AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782213014357
365 pages
Fayard (09/05/1984)
3.93/5   7 notes
Résumé :

L'autre titre de ce livre aurait pu être " Le Film des années ", ou bien encore " L'Ecran Révélateur ". Le cinéma est historien en effet par nature, puisqu'il prélève du temps réel, " historique ", afin d'y inscrire ses propres récits. Il était donc terriblement tentant de lire la pellicule des deux côtés, côté support et côté image, côté mat et côté brillant, comme disent les techniciens. Côté support: l'histoire réelle, politique, littéraire, métaphysique ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Hulot
  17 janvier 2021
Un roman mais aussi une histoire du cinéma.

Un roman, en effet, parce que d'entrée, Claude-Jean Philippe nous propose de nous transporter en 1928 et de parcourir avec lui les villes, le monde et de revivre les grands évènements de cette époque à travers le cinéma.
Pourquoi 1928 ? Parce que c'est la naissance du cinéma parlant avec les désillusions pour certains et une gloire naissante pour d'autres. A peine remis de ce choc cinématographique , arrive le krach boursier de 1929 aux Etats-Unis. En Europe, c'est l'accession de Hitler au pouvoir en 1933, le front populaire en France, la Guerre Civile en Espagne et partout dans le Monde, cette menace de guerre.
L'auteur va se servir du cinéma pour décrypter tous ces évènements, nous expliquer leurs ascendances sur les films, leurs influences politiques sur les réalisateurs et les scénaristes.
Ce sera l'occasion de rencontrer, comme si nous y étions, les plus grands cinéastes ( Chaplin, Lubitsch, Lang, Renoir), les plus grands acteurs et actrices ( Greta Garbo, Marlène Dietrich, Michel Simon) et nous souvenir de tous les grands films et de les mettre en perspective par rapport à la marche du Monde de cette époque.
C'est bien un roman un peu magique, donc, mais aussi l'Histoire de cette décennie riche dans tous les domaines puisque nous croiserons aussi beaucoup de poètes, d'écrivains, de peintres prestigieux, mais aussi parcourue de beaucoup trop de drames.
Une lecture facile et passionnante que l'on ne veut pas lâcher tant son auteur parvient à transmettre sa passion comme il savait le faire, il y a quelques années, à la fin de l'émission " Apostrophe " quand il présentait le ciné club.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          404
Hindy
  28 décembre 2010
Le deuxième opus. Quand on aime vraiment le grand cinéma
Commenter  J’apprécie          40
Hindy
  28 décembre 2010
Pour les amoureux du cinéma.
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
HulotHulot   15 janvier 2021
La mise en scène de " La Grande Illusion " est organisée à chaque instant de manière à laisser éclore les singularités et à tisser entre elles tous les liens de relations possible.
Par sa mobilité, le regard de Renoir indique que ces relations seront changeantes, difficiles, risquées, surprenantes, mais par son attention continue, il dit aussi qu'il s'en voudrait beaucoup de rompre la belle coulée du temps vécu ensemble par les prisonniers.
Renoir finira par avouer : " il ne m'a pas été possible de prendre parti pour aucun de mes personnages."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
HulotHulot   09 janvier 2021
" Le Cirque " est l'évènement cinématographique de cet hiver 1928.

Au même moment, le docteur Louis Ferdinand Destouches met la dernière main à un comédie intitulée L'Eglise. Il a chargé Bardamu, son protagoniste, d'en résumer la philosophie : " La vérité de ce monde, hein, c'est la mort. La vie c'est une ivresse, un mensonge".

Je suis sûr que Chaplin, s'il l'avait entendue, aurait applaudi à cette réplique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
HulotHulot   13 janvier 2021
Un seul acteur au monde pouvait procurer à " Boudu sauvé des eaux " la vigueur, la candeur et la hauteur mythologique indispensables ; Michel Simon, anarchiste élizabétain de premier rang.

J'ai encore dans l'oreille le son tranquille de sa voix lorsqu'il prononçait le serment : " J'ai voué une haine à la société qui s'éteindra avec moi ".
Commenter  J’apprécie          212
HulotHulot   13 janvier 2021
Certains figurants rassemblés sur le plateau de M le Maudit de Fritz Lang pour la scène du tribunal des bas-fonds étaient bien trop " criants de vérité " pour se contenter de leurs cachets d'acteurs de complément.

Au cours du tournage, une descente de police avait interrompu une séance de prise de vues et s'était avérée fructueuse : 26 arrestations.
Commenter  J’apprécie          202
HulotHulot   12 janvier 2021
Le vieux monde capitaliste s'écroule.

Un monde nouveau commence. Il est temps; grand temps que nous nous en allions avec nos préjugés, nos polices, nos armées, nos chants et nos drapeaux. Essayons de tendre la main à ceux qui viennent après nous, dans l'espoir qu'ils ne la refuseront pas avec trop de dégoût.
" Qu'avez vous fait pour que nous soyons moins malheureux? nous demanderont-ils ?
Qu'avez vous fait pour préserver la paix ?" Hélas .


Julien Green Juin 1931
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          142

Video de Claude-Jean Philippe (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Claude-Jean Philippe
Claude-Jean Philippe
Dans la catégorie : CinémaVoir plus
>Représentations scéniques>Cinéma, radio, télévision>Cinéma (744)
autres livres classés : cinemaVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Livres et Films

Quel livre a inspiré le film "La piel que habito" de Pedro Almodovar ?

'Double peau'
'La mygale'
'La mue du serpent'
'Peau à peau'

10 questions
6373 lecteurs ont répondu
Thèmes : Cinéma et littérature , films , adaptation , littérature , cinemaCréer un quiz sur ce livre