislas Petrosky
Stanislas Petrosky, "Je m'appelle Requiem et je t'…", Éditions Lajouanie, 8 juillet 2016
autres livres classés : violences conjugalesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1633 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre