AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782072489563
Gallimard (27/03/2014)
3.98/5   416 notes
Résumé :
Quand un policier d'Oslo est assassiné à la date anniversaire et sur les lieux d'un crime non élucidé, cela n'est certainement pas un hasard. Et lorsque deux autres policiers qui ont participé à des enquêtes infructueuses sont tués à leur tour, c'est une évidence : un meurtrier brutal aux méthodes bestiales rôde dans les rues de la capitale norvégienne.
La police ne dispose d'aucun indice et, pire encore, elle déplore l'absence de son meilleur limier. Mais au... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (89) Voir plus Ajouter une critique
3,98

sur 416 notes

cannibalector
  21 mars 2016
Des flics sont retrouvés assassinés, à la date anniversaire, sur une scène de crime dont ils étaient responsables de l'enqûete. le groupe de la crim patauge, leur directeur, lui, fait le grand ecart entre son obligation de trouver le coupable et ses compromissions politiques.
Un homme est dans le coma à l'hopital: protégé par des flics, il meurt quand Même.
Le héros récurrent, Harry Hole, est prof à l'école de police.
Un polar dense, complexe, sobre à l'image de l'abstinence alcoolique de harry Hole. Une histoire d'hommes et de femmes pris entre leurs conditions et ambitions personnelles et leur de voirs. Un regard sans compromis sur la société norgévienne: par le biais de l'homsexualité, Nesbo montre la contradiction entre la " démocratie sociale libérée" et la réalité.
Trés bon polar, racé, intelligent et bien écrit.
Mais ce n'est que mon humble avis
Commenter  J’apprécie          601
Roggy
  18 mai 2021
Et s'il fallait se renouveler sans cesse afin de garantir le succès?
Et si les contrats juteux pour sortir un polar tous les deux ans avait des conséquences désastreuses sur la qualité d'écriture de certains auteurs ?
Ces deux questions m'ont accompagné pendant toute la lecture de Police.
Je n'ai pas réussi à accrocher à ce récit très dense, mais paradoxalement assez vide de sensations fortes.
Ce sont toujours les mêmes thématiques sociétales qui reviennent, on retrouve le même modus operandi dans les enquêtes, à peine agrémentées de quelques nouvelles technologies.
Même l'écriture parfois lancinante de Jo Nesbo a pris un coup de froid.
A la dernière page tournée le sentiment est catégorique :
« Cette fois-ci j'ai fait le tour »
On n'attache pas les chiens avec des saucisses et on devinait bien qu'Harry Hole avait encore son mot à dire dans ce nouvel opus.
Chaque tentative de « renaissance » de la vigueur d'antan, retombe comme un soufflé.
Il y a des longueurs, des répétitions et surtout des facilités…
Grosse déception !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          550
monromannoir
  21 mai 2016
La mondialisation et la surenchère sont les deux phénomènes qui desservent bien trop souvent le thriller qui devient un genre de plus en plus dévoyé par les impératifs commerciaux du nombre d'exemplaires vendus. On ne se préoccupe plus de la qualité de l'histoire ou de l'écriture qui devient d'ailleurs de plus en plus standardisée pour le confort du lecteur qui n'aura plus d'effort à faire pour intégrer le style particulier des auteurs. On lit le même livre … encore et encore … Bien souvent, l'auteur piégé dans la spirale du volume de tirages de son oeuvre, se croit contraint d'inventer des histoires de plus en plus ahurissantes pour continuer à capter son lectorat. C'est encore pire avec le techno-thriller où certains écrivains (Thilliez – Crichton) vont même jusqu'à prétendre que leurs élucubrations sont tirées de faits réels ou d'observations scientifiques avérées.
J'avais soulevé cette problématique du thriller avec Kaïken de Jean-Christophe Grangé que vous retrouverez ici. Mais il est bien évidemment loin d'être le seul. L'exemple le plus dramatique on le constate avec l'oeuvre de Thomas Harris qui avait tout d'abord publié l'excellent Dragon Rouge où l'on découvrait dans un rôle secondaire le fameux Dr Hannibal Lecter suivit du très convaincant Silence des Agneaux. Mais il faudra bien admettre que Hannibal et Hannibal, les Origines du mal malgré leurs records de vente se sont révélés être des livres absolument grotesques nous révélant un Hannibal Lecter en couple avec Clarice Sterling où avoir été, dans sa jeunesse, un « gentil » serial killer. Soyons sérieux !
Avec Police, dernier opus de la série Harry Hole, nous sommes confrontés au même problème. Nous retrouvons notre héros bien en vie alors qu'il avait été laissé pour mort à la fin du très médiocre Fantôme qui résonne comme un artifice plus que douteux pour maintenir un lectorat en haleine. Parce que quand même, de vous à moi, on pouvait bien se douter que l'auteur n'allait pas laisser périr ainsi son personnage fétiche.
Attention spoiler :
Dans ce récit, Jo Nesbo usera et abusera des artifices narratifs pour que le lecteur puisse tourner les pages en se demandant par exemple qui est le mystérieux personnage plongé dans un coma artificiel et maintenu sous surveillance policière. Mais si l'on a, tant soit peu, une étincelle de lucidité on pourra bien deviner qu'il ne s'agit pas du personnage principal tout comme l'on se doutera bien que la cérémonie finale n'est pas celle que l'auteur entend nous faire croire, ceci sur plusieurs dizaines de pages. Hormis cela, il y a cette manie abbérante qui consiste à équiper un serial killer particulièrement retord avec un matériel que l'on peinerait à faire entrer dans un semi-remorque mais que le type trimbale d'un bout à l'autre de la ville sans que cela pose le moindre problème. J'exagère un peu, mais à peine. Par contre je n'exagère pas en évoquant cet épisode plus que douteux (voir sexiste) où une inspectrice doit se triturer les seins, ceci sans contrainte, pour que le pervers qu'elle interroge lui livre des informations ! Rien que ça ! Ces mêmes informations virent à la farce en expliquant ainsi l'évasion rocambolesque d'un prisonnier qui en tue un autre et le planque durant trois jours dans une malle sans que personne dans la prison ne se rende compte de rien. Franchement !
Ce ne sont là que quelques exemples et la liste est loin d'être exhaustive. Je passe sur le tueur qui n'est pas celui que l'on croit mais qui reste quand même un tueur, le conflit entre le personnage principal et le chef de la police qui commandite des meurtres avec l'appui d'une conseillère administrative perverse, le flic homophobe amoureux de son chef et le final rocambolesque qui nous contraindra tout de même à nous demander si l'auteur ne nous prend pas pour des abrutis.
On aurait pu au moins s'attendre à une description particulièrement intéressante de l'institution policière comme le promettait le titre du roman, mais toute la thématique est galvaudée par des poncifs et des raccourcis qui frisent la caricature. Schémas simplistes, flics stéréotypés c'est tout ce que vous trouverez dans ce roman.
Il nous reste à analyser les relations qu'entretiennent Harry Hole, Rakel, (la femme qu'il aime) et Oleg, (le fils de cette dernière) qui virent à la farce. On va nous faire croire que Harry Hole a pardonné son beau-fils d'avoir tenté de l'abattre de trois balles sans d'ailleurs que Rakel ne soit au courant. Une bonne petite cure de désintoxication pour le gamin et c'est reparti pour Oleg et Harry Hole qui s'adorent à nouveau comme si rien ne s'était passé. Un petit mariage pour conclure ce récit et on oubliera rapidement ce piètre épisode de la série. Mais tout cela n'est pas possible puisque plusieurs aspects de l'histoire restent encore en suspens et trouveront leurs conclusions dans un prochain épisode (il faut bien entretenir la poule aux oeufs d'or) ce qui contraindra les pauvres lecteurs que nous sommes à se remémorer les divagations d'un auteur qui se révèle de plus en plus décevant au fur et à mesure de sa notoriété grandissante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          323
RChris
  17 mars 2019
L'inspecteur Harry Hole se fait attendre et son absence pèse sur l'investigation des policiers tués à la date anniversaire et sur les lieux des crimes non résolus sur lesquels ils enquêtaient. Il faudra 200 pages pour le rencontrer en tenue de professeur de criminologie. En plus, il sera accusé d'un prétendu viol.
Quelle densité ! au point que j'ai dû prendre des notes pour suivre la foultitude de personnages (Erlend, Bertie, Gusto, Rudolf, Anton, Stäle, Mikael, Isabelle, Gunnar, Trules, Harry, Rakel, Oleg, Katrine, Irja, Ulla, Valentin, Beate, Judas, Rico, Bjorn, Johan, René, Silje, Karsten, Arnold, Aurora…). Il faudrait lire ce roman en 3 ou 4 fois et arrêter sa lecture de manière opportune, et non dictée par le sommeil, pour ne pas se perdre. C'est certainement cette quantité de matière qui a clivé les avis. J'ai cherché, sans succès, quelqu'un qui spolierait la moitié de l'histoire pour me la remémorer.
Ce thriller est un peu modélisé à la danoise (voir Octobre), avec plusieurs points de vue, une introduction de chapitre systématique et un clifhanger à sa fin. Mais ici les pistes tombent souvent à l'eau et des histoires collatérales se développent jusqu'à la dernière ligne.
Au final, j'ai trouvé l'exercice plutôt réussi mais je saurai à l'avenir réunir les conditions pour la lecture d'un Nesbo.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          410
Cormorobin
  14 août 2015
Cela faisait quelques années que je n'avais pas lu de roman de Jo Nesbo. Ce dixième tome des aventures de Harry Hole est de très très bonne facture. Finis les premiers tomes dans lesquels Harry était toujours entre deux verres, pour ne pas dire complètement imbibé. Il est prof à l'école de police, avec une vie de famille qui essaie de se reconstruire après les affres du tome précédent (que je n'ai pas lu, mais qui visiblement a été très animé...).
Le roman débute par une succession de meurtres de policiers semble-t-il impliqués dans des affaires anciennes non élucidées. Comme la situation empire, Harry est rappelé pour intégrer l'équipe.
C'est tout simplement remarquable, suspense et frissons garantis, écriture precise, caractères bien dépeints.
Ce que j'apprécie beaucoup dans cet auteur et ses récits, c'est sa capacité a conduire un scénario particulièrement détaillé avec quelques histoires qui se recouvrent ou non, certaines se finissent dans le roman mais d'autres se poursuivent et feront assurément le coeur du prochain roman. J'en tremble par avance !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          330


critiques presse (3)
LaPresse   15 décembre 2014
Un double suspense de tous les instants, l'un concernant le destin de Harry Hole et l'autre, la traque d'un tueur insaisissable et mortellement efficace.
Lire la critique sur le site : LaPresse
Actualitte   06 mai 2014
Enfin, grâce à un souci du détail remarquable, des personnages étoffés, dont certains maintenant sont familiers au lecteur, l'histoire convainc en tous points, brillante et sidérante. On referme le livre épuisé mais la fatigue est heureuse.
Lire la critique sur le site : Actualitte
LesEchos   14 avril 2014
Jo Nesbo et son inspecteur Harry Hole nous ont habitués à des thrillers diaboliques. « Police », le dixième volume de la série ne démérite pas et les nerfs du lecteur sont une nouvelle fois mis à rude épreuve.
Lire la critique sur le site : LesEchos
Citations et extraits (103) Voir plus Ajouter une citation
patrick75patrick75   03 juin 2015
Les courts de tennis couverts de rosée étaient vides. Seul un vieux monsieur maigre paraissait perdu sur un court en terre battue où l'on n'avait pas encore accroché le filet pour la saison. Il regarda fixement le tram. Des mollets minces qui sortaient d'un short démodé, une chemise bleue serrée, la raquette qui pendait dans le dos. Il attend son partenaire qui ne vient pas, se dit Beate. Peut-être parce que le rendez-vous a été fixé l'année dernière, et parce qu'il n'est plus en vie. Elle savait ce qu'il ressentait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
filippofilippo   07 mai 2017
Cela avait été une longue et chaude journée de septembre avec cette lumière qui transforme le fjord d'Oslo en vif-argent et fait rougeoyer les collines qui viennent d'afficher leurs premiers soupçons d'automne. Une de ces journées où les gens d'Oslo jurent leurs grands dieux qu'ils ne quitteront jamais leur ville.
Commenter  J’apprécie          170
CormorobinCormorobin   14 août 2015
Quelle femme ! Tout ce qu'il savait sur elle. Tout ce qu'il ne savait pas sur elle. Car c'était une question qu'il était obligé de se poser même après l'avoir vue en action. Après avoir passé des mois aux côtés d'Arnold Folkestad. Et plus de quarante ans avec lui-même. Dans quelle mesure connaît-on une autre personne?
Commenter  J’apprécie          150
RoggyRoggy   19 mai 2021
C’était peut-être ça devenir vieux. On avait soulevé les cartes distribuées. Et on n’en aurait pas d’autres. Il restait à jouer le mieux possible celles qu’on avait reçues. Et à rêver des cartes qu’on aurait pu recevoir.
Commenter  J’apprécie          170
AmbagesAmbages   13 juillet 2017
Ils passèrent Egertorget. Des images traversèrent l'esprit de Harry. Le sourire d'un amour de jeunesse un jour de mai. Le cadavre d'un soldat de l'Armée du Salut devant la marmite de Noël. Une ville pleine de souvenirs.
Commenter  J’apprécie          160

Videos de Jo Nesbø (41) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jo Nesbø
L'inspecteur Harry Hole est de retour ! Après avoir affronté un dangereux psychopathe buveur de sang dans La soif (Folio policier), il reprend du service dans une nouvelle enquête palpitante : Le couteau (Série noire). Cette fois-ci, Harry Hole est rattrapé par son passé et met sa famille en danger. Vendetta, boissons et trahisons sont au rendez-vous. Du grand Jo Nesbø !
autres livres classés : norvègeVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Jo Nesbo et Harry Hole

... Harry Hole, à la suite d'une bévue diplomatiquement grave, est muté à la surveillance des milieux néo-nazis de Norvège. Une seule consigne : faire le mort. Hole le voudrait qu'il n'y parviendrait pas. Surtout si sa meilleure amie est retrouvée littéralement brisée sur un chemin de neige ...

L'homme chauve-souris
Le léopard
Les cafards
Rue Sans-souci
Le bonhomme de neige
Le sauveur
Rouge-gorge
Fantôme
L'étoile du diable

9 questions
70 lecteurs ont répondu
Thème : Jo NesbøCréer un quiz sur ce livre

.. ..