AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2221239288
Éditeur : Robert Laffont (17/01/2019)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Mais quelle vie ! Pour la première fois, Marek Halter remonte le fil de son incroyable destin.

Il était une fois... un petit garçon juif polonais, né à Varsovie quelques années avant le début de la Seconde Guerre mondiale. Chassé par le nazisme dans de lointaines Républiques de l'Union soviétique, il y a survécu, avec ses parents, pour arriver à Paris au tout début des années 1950. Destiné à une carrière de peintre, il va, de hasards en rencontres, de... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
nadiouchka
  03 février 2019

Comment parler d'un livre tel que « Je rêvais de changer le monde - Mémoires » de Marek Halter ? le personnage est tellement célèbre et son ouvrage tellement dense, qu'à sa lecture, j'ai rempli des pages et des pages de notes devant l'immense quantité d'informations. Je vais finalement me contenter d'une simple chronique et garder mes notes pour m'en servir de résumé personnel. de toute façon, comment faire autrement ?
Marek Halter est né à Varsovie, le 27 janvier 1936, « En pleine tempête de neige, paraît-il. C'était le 27 janvier, jour de naissance de Mozart, disait ma mère qui aimait la musique. Depuis 1945, c'est aussi devenu le jour de commémoration de la libération des camps.» (p.13)
Il rajoute que : « J'ai toujours vécu comme si je devais mourir le lendemain. Mais maintenant que la mort rôde tout près de moi, menace un être qui, à force, est devenu mon double, ce lendemain est de plus en plus présent. Angoissant. (…) Une question me taraude : comment le retarder ? (…)  Revenez plus tard ! Vous voyez bien que je suis occupé » !» (p.7)
Quant à évoquer ses Mémoires, sa réflexion est décrite dans ces quelques lignes : « Ah, s'il savait que je viens d'entreprendre l'une de mes plus périlleuses aventures : raconter ma vie. Plonger mes mains dans la marmite bouillante de la mémoire. Affronter des personnages depuis longtemps disparus, mais dont les contours flottent encore dans ce vaste espace qui sépare mes souvenirs de la surface lisse du papier sur lequel glisse ma plume. » (p.8)
La carrière de Marek Halter a débuté par la peinture. Ses tableaux étaient grandement appréciés à tel point qu'il a même exposé en Argentine ! le succès lui souriait, puis un jour, comme il écrivait quelques articles dans des journaux, un ami lui a demandé pourquoi il ne se mettrait pas à se lancer dans des romans. Alors, ce rescapé de Varsovie, intellectuel très engagé, a écrit « La Mémoire d'Abraham », encensé et a continué par de nombreux autres ouvrages. On lui compte à ce jour, une quarantaine d'écrits, une oeuvre immense qui a été traduite en plus de vingt langues.
Pour ses Mémoires, l'écrivain a avoué que l'élément déclencheur a été la mort – qu'il s'était rendu compte qu'il était fragile quand sa femme Clara est tombée gravement malade et s'est retrouvée alitée pendant deux ans. Alors qu'il écrivait, elle se trouvait dans leur chambre et de temps en temps, il allait lui lire quelques pages de son ouvrage : mais l'entendait-elle ?
Dans ce livre, nous assistons à un destin incroyable. Véritable conteur, Marek nous relate tellement de rencontres pour son combat pour la paix au Proche-Orient, pour la liberté d'expression, que l'on sort de cette lecture, totalement abasourdi, l'esprit bouillonnant d'avoir lu de tels faits aussi importants les uns que les autres.
Et comment citer certains personnages sans en léser une foule d'autres ? Il faudrait des pages et des pages pour les énumérer… Peut-être peut-on se hasarder à dire qu'il a rencontré Staline – Golda Meir (et son sacré caractère) – Sadate – Nasser – Perón – Arafat – Che Guevarra – Vladimir Poutine – le Pape Jean-Paul II…. Des personnages très nombreux et influents du monde littéraire et artistique ou politique…
Ce livre est le propre « voyage » de l'auteur, presque un siècle d'Histoire, une oeuvre gigantesque mais ô combien instructive et passionnante. de plus, grand ami de différents Présidents de la République en France, comme François Mitterrand (qui fut si souvent à ses côtés) – Giscard d'Estaing – Nicolas Sarkozy – il a même rencontré Emmanuel Macron
Dans les presque 570 pages de cette saga d'un « combattant du siècle », souvent controversé mais également admiré, il dit croire au « pouvoir du verbe » - qu'il faut apprendre à parler – que « c'est en parlant qu'on partage l'espoir ». Pour lui « la mémoire est notre seule éternité. » (p.282)
Il nous relate des événements dramatiques qui ont marqué le XXe siècle – qu'il s'est mobilisé avec son épouse pour le Mur de la Paix, inspiré par Clara avec le mot « Paix » écrit dans une trentaine de langues.
L'auteur a une mémoire invraisemblable car il est arrivé à nous raconter ses débuts jusqu'à nos jours – il relate des dialogues avec de nombreux personnages. Bien sûr le livre ne s'est pas fait en seulement quelques jours, on s'en doute bien, mais pour ma part, j'en suis restée entièrement étonnée. de plus, il n'a pas hésité à joindre quelques traits d'humour (par exemple des proverbes chinois ou des anecdotes), dans cette ambiance tragique.
Puisqu'il m'est impossible de nommer TOUS ces faits marquants, je vais conclure en disant que cette vie a été incroyablement dominée par sa lutte incessante contre les opprimés et son désarroi pour sa femme pour qui il ne peut rien, lui qui a vaincu tant d'obstacles.
Un ouvrage à lire sans rien omettre car tout est significatif mais un livre à relire pour y dénicher certains faits qui auraient pu passer inaperçus au premier abord.
Je termine par ces hommages relevés : « Au nom d'auteur à succès de Marek Halter s'attache l'aura d'un combattant de la liberté, défenseur farouche des droits universels de l'être humain.
Cette singularité, qui le classe parmi les grands écrivains engagés de notre temps, rend captivants ses Mémoires… Merci, Marek ! » (Alexis Lacroix, L'express)
« Une page d'histoire et d'humanité. » (Jacques Pessis, Le Figaro)
« [Un] formidable conteur. » (Chloé Ronchin, CNEWS)
Quant au mien c'est : « Bravo Marek !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          398

critiques presse (2)
Liberation   14 février 2019
Titrés « Je rêvais de changer le monde », les mémoires de l’écrivain d’origine polonaise mettent en lumière un profond besoin de reconnaissance.
Lire la critique sur le site : Liberation
Lexpress   13 janvier 2019
"Il ne faut jamais écrire ses Mémoires. Ou alors le plus tard possible. Cela nous vieillit". Qu'il se rassure ! Sa cavalcade dans le siècle, au contraire, le rajeunit à nos yeux. Merci, Marek !
Lire la critique sur le site : Lexpress
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
nadiouchkanadiouchka   13 février 2019
J’aimais bien ce che, qui pourrait se traduire par homme ou toi. Les Argentins appellent rarement quelqu’un par son prénom. Parfois c’était flaco, maigre, ou gordo, gros. Parfois viejo, vieux ou joven, jeune. Mais le plus souvent, c’était che. C’est ainsi que Guevara, que le poète Juan Gelman me présenta un jour lors d’une réunion à la faculté de médecine de l’université de Buenos Aires, avait perdu son prénom, Ernesto, au profit de Che.
P.49
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
nadiouchkanadiouchka   15 février 2019
J’étais à nouveau alité, une pneumonie, quand j’appris que Danie et Jerzy s’étaient embarqués sur l’Exodus, ce bateau surchargé de réfugiés juifs qui tenta en vain d’aborder la Terre Promise. Sans ma maladie et ses complications, j’aurais été avec eux. Destin, destin.
P.41
Commenter  J’apprécie          20
nadiouchkanadiouchka   09 février 2019
La mémoire n’est pas l’histoire. Le temps polit les événements, comme la mer ses galets. Il les cisèle, les transforme. Qui a dit qu’il était plus facile d’écrire ses souvenirs quand on a une mauvaise mémoire !
P.57
Commenter  J’apprécie          140
DanieljeanDanieljean   09 février 2019
Quant à moi, je continue de rêver à un bâtiment en pierre blanche, sous une coupole aussi blanche que celle du Vatican ou du musée du Livre à Jérusalem, éclairé jour et nuit : une sorte de Panthéon entièrement dédié à la mémoire des Justes. " Mieux vaut allumer une seule et minuscule chandelle, dit le dicton chinois, que de maudire l'obscurité."
Je continue donc de rêver. Ah, si un tel lieu pouvait être édifié quelque part dans le monde ! J'y présenterais aux visiteurs, en guise d'accueil, le court dialogue que j'ai filmé avec le vieux Selahattin Ülkümen. Cet homme était consul de Turquie à Rhodes à l'époque de l'occupation nazie. pour sauver les juifs qui habitaient l'île depuis toujours, et qui étaient condamnés à mort par Hitler, comme leurs semblables, il distribua des passeports turcs et batailla ensuite avec la Gestapo, au risque d'être arrêté à son tour, pour protéger ces "Turcs" dont il se sentait responsable.
- Pourquoi avez-vous fait ça ?
Étonnement sur son visage ridé.
- Mais c'est normal ! Je suis musulman !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
nadiouchkanadiouchka   07 février 2019
Toute page de notre existence reste dans le Livre. Nul ne peut l’arracher. Elle continue, tout le long de notre vie, de nous tenter, comme le chant des sirènes chez Homère. Sauf que nous, pour y échapper, nous ne pouvons, comme Ulysse, ni nous ligoter avec des cordes au mât d’un bateau, ni boucher nos oreilles avec de la cire.
P.34
Commenter  J’apprécie          30
Lire un extrait
Videos de Marek Halter (34) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marek Halter
Pour la première fois, Marek Halter remonte le fil de son incroyable destin. Une coédition Robert Laffont | XO
En savoir + : http://bit.ly/marek-halter
TROUVER LE LIVRE : ? Version papier : http://bit.ly/marek-halter-papier ? Version e-book : http://bit.ly/marek-halter-ebook
autres livres classés : nazismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1540 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre