AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2021319008
Éditeur : Seuil (07/09/2017)

Note moyenne : 4.2/5 (sur 5 notes)
Résumé :
De l’émergence d’homo sapiens à nos jours, cette brève histoire de l’humanité est délibérément tournée vers l’intelligence du monde tel qu’il se recompose sous nos yeux.

Or, c’est dans les profondeurs les moins conscientes de la vie sociale, celles auxquelles Emmanuel Todd a consacré sa vie de chercheur, que gît l’explication de ce qui nous apparaît aujourd’hui comme le grand désordre du monde.

Il s’agit ainsi de saisir la dynamique de ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
daniel_dz
  27 novembre 2017
À peine avais-je refermé cette « brève histoire de l'humanité » que déjà j'avais envie de la relire. Car c'est une somme. Ecrite dans un style limpide, certes, mais une somme tout de même, qui demande des efforts pour qu'on puisse synthétiser ses diverses articulations et comprendre comment se justifie l'évolution de l'humanité, de l'homo sapiens à Donald Trump.
C'est passionnant ! Réellement passionnant ! L'évolution de l'humanité est décrite avec un recul remarquable, qui tranche radicalement avec les analyses que nous proposent les médias de notre quotidien. C'est passionnant de comprendre l'impact des structures familiales sur la culture des différentes nations. Dans telle partie du monde, les familles sont « nucléaires » poussant les enfants à quitter au plus vite le nid familial, dans telle autre partie, les familles ont une organisation patriarcale, les frères pouvant être égaux ou pas. Il s'en suivra des cultures différentes avec plus ou moins d'ouverture, plus ou moins d'acceptation de l'autorité, etc.
Emmanuel Todd met aussi en évidence l'importance du niveau d'éducation ou de la religion (à propos, il explique en particulier comment le protestantisme à favorisé l'alphabétisation, pour que chacun puisse lire la Bible dans le texte). Il explique l'évolution de la place de la femme, d'une manière qui en surprendra plus d'un. Il fait aussi remarquer comment le rejet des Noirs aux États-Unis a contribué à souder la communauté des Blancs. Et j'en passe !
On comprend mieux la difficulté, voire l'impossibilité, de souder les peuples dans une globalisation aveugle.
Par ailleurs, personnellement, j'éprouve toujours beaucoup de plaisir à voir un maître à l'oeuvre, que ce soit un musicien virtuose, un grand sportif, ou un chercheur qui a atteint un haut niveau d'expertise. de ce point de vue-là, j'ai été comblé ! C'est magnifique de voir Emmanuel Todd organiser les résultats de ses recherches en un tout cohérent. On sent la maîtrise, on ne peut qu'être convaincu. Il nous entraîne aussi par moment dans le cheminement de ses recherches, montrant comment il s'était égaré pour ensuite revoir ses hypothèses.
Après une première passe relativement « passive » qui m'a permis d'entrevoir tout l'intérêt de ce livre, il faudrait maintenant que je le reprenne plus activement, que je l'étudie. Mais pourquoi la vie est-elle si courte ? :-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          42
vbeasse
  07 décembre 2017
E. Todd reprend des concepts tout à fait intéressants sur les notions de modèle familiale et de développement de la société.
La lecture d'un tel ouvrage fourmillant de détails n'est pas toujours aisée mais permet de mettre en exergue une réflexion plus profonde sur l'analyse de nos sociétés.
Exemple: l'analyse du système familial allemand permettant de mieux comprendre le positionnement industriel actuel "haut de gamme" et qualitatif et par extension le soutien des allemands à leur production nationale
Commenter  J’apprécie          10
arcade_d
  05 octobre 2017
Une lecture enthousiasmante, une plongé dans le subconscient et l'inconscient de nos sociétés humaines.
C'est une vraie frappe sur l'épaule avec un Kyosaku qui réveille une conscience qui s'endormait durant une méditation assise (Zazen).
À lire cet essai d'Emmanuel Todd sur ses travaux, on pénètre le subconscient et l'inconscient de nos humanités collectives. Il m'a offert un nouveau sens pour comprendre ce que nous sommes, ce que nous avons été et ce que nous pourrions désirer pour nous même collectivement.
Cela me laisse songeur et plein d'espoir. Une fois qu'on accepte nos différences on sait que l'on peut négocier notre avenir entre nation, entre éduqué supérieur et nos socles solide qui ne le sommes pas. Accepter que nous appartenions aux mêmes mondes avec des regards et des sens très différents.
Emmanuel Todd est un véritable artiste et réussit à exposer ses travaux avec la limpidité et la clarté indispensable à notre compréhension. Maintenant je comprends nos difficultés avec l'Europe.
Effet secondaire, deuxième effet Kiss Cool
À la lecture, il m'est apparu que l'esprit critique ne peut se développer que sur l'écrit, peu sur l'image ou sur le son. L'esprit critique ce construit à partir de coeur de nous-même, au plus profond de nous.
L'écrit est une seringue qui l'atteint le centre alors que les arts visuels ou sonores ne sont que des pommades restant en superficie. Il est vrai que la musique et le théâtre peuvent préparer le terrain.

Lien : http://arcadedesnos.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          72
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
DLNDLN   08 décembre 2017
si nous ne comprenons pas ce qui se passe aujourd'hui dans le monde, c'est parce que l'économie, en tant qu'idéologie dominante, est une magiciennes de la fausse conscience, qui fait obstacle à la description complète du monde, et qui, lorsque la réalité filtre, déclare secondaire ce qui est primordial, ou mieux, prend l'effet pour la cause et la cause pour l'effet.
Commenter  J’apprécie          10
SZRAMOWOSZRAMOWO   31 août 2017
Un étrange sentiment d’impuissance règne en Occident, dans le contexte d’une révolution technologique qui semblait au contraire rendre tout possible. Marchandises, images et paroles circulent librement et rapidement. Nous sentons venir une révolution médicale qui permettra un allongement prodigieux de la vie humaine. Les rêves prométhéens s’enchaînent. Entre 1999 et 2014, la proportion d’utilisateurs d’Internet dans le monde est passée de 5 % à 50 %. Les pays ont été transformés en villages et les continents en cantons. Dans les pays les plus développés pourtant, le sentiment d’un déclin et d’une incapacité à l’enrayer se répand. Aux États-Unis, le revenu médian des ménages est tombé, durant la même période, de 57 909 à 53 718 dollars. La mortalité des Américains blancs de 45-54 ans a augmenté. La révolte de l’électorat blanc a conduit, en novembre 2016, à l’élection d’un candidat improbable, inquiétant, Donald Trump. De diverses manières, les autres démocraties semblent suivre l’Amérique sur cette trajectoire économique et sociale régressive. La montée des inégalités et la baisse du niveau de vie des jeunes générations sont des phénomènes presque universels. Des formes politiques populistes d’un genre nouveau se dressent un peu partout contre l’élitisme des classes supérieures. Nous sentons toutefois des variantes dans ces imitations. Tandis que le Japon semble vouloir se replier sur lui-même, l’Europe, désormais pilotée par l’Allemagne, se transforme en un immense système hiérarchique, plus fanatique encore que les États-Unis de la globalisation économique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          112
arcade_darcade_d   22 septembre 2017
page 201
"Mais qu'apprend-on aux collégiens et aux lycéens en ce début de IIIe millénaire, et que croient savoir nos élites de la montée du nazisme ? qu'elle fut en partie causée par les désillusions de la première guerre mondiale - ce qui est exact - et en partie par la crise économique de 1929 - c'est toujours vrai. Mais on oublie l'essentiel : l’effondrement de la croyance religieuse protestante entre 1870 et 1930 qui fut la véritable toile de fond historique et mentale de la séquence menant de l'agitation diplomatique de Guillaume II à la prise de Berlin par l'armée rouge en 1945."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
arcade_darcade_d   21 septembre 2017
Très difficile de citer des passage : je finirais par citer l'essai en entier mais celui-ci est adapté à Babelio :
"La lecture crée un homme nouveau. elle change le rapport au monde. elle permet une vie intérieure plus complexe et réalise une transformation de la personnalité, pour le meilleur et pour le pire."
Commenter  J’apprécie          51
arcade_darcade_d   29 septembre 2017
C’est la gauche qui a voulu l’éducation de masse, enseignement supérieur compris. Elle a donc à son insu, guidé la société vers l’inégalité. Le lien historique et idéologique entre la gauche et l’éducation nous permet sans doute de comprendre pourquoi et comment la dérive inégalitaire du système éducatif a entrainé et transformé la gauche en droite, sans qu’elle s’en rende compte elle-même, et dans les trois grandes démocraties occidentales.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Emmanuel Todd (31) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Emmanuel Todd
"Où en sommes-nous?" : entretien avec Emmanuel Todd .Face au grand désordre du monde, la tentation est grande d'en appeler aux explications expéditives. Pourtant, le phénomène Trump, les métamorphoses de l'Europe, l'étrange permanence des comportements politiques français, ne peuvent pas se comprendre sans une plongée dans les profondeurs les moins conscientes de la vie sociale, en particulier la dynamique de longue durée des systèmes familiaux, affirme l'historien et anthropologue Emmanuel Todd. Où en sommes-nous ? Une esquisse de l'histoire humaine, d?Emmanuel Todd, le Seuil
autres livres classés : collapsologieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
262 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre