AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Véronique Patte (Traducteur)
EAN : 9782266114585
384 pages
Éditeur : Pocket (17/10/2002)
4.35/5   450 notes
Résumé :
Quand Ryszard Kapuściński arrive comme journaliste à Accra, la capitale du Ghana, il ne peut soupçonner que ce voyage sera le début d'une passion qui ne le quittera plus. Pendant des années, ce grand reporter, observateur exceptionnel, sillonne le continent noir, habite les quartiers des Africains, s'expose à des conditions de vie qu'aucun correspondant occidental n'aurait acceptées.
Car Kapuściński s'intéresse surtout aux gens. Le tumulte... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (62) Voir plus Ajouter une critique
4,35

sur 450 notes
5
37 avis
4
12 avis
3
1 avis
2
3 avis
1
0 avis

mariech
  27 décembre 2011
Ryszard Kapuscinski est polonais et commence un voyage en Afrique en 1958 , il a la particularité d'aller dans les quartiers africains et non pas dans les hôtels pour touristes . Il nous donne son avis sur les conflits africains du XX ième siècle et son récit est intemporel , en effet , rien ou si peu a changé sur ce continent dont une grande partie est continuellement en guerre . Il aborde notamment la vie de quelques dictateurs comme Amin Dada ( voir à ce sujet le magnifique film ' le dernier roi d' Ecosse ' qui offre un portrait un peu plus nuancé ) , il analyse le génocide du Rwanda de façon intelligente , nous explique l'origine incroyable du Libéria , où les anciens esclaves Afro -américains s'empressent de faire revivre l'esclavage . Pour celui qui est intéressé par le continent africain , je recommande Américan Darling de Russel Banks qui se passe au Libéria .
Conclusion , un livre intéressant pour ses nombreuses anecdotes et une belle analyse du continent africain .
Commenter  J’apprécie          410
umezzu
  01 mai 2018
Kapuscinski, journaliste pour l'agence officielle polonaise du temps du communisme, a eu l'opportunité d'être envoyé en Afrique, et d'y couvrir les conflits et « luttes de libération ». Il y a rencontré des chefs d'état, des dictateurs, leur clique, leurs protégés, et tout un monde du quotidien très éloigné de sa culture. En esprit libre, il a su profiter de cette chance pour tenter de comprendre la culture et les modes de fonctionnement des sociétés des pays où il résidait. Cela a donné Ébène, un essai un peu poil à gratter, qui n'idéalise pas l'Afrique, mais essaye de trouver des explications à des habitudes bien ancrées. le rôle de la famille, au sens le plus large, de la tribu, du retour attendu de ceux qui réussissent à percer y était clairement exposé.
L'art de Kapuscinki est d'avoir su traduire le poids de la chaleur, l'incertitude du quotidien, les tensions politiques ou ethniques, le quête de nourriture... La présentation de Kapuscinki a peut être un peu vieilli, mais son regard reste tout à la fois clinique et humain.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          400
MELANYA
  17 septembre 2021
Un journaliste polonais, Ryszard Kapuściński (né à Pinsk en 1932 et décédé à Varsovie en 2007), célèbre pour ses reportages sur ses voyages surtout en Afrique, avait publié un livre qui m'avait enchantée (il y a de cela pas mal de temps) et dont j'ai retrouvé les notes que j'avais prises, ce qui m'a aidée, et ressorti cet ouvrage pour en faire une petite chronique.
En début de ce livre : "Ebène - Aventures africaines", on trouve cette explication de l'auteur : « J'ai vécu en Afrique pendant des années. J'y suis allé pour la première fois en 1957. Puis, au cours des quarante années suivantes, j'y suis retourné dès que l'occasion s'est présentée. J'ai sillonné le continent, visitant les itinéraires officiels, les palais, les hommes importants et la grande politique. J'ai préféré me déplacer en camion de fortune, courir le désert avec des nomades, être l'hôte de paysans de la savane tropicale. Leur vie est une prison, un tourment qu'ils supportent avec une endurance et une sérénité stupéfiantes.
Ce n'est donc pas un livre sur l'Afrique, mais sur quelques hommes de là-bas, sur mes rencontres avec eux, sur le temps que nous avons passé ensemble. Ce continent est trop vaste pour être décrit. C'est un véritable océan, une planète à part, un cosmos hétérogène et immensément riche. Nous disons « Afrique », mais c'est une simplification sommaire et commode. En réalité, à part la notion géographique, l'Afrique n'existe pas. R.K.»
J'aurais pu me contenter de cette explication de l'auteur lui-même (ou recopier la quatrième de couverture), et ma chronique aurait été faite. Mais non, il me faut livrer mon » petit » ressenti face à ce « grand continent » et à cet écrivain qu'est Ryszard Kapuściński.
L'auteur est envoyé dans la capitale du Ghana, Accra, en 1958. de ce voyage, il en est resté très passionné car dans ce grand pays qu'est l'Afrique, il a ressenti de vrais moments de bonheur. Mais il y a aussi la terrible guerre de Mengistu – des coupeurs de têtes – des cadavres d'hommes à la peau d'ébène…
Chaque chapitre nous entraîne dans ce long voyage, de l'Ouest à l'Est : Ghana – Tanzanie – Ouganda - Liberia* – Ethiopie – Rwanda (et j'en passe…).
* Concernant le Liberia, on sait que c'est l'un des plus pauvres du monde alors qu'il possède tant de richesses naturelles : surtout des diamants et de l'or. La communauté internationale tente de soutenir cet effort mais une grande majorité de la population se trouve toujours en-dessous du seuil de la pauvreté, ce qui est très contradictoire (c'était une de mes réflexions personnelles).
On y découvre des notifications historiques mais également sur les moeurs et coutumes ainsi que la culture– son climat (bien différent de la Pologne natale) – on y découvre (ou plutôt il est question) du racisme : « d'un côté les Blancs, de l'autre, les Noirs » - les Hutus et les Tutsis – mais il y a aussi de belles descriptions de ces contrées, par exemple la splendeur de l'aurore dans la savane – les luttes tribales – la politique évidemment (comment ne pas y échapper ?).
Au final, un grand nombre d'informations et une visite au plus profond de cette Afrique où l'auteur a fait de nombreuses rencontres.
Un livre écrit avec des sentiments, de la poésie ainsi que de l'humour. Un beau témoignage de l'auteur.
Si vous en doutez encore, je peux vous livrer cet éloge : « Un chef-d'oeuvre hybride et bouleversant ; peu de livres ont fait sentir l'Afrique d'aussi près. » (Jacques Meunier – le Monde) et signaler que « Ce livre majeur a reçu le prestigieux prix littéraire italien Viareggio. »
Alors, convaincus ?

Lien : https://www.babelio.com/monp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          232
Myriam3
  11 mai 2019
Gros gros coup de coeur! J'ai plongé dans ce livre autobiographique, cet essai sur le continent africain avec une passion que je n'aurais pas soupçonnée!
Ryszard Kapuscinski, journaliste polonais, parcourt une Afrique de l'aube des indépendances aux années 90 et est aux premières lignes des coups d'état qui embrasent le continent.
Du Sahara aux rives des deux océans, il observe et s'immisce dans la vie des plus pauvres, refusant les quartiers européens aux jardins ombragés pour rencontrer la population.
Le journaliste, en plus d'avoir une belle plume, fait montre d'une réelle humilité dans son regard sur ce continent aux moeurs et perceptions si différentes des Européens. Il observe, commente, critique d'un oeil curieux et ouvert, et il est clair qu'il veut expliquer au mieux qui est ce peuple pour déjouer toutes les interprétations ethnocentrées sur l'Europe.
J'ai découvert une Afrique belle mais aride, qui se reconstruit sur les ruines laissées suite aux indépendances sans avoir tous les outils indispensables à cette reconstruction politique.
Dans ce livre, c'est l'Afrique contemporaine, la vraie, avec toutes ses diversités, ses richesses et ses grandes misères, ses croyances, sa façon d'être au monde.
Fabuleux, et très émouvant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          304
michdesol
  12 février 2020
L'auteur est un journaliste, par ailleurs doté d'un réel talent d'écrivain, qui séjourna en Afrique dès la fin des années 50, et vit donc les anciens pays colonisés accéder à l'indépendance, et en vivre les premières années non sans difficultés. Ce livre est un recueil de chroniques et de brefs reportages, s'attachant à décrire les conditions de vie des Africains, leur mentalité, leurs coutumes, les traumatismes persistants dus à la colonisation, les maladies et la misère qui les accablent, les conditions de vie dans des pays où gouvernent des élites le plus souvent corrompues. Nous nous rendrons avec lui de l'Ouest à l'Est de l'Afrique, visitant le Ghana, la Tanzanie, l'Ouganda, Zanzibar, le Nigeria, et bien d'autres pays y compris le Liberia dont il dresse un tableau hallucinant. Ce livre écrit en 1998 date sans doute un peu mais reste un témoignage fascinant, d'autant plus qu'il est écrit dans une langue simple et fluide souvent teintée de poésie.
Commenter  J’apprécie          290

Citations et extraits (118) Voir plus Ajouter une citation
MELANYAMELANYA   17 septembre 2021
Nous avançons discrètement, mètre après mètre. Le troupeau est silencieux. Immobile. (...) Le passage est long, la traversée interminable, mais nous finissons par nous retrouver à l'autre bout, en lieu sûr. Le troupeau est derrière nous, la tache imposante et sobre qu'il forme à la surface verte de la plaine de Serengeti s'amenuise.
Commenter  J’apprécie          30
MELANYAMELANYA   17 septembre 2021
Celui qui voguait vers ses rives s’exposait à un jeu risqué : au début du XIXe siècle, plus de la moitié des Européens qui atteignaient l’Afrique mouraient de malaria. Mais ceux qui avaient survécu en revenaient à la tête d’une fortune immense et fulgurante : des cargaisons d’or, d’ivoire et surtout d’esclaves noirs.
Commenter  J’apprécie          20
MELANYAMELANYA   17 septembre 2021
Être chrétien, dit-il, c’est entendre en soi la voix du Seigneur. Entendre le Seigneur demander : Que vois-tu Jérémie ?
Après le mot Seigneur, les fidèles entonnent un chant :
Ô Seigneur,
Tu es mon Seigneur,
Oui, oui, oui,
Oh oui,
Tu es mon Seigneur.
La foule se balance et ondule en rythme.
Commenter  J’apprécie          20
MELANYAMELANYA   17 septembre 2021
Le soleil apparaît, il fait clair, il est grand temps de se mettre en route. (…) Lorsqu’il m’a dit qu’il partait avec ses cousins rendre visite à son frère à Las Anod, je lui ai demandé de me prendre avec lui.
Commenter  J’apprécie          30
MELANYAMELANYA   17 septembre 2021
Autrefois, lorsque les gens traversaient le monde à pied, à cheval ou en bateau, ils avaient le temps de s'accoutumer aux changements. (...) Comme leur voyage durait des semaines au moins, ils se familiarisaient progressivement à l'environnement, aux paysages nouveaux.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Ryszard Kapuscinski (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ryszard Kapuscinski
25 octobre 2013
Quand Ryszard Kapuscinski arrive comme journaliste en 1958 à Accra, la capitale du Ghana, il ne peut soupçonner que ce voyage sera le début d'une passion qui ne le quittera plus jamais. Pendant des années, ce grand reporter doublé d'un écrivain sillonne le continent noir, habite les quartiers des Africains, s'expose à des conditions de vie qu'aucun correspondant occidental n'aurait acceptées. Observateur exceptionnel, il croise des potentats comme Nkrumah, Kenyatta ou Idi Amin, témoigne de coups d'Etat et de guerres civiles ; il essuie des fusillades, affronte des tempêtes de sable et supporte l'indescriptible chaleur africaine. Mais Kapuscinski s'intéresse surtout aux gens et sait gagner leur confiance. le tumulte de la vie quotidienne africaine le passionne davantage que les corruptions, les épidémies et les guerres meurtrières. Ce livre majeur, attendu depuis longtemps, a reçu en 2000 le prestigieux prix littéraire italien Viareggio. "(...) un chef-d'oeuvre hybride et bouleversant ; peu de livres ont fait sentir l'Afrique d'aussi près." Jacques Meunier - "Le Monde"
+ Lire la suite
autres livres classés : afriqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2408 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre

.. ..