AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Francois Thibaux (Traducteur)
EAN : 9782749910352
481 pages
Éditeur : Michel Lafon (18/06/2009)

Note moyenne : 3.76/5 (sur 112 notes)
Résumé :
Lorsque l'inspecteur Cassie Maddox est appelée sur les lieux d'un meurtre ; elle perçoit dans la voix de ses collègues une tension inhabituelle. Et pour cause : la victime lui ressemble trait pour trait, et porte des papiers au nom d'Alexandra Madison. Une identité que Cassie a inventée et dont elle s'est servie, voilà des années pour infiltrer un réseau de trafic de stupéfiants. Afin de démasquer l'assassin, les policiers de Dublin imaginent le plus dangereux des s... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (38) Voir plus Ajouter une critique
Marple
  16 juillet 2017
Ce polar ressemble comme deux gouttes d'eau à beaucoup d'autres, de bonne facture sans être inoubliables... l'Irlande et la thématique du sosie infiltré en plus !
C'est apparemment toute une série sur la brigade de Dublin que Tana French a écrit, Comme deux gouttes d'eau en est le deuxième opus, et le premier que je découvre.
Policière aujourd'hui rangée dans un département tranquille, Cassie Maddox a un passé d'agent infiltré sous le nom de Lexie Maddison. Or, son amoureux et son ancien chef viennent de découvrir le cadavre d'une Lexie Maddison qui lui ressemble bigrement. L'occasion pour elle de reprendre du service en se faisant passer pour la victime finalement pas morte pour enquêter de l'intérieur ? Evidemment...
Ca donne un roman psychologique assez lent où on suit autant l'attachement progressif de Cassie-Lexie à ses suspects-amis que l'enquête proprement dite. Et même si ce que j'imaginais au départ s'est révélé vrai, empêchant un dénouement surprise, je n'ai pas été déçue par le voyage et la rencontre...
Madame French, je vous retrouve quand vous voulez à Dublin ou dans les environs pour une nouvelle enquête !
Challenge Multi-Défis 39/40
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
Ziliz
  10 octobre 2012
Le cadavre d'une jeune femme poignardée, cela reste classique dans un polar, sauf que... la morte est le sosie parfait de Cassie, inspectrice du secteur. Il s'avère en outre que la défunte, dite Lexie, a utilisé pendant quelques années la seconde identité de cette même enquêtrice - identité "fabriquée" pour infiltrer un réseau de trafic de drogue... Cassie va de nouveau endosser ce rôle de taupe et se faire passer pour Lexie - miraculeusement rescapée, officiellement, pour les besoins de l'enquête - au milieu de ses colocataires. Pas facile de jouer le jeu sans que les vieux amis découvrent des incohérences, même si le traumatisme de l'agression subie peut expliquer l'amnésie partielle et des changements de comportements. D'autant que des éléments inattendus vont venir perturber cette mission...
Une intrigue pas si simple à appréhender au début (d'ailleurs mon résumé ci-dessus est lui aussi bien confus !), au déroulement très lent, minutieux. L'auteur prend le temps de creuser ses personnages et leurs interactions. Mais le contexte se révèle passionnant si l'on est patient : tensions au sein d'un petit village, rancunes sur plusieurs générations, méfiance vivace Irlandais-Anglais, amitié entre jeunes gens à l'enfance difficile, mais aussi degré d'implication des enquêteurs dans une mission. Cette dernière thématique se retrouve d'ailleurs dans 'Les lieux infidèles' et 'Ecorces de sang' (initialement publié sous le titre 'La mort dans les bois') - deux autres ouvrages de cette auteur que j'ai beaucoup appréciés.
Un bon polar, donc, même s'il subsiste quelques zones d'ombre une fois le livre refermé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
pyrostha
  08 janvier 2011
J'avais auparavant lu "Ecorces de sang " (ou La mort dans les bois puisque ce roman est connu sous 2 titres...) de Tana French et j'avais été très séduite ,malgré un petit bémol concernant la fin...J'avais oublié que cette écrivain(e) ,bien que je l'aie mentionné dans le précédent post ,avait écrit "Comme deux gouttes d'eau" ...Et c'est en allant sur le blog de Fleur de soleil et en lisant sa critique que brusquement "Bon Dieu mais c'est bien sur!! "et hop!!! Direction la médiathèque où fort heureusement il était en rayon...

l'histoire....Et l'on retrouve Cassie Maddox ,personnage d'Ecorces de sang" connue pour des infiltrations dans les milieux de la drogue par ex sous le nom d' Alexandra (Lexie) Madison...On sent que plusieurs années se sont écoulées avec de multiples expériences toutes plus dangereuses les unes que les autres.
Maintenant elle s'occupe de tout ce qui est violences domestiques,ce qui en soit en plus "pépère" mais comme ça, son amoureux secret ,Sam O'Neill ,policier aussi,est tranquille pour la sécurite de sa compagne.Est ce vraiment sa vocation? Car elle pense aussi très souvent à son ancien partenaire Rob dont elle n'a plus de nouvelles....
Mais voilà...Elle est appelée sur les lieux d'un meurtre et en y arrivant elle s'aperçoit que quelque chose ne va pas...Sam est bouleversé ,même s'il cherche à le dissimuler,tout le monde la dévisage comme si c'était une revenante et surtout il y a Franck,celui avec lequel elle avait paufiné ses identités au moment de ses missions d'infiltration..Que vient il faire là?
Elle le comprend tout de suite en regardant le cadavre découvert...C'est son portrait quasi parfait et ,chose encore plus troublante ,cette personne porte le nom d'Alexandra Madison ,donc son nom d'emprunt.
Franck veut la persuader d'infiltrer la maison où cette Alexandra Madison vivait ,malgré les protestations de Sam qui tremble qu'elle ne tombe entre les mains du tueur....mais Cassie ,reprise par le démon du danger et puis fascinée malgré elle par ce double qu'elle s'était elle même créé quand elle était petite pour se donner une compagne imaginaire accepte et paufine son rôle pour rejoindre les colocataires avec lesquelles son sosie partageait un manoir.Tous jeunes étudiants,vivant en clan,sans personne d'autres qu'eux 5...

Problème:Cassie peu à peu laisse le charme de cette relation peu commune l'envahir et en arriverait presque à en oublier sa mission.Effectivement cette amitié a de quoi séduire ,on y lit,fait ou écoute de la musique,cuisine ,rénove le manoir qui tombe presque en ruine ...tout ça sans accrocs,avec une harmonie parfaite....
Parfaite? Vraiment? Qui leur en veut au point de vandaliser le manoir et pourquoi? Est ce lui l'auteur du meurtre de Lexie? Et qui était cette Lexie? Etait elle vraiment ce qu'elle prétendait être?
Peu à peu des failles apparaissent et la vie de Cassie alias Lexie est en jeu...
Comment va t elle s'en sortir sans que sa couverture ne soit "grillée" ? Et si l'assassin est l'un des jeunes? ou bien tous?
J'ai bien aimé cette description psychologique de tous ces protagonistes et cette vie en communauté soudée par quelque chose d'extrêmement fort.Les hésitations de Cassie la rendent très humaine ,on peut même la comprendre car on s'attache avec elle à ces gamins tous en manque de quelque chose et qui reforment une famille à 5.
Le suspense est bien mené ,même si ,en pinaillant ,il y a bien quelques incohérences,et j'ai eu hâte de savoir comment tout cela allait se terminer..
Fin douce amère et c'est ce qui donne aussi la qualité de ce thriller.Auteur à suivre sans aucun doute!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
maevedefrance
  20 août 2012
Autant vous dire tout de suite : j'ai raté le rendez-vous avec ce livre. J'ai lu partout du bien de Tana French et de ses polars. Ben là, je dois avouer que je me suis fait suer pendant 570 pages : j'exagère à peine car le début avait l'air pas mal du tout. La thématique du sosie était intrigante, celle de l'agent infiltré bien vu, et la maison dans laquelle vivaient 5 étudiants en doctorat ("le Club des cinq") aurait pu mettre une touche gothique dans ce "thriller" .
Pourtant, on finit par se lasser de la comédie de Cassie Maddox, inspectrice envoyée par son boss, Frank pour enquêter sur l'affaire. Je trouve tout était plus ou moins dans le cliché. Maddox intègre la résidence des étudiants sous le nom et les traits (puisqu'elle est le sosie de la victime) de Lexie Madisson. Elle mène une double enquête : savoir qui était Lexie Madisson (puisqu'elle a en plus d'être son sosie, elle a usurpé son identité, du moins celle que s'était créée Cassie pour une autre enquête), et découvrir pourquoi elle a été assassinée.
Seulement voilà, j'ai senti venir gros comme une maison que finalement, Cassie-Lexie va jouer dans la confusion des genres et se mettre à apprécier cette bande d'étudiants (spoiler de la mort, désolée !)...
Par ailleurs, l'enquête traîne en longueur, attire l'attention sur des personnages sans vraiment aller jusqu'au bout... En fait, rien ne semble vraiment creusé dans ce roman. de plus la fin est "brouillon".
Je n'ai eu aucune empathie pour les personnages qui m'ont tous plus ou moins agacée et pas assez creusés. le style d'écriture, comme le reste, paraît baclé et banal (yo, je n'y vais pas de main morte là !!). Aucune surprise pour moi, je ne me suis pas éclatée !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
polacrit
  03 mars 2018
Un matin,  l'inspectrice Cassie Maddox, affectée au service des violences domestiques, s'entraîne au stand de tir quand son téléphone sonne. C'est Sam, son petit ami, flic à la criminelle, qui lui demande instamment de le rejoindre sur les lieux où un cadavre vient d'être retrouvé. Cassie ne comprend pas, puisqu'elle ne travaille plus à la "crim". Mais face à l'insistance de Sam, qui semble bouleversé, elle obtempère et prend la route pour se rendre dans un village situé à une heure de Dublin. Arrivée sur les lieux, elle retrouve Franck, son ancien chef lorsqu'elles travaillaient aux infiltrés. Intriguée, elle s'approche du cadavre. Et là, c'est le choc !! Doublement !! Car la jeune femme assassinée est le sosie de Cassie, ( ce qui explique pourquoi Sam paraissait tellement perturbé au téléphone ); et ses papiers la désignent sous le nom de Lexie Maddison, nom sous lequel Cassie oeuvrait lorsqu'elle appartenait aux infiltrés !!
C'est alors que Franck Mackey a une idée géniale : afin de démasquer son assassin, il suggère d'exploiter la stupéfiante ressemblance qui existe entre la morte et Cassie Maddox en faisant croire que Lexie est toujours vivante, et d'envoyer Cassie infiltrer le groupe d'étudiants avec lequel vivait Lexie dans une grande et vieille bâtisse située aux envoirons de Dublin, en se faisant passer pour cette dernière. Evidemment, idée saugrenue et potentiellement dangereuse, mais Cassie, malgré la désapprobation de Sam, ne peut résister à la tentation. Et voilà la "fausse" Lexie de retour avec ses colocataires et amis, revenue d'entre les morts....à la recherche d'un lien potentiel entre le présent et le passé de Lexie, allias May-Ruth. Malgré son expérience, Cassie va très vite comprendre combien il sera difficile de jouer le jeu face aux vieux amis de Lexie, même si le traumatisme de l'agression qu'elle a subie peut, temporairement, expliquer son amnésie partielle et les changements de comportement, même subtils.D'autant qu'elle se rend compte que ça lui avait manqué, tout en se laissant dangereusement couler dans la vie de Lexie...
L'infiltration:
Cassie Maddox officiait aux infiltrés, dans des affaires de trafic de drogue, avant de raccrocher et de se retrouver au service des violences domestiques. Oui, mais voilà, quand on a goûté au vertige d'endosser une personnalité factice dans le but de démasquer des criminels endurcis, difficile de reprendre une vie plus " conventionnelle", si tant est qu'on puisse définir ainsi le service des violences domestiques !!
" Mais Sam n'avait jamais participé à des opérations secrètes. L'essentiel lui échappait: les infiltrés sont différents; ils feraient tout, à eux ou à n'importe qui, pour neutraliser leur cible. Sur ce point il était inutile d'argumenter avec Franck. Il croyait à ce qu'il disait: si son gosse avait été tué et si on le lui avait caché pour confondre l'assassin, il aurait accepté sans un murmure. Voici ce qui définit l'infiltration: ni pitié ni ligne rouge. C'est pourquoi, entre autres, j'avais arrêté."( Page 47).
" Je me souviens des agents assassinés, de ceux dont le mariage s'était brisé, qui avaient perdu leurs amis sans même s'en rendre compte. Et de ceux qui avaient craqué, comme McCall, qui avait infiltré un groupe dissident de l'IRA et que tout le monde croyait invulnérable, jusqu'à ce qu'il s'effondre. Un soir, il avait téléphoné d'une cabine, en face du pub que fréquentaient  les terroristes qu'il espionnait. Il n'avait plus la force d'y retourner.(...) Certains, au contraire, basculaient du côté opposé, perdaient toute sensibilité, toute conscience du risque. Leur travail les dévorait, les coupait du reste du monde (...) telle était la rançon de la vie d'agent infiltré: une retraite misérable ou une solitude absolue. Pourtant, cette vie nous révélait à nous-mêmes." (Pages 81-82).
Ajoutez à cela une écriture sobre, un style fluide, agréable à lire, une intrigue plus originale qu'il n'y parait à première vue, et vous aurez un roman très addictif, qu'on a peine à lâcher avant de savoir de quoi il retourne dans cette enquête complexe.  Affaire à suivre !!

Lien : https://legereimaginarepereg..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (30) Voir plus Ajouter une citation
NanneNanne   07 juillet 2009
Cette histoire est celle de Lexie Madison, pas la mienne. J'aurais aimé raconter l'une sans m'immiscer dans l'autre, mais c'est impossible. Je croyais nous avoir fermement cousues, toutes les deux, épaule contre épaule, avoir bien serré les sutures mais être capable de les briser. Or, peu à peu, nos liens se sont raffermis, approfondis ; ils sont devenus souterrains, invisibles. Et ils m'ont échappé. Pourtant, je suis responsable : de tout ce que j'ai fait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Chicky-pooChicky-poo   23 février 2011
En premier lieu, à propos d’Alexandra Madison, il faut connaître l’essentiel : elle n’a jamais existé. Frank Mackey et moi l’avons inventée voilà longtemps, par un éblouissant après-midi d’été, dans son bureau poussiéreux de Harcourt Street. Il cherchait des gens pour infiltrer un réseau de vendeurs de drogue opérant à l’université de Dublin. Je voulais le job. Jamais je n’avais rien désiré avec autant d’ardeur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
galyalaingalyalain   26 mars 2020
Telle était la rançon de la vie d’agent infiltré : une retraite misérable ou une solitude absolue. Pourtant cette vie nous révélait à nous-mêmes. Alors que je chancelais souvent face à des dangers plus subtils, plus insidieux, je n’avais jamais eu peur, au cours de mes missions, de me faire tuer ou de perdre le contrôle de mes nerfs. Les meilleurs agents infiltrés, m’avait dit un jour Frank, obéissent à une part d’ombre qui, tapie au fond d’eux-mêmes, les pousse à braver tous les périls. Je ne sais s’il avait raison. En tout cas, je le gardai pour moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ZilizZiliz   08 octobre 2012
Certaines filles ne quittaient jamais les couvents (...), lugubres établissements qui, propres à l'Irlande victorienne, subsistèrent jusqu'au milieu du XXe siècle. Des religieuses impitoyables les réduisaient en esclavage pour les punir d'avoir été engrossées, violées, orphelines ou trop jolies, jusqu'à ce qu'elles finissent enfouies dans des tombes anonymes. (p. 263)
Commenter  J’apprécie          20
ZilizZiliz   08 octobre 2012
Nous [les inspecteurs de police] ne demandons jamais si les victimes ont souffert. A moins qu'elles n'aient été torturées, nous n'avons pas à le savoir : s'investir émotionnellement ne sert à rien, sinon à détruire notre objectivité et à nous donner des cauchemars. De toute façon, nous affirmons toujours à la famille que la mort a été instantanée. (p. 85)
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Tana French (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tana French
"L'arbre du mal" de Tana French (@calmann.levy) est un roman fleuve, un polar qui trempe son intrigue dans le passé de ses personnages. Totalement haletant! #onlalu #instalivre #instabook #bookstagram #lecture #polar
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2079 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..