AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Christine Noille-Clauzade (Éditeur scientifique)
EAN : 9782080710437
511 pages
Éditeur : Flammarion (01/01/1999)

Note moyenne : 3.44/5 (sur 8 notes)
Résumé :

Ce volume rassemble six pièces de Corneille, de Rodogune, sa pièce préférée, composée en 1644 au sommet de sa gloire, à Suréna (1674), son ultime tragédie. Trente années d'expérimentation poétique et d'audaces inouïes, au cours desquelles Corneille réinvente son art, en misant sur des intrigues savamment élaborées et sur une inspiration lyrique de plus en plus émouvante. Re... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Nastasia-BNastasia-B   26 septembre 2015
DOMITIAN : N’avez-vous pas un absolu pouvoir,
Seigneur ?
TITE : Oui ; mais j’en suis comptable à tout le monde :
Comme dépositaire, il faut que j’en réponde.
Un monarque a souvent des lois à s’imposer ;
Et qui veut pouvoir tout ne doit pas tout oser.

TITE ET BÉRÉNICE : Acte IV, Scène 5.
Commenter  J’apprécie          150
FemiFemi   07 mai 2014
(Tite et Bérénice, Acte II, scène VI)

DOMITIE
Seigneur, faut-il ici vous rendre votre foi?
Ne regardez que vous entre la reine et moi,
Parlez sans vous contraindre, et me daignez apprendre
Où porte votre coeur ce qu'il sent de plus tendre.

TITE
Adieu, madame, adieu. Dans le trouble où je suis,
Me taire, et vous quitter, c'est tout ce que je puis.
Commenter  J’apprécie          40
FemiFemi   07 mai 2014
Première certitude à abandonner au seuil de l'acte 1, premier ébranlement, et non des moindres: le texte d'une tragédie classique pourrait bien apparaître aujourd'hui, pour tout lecteur amateur de lecture, pour tout rêveur désireux d'autres mondes, comme un texte illisible. Grande est la difficulté de la langue: de sa cadence (l'alexandrin) mais aussi de sa complexité grammaticale, de sa sophistication syntaxique. En nous forçant à nous arrêter, à reprendre, à relire, à articuler, la tragédie classique exhibe en quelque sorte les opérations inhérentes à toute lecture: d'abord l'appropriation physiologique du texte par la voix et le regard, puis la maîtrise intellectuelle du sens, enfin la conquête fantasmatique de l'univers fictionnel.
(Extrait de la "Présentation")
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
FemiFemi   07 mai 2014
(Rodogune, Acte III, scène V)

ANTIOCHUS
Hélas! C'est ainsi qu'on traite
Les plus profonds respects d'une amour si parfaite!
Commenter  J’apprécie          10
FemiFemi   07 mai 2014
(Suréna, Acte II, scène 3)

PALMIS
Entre amants qu'un changement sépare,
Le crime est oublié sitôt qu'on le répare,
Et bien qu'il vous ait plu, seigneur, de me trahir,
Je le dis malgré moi, je ne puis vous haïr.
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Pierre Corneille (26) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre Corneille
"L'art du comédien : Le Menteur de Pierre Corneille" par Madame Simone. Première diffusion le 30/10/1956 sur la Chaîne Nationale. Que faire des « e » muets ? S’ils sont muets, par définition, on ne les prononce pas ! Ou alors…à demi ? Voici une professeure de théâtre sympathique - Madame Simone - qui parle d’un personnage de théâtre sympathique, dont l’imagination est effervescente, qui lui-même est brillant, déconcertant. Il s’agit bien d’une leçon comme toute comédienne, comme tout comédien en rêverait… sans doute…. !
Source : France Culture
Dans la catégorie : Littérature dramatiqueVoir plus
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature des langues romanes. Littéraure française>Littérature dramatique (842)
autres livres classés : théâtreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox