AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jean-Clarence Lambert (Traducteur)
ISBN : 2070719677
Éditeur : Gallimard (26/03/1990)

Note moyenne : 4/5 (sur 30 notes)
Résumé :
'Le Mexicain n'est pas une essence, mais une histoire, écrit Octavio Paz. De ce point de vue, le caractère des Mexicains n'a pas une fonction différente de celui des autres peuples : d'une part, il est un bouclier, un mur ; d'autre part, un faisceau de signes, un hiéroglyphe. Dans le premier cas, c'est une défense contre le regard d'autrui, mais qui nous immobilise et nous emprisonne ; dans le second, c'est un masque qui, en même temps, nous exprime et nous étouffe.... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
polarjazz
  01 septembre 2016
Je ne connais pas du tout le peuple mexicain et son histoire ; c'est sans doute pour cela que la lecture de cet essai a été laborieux malgré une écriture simple et fluide.
L'auteur présente la société mexicaine par ses croyances, son multiculturalisme, ses fêtes religieuses, ses minorités, sa pauvreté, sa solitude car le mexicain est un être solitaire - Octavio Paz le formule ainsi "Se sentir seul possède une double signification : c'est, d'une part, avoir conscience de soi, et d'autre part, avoir le désir de sortir de soi" - et religieux. Migrant aussi.
Le Mexique a été conquis par les espagnols ( la dynastie des Bourbons), a gagné son indépendance (1822) puis a réalisé, comme la Russie, son indépendance (1910). Mais à quel prix !
Le labyrinthe de la solitude a été écrit dans les années 50 (essor économique important) suivi de la critique de la pyramide 20 ans plus tard (organisation des jeux olympiques en 1968). Ses relations avec son imposant voisin sont difficiles. le Mexique est un pays aux ressources en matières premières considérables mais le tissu économique et industriel est à la peine.
Intéressant mais je préconise d'autres lectures sur l'histoire de ce pays avant de s'attaquer à cet essai. Ce que je vais m'empresser de faire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Aela
  22 janvier 2011
Octavio Paz a écrit cet essai en 1950, et l'a réactualisé en 1970. C'est un voyage à travers la mentalité mexicaine, l'histoire de ce pays et sa spécificité. Un petit extrait:
"Le Mexicain n'est pas une essence mais une histoire.. le Mexique est une partie d'une histoire beaucoup plus vaste; les révolutions contemporaines en Amérique latine ont été et sont des réponses à l'insuffisance du développement...Gens de la périphérie, habitants des faubourgs de l'Histoire, nous sommes, Latino-Américains, les commensaux non invités, passés par l'entrée de service de l'Occident... Nos peuples ont dormi tout un siècle et pendant qu'ils dormaient on les a dépouillés.."
Commenter  J’apprécie          30
pasiondelalectura
  29 janvier 2017
Cet essai, écrit en France en 1949 et publié en 1950, nous explique de façon docte et claire en quoi consiste être mexicain. Vers 1968 l'écrivain rajouta un chapitre "Postdata", voulant moderniser la partie historique de son texte.
C'est un essai très "pensé" qui permet d'approcher l'étendue des connaissances humanistes de Paz, écrit dans un langage assez accessible, à contrario de l'essai de Carlos Fuentes (La plus limpide région) sur presque le même sujet et écrit à la même époque, aussi à Paris, mais dans un style plus cryptique et baroque.
Octavio Paz va nous expliquer comment le mexicain actuel résulte d'un syncrétisme entre l'ancienne culture aztèque et la culture espagnole apportée par la Conquête.
Ce livre parle d'Histoire, d'amour, de traditions, d'Art et de religion. C'est très certainement un grand livre d'initiation à la culture mexicaine.
Lien : https://pasiondelalectura.wo..
Commenter  J’apprécie          00
Chez-Clas
  30 mai 2017
J'utilise ce texte pour essayer de decoder l'identité des mexicains. Ce livre est
un texte qui a marqué plusieurs génerations.
Mon chapitre préféré c'est les fils de la chingada
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
krzysvancokrzysvanco   26 août 2017
Pour l'habitant de Paris, New York ou Londres, la mort est ce mot qu'on ne prononce jamais parce qu'il brûle les lèvres. Le Mexicain, en revanche, la fréquente, la raille, la brave, dort avec, la fête, c'est un de ses amusements favoris, et son amour le plus fidèle. Certes, dans cette attitude, il y a peut-être autant de crainte que dans l'attitude des autres hommes : mais au moins, le Mexicain ne se cache pas d'elle, ni ne l'a cache ; il la contemple face à face avec impatience, dédain ou ironie : "S'ils doivent me tuer demain, qu'ils y aillent pour de bon."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
polarjazzpolarjazz   30 août 2016
Le solitaire mexicain aime les fêtes et les réunions publiques. Tout lui est occasion de se réunir. Tout prétexte est bon pour interrompre la marche du temps, et célébrer par des fêtes et des cérémonies les hommes et les événements. Nous sommes un peuple rituel.

Comme toutes les révolutions modernes, la nôtre se proposa, au départ, de liquider le régime féodal, de transformer le pays à l'aide de la technique et de l'industrie, d'en finir avec notre dépendance économique et politique et, enfin, d'instaurer une véritable démocratie sociale.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
polarjazzpolarjazz   23 août 2016
Qui a vu l'Espoir ne l'oublie jamais, et le cherche sous tous les cieux et chez tous les hommes, et rêve qu'un jour il le rencontrera à nouveau, il ne sait où, peut-être chez les siens. Chaque homme recèle la possibilité d'être, ou plus exactement, d'être à nouveau, un autre homme.
Commenter  J’apprécie          20
coco4649coco4649   12 décembre 2013
Dans le silence et la solitude, on n'entend plus que l'essentiel.
Commenter  J’apprécie          60
coco4649coco4649   12 décembre 2013
La solitude est très belle… quand on a près de soi quelqu'un à qui le dire.
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Octavio Paz (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Octavio Paz
À Uxmal, Octavio Paz lu par Suliane Brahim
>Histoire, géographie, sciences auxiliaires de l'histoire>Histoire de l'Amérique du nord>Histoire de l'Amérique Centrale (55)
autres livres classés : mexiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1681 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre