AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2246820510
Éditeur : Grasset (14/08/2019)

Note moyenne : 2.83/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Qui a lu l’œuvre publiée de Yann Moix sait déjà qu’il est prisonnier d’un passé qu’il vénère alors qu’il y fut lacéré, humilité, fracassé.
Mais ce cauchemar intime de l’enfance ne faisait l’objet que d’allusions fugaces ou était traité sur un mode burlesque alors qu’il constitue ici le cœur du roman et qu’il est restitué dans toute sa nudité.
Pour la première fois, l’auteur raconte l’obscurité ininterrompue de l’enfance, en deux grandes parties (dedan... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Ladybirdy
  30 juin 2019
Découpé en deux parties, Dedans et Dehors, l'auteur dresse un portrait de son enfance entre son dedans, sa famille, sa maison et le dehors, ses amis, l'école, ses premiers amours.
La première partie m'a littéralement glacée. Yann Moix a été maltraité des années durants par ses parents. Un père violent, une mère sans coeur, le petit Yann était le bâtard, le con, l'enfant non désiré qu'on souhaite voir mort. Tortures, supplices, honte, atteinte à sa personne tant physique que psychique, il en a vu de toutes les couleurs. Son enfance fut une véritable horreur, d'une barbarie sans précédent. Terrifié à longueur de journée, son seul refuge reste les mots où dés le plus jeune âge il leur voue une admiration sans borne. Même si les romans de Gide étaient brûlés par son père, que Flaubert valdingua par la fenêtre réduit en miette sur la route, personne ne put arrêter le jeune prodige à aimer la littérature. Tout fut pourtant mis en place par ses parents pour saboter son avenir en louant l'enfant aux mathématiques, tout ce qu'il détestait.
« Pour Noël, je commanderais une bêche avec laquelle, dans un compartiment herbu du jardinet, je creuserais un trou où s'enfoncerait le couple qui m'avait fait naître. »
La deuxième partie m'a beaucoup moins convaincue. Ses rencontres copain-copine ne m'ont pas intéressée. Car à mon sens, il y a une trop grande cassure entre le dedans et le dehors, aucun lien apparent. Après avoir lu des pages sur l'anéantissement d'un enfant, j'aurai aimé ressentir où l'auteur et comment il a réussi à rester debout et à s'émanciper. Il n'en est rien à moins de lire entre les lignes, ce que je laisse volontiers à un prochain lecteur.
L'écriture est incisive, alerte, jamais larmoyante, il ne se complaît pas à vider son sac et ça, j'ai aimé. C'est une autobiographie où je n'ai pas ressenti ce sempiternel voyeurisme mal placé. L'auteur se livre avec délicatesse et réflexions. Sans compter que certains passages sont délicieux car Yann Moix, l'écrivain, l'homme qui aime les mots et les livres (pas que les jeunes minettes) sait baigner sa plume dans un bain poétique où les images moussent et frétillent. Et c'est ça que j'aime avec Yann Moix.
« Le soleil posait sur la pierre des immeubles des doigts beurrés, étincelants comme des flèches. »
Ç'aurait donné une lecture gagnante sans cette deuxième partie qui m'aura échappé des mains. Des traumatismes je veux bien croire qu'ils soient cousus dans sa chair la plus profonde. Je lui témoigne toute mon empathie même s'il n'en aura que faire mais si tu nous sers un lac gelé, ne viens pas lui tourner le dos avec quelques allumettes pour te réchauffer. du moins, pour moi il m'en fallait plus.
#Orléans #NetGalleyFrance
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          8316
Yuko
  08 juillet 2019
Orléans, ville d'enfance meurtrie, écrin des souvenirs douloureux de Yann Moix est le témoin central de l'humiliation quotidienne de l'auteur. Au dedans et au dehors, l'écrivain se livre comme jamais, révélant sous la lumière crue d'une écriture incisive et franche, l'ampleur de ses plaies et ses plus intimes souffrances. Une plongée dans la noirceur de l'enfance qui nous permet peut-être d'approcher avec plus de justesse le personnage public, ses éclats, ses convictions, ses colères. Un récit de survie, où la littérature joue un rôle central, apaisant, sauveuse involontaire d'une vie qu'il imaginait sans avenir. Un roman autobiographique sans artifices ni grand sentimentalisme, qui revêt pourtant une grande justesse morale et une impressionnante force mentale. A découvrir.
Lien : https://leblogdeyuko.wordpre..
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
mariechmariech   15 juillet 2019
Solide comme un bronze , fragile comme un enfant , Péguy ressemble à l’idée que je me fais de moi : injuste , irascible , caractériel , mais attachant , touchant - enfantin . Je ne me jette pas de fleurs ; j’aspire comme sur un champ de batailles à dire la vérité .Péguy et moi sommes des humbles - des humbles et des Orléanais .
Commenter  J’apprécie          10
mariechmariech   15 juillet 2019
On pourrait désormais faire de moi ce qu’on voudrait , je possédais un pouvoir irrévocable : écrire .
Commenter  J’apprécie          50
mariechmariech   15 juillet 2019
Ce qui est cassé ne se répare pas ; ce qui est brisé se brise chaque jour davantage .
Commenter  J’apprécie          61
mariechmariech   15 juillet 2019
Si je meurs maintenant ce n’est pas de mon passé que l’on me délestera , c’est de la seconde que j'étais en travail de vivre .
Commenter  J’apprécie          20
YukoYuko   08 juillet 2019
Rend-on à l’aveugle, au premier venu, ce que la vie nous a infligé ? Me faudrait-il, quand l’âge d’avoir des enfants viendrait, parvenir à la hauteur de ma tâche de père : m’empêcher moi-même de fouetter mon fils, d’abandonner ma fille la nuit aux mâchoires froides de l’hiver ? Il se pouvait très bien que le petit garçon aux yeux verts, une fois lancé dans le monde irréversible des adultes, administrât à son tour à son propre petit garçon aux mêmes yeux verts les mêmes corrections. C’est soi qu’on continue de frapper quand on a été brutalisé : me propageant dans l’enfant, je me reconnais dans sa figure, je coule dans ses veines – c’est moi le défenestrant, que j’entends suicider.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Yann Moix (54) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Yann Moix
Retrouvez vos "Live Books" du huitième numéro saison 2 de Gérard Part En Live ici :
No War - Tome 1 de Anthony Pastor aux éditions Castermann https://www.lagriffenoire.com/137009-achat-bd-no-war---t1.html
Outresable de Hugh Howey et Thierry Arson aux éditions Actes Sud https://www.lagriffenoire.com/136016-livres-de-science-fiction--outresable.html
Silo de Hugh Howey et Yoann Gentric aux éditions Babel https://www.lagriffenoire.com/23486-sci-fi-silo.html
La Goûteuse d'Hitler de Rosella Postorino aux éditions Albin Michel https://www.lagriffenoire.com/135848-divers-litterature-la-gouteuse-d-hitler.html
Le Prix de Cyril Gely aux éditions Albin Michel https://www.lagriffenoire.com/136403-divers-litterature-le-prix.html
Avalanche Hôtel Avalanche Hôtel de Niko Tackian aux éditions Calmann Lévy https://www.lagriffenoire.com/136164-nouveautes-polar-avalanche-hotel.html
Fantazmë de Niko Tackian aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/136526-nouveautes-polar-fantazme.html
Grace de Paul Lynch aux éditions Albin Michel https://www.lagriffenoire.com/136341-divers-litterature-grace---waiting-for-the-death.html
Dans les angles morts de Elizabeth Brundage aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/136565-divers-litterature-dans-les-angles-morts.html
Toute la vérité de Karen Cleveland et Johan-Frédérik Hel-Guedj aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/138299-article_recherche-toute-la-verite.html
Ces rêves qu'on piétine de Sébastien Spitzer aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/136576-romans-historiques-ces-reves-qu-on-pietine.html
La Goulue: Reine du Moulin Rouge de Maryline Martin aux éditions du Rocher https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=136905&id_rubrique=338
Edmond de Alexis Michalik aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/136587-divers-litterature-edmond.html
Edmond Rostand ou le baiser de la gloire de Caroline de Margerie aux éditions Grasset https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=137535&id_rubrique=341
Edmond de Alexis Michalik et Léonard Chemine
+ Lire la suite
autres livres classés : maltraitanceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
787 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre