AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782081645332
362 pages
Éditeur : Flammarion (16/04/2004)
4.14/5   118 notes
Résumé :
La série La petite maison dans la prairie constitue les souvenirs authentiques de Laura, tels qu'elle les a racontés bien des années plus tard. Ces souvenirs décrivent la vie de pionnier de la famille Ingalls dans la Jeune Amérique de la période 1870-1890.

La famille Ingalls quitte le Wisconsin en vue de s'installer dans l'Ouest américain, là où les colons sont peu nombreux et le gibier foisonnant.

Le père, Charles, emmène avec lui sa f... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
sld09
  24 novembre 2020
J'ai aussi beaucoup aimé ce troisième tome où les Ingalls reprennent la route, toujours plus vers l'Ouest. Les soeurs Ingalls grandissent et les préoccupations de Laura évoluent alors qu'elle doit songer à son avenir car ses parents la verraient bien devenir institutrice à la place de sa soeur qui a perdu la vue.
Commenter  J’apprécie          170
noryane
  29 avril 2010

L'histoire : un nouveau déménagement en vue pour la famille Ingalls ; les mois ont passé pas toujours très heureux. Marie a perdu la vue après avoir attrapé la scarlatine. La famille est dans un grand dénuement financier et Charles ne rêve que d'un nouveau départ vers l'Ouest. Aussi il accepte rapidement lorsqu'on lui propose un poste sur la construction du chemin de fer, un poste bien payé. le départ effectué, les Ingalls s'installent donc le long de la construction de la voie ferrée. Une fois le travail fini, ils décident de rester sur place et coup de chance, ils trouvent un gardiennage pour l'hiver qui leur permet encore de gagner de l'argent, en hébergeant les nouveaux arrivants qui eux aussi veulent tenter leur chance sur ces terres concédées par le gouvernement. Une nouvelle maison donc une fois de plus.
Pour Laura les choses ne sont pas toujours gaies non plus; en raison de la cécité de sa soeur, elle est devenue ses yeux mais aussi le réceptacle des ambitions de ses parents qui souhaitaient que Marie devienne institutrice. Cet espoir déçu c'est donc à Laura de reprendre le flambeau malgré son manque d'enthousiasme. Mais malgré son caractère un peu rebelle, elle se pliera aux volontés de ses parents en essayant de mettre sa déception de côté et d'aider sa famille autant qu'elle le peut.
Verdict : un troisième tome dans la continuité; il me paraît difficle d'épiloguer longuement dans la mesure où Laura nous livre ses souvenirs comme dans les deux premiers tomes; les choses ne changent guère sur le fond; certes il y a du changement avec le déménagement, le chemin de fer, la construction d'une nouvelle ville et enfin l'acquisition d'une nouvelle terre mais pour le reste, rien ne change. Les filles doivent toujours être très très bien élevées, dociles, aimables etc....les mêmes valeurs sont toujours présentes, les mêmes bons sentiments. On pourrait se dire à la longue que cela est un peu énervant. Et c'est vrai que ça l'est! On se demande comment aucune d'elle ne proteste jamais ou si rarement. Mais j'aime quand même me replonger dans les aventures de la famille. le ne change pas, les souvenirs sont sans doute toujours épurés mais cela reste tout de même une bonne description du mode de vie de ce temps là avec en plus un regard sur l'émergence d'une nouvelle ville qui sort de terre rapidement avec une nouvelle ruée vers l'Ouest et l'espoir des nouveaux arrivants de trouver, de créer une vie meilleure.
Et en plus la bonne nouvelle pour moi c'est que le prochain tome était mon préféré lorsque j'étais enfant!

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Gwenaweb
  14 décembre 2017
La conclusion principale que je tirerais après la lecture des 3 premiers tomes, c'est que les Ingalls déménagent sans arrêt. J'ai arrêté de compter les fois ou papa Ingalls décide de partir et que sa femme est ses 4 petites filles doivent le suivre.
Cette fois, ils partent s'installer là où se construit une ville et une voie de chemin de fer. Les petites filles et leur mère prennent le train pour la première fois, et ça c'était magique de découvrir à travers les yeux de Laura, les premiers trajets en locomotive. Le plus drôle a sans doute été de découvrir que quand les passagers avaient soif, ils pouvaient aller se désaltérer à la timbale commune à tout le wagon, avec un bac pour y puiser de l'eau.
Un peu de danger, une petite vie de famille, des épreuves, des bonheurs. À la fin, on croise Almanzo, le futur mari de Laura, qui amorce le sujet du tome 4.
Commenter  J’apprécie          60
Amindara
  21 mars 2020
Avec tout ce qui se passe en ce moment (covid-19, confinement, tout ça), j'en oubliais presque de vous parler de ma dernière lecture !
Bon, sans surprise, j'ai avancé dans La petite maison dans la prairie et je referme à présent le tome 3. Celui-ci se déroule quelques années après le précédent. La famille Ingalls, après avoir été touchée par la scarlatine qui laisse la jeune Marie aveugle, décide de quitter le ruisseau Plum pour aller tenter sa chance plus loin, dans l'Ouest. le gouvernement offre aux pionniers plusieurs hectares de terre à condition qu'ils s'engagent à la cultiver et Charles espère bien obtenir le terrain de ses rêves. En attendant, il est embauché comme gérant de magasin sur l'un des chantiers du chemin de fer.
C'est un nouveau départ, une nouvelle vie pour la famille Ingalls. Laura a maintenant 13 ans et la petite Grace est née. Encore une fois, on les voit partir à l'aventure, sans trop savoir ce qui les attend, mais pour autant, cela ne leur fait pas peur. Il se passe peut-être moins de choses que dans le tome 2 et j'ai trouvé celui-ci un peu plus long, mais pas inintéressant pour autant. Au contraire. Encore une fois, l'intérêt ici est de voir la vie des pionniers, leur courage, leur force. On y découvre aussi la construction d'une voie ferrée.
Niveau écriture, il me semble qu'elle a « vieillit », comme le personnage de Laura. Les chapitres sont plus long. le style est moins enfantin. Comme si Laura Ingalls Wilder faisait évoluer son écriture en même temps que la petite fille de ses souvenirs prend de l'âge.
Allez, je file lire le tome 4 !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
karine68700
  30 janvier 2020
Ils vivent dans le campement des personnes qui font les chemins de fer, mais les filles ont interdiction de s'approcher des chantiers.
des cousines et tante de Laura sont également sur place. au bout d'un moment, Charles qui faisait les payes chaque semaine, eu pour ordre de ne plus faire que par 15 jours. un mouvement de colère s'ensuivit mais il réussi à s'en sortir et les autres s'En sontpris au trésorier qui était sur un autre campement.
Charles montra à laura le chantier elle adorait y être. Marie étant aveugle, Laura était ses yeux er lui expliquait tous. Les pionniers donc Charles pouvez obtenir des terres gratuitement, il fallut donc rester sur place. A Noël, tout le monde parti sauf la petite famille Ingalls. Les chef des travaux leur laisse la maison, avec toutes les provisions afin que Charles contrôle que personne ne vienne rien cassé ou volé pendant cette période. ils passament l'hiver tranquillement dans une belle maison.
vers Noël les premières personnes qui ont acquis des terrains arrivait. vu qu'ils n'avaient rien, Caroline et Charles, leur offrait le couvert et les nuits pour dormir. petit à petit, de plus en plus, de personnes arrivait et ils ont commencer à faire payer. Charles avais repéré un terrain, il a dû faire environ 80 km aller-retour pour avoir ce terrain, qu'il a eu de justesse. ils ont dû quitter la maison des chefs, alors que la leur était à peine commencé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Morgane82Morgane82   23 juillet 2015
Le cœur de Laura ne fit qu’un bond. Il lui sembla que tout chavirait autour d’elle, mais elle ne dit rien. Laura savait que Papa et Maman avaient espéré que Marie serait institutrice et Marie l’avait souhaité aussi. À présent, Marie ne pouvait plus enseigner et… « Oh, non, non, se révolta Laura, je ne veux pas enseigner. Je ne peux pas ». Puis, elle se dit : « Il le faut ».
Commenter  J’apprécie          20
Morgane82Morgane82   23 juillet 2015
Voyager en train était rapide et amusant, mais Laura préférait le chariot.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Laura Ingalls Wilder (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Laura Ingalls Wilder
Livre de Bord N°98 du 30 novembre 2010Livre de bord, une émission présentée par Nicky & Brice DepasseInvités : Lorant Deutsch, Didier Vandermeulen et François SionnièreAu programme : Metronome illustré de Lorant Deutsch (Michel Lafon), Thomas Drimm 2 La guerre des arbres commence le 13 de Didier van Cauwelaert (Albin Michel), La mini bibliothèque de Maurice Sendak (L'Ecole des loisirs), La petite maison dans la prairie de Laura Ingalls Wilder (Flammarion), Fritz Haber (Un vautour c'est déjà un aigle) de Didier Vandermeulen (Delcourt), Blake & Mortimer : La malédiction des trente deniers de Jean van Hamme (Blake & Mortimer), Wayne Shelton : Son altesse Honesty de van Hamme et de Nayer (Dargaud), 1001 conseils pour écrivains en herbe (Casterman), La maison de Lulu (Père Castor), Où est monsieur Sommeil ? (Casterman), Je ne sais pas maigrir du Dr du kan (J'ai lu) et Psychedelic vynils (1965 - 1973) de Philippe Thièyre (Editions Stéphane Bachès).
+ Lire la suite
Dans la catégorie : Textes diversVoir plus
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature américaine en anglais>Textes divers (382)
autres livres classés : pionnierVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1221 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre