AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Découvrez les meilleures listes de livres


" La Femme est l'avenir de l'homme !...8 mars, jour dédié aux femmes !"

Liste créée par fanfanouche24 - 35 livres. Thèmes et genres :

Il me vient à l'esprit la célèbre phrase d'Aragon chantée par Jean Ferrat " La femme est l'avenir de l'homme "...Je faisais quelques recherches sur cette journée des Femmes, et j'ai surtout trouvé des sélections bibliographiques "jeunesse"...et ma lecture du moment m'a incitée à en faire une autre , complémentaire, différente mêlant des ouvrages d'histoire, des romans, des portraits de femmes exceptionnelles: artistes, écrivains, personnages célèbres ou muses, inspiratrices....etc Parallèlement, ces derniers jours l'Académie française "planchait" sur la "féminisation" des noms de métiers, pour rétablir un équilibre linguistique plus équitable !!... ****Voir nombreuses listes de clelie22 - " 8 mars : témoignages de femmes " - "8 mars : les femmes sortent des cases" "8 mars : romans et Bd jeunesse pour la journée des femmes" " 8 mars : documentaires jeunesse pour l'éducation des filles" liste de letilleul : "8 mars : journée des droits des femmes & littérature jeunesse" ***le 7 mars 2019
+ Lire la suite


1 Photo de groupe au bord du fleuve
Emmanuel Dongala
74 critiques 78 citations

Une lecture captivante... que j'ai adorée... qui montre avant tout le courage extraordinaire déployée par les femmes, dans l'adversité, ainsi que leur esprit de solidarité entre elles ! Ajouter à mes livres
2 Le monde de Christina
Christina Baker Kline
28 critiques 39 citations

Un roman que je suis entrain de lire avec enthousiasme, qui narre la vie difficile et solitaire d'une des muses rendue célèbre par l'oeuvre du peintre américain, Andrew Wyeth.... Ajouter à mes livres
3 Ainsi soit-elle
Benoîte Groult
28 critiques 85 citations

"En tête des espèces recensées sur notre globe s'inscrit l'humaine, bien sûr, incarnée dans l'homo sapiens. De nos jours, un ch?ur de voix de plus en plus fortes proclame qu'il n'est pas l'unique représentant présentable de l?espèce, que sa compagne la mulier (la femme) est sapiens aussi et a le droit d'occuper une place au soleil égale à la sienne, même si par tradition il la considère comme sa « moitié ». « La tradition, voilà le mot clef qui a servi à justifier depuis des siècles la condition des femmes; une tradition établie par les hommes et renforcée par des lois, également conçues par les hommes. Il était fatal que le jour où les femmes prendraient conscience de cette injustice, elles se révolteraient contre le sort qui leur est fait, un sort que la vie quotidienne masque encore à quelques-unes d'entre elles, privilégiées, aveugles ou Ignorantes. » Le livre de Benoîte Groult vient à point dessiller les yeux de celles-ci ou renseigner celles-là et les hommes également afin que tous comprennent que le féminisme n'est pas une névrose ou une le mode mais une nécessité vitale, qu'« il faut enfin guérir d'être femme. Non pas d'être née femme, mais d'avoir été élevée femme dans un univers d'hommes », comme l'écrit Benoîte Groult, avant de rappeler les conditionnements de toutes sortes imposés aux femmes depuis les temps bibliques pour le seul confort et le seul bénéfice de l'autre sexe. Une documentation solide, un humour parfois corrosif mais sou-vent réjouissant font de cet exposé sobre et objectif un des meilleurs ouvrages sur la question féminine." Ajouter à mes livres
4 Le 36 des femmes suivi de Le peuple de 36
Patricia Latour
"1936. Une année décisive dans l'histoire du XXème siècle. Une année au cours de laquelle les femmes prennent une place essentielle dans la vie de la société. Paru à l'occasion du soixante-dixième anniversaire du Front populaire, ce livre, abondamment illustré, est le premier a retracer le rôle des femmes dans ce grand mouvement social qui annonce l'irréversible émancipation du monde féminin au cours du siècle. Roger Bordier, romancier et essayiste, Patricia Latour, journaliste et écrivaine, ont ensemble composé cet ouvrage qui allie l'information historique au plaisir de l'évocation sensible. Ainsi trouvera- t-on dans ces pages des portraits de femmes ayant joué un rôle déterminant, des anecdotes, des témoignages significatifs, puis, un texte sur l'ensemble des évènements politiques et culturels du Front populaire." Ajouter à mes livres
5 La cause des femmes
Gisèle Halimi
4 critiques 1 citation

"Un livre de combat. Une intervention politique. Sur le front de la lutte des femmes et sur la question de l'avortement. Gisèle Halimi est écrivain en même temps qu'avocat : le livre s'ouvre sur une brève auto-biographie et débouche sur la Cause des Femmes. Voici les faits, les chiffres, les tex-tes. Les documents fondamentaux et leur commentaire critique. Des témoignages bouleversants et le rappel de quelques « affaires » ré-centes. Bobigny et Grenoble notamment qui furent un peu le procès public des adversaires de l'avorte-ment libre... De quoi s'agit-il au juste ? De la libération des femmes, bien sûr, et de la libre disposition de leur propre corps. Mais de la lutte des classes aussi et du passage au socialisme. Car les enjeux politiques de l'affaire sont peut-être plus décisifs qu'on ne croit. Et ce type d'action pour-rait bien annoncer une forme nouvelle de combat." Ajouter à mes livres
6 Le deuxième sexe, tome 1 : Les faits et les mythes
Simone de Beauvoir
34 critiques 132 citations

""Nous commencerons par discuter les points de vue pris sur la femme par la biologie, la psychanalyse, le matérialisme historique. Nous essaierons de montrer ensuite positivement comment la "réalité féminine" s'est constituée, pourquoi la femme a été définie comme l'Autre et quelles en ont été les conséquences du point de vue des hommes. Alors nous décrirons du point de vue des femmes le monde tel qu'il leur est proposé ; et nous pourrons comprendre à quelles difficultés elles se heurtent au moment où, essayant de s'évader de la sphère qui leur a été jusqu'à présent assignée, elles prétendent participer au mitsein humain." Simone de Beauvoir" Ajouter à mes livres
7 Le deuxième sexe, tome 2 : L'expérience vécue
Simone de Beauvoir
11 critiques 49 citations

""Comment la femme fait-elle l'apprentissage de sa condition, comment l'éprouve-t-elle, dans quel univers se trouve-t-elle enfermée, quelles évasions lui sont permises, voilà ce que je chercherai à décrire. Alors seulement nous pourrons comprendre quels problèmes se posent aux femmes qui, héritant d'un lourd passé, s'efforcent de forger un avenir nouveau. Quand j'emploie les mots "femme" ou "féminin" je ne me réfère évidemment à aucun archétype, à aucune immuable essence ; après la plupart de mes affirmations il faut sous-entendre "dans l'état actuel de l'éducation et des m?urs". Il ne s'agit pas ici d'énoncer des vérités éternelles mais de décrire le fond commun sur lequel s'élève toute existence féminine singulière." Simone de Beauvoir." Ajouter à mes livres
8 Terre des femmes
Collectif
"Panorama de la situation des femmes dans le monde Les femmes sont aujourd'hui les actrices et l'enjeu d'un processus de transformation sociale et culturelle sans précédent. ... Des statistiques inédites sur 165 pays, des étude approfondies sur 50 pays et une soixantaine d'articles sur les grands problèmes de l'heure comme sur les événements récents, d bibliographies, une filmographie, 1000 adresses du monde entier, permettent de partir à la découverte d'un monde inconnu : celui que forme la moitié de l'humanité." Ajouter à mes livres
9 Misérable et glorieuse, la femme du XIXe siècle
Jean-Paul Aron
Ajouter à mes livres
10 Rosa Bonheur ou l'insolence. L'histoire d'une vie, 1822-1899
Danielle Digne
1 critique 4 citations

"Une biographie passionnante, alerte, de Danielle Digne sur une grande figure du XIXe, de la peinture animalière , publiée en 1980 dans une excellente collection "Femme" chez Denoël/ Gonthier. Rosa Bonheur, d'origine modeste, et alors que les écoles d'art sont fermées aux filles, réussit très tôt, à force de talent et de travail, à s'imposer: à dix-neuf ans, elle est reçue au Salon...[...] Biographie très riche , où Danielle Digne a restitué abondamment des dialogues, avec l'aide de la lecture de la correspondance de Rosa Bonheur, ainsi que des extraits de témoignages de sa compagne, Anna Klumpke...." Ajouter à mes livres
11 Lettres de george sand. histoire d'une vie (1804-1876)
George Sand
1 citation

Ajouter à mes livres
12 Il était une fois l'histoire des femmes. Michelle Perrot repond à Héloïse et Oriane
Michelle Perrot
"Une exposition en douze panneaux a été réalisée à partir du livre jeunesse Il était une fois... l?histoire des femmes dans lequel l?historienne Michelle Perrot répond aux questions de deux collégiennes. Présentée à travers différents grands thèmes comme « La maison », « L?école », « Le corps » ou « Les citoyennes », cette exposition qui s?adresse à des jeunes à partir de 10 ans leur propose de mieux comprendre la place des femmes dans la société du Moyen Âge à nos jours et les invite à répondre à différentes questions." Ajouter à mes livres
13 Femmes publiques
Perrot
1 critique

"Etre un homme public, c'est l'honneur, alors qu'être une femme publique...c'est la honte ! Aux femmes, le privé et son coeur, la maison. Aux hommes, le public et le politique, son sanctuaire. L'histoire s'est d'abord attachée à décrire les rôles privés des femmes. D'où le choix ici de Michelle Perrot de les suivre dans la cité, dans la nation, aux prises avec une citoyenneté qui leur résiste mais qu'elles investissent progressivement. Pour éclairer la place des femmes dans l'espace public, c'est une politique et poétique des lieux que nous fait découvrir Michelle Perrot dans ce dialogue avec Jean Lebrun. Au travers de cinq thèmes, images, paroles, lieux mais aussi front et résistance, apparaissent les déplacements de frontières. Entre public et privé, entre hommes et femmes, entre politique et personnel, les divisions s'estompent et recomposent un paysage. Quel sera celui du siècle qui s'annonce ? Quels nouveaux partages et pour quelle cité ? Pourquoi les femmes qui ont acquis l'égalité civile, l'instruction, le salariat ou le sport de haut niveau voient-elles aujourd'hui leur résister ces trois bastions masculins que sont le militaire, le politique et surtout le religieux ? Rien de moins que les trois du Moyen-Age !" Ajouter à mes livres
14 Les femmes ou les silences de l'histoire
Michelle Perrot
4 citations

"Les femmes font aujourd'hui du bruit ? C'est en regard du silence dans lequel les a tenues la société depuis des siècles. Silence des exploits guerriers ou techniques, silence des livres et des images, silence surtout du récit historique qu'interroge justement l'historienne. Car derrière les murs des couvents ou des maisons bourgeoises, dans l'intimité de leurs journaux ou dans les confidences distraites du passé, dans les murmures de l'atelier ou du marché, dans les interstices d'un espace public peu à peu investi, les femmes ont agi, vécu, souffert et travaillé à changer leurs destinées. Qui mieux que Michelle Perrot pouvait nous le montrer ? Historienne des grèves ouvrières et du monde du travail, explorant les prisons dès les années 70, Michelle Perrot s'est attachée très tôt à l'histoire des femmes. Elle les a suivies du siècle dernier jusqu'à aujourd'hui, traquant les silences de l'histoire et surtout les moments où ils se dissipaient. Ce sont quelques-unes de ces étapes que nous restitue ce livre." Ajouter à mes livres
15 Les mots des femmes
Mona Ozouf
2 critiques 7 citations

"La France a longtemps passé pour le pays des femmes. Elle a pourtant la réputation d'être aussi celui d'un féminisme timoré qui a tardé plus qu'ailleurs à asseoir ses conquêtes. D'où vient cette timidité ? Et pourquoi le discours du féminisme extrémiste trouve-t-il en France si peu d'écho ? C'est ce paradoxe qu'explore le livre de Mona Ozouf, en donnant à entendre " les mots des femmes ", ceux qu'elles ont choisis elles-mêmes pour décrire la féminité. Ainsi se succèdent les figures et les voix de Madame du Deffand, Madame de Charrière, Madame Roland, Madame de Staël, Madame de Rémusat, George Sand, Hubertine Auclert, Colette, Simone Weil, Simone de Beauvoir. Cette galerie de portraits fait découvrir la diversité inventive des cheminements féminins. Elle met en valeur une singularité française dont l'essai qui lui succède restitue l'histoire et les contours. Une postface, écrite pour cette édition, répond aux étonnements et aux critiques que le livre a suscités, en réaffirmant une de ses hypothèses centrales : que les Français (et ce neutre englobe bien entendu les Françaises) demeurent capables de négocier un rapport heureux entre la différence et l'égalité." Ajouter à mes livres
16 Le lait de l'oranger
Gisèle Halimi
3 critiques 4 citations

"Édouard le Magicien est mort. Et Gisèle Halimi ne peut pas admettre la disparition de ce père tant aimé. Elle décide de lui adresser "une carte postale". En fait, elle écrit ce livre "pour dire ce qui n'a pas été dit". Manière d'expliquer un parcours. De l'enfant qui engage le combat contre l'institutrice qui la traite de "sale juive", en passant par l'adolescente qui se révolte contre Dieu parce qu'il n'accorde pas leur juste place aux femmes, jusqu'à l'avocate qui remet en question le serment traditionnel de son Ordre qu'elle juge trop servile, le chemin parcouru par la célèbre avocate est celui d'une rebelle. Chemin marqué par des combats difficiles, mais aussi par des moments d'humour, d'émotion, d'exaltation racontés ici avec une verve jubilatoire et que bien des hommes et des femmes célèbres ont croisé. Mais, pour celle qui a participé à la plupart des principaux événements de notre temps, le vrai grand personnage aura sans doute été Édouard qui hante ce livre de mémoire et de tendresse." Ajouter à mes livres
17 Fritna
Gisèle Halimi
8 critiques 4 citations

"« Ma mère ne m'aimait pas. Ne m'avait jamais aimée, me disais-je certains jours. Elle, dont je guettais le sourire -rare- et toujours adressé aux autres, la lumière noire de ses yeux de juive espagnole, elle dont j'admirais le maintien altier, la beauté immortalisée dans une photo accrochée au mur où dans des habits de bédouine, ses cheveux sombres glissant jusqu'aux reins, d'immenses anneaux aux oreilles (...), elle, ma mère dont je frôlais les mains, le visage pour qu'elle me touche, m'embrasse enfin, elle, ma mère ne m'aimait pas. » G. H. Ajouter à mes livres
18 La plus belle histoire des femmes
Nicole Bacharan
9 critiques 8 citations

"De Cro-Magnonne à nos jours, voici, racontée par quatre femmes d’exception, l’histoire de la condition féminine, dans un dialogue mené et écrit par l’une d’elles, l’historienne Nicole Bacharan. Avec l’anthropologue Françoise Héritier, elle remonte aux origines de la « nature » féminine. A quel moment les femmes ont-elles glissé dans la subordination ? Très vite, les hommes ont voulu maîtriser leur « privilège exorbitant d’enfanter ». Ils ont enfermé les femmes dans leur prétendue infériorité. On apprend ici que le matriarcat ne fut qu’un fantasme, et la prostitution, jamais un métier… Avec l’historienne Michelle Perrot, on parcourt 2000 ans de la vie des femmes en observant chaque âge : bébé, fillette, fille à marier, épouse, mère, grand-mère… Être une fille, c’était se voir refuser l’éducation, mariée souvent de force, surchargée d’enfants, exposée au viol et aux violences. Les rebelles, elles, payaient le prix fort… Avec la philosophe Sylviane Agacinski, nous voilà, aujourd’hui, au temps de l’égalité et de la parité. Après la révolution de la contraception, comment faire pour que l’universelle différence des sexes ne soit plus hiérarchie ? Comment construire un monde vraiment mixte ? En plongeant dans l’intimité des femmes, l’ouvrage retrace leur combat pour s’exprimer, créer, voter, aimer... C’est aussi un bel hommage aux femmes et à leur courage." Ajouter à mes livres
19 Opinion d'une femme sur les femmes
Fanny Raoul
2 critiques 7 citations

" " Réduites à n'être que d'élégantes poupées dans leur jeunesse, et de grands enfants toute leur vie. " Dans ce texte édité pour la première fois en 1801, Fanny Raoul annonce la couleur dès les premières lignes : c'est aux femmes qu'elle écrit, et " forte de [leur] approbation, [elle] osera tout braver ". Elle est confiante dans l'avenir, et dans l'utilité de son propos ; mais elle peint un tableau accablant de la condition féminine en France au début du XIXe siècle. " Objet de mépris " ; " hochet agréable [que l'homme] brise quand il en est las " ; " esclave dans la famille et nulle au sein de la Patrie " La femme est réellement opprimée et asservie par le sexe masculin, qui proclame sa supériorité et son autorité dans tous les domaines. Elle démonte avec vigueur les préjugés, liste les injustices ; elle note que les femmes subissent la " barbarie " de leurs époux, qu'elles n'ont pas d'existence morale et qu'on a fini par les amener à douter de leur propre raison, et de leurs capacités intellectuelles. Elle réclame l'indépendance de la femme par rapport à l'homme, la liberté et l'égalité civiles, le droit à être chef de famille au même titre que le père, l'accès à l'éducation et à tous les métiers, le mariage sous le régime de la séparation de biens ; autant d'idées qui jettent les bases du féminisme. Fanny Raoul interpelle les femmes de son époque, les somme de " commander le respect " (qui d'autre qu'elles pourraient le faire ?), et c'est parfois encore hélas notre propre société qu'elle interpelle. A l'heure du bilan, que pouvons-nous répondre à cette phrase tirée de Opinion d'une femme sur les femmes : " Dans un demi-siècle au plus tard, les femmes auront recouvré leurs droits, ou l'Europe sera retombée dans la barbarie. " Ajouter à mes livres
20 «Femme, réveille-toi !»: Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne et autres écrits
Olympe de Gouges
17 critiques 22 citations

"« Femme, réveille-toi ; le tocsin de la raison se fait entendre dans tout l'univers ; reconnais tes droits. Le puissant empire de la nature n'est plus environné de préjugés, de fanatisme, de superstitions et de mensonges. Le flambeau de la vérité a dissipé tous les nuages de la sottise et de l'usurpation. L'homme esclave a multiplié ses forces, a eu besoin de recourir aux tiennes pour briser ses fers. Devenu libre, il est devenu injuste envers sa compagne. Ô femmes ! femmes, quand cesserez-vous d'être aveugles ? » Ajouter à mes livres
21 Émilie, Émilie : L'ambition féminine au XVIIIè siècle
Élisabeth Badinter
3 critiques 3 citations

"Madame du Châtelet, qui fut la compagne de Voltaire, traduisit l'oeuvre de Newton et fut l'égale des savants de ce temps. Madame d'Epinay, amie de Grimm, imagina une nouvelle pédagogie, critique de Rousseau, et traça le destin des futures mères. Ces deux ambitieuses, au sens le plus noble du terme, refusaient d'accepter les limites que la société leur assignait. Elles voulurent se donner toutes les chances, en dépit de leur sexe. Madame du Châtelet incarne l'ambition personnelle, madame d'Epinay, l'ambition maternelle, deux figures entre lesquelles se partagent la vie des femmes. Emilie, Emilie, un livre passionnant qui nous conduit au coeur du XVIIIème siècle sans perdre de vue le présent." Ajouter à mes livres
22 Chinoises
Xinran
69 critiques 62 citations

"Un dicton chinois prétend que " dans chaque famille il y a un livre qu'il vaut mieux ne pas lire à haute voix ". Une femme a rompu le silence. Durant huit années, de 1989 à 1997, Xinran a présenté chaque nuit à la radio chinoise une émission au cours de laquelle elle invitait les femmes à parler d'elles-mêmes, sans tabou. Elle a rencontré des centaines d'entre elles. Avec compassion elle les a écoutées se raconter et lui confier leurs secrets enfouis au plus profond d'elles-mêmes. Epouses de hauts dirigeants du Parti ou paysannes du fin fond de la Chine, elles disent leurs souffrances incroyables : mariages forcés, viols, familles décimées, pauvreté ou folie... Mais elles parlent aussi d'amour. Elles disent aussi comment, en dépit des épreuves, en dépit du chaos politique, elles chérissent et nourrissent ce qui leur reste." Ajouter à mes livres
23 Mary Cassatt, une américaine chez les impressionnistes : Découvrez les femmes peintres impressionnistes à Paris
Catherine de Duve
Ajouter à mes livres
24 Les Tsarines : Les femmes qui ont fait la Russie
Vladimir Fédorovski
5 critiques 5 citations

"En Russie, l'influence des femmes en politique a pris racine dans une étonnante tradition historique devenue un véritable phénomène de civilisation. Celles que l'on a coutume d'appeler les «Tsarines», même lorsqu'elles n'ont aucun lien avec la famille impériale, voient leur influence prendre corps au XVIIIe siècle, où les femmes régnèrent sans interruption. Le XIXe siècle est celui des Tsarines de l'ombre. Des palais de Saint-Pétersbourg aux souterrains du Kremlin, les égéries occultes d'Alexandre Ier et Alexandre II, Madame de Krundener et la célèbre Katia Dolgorouki, eurent une influence notable sur le pouvoir. Sans oublier la femme de Nicolas II et son redoutable directeur de conscience, Raspoutine. L'époque contemporaine a perpétué cette tradition, de l'égérie secrète de Brejnev, dont très peu connaissent l'histoire, à Raïssa Gorbatchev, qui joua lors de la perestroïka un rôle de premier plan. Tatiana, la fille de Boris Eltsine, releva le défi de ces Tsarines qui, encore aujourd'hui,règnent dans l'ombre." Ajouter à mes livres
25 Les égéries russes
Vladimir Fédorovski
"Mêlant l'amour à l'art, à la poésie, à la politique, elles traversèrent le siècle comme une flamboyante traînée de poudre, suscitant passions et émerveillements. Olga, qui devint Picasso, Gala, qui fut Eluard avant d'être Dali, Elsa l'inséparable d'Aragon, Dina l'inspiratrice de Maillot, Lydia celle de Matisse, elles étaient toutes russes, femmes d'exception, poursuivant des rêves de gloire ou fuyant les tourments révolutionnaires. Toutes à leur manière étaient des artistes, mais aussi parfois de fabuleuses manipulatrices, comme Maya entraînant Romain Rolland chez Staline, ou Elsa poussant Aragon dans un engagement aveugle aux côtés des communistes. Pour la première fois ce livre raconte ces histoires, souvent secrètes, mal ou peu connues : la visite chez Tolstoï de Lou Andreas-Salomé et de Rilke, la rencontre de Gala et d'Eluard au sanatorium de Clavadel, les années passion avec Dali, tout ce tissage et métissage entre la France et la Russie où se joue le destin des plus grands poètes : Anna Akhmatova, Tsvetaieva, Pasternak... Les Egéries russes rend hommage à ces femmes qui ont voulu signer des hommes comme elles auraient signé des ?uvres." Ajouter à mes livres
26 Du côté des petites filles
Elena Gianini Belotti
9 critiques 9 citations

De l'importance de l'éducation et des conditionnements vécus dans l'enfance ! "Du côté des petites filles est une analyse, fondée sur de très nombreuses observations qui rendent la lecture agréable et parfois amusante, de la vie de l'enfant selon qu'il est un garçon ou une fille. Comment l'enfant préexiste-t-il dans le désir de ses parents? Comment est-il déjà conditionné par l'attente de ses parents? Quelle répression lui fait-on subir s'il ne correspond pas aux souhaits des deux parents. La petite enfance, comment les enfants ont-ils intériorisé les conditionnements par sexe, les rôles sociaux qui leur correspondent? Comment, en fait, sont-ils déjà des réductions d'adultes prêts à se conformer au modèle que conserve et transmet la société. Étude des fondements d'une éducation qui se transmet toujours à l?identique, de manière presque inconsciente, automatique. L'auteur montre comment elle est le résultat de toute une série de conditionnements passant par les jeux, les jouets, la littérature enfantine...." Ajouter à mes livres
27 Femmes du monde
Titouan Lamazou
10 critiques 13 citations

"Six ans de voyage sur les cinq continents à la rencontre des femmes du monde entier... Titouan Lamazou a réalisé de magnifiques portraits qui témoignent à la fois des préoccupations communes à l'humanité et à l'infinie diversité dans laquelle celle-ci les exprime... au féminin. De la ministre à la paysanne, de la prostituée à la cinéaste, des femmes d'aujourd'hui aux destinées poignantes ou remarquables : un témoignage artistique inédit et passionnant à transmettre aux générations futures." Ajouter à mes livres
28 Lou, histoire d'une femme libre
Françoise Giroud
18 critiques 47 citations

"D'une grande beauté, d'une intelligence supérieure, Lou Andreas Salomé, née à Saint-Pétersbourg en 1861, a été l'une des célèbres séductrices de son temps. Nietzsche, Rainer Maria Rilke en ont été follement épris, Freud a succombé à son charme. L?étonnant est que, si elle aimait les hommes et leur compagnie, elle n'a pas toléré, avant trente-cinq ans, qu'ils l'approchent physiquement. Ce qui, loin de les décourager, les rendait, comme Nietzsche, fous de désir. Curieusement, bien que des milliers de pages aient été consacrées à Lou dans toutes les langues, ce qu'il faut bien appeler cette infirmité est à peine effleurée, jamais élucidée. C'est un trou noir. Françoise Giroud avance à ce sujet une hypothèse, qui éclairerait le mystère de cette chasteté frénétique. Lou s'est largement rattrapée plus tard, gourmande de « festins d'amour » jusqu'à la fin de sa vie, mais toujours avec des hommes sensiblement plus jeunes qu'elle. Romancière très appréciée en Allemagne où elle vivait, elle a été l'une des premières femmes libres d'Europe parce que sa plume lui a toujours assuré indépendance matérielle et situation sociale. Mais son chef-d??uvre, c'est elle. Après Marie Curie, Alma Mahler, Jenny Marx et Cosima Wagner, Françoise Giroud dresse un savoureux portrait de Lou Andreas-Salomé. " Ajouter à mes livres
29 Je vous écris de ma nuit : Correspondance générale de Louise Michel 1850-1904
Louise Michel
2 critiques

" Pour la première fois, un livre rassemble la correspondance de Louise Michel, tant en France qu'à l'étranger, soit plus de mille lettres inédites, présentées et commentées, accompagnées, très souvent, des réponses de ses correspondants, qu'il s'agisse de personnalités, comme Victor Hugo, Georges Clemenceau, Henri de Rochefort, Séverine, Sarah Bemardt..., ou de militants de la cause du peuple comme Jules Guesde, Eugène Varlin, Edouard Vaillant, Théophile Ferré, Jean Grave et les principaux leaders anarchistes, mais aussi des membres de sa famille. Ces documents, très variés, sont riches d'informations sur l'illustre " pétroleuse " et sur les acteurs du mouvement ouvrier si important à son époque. Ils sont aussi terriblement émouvants quand ils évoquent la vie personnelle ou sentimentale de Louise Michel. Ce livre, qui a demandé dix ans de recherche à Xavière Gauthier, constitue une somme pour la connaissance de la grande figure du mouvement révolutionnaire français et du mouvement ouvrier et féministe international. A la lecture de ces archives, on aura aussi la surprise de découvrir une autre Louise Michel, plus vraie que sa légende et plus proche de nous." Ajouter à mes livres
30 Georges et Louise
Michel Ragon
5 critiques 7 citations

"Louise, c'est Louise Michel, la bâtarde " devenue directrice d'une école pour les pauvres sur la Butte-Montmartre, militante anarchiste déportée en Nouvelle-Calédonie après la Commune.Georges, c'est Georges Clemenceau : le tribun de la gauche radicale, défenseur de Dreyfus, ministre à poigne, qui justifiera plus tard les surnoms de " Père la Victoire " et de " Premier Flic de France ". Entre eux, une amitié, une affection, une admiration réciproques qui les lieront pendant toute leur vie, alors même que leurs chemins n'ont cessé de diverger. Deux personnalités hors du commun, avec pour toile de fond les luttes sociales, l'anarchisme, l'histoire politique tourmentée de la IIIe République : tout concourt dans ce livre à rassembler les passions et les talents de Michel Ragon, auteur de La Mémoire des vaincus et des Mouchoirs rouges de Cholet." Ajouter à mes livres
31 Mademoiselle de Malepeire
Henriette-Étiennette-Fanny Reybaud
5 citations

"Reybaud Fanny – Mademoiselle de Malepeire : Après les troubles de la révolution, Dom Gérusac s’est retiré dans sa maison de campagne en Haute Provence avec ses livres pour seule compagnie et Manon, sa vieille et disgracieuse servante. Son jeune neveu, venu en vacances, est fasciné par le portrait d’une jeune fille, exceptionnellement belle, placé au dessus de la cheminée. Avec la fougue de son âge, il en rêve la nuit et n’est pas loin d’en être amoureux. La visite d’un ami de Dom Gérusac, le Marquis de Champaubert, lui dévoile le mystère de Mademoiselle de Malepeire, la fille des seigneurs du château voisin, aujourd’hui ruiné. Elle fut son grand amour de jeunesse et il en était fiancé mais, fervente admiratrice de la Nouvelle Héloïse, elle aimait secrètement… Cette histoire d’une jeune héritière qui réalise, pour son malheur, ses idées d’égalité sociale, est menée avec beaucoup de finesse, une grande rigueur de composition et un style original. Née en 1802 à Aix-en-Provence Fanny Arnaud est passionnée de lettres et se met tôt à l’écriture en commençant par des traductions de romans espagnols. La Provence restera souvent le cadre de ses écrits. Elle épouse le journaliste marseillais Charles Reybaud avec qui elle s’établit à Angers puis à Paris. Proche des milieux saint-simoniens, Charles devient le gérant du Constitutionnel, qui ouvrira ses colonnes à Fanny. Prolifique, elle trouve le succès et ses romans sont traduits en plusieurs langues. Quelquefois un peu conformiste dans ses œuvres, elle prend aussi parti et s’engage, notamment contre l’esclavage." Ajouter à mes livres
32 La passion de la liberté
Madame de Staël
5 citations

"La vie et l'œuvre de Germaine de Staël sont placées sous le double signe de l'empire du cœur et du pouvoir de la raison, à la jointure de la philosophie des Lumières et du romantisme naissant. Tous deux convergent vers une passion raisonnée, celle de la liberté. C'est à la conquérir que Mme de Staël a employé une énergie débordante, une intelligence acérée et un immense talent d'expression. Liberté dans les institutions que la France, entre la fin de l'Ancien régime et le début de la Restauration, a expérimentées sans savoir s'y arrêter ; liberté de l'esprit, dont la critique doit s'exercer sans craindre les préjugés ni les modes ; liberté de la femme, dont le statut et les mœurs sont à affranchir des contraintes sociales. En littérature, en philosophie politique, en histoire, Mme de Staël, plus de vingt ans durant, a progressivement battu la mesure et donné le ton à toute l'Europe éclairée, au point d'apparaître comme la principale " rivale " de Napoléon. Au développement du libéralisme, son apport fut déterminant. Les 4 ouvrages ici publiés s'étalent de 1796 à 1817. " Ajouter à mes livres
33 La moitié du ciel
Nicholas D. Kristof
9 critiques 6 citations

"Ce livre est un choc. Il nous raconte ce que vivent des millions de femmes au-delà de nos frontières : l’esclavage sexuel, les crimes d’honneur, les mutilations, les viols. Selon Amartya Sen, prix Nobel d’économie, il manque aujourd’hui cent millions de femmes dans le monde, parce que des centaines de milliers de petites filles meurent avant un an, faute de soins. Pendant cinq ans, deux grands reporters américains ont sillonné les campagnes et les taudis d’Asie, d’Afrique et du Moyen-Orient. Ils ont rencontré des centaines de femmes qui refusent l’oppression : Rath, Cambodgienne de quinze ans échappée d’un bordel ; Salma, battue par son mari et sa belle-mère qui, grâce à un microcrédit, s’est imposée comme chef de famille ; Mahabouba, paralysée après un accouchement, abandonnée dans la brousse et aujourd’hui aide-soignante dans un hôpital. Chaque fois, c’est une leçon de courage et de dignité qui nous galvanise. Un livre époustouflant qui nous montre que l’oppression des femmes n’est pas une fatalité. La Moitié du ciel a connu un succès exceptionnel aux États-Unis. Il a été réimprimé vingt fois." Ajouter à mes livres
34 L'École des soignantes
Martin Winckler
1 critique

"«Le Centre hospitalier holistique de Tourmens est un hôpital public. On y reçoit et on y soigne tout le monde, sans discrimination et avec bienveillance. Mais les préjugés envers son approche féministe et inclusive des soins et de l’enseignement sont tenaces. Depuis sa création, en 2024, les hommes qui s’enrôlent à l’École des soignantes du CHHT n’ont jamais été nombreux : l’année où j’ai commencé ma formation, j’étais l’un des rares inscrits. J’espère que nous ne serons pas les derniers. Je m’appelle Hannah Mitzvah. Aujourd’hui, 12 janvier 2039, je commence ma résidence. L’officiante de l’unité à laquelle je suis affecté se nomme Jean ("Djinn") Atwood. C’est une figure légendaire de la santé des femmes. Je me demande ce qu’elle fait chez les folles.» Ajouter à mes livres
35 Fleur du désert : Du désert de Somalie à l'univers des top models
Waris Dirie
28 critiques 19 citations

Suggestion de junie Ajouter à mes livres
Commenter  J’apprécie          352