AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 233012127X
Éditeur : Actes Sud (01/05/2019)

Note moyenne : 4.08/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Alors qu’il célèbre son quarantième anniversaire au poste de police, Hugh McElroy, un négociateur de crise, est appelé sur le site d’une prise d’otages. Une heure plus tôt, un homme armé a fait irruption dans une clinique et a ouvert le feu, faisant plusieurs victimes. Il devient vite évident que le forcené a délibérément ciblé le dernier établissement de santé du Mississippi à pratiquer l’avortement. La situation s’avère délicate ; elle devient cauchemardesque quan... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Devessa
  01 mai 2019
Très bien documenté passionnant se lit comme un roman policier
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   11 mai 2019
solution au long cours, que les moyens de contraception ne sont pas toujours fiables, mais à partir du moment où un couple se livre à une activité susceptible d’engendrer une vie humaine, les deux partenaires doivent être prêts à accepter un changement dans leur propre vie. Bien sûr, elle sait que la femme n’est pas seule responsable d’une grossesse… Mais au final, c’est elle qui porte le bébé durant neuf mois. En même temps, neuf mois, qu’est-ce que c’est dans une vie ? Un soubresaut, rien de plus. Et l’enfant n’y est pour rien : ce n’est pas sa faute s’il a été conçu. Alors pourquoi devrait-il le payer de sa vie ? Certains reprochent à Janine d’avoir une attitude hostile envers les femmes. Et d’être ridicule. D’autres lui disent que personne ne l’oblige à se faire avorter. Mais ce qu’elle sait, c’est que si une femme tuait le même agrégat cellulaire quelques mois plus tard, la question ne se poserait même pas : elle serait vilipendée
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   11 mai 2019
Certaines filles de quinze ans trouvent peut-être que mourir d’amour est un concept follement romantique mais Wren a lu Roméo et Juliette l’an dernier, en cours de littérature anglaise, et elle trouve pour sa part qu’il n’y a absolument rien de magique dans le fait de se réveiller au fond d’une crypte à côté du corps sans vie de son amoureux avant de lui prendre son poignard pour se l’enfoncer dans la poitrine. Ça et puis Twilight – laisse tomber. Elle a écouté ses profs raconter les histoires de héros dont la mort tragique aurait soi-disant magnifié l’existence au lieu de la raccourcir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   11 mai 2019
Quoi qu’il en soit, il est essentiel d’établir un lien avec le preneur d’otages, d’abord pour s’assurer qu’on sera bien sa seule source d’informations et pour se donner le temps de recueillir des renseignements précieux sur son compte. À quel genre de ravisseur a-t-on affaire ? Quels éléments ont précipité le passage à l’acte, la fusillade, le point de non-retour ? On peut jeter les bases d’une relation à partir d’une conversation anodine sur le sport, la météo, les programmes télévisés. On découvre peu à peu ses goûts et ses aversions, ce qui compte pour lui. Est-ce qu’il aime ses enfants ? Sa femme ? Sa mère ? Pourquoi ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   11 mai 2019
Règle numéro un dans une négociation avec un preneur d’otages : éviter de tout faire foirer.

C’est le conseil que les instructeurs ont donné à Hugh lors­­qu’il a intégré l’équipe régionale. Ne pas aggraver une situation déjà tendue. Ne pas s’opposer au preneur d’otages. Ne pas lui dire non plus : Je comprends, parce que ce n’est sûrement pas vrai. Parler de manière à atténuer ou à minimiser la menace ; et garder en tête que la meilleure façon de communiquer consiste parfois à se taire. L’écoute active s’avère beaucoup plus efficace qu’un bavardage incessant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   11 mai 2019
Une femme souffrant d’un mal de tête a le droit de prendre un cachet d’aspirine, et pourtant les effets indésirables de l’aspirine sont mille fois plus nombreux que ceux de toutes les pilules abortives actuellement disponibles sur le marché. Pourquoi une femme ayant choisi d’avoir recours à l’IVG médicamenteuse doit-elle avaler son comprimé de mifépristone en présence d’un médecin, comme si elle était internée dans un hôpital psychiatrique et qu’il fallait la surveiller ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
Videos de Jodi Picoult (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jodi Picoult
Jodi Picoult Announces Her Tour for Fall 2018 !
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les personnages de ma vie pour la tienne

Quelle est la personne atteinte de leucémie?

Anna
Julie
Kate
Lucie
Sara

4 questions
7 lecteurs ont répondu
Thème : Ma vie pour la tienne de Jodi PicoultCréer un quiz sur ce livre