AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2221087399
Éditeur : Robert Laffont (05/03/2009)

Note moyenne : 3.1/5 (sur 20 notes)
Résumé :
Son image est indissociable de la "montée des marches" qui fait tant rêver chaque année sur la Croisette. Depuis 1977, Gilles Jacob est l'âme et l'homme-orchestre du Festival de Cannes, dont il a fait le premier évènement culturel du monde. Cet amoureux du Septième art dit poliment qu'il a eu "deux vies" : la biologique et la cinématographique, qui se sont toujours nourries l'une l'autre telles deux soeurs jumelles". D'une enfance très marquée par la deuxième guerre... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Bazart
  15 août 2011
Personnellement, je suis de ceux qui ont toujours préféré les films de Cannes à tout le décorum autour ( festival_cannes_500stars, paillette, tapis rouge), et donc je me doutais que ce film allait m'apprendre pas mal de choses sur les coulisses des sélections et des palmarès des festivals les plus marquants (car ma visite en 2004 était trop brève pour que j'en cerne l'envers du décor, et ce n'était pas trop le but non plus). Et, dans ce sens, je n'ai pas vraiment été déçu.
Et si on doit faire un résumé de l'essentiel des ces révélations sur les dessous du festival, on peut dire que ces stars du 7ème art, souvent des génies de la réalisation, mais également des grandes comédiennes, sont aussi des divas aux caprices et à l'égo supra surdimensionné. Rares sont les stars qui sont épargnées par le regard acéré de Monsieur Jacob : de Martin Scorsece qui conditionne sa présidence au jury 1994 à tout un tas de conditions presque irréalisables, à Gérard Depardieu qui hurle de colère auprès Gilles Jacob lorsqu'un de ses films dont il est le producteur n'est pas séléctionné, sans oublier Roman Polanski, président du jury 1991, estimant la sélection indigne à ses yeux, qui décide de ne récompenser qu'un seul film, le Barton Fink des frères Coen, toutes ces confidences jubilatoires m'ont fait prendre conscience que tous ces gens vivent quand même sur une autre planète que la notre.
Heureusement, certaines personnes, plus particulièrement des actrices échappent aux critiques de Monsieur Cannes : Jeanne Moreau, Catherine Deneuve et Isabelle Huppert sont ainsi dessinées avec l'oeil d'un homme droit dans ses bottes et ses convictions, mais avant tout sensible au charme et à la grace des très grandes comédiennes et trés grandes dames que sont ces 3 actrices.
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
MaToutePetiteCulture
  31 mai 2016
Et ça n'a pas manqué : j'ai adoré replonger dans l'Histoire du Festival de Cannes ! de l'enfance de Gilles Jacob (qui s'est déroulée dans le quartier de Paris où je travaille, donc j'imaginais très bien les scènes, les commerces, etc.) à la montée des célèbres marches, en passant par la fuite de sa famille pendant la Seconde Guerre Mondiale, je me suis totalement immergée dans toutes ses anecdotes.
J'ai adoré la construction du livre, qui pour le coup, est décousue. On démarre au moment de sa naissance, puis on passe à Pialat, on passe par Sharon Stone, et on retourne dans les années 1940… Une anecdote en amène une autre, on se balade dans les souvenirs de ce Grand Monsieur du cinéma. Et je dois dire que cette promenade m'a bien plu !
Car, pour ajouter encore plus de charme à son univers, Gilles Jacob a une très très belle plume. Je relisais souvent certaines phrases que je trouvais vraiment très jolies, à la limite de la poésie. le livre est également embelli de photos personnelles de l'auteur, de son enfance, de ses parents, et du Festival.
Car le gros point fort du livre, du moins ce qui m'a le plus plu, ce sont les nombreuses petites histoires du Directeur du Festival avec les stars du monde entier. Je retiens la timidité de Woody Allen, la beauté de Jane Fonda, l'amitié avec Pialat, le charisme de Jeanne Moreau, le stoïcisme de Clint Eastwood, l'égo de Coppola, l'intransigeance de Polanski et les enfantillages de Scorcese.
Un livre qui m'aura plongé dans l'univers pas toujours glamour de l'organisation du Festival, et qui m'aura appris énormément de choses !
17/20
Lien : https://matoutepetiteculture..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Tostaky61
  25 janvier 2015
Je vais faire simple, moi, dans une autre vie, je veux être Gilles Jacob...
Commenter  J’apprécie          40
emidam
  07 septembre 2016
Un très beau livre sur le cinéma, avec beaucoup d'anecdotes très intéressantes, une très bonne manière de redécouvrir certains grands moments de l'histoire du cinéma. Les passages sur la jeunesse de l'auteur sont également très bons. Personnellement, j'ai particulièrement apprécié l'évocation du grand Federico Fellini.
Commenter  J’apprécie          00
VivianeB
  18 septembre 2009
C'est un livre intéressant où tour à tour l'auteur évoque sa vie et son travail. Mais, j'aurais aimé plus de rêverie...
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
BazartBazart   31 juillet 2011
Je garde un souvenir déchirant de ma dernière visite chez François (Truffaut). Il était gravement malade et savait qu'il allait mourir Mais pendant le repas, nous n'avons pas fait allusion au mal qui le rongeait.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Gilles Jacob (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gilles Jacob
La Petite Librairie #5
Dans la catégorie : CinémaVoir plus
>Représentations scéniques>Cinéma, radio, télévision>Cinéma (744)
autres livres classés : festival de cannesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Livres et Films

Quel livre a inspiré le film "La piel que habito" de Pedro Almodovar ?

'Double peau'
'La mygale'
'La mue du serpent'
'Peau à peau'

10 questions
5220 lecteurs ont répondu
Thèmes : Cinéma et littérature , films , adaptation , littérature , cinemaCréer un quiz sur ce livre