AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : SIE206199_212
Éditeur : Denoël (30/11/-1)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Ce journal qui se présente à la fois comme un récit et comme une chronique parisienne, a été écrit au cours des années 1947-1948, au retour à Paris de l'auteur, après 14 ans d'absence. "C'est la découverte d'une nouvelle France, d'un nouveau peuple français, c'est le portrait d'un moment de l'histoire de la nation française, qui coïncide avec un moment particulier de ma vie".
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
ramettes
  12 octobre 2018
J'ai été surprise par la teneur de ce journal. Il y a beaucoup de considérations sur la France, les guerres, les écrivains, les artistes, les politiques, les étrangers… J'ai ressenti beaucoup de déception et négativité chez cet homme. Il retranscrit certaines de ces rencontres avec des personnalités du monde culturel. Il a des avis très tranchés et définitifs.
On se rend compte très vite qu'il fait parti d'un ancien monde, il a traversé deux guerres mondiales avec tous les changements quel a société à connu. Les us et coutumes se sont énormément modifiés. Il y a des comparaisons sur les gens qui ont connu Paris avant la première guerre mondiale et ceux qui sont nés après.
Il y a des passages très intéressants sur son avis sur tel ou tel livre, auteur. Il n'hésite pas à commenter les avis des autres. Il analyse tout ce qu'il voit, lit, entend. Tout cela nous apporte une vision interne de ce monde culturel de l'époque. Beaucoup des gens cités sont très connus ce qui donne une image de la France artistique très productive, active. Cette effervescence d'après guerre.
Nous avons donc les journaux de 1947, 1948 et des non datés. La première édition de ce journal date de 1967. A l'intérieur de ses journaux il est fait référence aux périodes de 1914-1947. C'est une radiographie de la France et de l'Europe d'un homme cultivé.
Je n'ai pas trouvé Curzio Malaparte particulièrement sympathique, un peu trop imbu de sa personne. Un homme sûr de ses capacités et de sa valeur.
J'ai bien aimé les digressions lorsqu'il décrit quelqu'un ou un événement, il commence par nous parler du sjet puis son regard d'artiste part vers autre chose.
Curzio Malaparte a de grandes connaissances en géographie, histoire, littérature et peinture. Il a donc un regard particulier.
Dans ses retranscriptions de rencontres, on découvre qu'il a l'oeil sur tout, l'espace, les vêtements, les attitudes, les paroles et discussions des gens entre eux.
Lors de ses visites dans Paris, il a un oeil d'artiste. Il y est question de ce qui se voit ou qui est « refoulé », estompé, effacé voire caché.[...]
Lien : http://ramettes.canalblog.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
viduite
  06 juin 2018
Journal d'un retour, prose descriptive, d'un vrai talent pour l'anecdote et la provocation, d'un enchantement enfui pour un Paris qui, en 1947-1948, peine à se reconstruire et fanfaronne entre épuration, sensation de débâcle et fausse gloriole. Au gré d'une plume incisive, au tour classique, Curzio Malaparte se révèle un grand auteur, un moraliste ironique, un penseur sans système de la cruauté humai
Lien : https://viduite.wordpress.co..
Commenter  J’apprécie          30
seriatim
  08 mai 2010
Pour l'heure pas une critique mais un plaisir de suivre Malaparte dans le Paris de 1947
Lien : http://www.seriatimonline.com
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (1)
Lexpress   30 juillet 2014
Tout est sublime chez ce Goya désespéré qui peignit le pathétique et le grotesque, la misère et la grandeur dans un même élan furieux.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
fanfanouche24fanfanouche24   18 mai 2014
C'est la première fois depuis quatorze ans que je dors en France. J'aime l'Italie, j'aime mon pays, je défendrai toujours leur parti, même si je sais qu'ils ont tort. C'est à la condition que je ne trahirai jamais mon pays, que je peux dire la vérité sur mon pays. (p.14 / Coll. La Petite Vermillon, mars 2014)
Commenter  J’apprécie          220

Videos de Curzio Malaparte (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Curzio Malaparte
http://le-semaphore.blogspot.fr/2015/.... http://le-semaphore.blogspot.fr/2015/.... Le 09 juin 2012, l'émission “Une vie, une oeuvre”, dirigée par Matthieu Garrigou-Lagrange et diffusée tous les samedis sur les ondes de France Culture, évoquait la vie et l'oeuvre de l'écrivain italien, Curzio Malaparte (1898-1957). Photographie : Malaparte en mars 1934, pendant son confinement aux îles Lipari. Par François Caunac - Réalisation : Anne Franchini. De cette vie ouvertement romanesque, faite de bruit et de fureur, subsiste comme une odeur étrange, de soufre, de fer incendié et de putréfaction. Infatigable travailleur et prosateur épique par excellence, Malaparte aura été l’écrivain de la violence dans l’histoire. Sa grande affaire, la guerre, livrée sous la forme d’un triptyque fameux : « Technique du coup d’état », « Kaputt », « la Peau », où il décortique à la pointe sèche, la barbarie sous toutes les coutures. Grand séducteur et grand solitaire, Malaparte fit de sa vie, une œuvre à part entière. Il conçut une maison à la mesure de sa démesure, minimaliste et sublime, la « Casa come me », sur les hauteurs de Capri ; séjour des dieux où Jean-Luc Godard décida un beau jour de donner rendez-vous à Brigitte Bardot ! Si Malaparte reste aujourd’hui un incompris, voire un infréquentable, il le doit sans doute à quelques sauts périlleux incontrôlés, entre fascisme et communisme. Engagé très dégagé, Malaparte laisse une œuvre qui ne cesse de proliférer. Hydre inclassable remuant les inédits, les cahiers retrouvés et les nouvelles traductions. Un auteur à suivre !…
Avec: Maurizio Serra, diplomate Pierre Pachet, écrivain Bruno Tessarech, écrivain Jean Gili, historien du cinéma Et Karl Lagerfeld (sous réserve). Archives INA et RAI : voix de Curzio Malaparte (1951-52).
Thèmes : Arts & Spectacles| Littérature Etrangère| Curzio Malaparte
Source : France Culture
+ Lire la suite
autres livres classés : journalVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Grandes oeuvres littéraires italiennes

Ce roman de Dino Buzzati traite de façon suggestive et poignante de la fuite vaine du temps, de l'attente et de l'échec, sur fond d'un vieux fort militaire isolé à la frontière du « Royaume » et de « l'État du Nord ».

Si c'est un homme
Le mépris
Le désert des Tartares
Six personnages en quête d'auteur
La peau
Le prince
Gomorra
La divine comédie
Décaméron
Le Nom de la rose

10 questions
593 lecteurs ont répondu
Thèmes : italie , littérature italienneCréer un quiz sur ce livre