AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2258137667
Éditeur : Les Presses De La Cite (17/01/2019)

Note moyenne : 3.51/5 (sur 139 notes)
Résumé :
" Comment te sens-tu ? " Elle voudrait répondre " terrifiée ". À la place, elle dit, avec un faible sourire : " Heureuse d'être à la maison. "

Mariés depuis deux ans, Karen et Tom ont tout pour être heureux : un train de vie confortable, un pavillon coquet, des projets d'avenir. Un soir, quand Tom rentre à la maison, Karen s'est volatilisée. Alors qu'il commence à paniquer, Tom reçoit une visite de la police : son épouse a été victime d'un grave accid... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (89) Voir plus Ajouter une critique
iris29
  18 mars 2019
Lu d'une traite , il m'a été quasi impossible de le lâcher..
Banlieue cossue et sans histoire, un homme rentré tard de son travail trouve la porte de sa maison ouverte et toutes les affaires de sa femme (sac, portable), alors que celle-ci est absente. Il compose le 911...
A quelques kilomètres de là, une jeune femme , retrouvée inconsciente dans sa voiture après un léger accident, est amenée à l'hôpital . Que faisait l'épouse de Tom dans ce quartier mal famé, et pourquoi était -elle en excès de vitesse, ? La jeune femme se réveille frappée d'une amnésie que le médecin affirme temporaire , une amnésie qui pourrait bien arranger la jeune femme ...
Un couple apparemment au dessus de tout soupçon, un mari très amoureux, une belle amitié , une voisine qui prend la vie de ses voisins pour son feuilleton préféré , des flics qui ne lâchent rien , et une auteure qui rebat ses cartes jusqu'à la dernière ligne …
Le nouveau Shari Lapena réunit tous les ingrédients que j'aime (amnésie, personnages en apparence, bien tranquilles, voisins trop curieux …). Je dois vous avouer que j'avais moyennement aimé son premier livre et que celui- ci est presque un coup de foudre , comme quoi…
Qualifiée sur la couverture de "Reine du thriller domestique" , ( je n'aime pas cette appellation, je la trouve condescendante et machiste….), Shari Lapena vous surprendra car si l'histoire commence gentiment, le suspens s'installant calmement, l'auteur fait très fort dans le dernier chapitre car elle flirte carrément avec le roman noir.
Mensonges, secrets, petits arrangements avec la vérité …
Garces sublimes ou femmes victimes ? Personnages manipulateurs ou pauvres marionnettes ? Il faudra attendre les toutes dernières (et savoureuses) lignes de ce roman pour vous faire une idée. Vous sourirez , parce que c'est obligé…. Une maille à l'endroit, une maille à l'envers ...Shari Lapena est trop forte !
J'ai adoré la fin.

Challenge Mauvais Genres
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          6611
Antyryia
  02 février 2019

Mardi 29 janvier 2019, 14h35
Commissariat d'Arras, Pas-de-Calais
Interrogatoire de Shari Lapena par l'inspecteur Rasbach
- Madame Lapena, vous savez pourquoi je vous ai fait venir ici j'imagine ?
- Inspecteur Rasbach ? Qu'est-ce que vous faîtes là ? Normalement vous êtes juste un personnage de fiction issu de mon imagination.
- Vous n'avez pas lu "La fille de papier" de Guillaume Musso ? Ou la nouvelle "La locomotive" de Jacques Saussey ? Ce sont des choses qui arrivent plus souvent qu'on ne pense. Les personnages de fiction peuvent parfois prendre forme humaine.
- Et dîtes moi inspecteur, de quel crime suis-je accusée exactement ?
- Eh bien, nous avons reçu une lettre anonyme vous accusant de plagiat. Et nous prenons l'affaire avec le plus grand sérieux.
- Anonyme ? Et vous y prêtez une quelconque attention ? C'est ridicule. Je ne vous ai pourtant pas conçu comme ça.
- Et pourtant cette dénonciation a suscité tout mon intérêt. Votre premier roman, le couple d'à côté, même s'il a eu un succès phénoménal, avait pour point de départ l'enlèvement d'un bébé. Alors ne venez pas me dire que c'est le sujet le plus original qui soit.
- Je vous en prie, avec ce livre j'ai été immédiatement propulsée dans la sphère des auteurs de thriller incontournables.
- Certes, mais avouez qu'on est en droit de se poser la question. Vous vous rendez compte que cette thématique a déjà été surexploitée ? Vous vous êtes inspirée d'un épisode de FBI, portés disparus ? de Sans elle d'Amélie Antoine ? D'Evie de K.L. Slater ? de Sous nos yeux de Cara Hunter ? de la disparition de Georges Perec ?
- Si je peux me permettre, c'est la lettre E qui a disparu du roman de monsieur Perec, pas une petite fille. Quant à m'accuser de copier mes collègues, c'est injuste. Je vous accorde que le thème est récurrent mais j'ai brodé ma propre histoire, et j'y ai mis tellement de suspense que la majorité de mes lecteurs n'ont pas pu lâcher mon livre avant d'avoir la solution de l'énigme.
- Je vous accorde qu'il s'agissait d'un roman passionnant, aux multiples rebondissements. Cependant, depuis, de nouveaux éléments sont apparus dans l'enquête.
- Dites moi inspecteur, pourquoi vous occupez vous d'une simple histoire de plagiat ? Vous devriez être affecté à la criminelle. Et je suis bien placée pour le savoir.
- Oh, c'est une longue histoire. Vous savez, les fonctionnaires sont de plus en plus rares de nos jours et pour compenser la pénurie, je suis devenu plus polyvalent : Circulation, vol, meurtre, drogue, proxénétisme, violences conjugales. En en fin de semaine je suis professeur d'anglais le jeudi, infirmier le vendredi et standardiste au centre impôt service le samedi matin.
- Vous disiez avoir de nouveaux éléments en votre possession ?
- Oui, comme je vous le disais, un Babeliote anonyme nous a écrit que, même s'il avouait ne pas avoir pu se retenir de tourner les pages de votre second livre, il trouvait de nouveau que vous n'aviez pas été chercher vos idées très loin. Ma question est simple, Madame Lapena : Avez-vous oui ou non osé construire L'étranger dans la maison autour d'une héroïne amnésique ?
- J'exige d'avoir un avocat !
Rasbach appelle l'un des cuisiniers de la cantine, qui arrive quelques minutes plus tard avec une bouteille d'eau et un demi-avocat, rempli de sauce vinaigrette et de petites crevettes grises.
- Saviez vous, madame Lapena, que le noyau à l'intérieur des avocats était en réalité un pépin ?
- On s'éloigne du sujet inspecteur. Bon écoutez, effectivement, je dois bien avouer que mon héroïne Karen Krupp souffre d'amnésie. En apparence tout au moins. Mon second roman commence d'ailleurs avec son grave accident de voiture, alors qu'elle est en train de fuir pour une mystérieuse raison. Elle est immédiatement hospitalisée et est incapable de se souvenir des circonstances de la collision. le médecin explique à Tom, son époux : "Après un traumatisme crânien, ou même un choc psychologique, il arrive que l'on perde temporairement le souvenir de ce qui s'est produit juste avant."
- Vous vous rendez compte à quel point ce type d'intrigue est éculé ? La mémoire fantôme de Franck Thilliez, L'oubli d'Emma Healey, Ne fais confiance à personne de Paul Cleave, Si tu t'en vas de Carolyn Jess-Cooke, Avant d'aller dormir de SJ Watson, J'ai oublié les paroles de Nagui. Vous voulez que j'en ajoute encore ? Parce que j'ai des dizaines d'autres exemples …
- Mais inspecteur, ce qui fait toute la différence c'est que le lecteur ignore si Karen est réellement amnésique. Quand vous avez fait le lien avec entre l'accident et la découverte d'un cadavre non identifié à proximité, avouez que vous avez trouvé particulièrement pratique que Karen ne se souvienne de rien. Est-ce réellement le cas ? Même son conjoint, pourtant particulièrement amoureux, va en douter et la croire impliquée dans ce meurtre. Et quand les premiers souvenirs vont soit disant remonter à la surface, seront-ils réels ou inventés de toutes pièces ? Vous voyez inspecteur, je ne me suis pas contentée de broder un thriller autour d'un vulgaire Alzheimer : le lecteur est en droit de tout envisager y compris le mensonge ou la manipulation.
- Vous venez de parler rapidement du couple apparemment très heureux, mais on comprend rapidement que chacun a ses petits secrets. Que leurs sentiments sont fragiles et que si on tire un peu trop fort sur le fil de leurs dissimulations respectives, tout leur mariage pourrait bien s'écrouler. A nouveau, je suis obligé de vous poser la question : Ne vous êtes vous pas, même inconsciemment, inspirée de B.A. Paris, S K Tremayne, Gillian Flynn ou de la série Un gars, une fille, alias Chouchou et Loulou, avec Audrey Lamy et Jean Dujardin ?
- Pas du tout ! Dans tous les thrillers psychologiques il faut bien créer des doutes, des tensions ! Franchement, qu'est ce que vous auriez voulu que je fasse avec un couple sans histoires ? Le lecteur se serait ennuyé comme un rat mort. Donc oui, j'avoue, Karen et Tom Krupp vivent un conte de fées jusqu'à ce qu'un gros grain de sable vienne enrayer leur agréable quotidien, et que les soupçons menacent de faire exploser leur mariage. Notamment parce que même si Karen affirme le contraire, incapable de se voir commettre un acte aussi épouvantable, son mari ne voit cependant aucune autre explication logique que le meurtre prémédité. Et si le couple a décidé de s'épauler face à l'adversité ( journalistes, police, système judiciaire ), se regarder droit dans les yeux sans qu'un climat de méfiance ne soit instauré est tout simplement devenu impossible. Ces deux extraits le montrent très bien :
"Disparu, l'homme qu'elle a épousé. Celui qui était prompt à rire, à l'embrasser, à la serrer dans ses bras."
"C'est fou comme leur couple s'est détérioré en une semaine à peine, songe-t-il."
- Admettons que vous ayez raison. Maintenant je suis curieux de savoir ce que vous pouvez me dire sur Birgid, la voisine curieuse pour ne pas dire foldingue ? Parce que les voisins un peu inquiétants et pas tout seuls dans leur tête, c'est pas vraiment inédit non plus. Vous même vous en êtes déjà inspirée dans le couple d'à côté, même si je ne peux pas vous condamner pour auto-plagiat ( sinon les trois quart des auteurs seraient incarcérés ). Mais avouez que cette idée n'est pas tombée toute seule de votre chapeau. Vous avez pris une pincée de Linwood Barclay, un zest de Nos chers voisins, une touche d'Anne Rivers Siddons, vous avez mélangé un peu tout ça et l'affaire était dans le sac !
- Enfin inspecteur, à vous écouter on dirait que tout le monde copie tout le monde. Oui, c'est vrai, j'ai choisi le personnage de la voisine un peu originale pour compléter le tableau des principaux protagonistes parce que ça me paraissait plus cohérent que de prendre une dermatologue, une astronaute, un maréchal-ferrant ou un petit lutin. Birgid est une femme seule, malheureuse, sans enfants, mariée à un croque-mort qu'elle n'aime plus et qui la regarde à peine. Elle est également la meilleure amie de Karen. Quant à ses passe-temps favoris : tenir à jour son blog de tricot et espionner ses voisins ( "Elle nous épie à longueur de journée, planquée derrière sa fenêtre" ) … J'avais tout simplement besoin d'elle pour étoffer un peu mon intrigue, vous comprenez ?
- Madame Lapena, on va en rester là pour aujourd'hui. Je vais lire votre second livre et décider ensuite si'il y a lieu d'engager ou non des poursuites. Je vous souhaite une agréable journée.
-------------------------------------------------------------------------------------------
Mercredi 30 janvier 2019, 4h53 du matin
Rapport de l'inspecteur Rasbach sur l'affaire Shari Lapena
Whaou. Je viens de passer une nuit blanche à lire le roman de l'accusée. Comment dire ? .
Je dois bien avouer que L'étranger dans la maison n'est pas l'oeuvre la plus enrichissante ou la plus originale que j'ai jamais lue. Et effectivement, on retrouve au centre les thèmes les plus récurrents dans les thrillers psychologiques : Amnésie, secrets, dégradation du couple, maltraitance, disparition, voisins mystérieux et même des objets qui se déplacent mystérieusement ( un plagiat de Poltergeist ? ) jusqu'à ce que sa propriétaire ait l'impression de devenir folle. Oui, tout y passe.
Et pourtant, dès le prologue, j'ai été piégé.
"Où commencent les mensonges et quand s'arrêteront-ils ?"
Impossible de m'arrêter. On prend l'histoire en cours de route avec le terrible accident de Karen et son réveil à l'hôpital, et immédiatement notre curiosité est attisée : Que faisait-elle dans ce quartier malfamé ? Pourquoi s'y est-elle rendue sans prendre le temps de refermer la porte de chez elle ni de se munir de son téléphone portable ?
Shari Lapena a un don pour absorber totalement son lecteur, en lui donnant assez d'indices pour qu'il ait toujours l'impression de pouvoir facilement tout reconstituer, le poussant à tourner les pages encore et encore jusqu'au dénouement final … inattendu. Parce qu'elle a toujours une longueur d'avance tout en donnant l'impression du contraire.
Peut-être légèrement moins bon que le couple d'à côté, L'étranger dans la maison reste construit de façon similaire et force m'est de constater que le suspense fonctionne toujours aussi bien.
Aux deux tiers thriller domestique, au tiers restant roman policier, quel plaisir de me retrouver dans ce livre en compagnie de mon acolyte l'inspecteur Jennings en train de mener l'enquête et de déceler les mensonges de tout ce petit monde qui cherche à me cacher des indices pour remonter la piste de l'assassin.
Et c'est volontiers que je pardonne les quelques petites invraisemblances.
Je ne suis pas juge mais je me fais toutefois un plaisir de déclarer l'accusée non coupable.
Les sujets ne sont pas originaux ? Attendez de voir le résultat une fois qu'ils sont mixés. Ne dit on pas que ce sont dans les vieilles soupes que l'on fait les meilleures grimaces ?
Par conséquent, aucune poursuite ne sera engagée contre Madame Shari Lapena, dont j'attends désormais avec impatience les deux prochains romans ( An unwanted guest & Someone we know )
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          4418
isabelleisapure
  22 février 2019
Après « le couple d'à côté » et la découverte de sa plume incisive, je m'étais promis de lire autre chose de Shari Lapena.
J'ai retrouvé dans «L'étranger dans la maison » la force de l'écriture qui m'avait séduite, cette capacité à donner corps à des émotions et des sentiments trop enfouis.
Dans ce nouvel opus, nous découvrons un couple à qui la vie semble sourire, une belle maison dans un quartier sans histoire, pas de problème d'argent ni d'aucune sorte, jusqu'à ce qu'un soir en rentrant du travail Tom découvre sa maison vide.
Karen a disparu en laissant la porte ouverte, une salade de tomate en cours de préparation dans la cuisine.
Que s'est-il passé pour que la jeune femme quitte aussi brusquement sa maison, sans son manteau ni son téléphone ?
Avant qu'il ait eu le temps de reprendre ses esprits, Tom apprend par la police que son épouse a eu un accident de voiture dans le quartier le plus mal famé de la ville et semble avoir perdu la mémoire. Amnésie réelle ou simulation ?
Alors que bien des questions se posent au jeune mari, Shari Lapena nous entraîne dans une spirale infernale à la suite de ses personnages.
Karen est une femme assez détestable, elle n'inspire pas vraiment la sympathie, quant au mari, il a tout du bon gros toutou en quête d'une caresse de sa belle épouse.
Ajoutez à cette galerie une voisine curieuse et envahissante et vous aurez un roman agréable même si l'on est loin d'un « page turner ».
Je reconnais à l'auteure l'art de pousser ses personnages dans leurs parts d'ombre avec leurs fantômes encombrants dont ils peinent à se débarrasser.
Ces caractères complexes sont à mon sens le principal atout du roman.
Pour une découverte de l'auteure, il est cependant préférable de choisir « le couple d'à côté ».
Merci à NetGalley et aux Editions Presses de la Cité pour leur confiance.
#Sharilapena #NetGalleyFrance
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          410
sabine59
  17 juillet 2019
Après "Le couple d'à côté ", qui m'avait moyennement plu mais bien accrochée , j'ai tenté une deuxième expérience avec cette auteur de thriller efficace.
Oui, efficace, c'est sa qualité essentielle. Car le lecteur est suspendu aux multiples pistes, aux zones d'ombres des personnages et se demande où il va. De ce point de vue, c'est plutôt réussi, même si les dernières pages, qui se voulaient surprenantes, ne l'ont pas été pour moi.
Mais il y a des défauts : tout d'abord, les rouages sont les mêmes que dans son premier roman: êtres complexes, qui cachent tous un secret. Voisinage suspect, jalousie amoureuse, mensonges. On a l'impression d'un scénario bien huilé mais sans originalité. Qui comporte en plus des invraisemblances, dès le début. J'ai tiqué presque tout de suite quand Tom, découvrant que sa femme a disparu, appelle la police et s'étonne qu'elle arrive déjà chez lui quelques minutes plus tard. L'agent lui apprend qu'il est là , non pas parce qu'il a téléphoné, mais parce que sa femme a eu un accident. Or, celle-ci n'avait sur elle rien qui puisse prouver son identité...
Et surtout des personnages peu sympathiques, plutôt caricaturaux, pas assez fouillés. Entre la manipulatrice, la folle et le naïf, on s'agace du manque de subtilité. Il n'y a que l'inspecteur que j'aurais aimé mieux connaître.
Enfin, le style est plat, le livre ne présente pas d'atmosphère particulière. Quand on lit un policier, on aimé se glisser dans un décor, une ambiance propres à l'auteur.
J'en ai définitivement fini avec Shari Lapena, mais elle continuera, je pense, à avoir du succès car elle sait bien utiliser les ficelles du genre. Ficelles trop grossières, en ce qui me concerne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          322
petitsoleil
  06 juillet 2019
Après avoir lu son premier polar, j'ai été curieuse de lire ce 2e livre de Shari Lapena.
Encore des thèmes récurrents, des voisins bizarres, et bien d'autres thèmes utilisés dans de nombreux polars récents (je me suis régalée en lisant la critique/interrogatoire d'Antyryia, lisez-la aussi !) mais mais mais ... ça fonctionne.
Malgré l'abondance de thèmes récurrents et déjà vus et revus (relus), même si on se doute assez rapidement de l'identité de l'assassin, et malgré des personnages pas si originaux ... eh bien ... le doute, le suspense peut s'installer et on a envie d'en savoir plus ! On ne repose pas le livre avant de l'avoir terminé, l'intrigue connaissant de nombreux rebondissements. Bien joué, et on espère que Shari Lapena va longtemps nous régaler d'intrigues comme celle-ci
A suivre
Commenter  J’apprécie          364

critiques presse (1)
LeJournaldeQuebec   12 mars 2019
Après l’immense succès du Couple d’à côté, traduit en 27 langues, la romancière torontoise Shari Lapena propose un nouveau thriller hautement addictif, qui s’appuie sur les faux-semblants de la vie de couple et les mensonges, pour créer un véritable cauchemar, L’étranger dans la maison. Elle montre comment le bonheur de façade risque de voler en éclats quand les secrets et les trahisons s’accumulent.
Lire la critique sur le site : LeJournaldeQuebec
Citations et extraits (36) Voir plus Ajouter une citation
dido600dido600   17 juillet 2019
On ne se sert pas d’un téléphone prépayé sans avoir une bonne raison de le faire
Commenter  J’apprécie          40
dido600dido600   17 juillet 2019
Une règle d’or : ne pas mentir à la police. Ne rien dire. Encore mieux :
Commenter  J’apprécie          10
dido600dido600   16 juillet 2019
tout cela paraît bien fragile, comme s’ils marchaient sur une vitre.
Commenter  J’apprécie          30
dido600dido600   16 juillet 2019
la tension est à couper au couteau, tant les questions sans réponse plombent l’atmosphère.
Commenter  J’apprécie          20
dido600dido600   16 juillet 2019
tout le monde n’a pas eu une enfance idyllique au sein d’une famille aimante et attentive
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Shari Lapena (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Shari Lapena
Shari Lapeña - L'étranger dans la maison
autres livres classés : fausse identitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "L'étranger dans la maison" de Shari Lapena.

Comment s'appelle la voisine et amie de Karen ?

Brigit
Brigid
Brigig

10 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : L'étranger dans la maison de Shari LapenaCréer un quiz sur ce livre
.. ..