AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Sophie Dalle (Traducteur)
ISBN : 2290307696
Éditeur : J'ai Lu (29/11/2007)

Note moyenne : 3.57/5 (sur 143 notes)
Résumé :

Tess croyait avoir trouvé le mari idéal en la personne de Jim Beckett, un policier jouissant d'une excellente réputation dans la petite ville de Williamstown, Massachusetts.

Mais deux ans après le mariage, elle découvre l'horreur : son époux a assassiné, dans des circonstances effroyables, plusieurs femmes. Tess n'a d'autre choix que de le dénoncer à la justice.

En attendant d'être jugé, Jim est placé dans un quartier de haute s... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (28) Voir plus Ajouter une critique
canel
  21 avril 2012
Comment se débarrasser d'un mari dangereux, redoutable psychopathe ? Fuir et se cacher, d'abord. le supprimer grâce aux services d'un tueur à gages, ensuite. Mais tout n'est pas si simple lorsque votre cible est un individu particulièrement roué, assoiffé de vengeance et prêt à tout.
Quel thriller ! Quatre éclopés de la vie, ayant souffert d'une enfance traumatisante (et en payant encore les pots cassés) sont pris dans ce tourbillon. le lecteur se retrouve vite happé dans le rythme d'une chasse à l'homme - plus cérébrale qu'active dans un premier temps - où le but est de "tirer le premier", question de vie ou de mort.
La complexité des trois personnages principaux est bien vue, de même que les fluctuations de leurs relations. Des querelles frère-soeur, des souvenirs d'enfance douloureux, des comptes à régler avec son passé... et une pincée de love story pour oublier l'angoisse qui nous taraude - angoisse qui nous fait tourner les pages à un rythme effréné.
Une auteur que je suivrai, son dernier thriller paru en France a reçu le prix des lectrices de 'Elle' Policier 2011.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Pinklychee
  26 janvier 2015
Jusqu'à ce que la mort nous sépare... Cette petite phrase, prononcée lors du serment de mariage, paraît bien banale. Et pourtant, quand un époux décide de prendre cette expression au pied de la lettre, cela fait froid dans le dos...
Tess croyait avoir trouvé le mari idéal en la personne de Jim Beckett, un policier jouissant d'une excellente réputation dans la petite ville de Williamstown, dans le Massachusetts. Seulement voilà, Jim est en fait un psychopathe qui a assassiné plusieurs femmes dans des circonstances horribles, et Tess n'a d'autre choix que de le dénoncer à la justice.
Mais Jim réussit à s'évader du quartier haute sécurité où il était enfermé en tuant deux gardiens, et il n'a plus qu'une idée en tête : retrouver celle qui l'a trahi, et lui rappeler qu'ils sont unis, quoi qu'il arrive, jusqu'à ce que la mort les sépare...
Quand j'ai commencé ce livre, je ne savais pas trop quoi en penser. Nous assistons à la rencontre entre Tess et Jim, alors qu'elle est encore au lycée et que Jim, qui en apparence a tout de l'homme idéal, fait tourner les têtes des autres filles. Je m'attendais à assister à leur mariage, à voir Jim se transformer peu à peu de mari modèle à brute sauvage, je m'attendais à voir Tess mener l'enquête à son sujet jusqu'à le faire tomber. Eh bien que nenni, il n'y a rien de tout cela, et je trouve d'ailleurs le résumé de quatrième de couverture plutôt mensonger!
Je m'attendais à un thriller pur et dur, mais l'auteur a finalement choisi de se consacrer aux relations entre les divers personnages, et de suggérer plutôt que de montrer. Et bien que ce ne soit pas ce à quoi je m'attendais, j'ai malgré tout passé un très bon moment.
Au début, nous croisons donc Tess qui, sous couvert d'une fausse identité, cherche un mercenaire qui pourrait l'entraîner à l'art du combat et au tir. Elle tombe sur J.T., ancien marine alcoolique sur les bords et amateur de prostituées à ses heures, qu'un ami commun lui a recommandé. Leur association paraît on ne peut plus improbable, et pourtant... Emu par son apparente fragilité, J.T. accepte le marché.
Débarque alors Marion, soeur de J.T. et agent du FBI, qui curieuse d'en apprendre plus sur Tess va faire des recherches et griller son anonymat. Bon certes J.T. n'est pas stupide, il se doute bien qu'il y a un mari violent derrière tout ça, mais Jim Beckett, c'est quand même une autre affaire...
Nous suivons l'évolution de l'entraînement de Tess, tandis que peu à peu elle se rapproche de J.T. Ils sont tous les deux brisés, en manque d'affection, avec un lourd passé qui rend toute nouvelle histoire difficile à gérer. Tess, battue par son père puis psychologiquement détruite par son mari, et J.T., fils d'un colonel pédophile aimant lui aussi battre ses enfants: nous voilà en présence d'un duo pas forcément gagnant à la base, mais qui m'a bien plu.
Je suis contente qu'il y ait eu un peu de romance: certains diront que ça n'a pas sa place dans un thriller, je trouve au contraire que c'était bienvenu, d'autant plus que ça n'occulte pas le reste et que ça reste discret.
J.T. se cache derrière une apparence de loser, mais au fond c'est un type bien. Il essaie toujours de protéger les autres d'abord, quitte à se prendre les mauvais coups, il joue les durs, se cache derrière une carapace pour se protéger, mais Tess va réussir à voir au-delà des apparences.
Marion lui ressemble un peu: comme lui, elle se cache derrière une armure de glace, mais c'est pour mieux refouler ses cauchemars d'enfant. Elle a choisi d'occulter une partie de son passé afin de ne pas sombrer, c'est un choix discutable, mais n'ayant vécu aucun de ses drames, je ne me permettrai pas de juger ses décisions. Je trouve juste dommage qu'elle préfère faire porter le chapeau à son frère, allant jusqu'à refuser le dialogue...
Quant à Tess, elle est prête à tout pour que Jim la laisse enfin en paix. Elle aimerait commencer une nouvelle vie, mais en a assez de devoir se cacher. Elle est hantée par son passé, par des cauchemars, mais c'est une battante: chaque fois qu'un obstacle survient et la fit trébucher, elle se relève et se montre encore plus pugnace qu'avant. J'ai trouvé son idée d'engager un mercenaire stupide au départ, mais quelque part je dois avouer qu'elle n'a pas complètement tort: chaque fois qu'elle se met sous protection policière, ça finit mal pour elle.
Il faut dire que Jim lui donne du fil à retordre: ancien flic, il pense et agit comme eux, et semble toujours avoir une, voire deux longueurs d'avance sur tout le monde. Il est très intelligent, diaboliquement malin et retors, discipliné à l'extrême, mais également trop sûr de lui. Il est prêt à tout pour se venger de Tess, qu'il croyait docile comme un petit toutou et qui finalement a été l'instigatrice de sa chute.
En bref, si vous voulez un thriller pur et dur, avec de l'action à toutes les pages, alors il est clair que ce livre n'est pas fait pour vous. Beaucoup lui ont reproché un manque de rythme, ce que je peux comprendre, car il est vrai qu'il y a eu quelques longueurs et répétitions, mais rien de bien grave selon moi.
L'action arrive dans les cent dernières pages, où soudain tout s'accélère, et là il m'a juste été impossible de lâcher mon livre: je voulais absolument voir l'affrontement final entre Jim et Teresa, savoir qui allait en sortir vainqueur, qui allait mourir et qui allait survivre, bref le suspense est très bien amené et très bien utilisé. La toute fin, quoique prévisible, m'a plu.
Je ressors contente de cette lecture, qui au final a su me surprendre et qui a tenu ses promesses.
Lien : http://pinklychee-millepages..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
dido600
  22 décembre 2013
C'est la biographie de Tess Une jeune femme harcelée par son époux qui s'est prouvé être un sanglant tueur psychopathe .Tess va s'efforcer a' lui échapper en se réfugiant chez un ancien mercenaire et marine
Ce roman relève davantage du drame psychologique son style est plaisant .C'est la sagace de l'humanité qui se dégage de chacun des protagonistes qui sont très habilement construits de chairs et de sentiments. Au cours de sa lecture on s'interroge d'une manière inéluctable comment faire face à la violence qu'elle soit physique ou psychologique en maîtrisant sa propre agressivité.
En outre il est manifestement féminin mâtiné a' quelque scènes érotiques .L'accélération du tempo en fin de l'histoire est adéquat a' l'inverse du début trop long avant de rentrer dans le tangible de l'histoire. Enfin un bon roman a' l'image de Lisa Gardner

Commenter  J’apprécie          100
som
  28 avril 2013
Jusqu'à ce que la mort nous sépare est habituellement l'engagement prononcé avec amour et trémolos dans la voix par tous les couples sur le point de s'épouser. Jusqu'à ce que la mort nous sépare est ici la menace que Jim lance à Tess. Tout avait pourtant bien commencé …. ou presque. Tess, une gentille fille, rencontre Jim, un policier propre sur lui. le conte de fée tourne rapidement au cauchemar. Domestique pour commencer lorsque Jim se révèle tyrannique, puis cauchemardesque lorsque Tess réalise qu'elle est mariée à tueur en série. Il ne lui reste plus qu'à fuir pour trouver, croit-elle, la protection en la personne de JT, un mercenaire revenu de tout.
Tout se joue alors autour du trio dramatique du père fondateur de l'analyse transactionnelle, Stephen Karpmann (la victime, le persécuteur et le sauveur) ; au fil des chapitres, Lisa Gardner transforme ses personnages en héros d'un autre trio, de boulevard celui-ci avec le mari, la femme et l'amant. Qui sera tué ? Qui sera sauvé ? Par qui ? Où et comment ? Voilà résumé en quelques questions simplissimes les enjeux de ce polar américain.
Dit comme ça, cela parait plutôt alléchant pour une lecture de pure détente. Malheureusement, le rythme (poussif jusqu'à la moitié du récit) et le style viennent flinguer ces bonnes intentions de départ. L'accumulation de clichés usés jusqu'à la corde, une traduction à côté de la plaque (l'usage du vous entre les deux amants par exemple…) et une psychologie à deux balles m'ont laissé quasiment exsangue une fois le livre refermé. Quant aux des effets d'annonce systématiques associés aux indices trop vite dévoilés, trop souvent soulignés et presque toujours explicités, dire qu'ils brisent tout suspens relève de l'euphémisme !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Alicej
  19 mars 2016
Tess, est l'enfant unique d'un couple dont l'homme est violent. Sous le regard et les attentions de Jim Beckett, policier reconnu, elle se sent enfin protégée. Il l'épouse, et lui promet d'être lié à elle "jusqu'à ce que la mort les sépare".
Sauf que Jim s'avère être un homme manipulateur, tyrannique et surtout un tueur en série particulièrement sanguinaire...
Quand l'histoire débute, Tess tente de convaincre un ancien mercenaire, J.T, de lui apprendre les rudiments de l'auto-défense. En effet, la police a échoué dans sa mission de protection et son ex-mari, qui s'est enfui du centre pénitentiaire de haute sécurité, n'a qu'une idée en tête : se venger et la tuer.
J.T. est un homme rongé par le passé, par le poids d'un père autoritaire et violent, un père qui a détruit psychologiquement ses deux enfants, son fils, et sa fille Marion.
Evidemment, quand deux enfants cassés se rencontrent... Entre la peur d'aimer et le besoin de se sentir en sécurité... les deux personnages s'attirent comme des aimants mais Jim, qui connait toutes les ficelles de la police, use de stratagèmes pour repérer sa proie, Tess, et mettre son plan à exécution.
C'est un roman de 48 heures car quand on commence la lecture, on doit la finir dans la foulée. Même si ce n'est pas si crédible, même si les ficelles sont grosses, même si, même si...
Lisa Gardner est un de ces auteurs dont il faut toujours avoir un titre dans sa bibliothèque, vous ne serez jamais vraiment déçus en ouvrant un de ses livres, et moins encore en le refermant. Vous aurez "juste" passé 48 heures dans une vie qui n'est pas la vôtre, à vous rongez les sangs pour savoir si les héros sortiront indemnes des pages.
Lien : http://leslecturesdalice.ove..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Citations et extraits (24) Voir plus Ajouter une citation
dido600dido600   16 décembre 2013
« Il était une fois une tortue et un scorpion, au bord d’une rivière. Le scorpion demande à la tortue de le transporter sur l’autre rive. Elle accepte, à condition qu’il promette de ne pas la piquer. Le scorpion donne sa parole et grimpe sur sa carapace. Mais la tortue, ainsi chargée, a bien du mal à nager contre le courant et se fatigue. Bientôt, le scorpion lui paraît un fardeau insupportable. Cependant, elle refuse de le chasser. Enfin, le rivage apparaît. À ce moment, le scorpion la pique. La tortue se retourne, stupéfaite, et sent aussitôt ses pattes devenir de plomb. Tous deux commencent à se noyer. À la dernière minute, la pauvre tortue s’écrie : "Pourquoi ? Tu nous as tués tous les deux !” Et le scorpion lui répond simplement : “Parce que c’est ma nature. " »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
canelcanel   20 avril 2012
Pendant leur lune de miel, Jim lui avait expliqué qu'elle aurait quelques règles à suivre, maintenant qu'elle était son épouse. L'épouse d'un officier de police. Les règles étaient simples : marcher deux pas derrière lui. Lui demander la permission avant d'acheter quoi que ce soit. Ne porter que les tenues qu'il approuvait. La maison devait toujours être impeccable, la viande servie saignante. Enfin, ultime recommandation : ne jamais l'interroger sur son emploi du temps.
Elle avait acquiescé. Elle ne comprenait pas très bien, mais avait promis d'essayer. Elle avait dix-neuf ans, elle venait de se marier, elle voulait être parfaite. (p. 59-60)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
canelcanel   20 avril 2012
En général, les tueurs en série collectionnent [les trophées]. Au vu de la scène de crime, il est impossible de savoir ce qui manquait. Le coupable a peut-être pris une bague pour l'offrir à son épouse, histoire d'éprouver des sensations chaque fois qu'il la verrait. Peut-être n'était-ce qu'une boucle de cheveux. Bref, il a besoin de quelque chose pour pouvoir revivre son acte plus tard.
Commenter  J’apprécie          70
evannaevanna   21 mai 2016
Ils étaient experts en l'art de masquer leurs sentiments. Combien de fois avaient-ils eu l'occasion de mettre à l'épreuve ce talent. Souvent, sans doute. Tess avait connu cela elle aussi. Elle s'était forgé une carapace pour ne pas entendre le claquement de la main de son père sur la joue de sa mère, pour ne pas sentir le corps de son mari sur elle. Le passé revenait toujours de façon insidieuse.
Commenter  J’apprécie          50
bbpoussybbpoussy   06 juin 2016
- Ce que tu peux être arrogant ! Si tu rencontrais Dieux, tu lui demanderais ce qu'il fait dans ton fauteuil !
- Du moment qu'il se lève pour me le rendre, tout ira bien.
Commenter  J’apprécie          80
Videos de Lisa Gardner (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lisa Gardner
Lisa Gardner, la reine du thriller psychologique | lecteurs.com .Troublant, ahurissant : ces mots ont leur place dans le dictionnaire à la définition que l?on pourrait trouver pour le saut de l?ange (Albin Michel). L'article est en ligne sur lecteurs.com : http://www.lecteurs.com/article/lisa-gardner-la-reine-du-thriller-psychologique/2442949 Visitez le site : http://www.lecteurs.com/ Suivez lecteurs.com sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/orange.lecteurs/ Twitter : https://twitter.com/OrangeLecteurs Instagram : https://www.instagram.com/lecteurs_com/ Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCWQQ-VlGEFs22XKdO15tQCg/videos Dailymotion : http://www.dailymotion.com/OrangeLecteurs
+ Lire la suite
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "La maison d'à côté" de Lisa Gardner.

Comment s'appelle le chat ?

Ree
Mr Smith
Warren

10 questions
19 lecteurs ont répondu
Thème : La maison d'à côté de Lisa GardnerCréer un quiz sur ce livre
. .