AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2081209160
Éditeur : Flammarion (28/08/2007)

Note moyenne : 2.74/5 (sur 73 notes)
Résumé :
Ils jouent gros. C'est ce qui me touche. Ils jouent gros. Ils sont à la fois le joueur et la mise. Ils ont mis eux-mêmes sur le tapis. Ils ne jouent pas leur existence, mais, plus grave, l'idée qu'ils s'en sont faite.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
michfred
  06 septembre 2016
Quelle mouche a piqué Yasmina?
Pourquoi cet écrivain subtil, caustique, poétique s'est-elle soudain décidée à devenir la chroniqueuse -peu inspirée- de la campagne électorale de Sarkozy, cet histrion lourdingue, agressif, vulgaire?
Mystère.
Circulez, y a rien à voir: c'est du vent, du néant, du flan, béant, bâillant, barbant...
Commenter  J’apprécie          182
Heval
  06 août 2013
Intérêt de ce livre? Qu'est-il? Ne sachant pas ce qu'il est ou prétend être, je ne sais comment le considérer.
S'il se veut être un objet littéraire, je dirais qu'il est, à mon sens, complètement raté. Ce livre n'est pour moi rien d'autre qu'un brouillon ou un journal de bord inintéressant. Aucun intérêt littéraire.
S'il se veut être une étude "sociologique" sur la compétition politique et la campagne électorale, ce livre passe complètement à côté, l'auteure restant constamment dans le superficiel. Aucune analyse, aucune profondeur.
S'il se veut être un simple documentaire sur l'homme Nicolas Sarkozy, j'ai envie de dire, là encore, qu'il est tout à fait nul et sans intérêt. On n'y apprend rien du tout.
Bref, ce livre est pour moi sans grand intérêt.
Commenter  J’apprécie          80
zabeth55
  23 mai 2012
Etrange que ce livre
Pendant un an, Yasmina Reza suit Nicolas Sarkozy pendant sa campagne électorale de 2007.
Elle l'accompagne dans ses déplacements et prend des notes .
Ce n'est pas structuré, ce sont des phrases dites, des observations.
On ne sait pas toujours de qui elle parle. On ne sait pas qui est ce G. qui revient souvent et à qui elle dédie le livre.
On ne voit pas bien où elle veut en venir, ce qu'elle a voulu dire avec ce livre.
Le candidat Sarkozy est décrit tel quel, avec ses défauts et ses qualités. Peut-être nous le rend-elle un peu plus « humain » !
Bref, je ne sais pas trop quoi penser de ce livre pourtant lu sans déplaisir.
Commenter  J’apprécie          60
DanielGauthier
  10 mars 2010
Souvenez-vous : ce livre de Yasmina Reza sur la campagne présidentielle de Sarkozy était annoncé comme le best-seller de la rentrée littéraire...
Quelle déception (pour moi, mais je ne suis pas le seul) : suite d'anecdotes sans sel, entrecoupées de "fulgurances" de l'auteur (apparemment, Yasmina Reza pense que la réalité n'est compréhensible qu'à travers quelques éclairs de... génie, évidemment), sous-entendus et clins d'oeil à destination des "happy few"...
D'où il ressort que la politique est quelque chose de difficile et compliqué, que Sarkozy est un homme avec ses forces et ses failles, et que Yasmina Reza a un joli brin de plume.
Toutes choses qu'on savait déjà.
Tout ça parce que, dès le départ, la mission de Yasmina Reza était impossible : raconter une campagne électorale sans dévoiler ses secrets, ne choquer personne, demeurer constamment dans le "politiquement correct"...
L'esprit de cour et la littérature ne font décidément pas bon ménage.
Commenter  J’apprécie          40
Tmor
  28 mars 2016
J'aime beaucoup le travail de Yasmina Réza, ses pièces, ses romans... Je suis tombé par hasard sur ce roman sans savoir qu'il parlait de Nicolas S. J'avais entendu parlé de ce titre mais il ne m'avait pas intéressé. Les premières pages m'ont déboussolées puis je me suis laissé entraîné, par l'énergie du guerrier, par le stoïcisme de l'auteure, par ce sentiment de lire une saison de House of Cards en accéléré. le livre ne m'a pas réconcilié avec cet homme, ni avec la politique et m'a un peu déçu dans le fond. J'imagine la difficulté de l'auteur dans sa posture. Elle n'est pas tendre mais tout de même assez souvent admirative. Son style si fluide se dissout dans le rythme effréné des phrases, des paraphes, des scènes courtes. Efficace, rapide, toujours et encore. Les citations et réflexions personnelles apportent profondeur et recul, mais il me manque ce supplément d'âme. Bravo tout de même à l'artiste car ce n'était pas une mince affaire et elle est néanmoins utile.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
EnkiEnki   24 février 2014
Mon cahier des jours derniers. Que de répétitions. Dans mon cahier, les jours s’égrènent et se confondent, frénésie monotone ou cependant l'histoire s'écrit.
Il n'y pas de lieux dans la tragédie. Et il n'y a pas d'heures non plus. C'est l'aube, le soir ou la nuit.
Commenter  J’apprécie          40
jack56jack56   11 novembre 2014
N'avait-il pas dit, je partirai en retraite quelques jours, me reposer, méditer. Il faut se préparer à habiter la fonction. Il faut du calme et de la sérénité pour prendre la distance nécessaire. Si proche des moines et des cathédrales, ne s'était-il pas enorgueilli de quelque subite transfiguration ? N'avait-il pas dit, j'irai dans une abbaye, ou dans la solitude d'une maison amie, réfléchir à l'ampleur de la tâche ?
C'est dévorant des langoustes en famille, sur un yacht de soixante mètres, au large de Malte, qu'on le retrouvera.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
jack56jack56   11 novembre 2014
A l'école, les copines disaient , je suis bretonne, je suis alsacienne, je ne comprenais rien à ces découpages, je disais, si on me demandait, je suis iranienne, ce qui était vrai car j'avais un passeport iranien, un passeport de nulle part, d'un pays qui n'existait plus pour personne, ma famille était dispersé par-delà les mers, je n'avais aucune langue commune avec elle, mais la mienne, le français, était belle et m'avait engendrée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
EnkiEnki   24 février 2014
Ils jouent gros. C'est ce qui me touche. Ils jouent gros. Ils sont à la fois le joueur et la mise. Ils ont mis eux-même sur le tapis. Ils ne jouent pas leur existence, mais, plus grave l'idée qu'ils s'en sont faite.
Commenter  J’apprécie          20
LuuinaLuuina   14 septembre 2016
Ce matin dans Libération, un astrologue et deux voyantes prédisent sa défaite. Il est en vacances à l'étranger. J'espère qu'il ne va pas lire le journal.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Yasmina Reza (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Yasmina Reza
« Pierre Arditi lit ce qu'il aime ». C?est le titre du spectacle que cet amoureux des mots donne actuellement au Théâtre du Rond-Point et jusqu?au 28 avril 2018. Une pièce dans laquelle le comédien aborde trois grands cycles de lectures consacrés à Jean-Michel Ribes, Yasmina Reza, Philippe Delerm et Michel Onfray, justement, à ses côtés.
>Science politique>La vie politique>Histoire et géographie des élections (17)
autres livres classés : politiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Concours Yasmina Reza : 3 lots de deux livres à gagner

Son roman "Heureux les heureux" a été publié en...

2011
2012
2013
2014

8 questions
154 lecteurs ont répondu
Thème : Yasmina RezaCréer un quiz sur ce livre
.. ..