AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2820332234
Éditeur : Kazé Editions (25/04/2018)

Note moyenne : 4.3/5 (sur 238 notes)
Résumé :
Emma, Norman et Ray coulent des jours heureux à l’orphelinat Grace Field House. Entourés de leurs petits frères et sœurs, ils s’épanouissent sous l’attention pleine de tendresse de « Maman », qu’ils considèrent comme leur véritable mère. Mais tout bascule le soir où ils découvrent l’abominable réalité qui se cache derrière la façade de leur vie paisible ! Ils doivent s’échapper, c’es... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (111) Voir plus Ajouter une critique
Alfaric
  10 février 2019
"The Promised Neverland" est un titre embêtant à chroniquer : de prime abord ni le titre, ni le résumé, ni la couverture ni les dessins ne permettent à la série de se distinguer du tout venant, donc tu es obligé de spoiler pour expliquer à quelle point cette série est géniale… Mais cela serait aussi gâcher un des twists les plus énormes de l'Histoire de la Planète Manga et celui-ci intervient dès la fin du chapitre 1 au bout de 60 pages !) Misère, comment vais-je faire ? Commençons par le commencement : tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes à l'Orphelinat de Grace Field House où une famille de 38 enfants choyés par Isabella la Directrice, que tout le monde appelle maman, reçoivent une éducation d'élite, et chacun d'entre eux attend avec espoir mais aussi appréhension le jour une famille de l'extérieur viendra adopter l'un des leurs… Et c'est le grand jour pour la petite Conny âgée de 6 ans, et ayant oublié sa peluche préféré (un lapin blanc évidemment ^^) c'est en voulant lui ramener que les préadolescents de presque 12 ans Emma et Ray découvrent ce qu'ils n'auraient pas dû… Pour eux rien ne sera plus jamais pareil, et le compte à rebours a commencé ! Pour teaser je dirais seulement qu'on retrouve l'ambiance angoissante, la violence pouvant surgir à tout instant et les mind games de la série "Hunter X Hunter" ^^
Pour ceux qui savent déjà entrons dans la ZONE SPOILERS :

Une série à ne pas manquer, et l'histoire de Kaiu Shirai est tellement forte qu'elle peut se passer de bons graphismes. Les dessins de Posuka Demizu sont pourtant loin de démériter, et j'ai été agréablement surpris de le voir s'améliorer de tomes en tomes. C'est un peu dommage que le tome 1 rush un peu, sans doute parce qu'il s'agit de la première série régulière des auteurs : c'est en forgeant qu'on devient forgeron, et ils ont vite trouvés les ajustement nécessaire pour exceller ! Après j'ai un peu peur car c'est très difficile de garder le bon ton et le bon rythme pour une série d'une telle intensité, et pas mal d'éléments arrivent assez rapidement au lieu d'être amenés progressivement, voire semble parfois sorti du chapeau comme un lapin blanc (encore lui, sale bête ^^) : c'est le bon vieux dilemme hitchcockien entre les 15 minutes de suspens et les 15 secondes de surprise… de plus c'est une série toujours en expansion qui évolue très vite et nous découvrons en même temps que les personnages l'immensité du monde qui les entoure, peut-être que certains/certaines seront décontenancés de passer en quelques tomes du huis-clos aux grands espaces d'un univers relevant de la Portal Fantasy la plus aboutie, ce qui renvoie encore une fois à tous ces bons vieux contes de fées !
Et je n'oublie pas de mentionner la cerise sur le gâteau : le manga a été adaptée en anime de qualité qui gomme toutes les imperfections de la version papier ! Vous n'avez plus aucune excuse : FONCEZ !!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          543
Shan_Ze
  05 décembre 2018
J'ai encore cédé à la tentation d'un titre et d'une couverture qui m'a attiré. Des enfants sur l'image qui ont l'air heureux ? Pourtant, le résumé révèle qui vivre dans un orphelinat, celui de Grace Field House. Emma, Norman et Ray sont les ainés de cette fatrie recomposée. Ils sont vraiment heureux de vivre ici...
Vous sentez venir le "mais" ? Evidemment, un évenement va leur ouvrir les yeux. Il va falloir prendre une décision mais laquelle est la bonne ?
On sent rapidement une certaine tension, même avec les jeunes enfants. Leur air très sérieux m'a un peu génée, comme s'ils n'étaient plus des enfants... C'est vrai qu'ils sont très intelligents mais ça reste des enfants, non ? Bien envie tout de même de savoir ce que vont devenus nos enfants perdus. A suivre !
Commenter  J’apprécie          400
RosenDero
  28 janvier 2019
Emma est orpheline et vit à Grace Field House avec 37 autres enfants, sous la houlette d'une seule adulte, Isabella, qu'ils considèrent tous comme leur mère. Les enfants sont bien traités, heureux, peuvent jouer au grand air et nourris avec le plus grand soin. Leur éducation est également assurée et, chaque jour, ils passent des tests d'intelligence individuels. Aucune ombre au tableau, donc, malgré quelques petits mystères comme cette barrière, dans le parc, qu'il est interdite de franchir, ce portail vers l'extérieur dont il est interdit de s'approcher, et l'absence de nouvelles des enfants qui ont réussi à être adoptés...
---
Je ne savais rien de ce récit avant de le débuter et j'ai été agréablement surpris par la tournure prise par les événements. Pour un Shônen, l'univers est surprenant par sa dureté, même si les qualités et les aspirations de nos trois héros sont assez caricaturales.
Tout d'abord gai bien que mystérieux, ce premier tome tombe vite (par un point de rupture très réussi) dans une atmosphère stressante et délétère. Et si les personnages ont, encore une fois, des réactions quelque peu exagérées ou prévisibles, cela n'enlève rien à l'intérêt apporté par l'intrigue.
Attention spoilers : mystère !! et vite la suite !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          261
deidamie
  12 octobre 2018
« Bonjour les Babélionautes ! Aujourd'hui, je vais vous d'un manga, The Promised Neverland, de Posuka Demizu et de Kaiu Shirai.
-C'est marrant, ce titre. On dirait un mélange de Bible et de Peter Pan.
-C'est-à-dire ?
-Ben, « promised land» comme dans « terre promise », et « Neverland » comme l'île de Peter Pan, le Pays de Nulle Part où on ne grandit pas. « La Terre promise de Nulle Part », ça sonne à la fois de bon et de mauvais augure.
-Ah oui, tiens.
Or donc Emma coule des jours heureux dans son orphelinat avec ses amis et Maman, une adulte douce et aimante qui veille sur les enfants. de temps en temps, l'un d'entre eux sort pour être adopté. Hélas, Emma découvre que le mot « adoption » signifie en réalité « être servi à manger à des monstres ». Elle réfléchit avec les plus âgés du pensionnat à un moyen de se sauver de là…
Je n'ai pas trouvé le dessin d'une esthétique redoutable, les adultes apparaissent parfois disproportionnés. Cela ne me plut guère, mais fort heureusement, il reste une histoire prenante.
-Moi, je trouve qu'il y a trop de répétitions.
-Oui, c'est vrai, les enjeux de l'histoire sont rappelés régulièrement, pour que les lecteurs qui attrapent la série en cours de route comprennent pourquoi les enfants doivent s'enfuir, cela ralentit la narration et donne un désagréable sentiment de remplissage.
-Bon, donc on passe à autre chose…
-Oh non, sûrement pas ! J'ai adoré l'ambiance rétro du manga. On se croirait dans une sorte de XIXe siècle, avec la tenue de Mère Isabella et ce pensionnat qui me fait vaguement penser aux manoirs des dessins animés de mon enfance. le décalage entre cette apparence désuète et la date de l'intrigue pique ma curiosité : que s'est-il passé pour qu'on en arrive là ?
Je trouve aussi le manga intéressant parce qu'il distille deux formes différentes d'angoisse. L'une, bien vive et bien nette, provoquée par la peur de mourir des enfants. L'autre, plus lointaine et plus diffuse, bien que tout aussi peu plaisante : dans quel monde sommes-nous ? Qu'y a-t-il derrière les murs ? Bref, il faut s'échapper, mais c'est très mal engagé. C'est délicieusement pervers de faire ça à ses lecteurs : « Hey, tu veux qu'ils s'échappent ? S'ils y arrivent, ils risquent de mourir quand même ! »
En dernier lieu, j'aime bien sa structure en forme de Seul sur Mars.
-En forme de Seul sur Mars ? Mais tu dis n'importe quoi, ces deux bouquins n'ont strictement rien à voir !
-Oui et non. Non, ils n'ont rien en commun… sauf une chose : l'alignement bien rangé de problèmes qu'il faut résoudre un par un. Quel est l'un des postulats de Seul sur Mars ? « Résolvez ce problème et vous vivrez un jour de plus. » Pour les enfants de l'orphelinat, ce serait « Résolvez tous ces problèmes et vous vivrez. » J'ai bien aimé l'enchaînement de questions et de réflexions : petit à petit les enfants et le lecteur en découvrent davantage sur ce monde.
Ce premier tome se révèle fort prometteur et j'avoue que je suis curieuse de voir comment les enfants vont monter leur plan. J'espère également que le soufflé ne retombera pas et qu'on en saura plus sur Isabella. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
manU17
  29 novembre 2018
« Nous sommes tous d'âges, de couleurs et de tempéraments différents et nous ne sommes pas unis par les liens du sang mais ça n'a aucune importance. »
À l'orphelinat Grace Field House, Emma, Norman et Ray vivent entourés de ceux qu'ils considèrent comme leurs frères et soeurs sous l'oeil rassurant de leur « Maman », une femme tendre, aimante et à l'écoute. La gentillesse, l'entraide et l'amour ne semblent pas connaître de limites dans cet endroit.
Très vite, on découvre que cette belle harmonie n'est qu'une façade qui cache la plus effroyable des vérités. L'ambiance bascule d'un extrême à l'autre…
Comment échapper à la vigilance des adultes pour fuir un endroit sous haute surveillance ? Comment y arriver sans laisser quiconque derrière soi ? Comment y parvenir quand on n'a personne sur qui vraiment compter ? Et que réserve vraiment le monde extérieur ?
Un manga surprenant à l'ambiance tendue qui parle autant de survie que du jeu de masques des adultes qui ne sont pas toujours aussi bienveillants qu'ils veulent bien le laisser penser.
En refermant ce premier tome, on a envie de savoir comment nos trois héros vont s'en sortir mais reste maintenant à savoir si la même tension émanera des prochains numéros ou si tout ça ne va pas finir pas trainer en longueur comme c'est parfois, le cas dans les mangas.


Lien : https://bouquins-de-poches-e..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          320

critiques presse (4)
BDZoom   02 mai 2018
Récit à la fois joyeux et cruel, plein de vie, mais aussi de cadavres, « The Promised Neverland » tient au moins une promesse : savoir mettre en haleine son lectorat au fil des chapitres dont le dénouement est parfois imprévisible.
Lire la critique sur le site : BDZoom
Elbakin.net   02 mai 2018
Dans la droite lignée des mangas qui narrent le dépassement de soi à travers la compréhension réelle des enjeux, il propose un récit mêlant découverte d’univers imaginaire, gestion de l’urgence et résolution intellectuelle des menaces.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
LeMonde   26 avril 2018
Cette série psychologique et originale sur des enfants qui tentent de s’échapper d’un orphelinat a suscité l’enthousiasme en France bien avant sa sortie.
Lire la critique sur le site : LeMonde
Sceneario   28 février 2018
Graphiquement, c'est assez sympathique. On n'évite pas les petits tics habituels du mangas, mais cela reste une très agréable découverte !
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
manU17manU17   29 novembre 2018
Nous sommes tous d’âges, de couleurs et de tempéraments différents et nous ne sommes pas unis par les liens du sang mais ça n’a aucune importance.
Commenter  J’apprécie          100
deuxquatredeuxdeuxquatredeux   02 mai 2018
Celle que j'appelle tendrement "Maman" n'est pas réellement ma mère et tous ces enfants avec lesquels je vis ne sont pas véritablement mes frères et soeurs. Voici l'orphelinat Grace Field House. Je suis orpheline. Du moins, c'est ce que je croyais. (p. 5)
Commenter  J’apprécie          30
HeritageHeritage   06 juin 2017
C'est donc ça le vrai visage de Mama... Moi qui croyais tant en elle ! Je l'aimais tellement !! Alors que pour elle, nous n'étions que du vulgaire bétail... J'ai peur. J'ai envie de pleurer. Je suis tellement en colère... Et tellement triste... J'ai envie de crier !
Commenter  J’apprécie          20
deuxquatredeuxdeuxquatredeux   02 mai 2018
Une découverte peut parfois bouleverser tout ce que l'on tenait pour établi. Cet endroit est en réalité un élevage et nous sommes du bétail. (p. 57)
Commenter  J’apprécie          40
Lilo0606160616Lilo0606160616   28 avril 2018
Une découverte peut parfois bouleverser tout ce que l'on tenait pour établi
Commenter  J’apprécie          70
Lire un extrait
Videos de Posuka Demizu (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Posuka Demizu
GERARD PART EN LIVE #14
Retrouvez vos "Live Books" du quatorzième numéro saison 2 de Gérard Part En Live ici :
Vindicta de Cédric Sire aux éditions Metropolis https://www.lagriffenoire.com/145578-nouveautes-polar-vindicta.html
Bip-Bip Boy - tome 1 de Rensuke Oshikiri et Florent Gorges aux éditions Omake books https://www.lagriffenoire.com/143645-livres-mangas-bip-bip-boy---tome-1---vol01.html
Shazam de Johns Geoff et Frank Gary aux éditions Urban Comics https://www.lagriffenoire.com/120016-achat-bd-shazam.html
Shanghai la magnifique : Grandeur et décadence dans la Chine des années 30 de Taras Grescoe et Odile Demange aux éditions Noir Sur Blanc https://www.lagriffenoire.com/144798-divers-voyage-shanghai-la-magnifique---grandeur-et-decadence-dans-la-chine-des-annees-30.html
Chez Les Yan. Une famille au coeur d'un siècle d'histoire chinoise de Lan Yan aux éditions Allary https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=99344&id_rubrique=340
Vers la guerre: L'Amérique et la Chine dans le piège de Thucydide? de Graham Allison aux éditions Odile Jacob https://www.lagriffenoire.com/141943-livres-preparation-ecole-public-vers-la-guerre---l-amerique-et-la-chine-dans-le-piege-de-thucydide.html
La lyre et le glaive, Tome 1 : le diseur de mots de Christian Léourier aux éditions Critic https://www.lagriffenoire.com/143629-livres-de-science-fiction--le-diseur-de-mots---la-lyre-et-le-glaive-t1.html
L'assassinat d'Orson Welles de Jean-Pierrre de Lucovich aux éditions du Rocher https://www.lagriffenoire.com/146842-divers-litterature-l-assassinat-d-orson-welles.html
The Promised Neverland T07 de Kaiu Shirai et Posuka Demizu aux éditions Kazé Manga https://www.lagriffenoire.com/?fond=recherche

La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
#soutenezpartagezcommentezlgn Merci pour votre soutien et votre amitié qui nous sont inestimables. @Gérard Collard @Jean-Edgar Casel
+ Lire la suite
autres livres classés : orphelinatVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Promised Neverland Tome 1: Sûr d'avoir bien lu ?

Qui sont les personnages principaux ?

Martin, William et Juliette
Norman, Ray et Emma
Cyprien, Stéphane et Jessica
Jules, Michael et Lina

10 questions
12 lecteurs ont répondu
Thème : The Promised Neverland, tome 1 de Posuka DemizuCréer un quiz sur ce livre
.. ..