AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782368124505
550 pages
Éditeur : Charleston (19/03/2019)
4.15/5   256 notes
Résumé :
Quand Lilou décide de quitter Paris pour Nice avec son fils Marius, elle ne se doute pas que son arrivée dans le Sud sera plus mouvementée que prévue ! Entre ses cours de yoga un peu particuliers, sa vie de mère célibataire, son original de père et son métier d'agent de bibliothèque, la jeune femme n'a pas le temps de chômer. Pourtant, c'est avec beaucoup de douceur qu'elle discute avec Aurore, une vieille dame de 90 ans rencontrée dans le parc voisin. Aurore qui at... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (110) Voir plus Ajouter une critique
4,15

sur 256 notes
5
63 avis
4
32 avis
3
8 avis
2
2 avis
1
0 avis

jeunejane
  04 avril 2020
Lilou habite à Paris avec son jeune fils Marius. Ils veulent habiter au bord de la mer. Elle trouve un poste d'assistante bibliothécaire à Nice et un appartement grâce à un peu d'argent hérité de son père.
Tout se passe bien pour elle, elle s'intègre bien.
Dans le square où elle a l'habitude de se détendre, elle observe une vieille dame avec qui elle ne tarde pas à faire connaissance. Elle s'appelle Aurore, a vécu la guerre en temps que juive, a vu sa famille décimée sauf sa soeur aînée.
Aurore a connu un jeune homme , Albert dans la ferme où elle a été recueillie.
Ils s'étaient jurés de se marier. Albert est d'abord parti en Amérique avant elle. Ils se sont perdus de vue. Pourquoi ?
Aurore devient vite le personnage le plus important du roman et Lilou raconte magnifiquement bien son histoire.
La fin a été tout à fait inattendue pour moi et pourtant, j'allais souvent relire le début du livre où Albert annonce qu'il va rentrer en France. Que s'est-il passé ?
Je suis complètement tombée dans le panneau, naïveté de ma part, livre tellement bien construit et écrit que je me suis laissée embarquer...
Une très belle lecture de Clarisse Sabard que j'avais déjà fort apprécié dans Les lettres de Rose.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          580
La_Bibliotheque_de_Juju
  13 août 2019
CEUX QUI VOULAIENT VOIR LA MER
Lilou quitte Paris. Elle décide de s'installer dans la belle ville de Nice, avec son fils Marius. Elle s'en vient retrouver la mer et le sud de la France.
Au hasard d'une promenade dans un parc, elle va rencontrer Aurore, une charmante vieille dame, qui attend son amoureux, assise sur un banc. Sauf qu'elle attend depuis soixante-cinq ans ...
Émue, Lilou va écouter son histoire et finira même par se lancer dans une véritable enquête pour aider la vieille dame.
Je découvre Clarisse Sabart et sa plume pleine de bienveillance et de soleil. Dans ce roman qui mêle les époques, elle alterne le récit de la jeunesse bouleversante de la vieille dame et le présent avec le quotidien de Lilou.
J'avoue avoir été plus séduit par la partie consacrée au passé d'Aurore, où L Histoire fait irruption dans le quotidien de personnages très attachants. Elle nous raconte un destin hors du commun et l'histoire d'amour entre Aurore et Albert.
J'ai beaucoup aimé la description de Nice au fil du temps et les aspects historiques propres à la ville.
La partie actuelle m'a parue plus convenue même si divertissante et j ai même fini par regretter la première partie du livre au fil de ma lecture.
Les personnages sont émouvants, humains, et on est émus, on sourit aussi dans ce livre.
Même si, pour moi, cela reste une lecture en demi-teinte, car le dernier tiers de l'ouvrage m'a moins touché, je lirai un autre livre de cette autrice pour la découvrir plus avant.
Lien : https://labibliothequedejuju..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          521
Elodieuniverse
  25 mars 2019
J'ai lu ce livre en manuscrit en tant que lectrice Charleston 2019. Les livres de Clarisse Sabard, et celui-ci ne déroge pas à la règle, nous plonge dans un cocon de bien-être. L'histoire est belle, drôle et émouvante. Lors de son nouveau départ, Lilou va faire de belles rencontres: Cathy, Samuel, Mathias, Raphaël, Aurore, Albert... Ce sont des personnages attachants que l'on a pas du tout envie de quitter. C'est un livre qui nous parle du poids du passé, des actes manqués, de renaissance mais surtout de la famille et de l'Amour. L'amour, le vrai, le seul, le véritable... et puis on a l'importance de la mer, la mer comme point d'ancrage, d'évasion, de rêves, d'immensité... La mer qui offre mais qui aussi prend... À travers le récit d'Aurore, c'est un saut dans le temps au coeur de la Seconde Guerre Mondiale et de l'après-guerre, un récit très émouvant et tellement passionnant ainsi qu'une immersion dans le New York des années 50. C'est un coup de coeur! (...)
Ma page Facebook Au chapitre d'Elodie
Lien : http://auchapitre.canalblog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          390
Gaoulette
  13 octobre 2020
Coup de coeur ou pas, Clarisse Sabard me touche avec ses récits de femmes.
Je trouve que pour celui-ci, elle est un peu sortie de sa zone de confort. Un roman un peu plus original selon moi. Il faut dire que pour une fois, l'auteure propose une chute brutale que je n'ai pas vu venir. L'auteure a brisé mon petit coeur….
Ceux qui voulait voir la mer, est un roman qui aborde l'amitié improbable et merveilleuse entre deux femmes, l'amour qui défie le temps, le droit au bonheur, la seconde chance et l'espoir.
Aurore est une dame âgée qui a traversé des drames. Elle attend patiemment son grand amour sur un banc depuis plus de 50 ans. Lilou, nouvelle habitante, va écouter son histoire et comprendre cette longue attente. Mais cette rencontre pourrait aussi l'aider à se retrouver…
Clarisse Sabard a l'art et la manière de nous faire voyager à travers l'histoire tout en maintenant un fil conducteur avec le présent. Ses héros sont touchants, réalistes, parfaitement décrits. J'ai une belle invitation pour visiter le Sud-Est.
Mention spéciale pour un petit héros Marius, 8 ans, le fils de Lilou. Je ne pouvais que fondre sachant que mon doudou d'amour s'appelle pareil avec le même âge. Il y a même un petit rôle pour Gaëlle… Ce roman était fait pour un coup de coeur. C'était écrit !
Pour moi, un excellent Clarisse Sabard !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          221
Beli_LivreSaVie
  26 mars 2019
C'est toujours avec plaisir que je commence la lecture des romans de Clarisse Sabard, elle n'a pas son pareil pour nous offrir de magnifiques histoires et j'apprécie la façon dont elle mêle le passé au présent. Cela nous rappelle ces périodes bien plus rudes que celle que l'on vit aujourd'hui et cela confère une aura supplémentaire à son récit. Ce que j'apprécie d'autant plus, c'est que malgré l'intensité du récit d'antan, elle arrive aussi à rendre le présent très intéressant. On pourrait croire qu'en comparaison des événements forts et marquants qui ont lieu dans la vie passée de ses personnages, la vie actuelle pourrait paraitre plus « banale » mais elle fait en sorte que l'on s'attache suffisamment à tous ses personnages pour que l'on se laisse embarquer par toutes leurs histoires.
Nous voilà donc lancé en compagnie d'une héroïne, que j'ai apprécié dès le départ : Lilou, une femme qui vit seule avec son fils, Marius. Elle décide de quitter Paris, pour voir la mer et s'installe à Nice, un changement radicale. Elle mène une vie tranquille auprès de son fils qu'elle aime plus que tout, avec son job de bibliothécaire et les quelques amis qu'elle s'est fait. Dit ainsi, cela parait ennuyeux, mais non cette femme est auréolée du bonheur de vivre qui pousse les autres à vouloir la connaitre, j'ai beaucoup apprécié son personnage. A la fois calme et enjouée, elle est une passionnée que nous allons prendre plaisir à suivre et ce malgré quelques blessures du passé qui l'ont profondément marqué. A son contact, se dévoile ainsi la personnalité de ceux et celles qui l'entourent : de ceux réticents à ceux intéressés, elle va faire bien des connaissances de de personnalités toutes différentes les unes des autres. Clarisse Sabard nous offre ainsi un panel de personnages, qui par leurs différences vont apporter leur pierre à l'édifice et nous permettre de passer de très bons moments : certains seront drôles, d'autres attendrissants, tout en passant par des peines, la tristesse ou encore le bonheur !
Encore une fois Clarisse Sabard nous offre un récit très entrainant, dans lequel on tombe et pas moyen de vouloir s'arrêter sans avoir le fin mot de l'histoire. Nous sommes happés par le passé, ce passé qui a tant marqué les esprits avec cette période forte de la seconde guerre mondiale et la déportation des juifs. L'une des héroïnes de ce roman était une enfant juive du temps de la guerre, et c'est son histoire que nous allons découvrir au fil de ses souvenirs qu'elle souhaite retranscrire à sa petite fille, Lucille. Lilou semble être la personne idéale pour recevoir toutes ses confidences et c'est à travers sa découverte que nous allons vivre ce récit. Aurore a perçu en Lilou, cette attention qu'elle sait donner aux autres et cette gentillesse qui lui confrère une oreille pour écouter et être attentive aux autres. Clarisse Sabard utilise une narration à la troisième personne, narration qu'elle maitrise très bien et qui lui permet ainsi de faire intervenir tous ses personnages dans le cheminement de cette histoire. Cela enrichie d'autant plus notre soif de connaissances, pour bien appréhender cette histoire. Chaque personnage intervient au moment opportun pour répondre ainsi aux questions que se pose Lilou, qui sont le reflet des nôtres.
Aurore, c'est cette personne âgée que Lilou va rencontrer au parc. Elle saura alors se montrer très agréable et accueillante et elle va éveiller la curiosité de la jeune femme. Aurore vient tous les jours au parc, toujours au même endroit et semble attendre. Lilou découvrira en discutant avec elle, qu'elle attend bien quelqu'un : cet homme qui fut son amour de jeunesse. Albert qu'elle a connu pendant la seconde guerre mondiale, et dont elle était éperdument amoureuse. Sentiments partagés par le jeune homme, qui est parti à New-York, pour leur permettre de vivre heureux, ensemble, car cela n'était pas possible dans la France d'après guerre. Depuis ce moment-là, elle attend son retour. Une histoire d'amour touchante qui ne peut pas laisser insensible Lilou, qui se sent très émue par cette attente et cette espérance qu'il viendra. Ce passé, nous plonge donc au coeur de la seconde guerre mondiale, lorsque l'occupation de la France par les allemands est aussi synonyme de la déportation des juifs et le déchirement de bien des familles. Aurore en fait partie et nous allons découvrir de quelles façons, elle va vivre cela. Pour parfaire cette histoire, nous allons aussi suivre ces années d'après guerre, où le pays se reconstruit et où les survivants vont tenter de survivre avec leurs souvenirs douloureux. de Nice à New-York, Clarisse Sabard aborde bien des thématiques de l'époque qui nous permettent de très bien comprendre qu'elle était l'ambiance de cette période riche pour chaque pays, qui tente de se relever d'une guerre qui aura laisser bien des marques.
Au delà de découvrir ce passé toujours aussi prenant et passionnant, c'est aussi l'histoire d'un temps présent, d'une femme, Lilou, qui ressent ce besoin d'être elle-même mais aussi de se pardonner des conséquences qu'elle porte sur ses épaules, alors qu'il n'y a pas lieu de se sentir coupable. A travers cette découverte de l'histoire d'Aurore, elle va réussir à se dédouaner d'accusations qu'elle s'attribue depuis toute petite, sur les actes de ses parents. Elle va pouvoir ainsi se laver de cette culpabilité, pardonner encore plus et s'accepter pour s'ouvrir encore plus aux autres et notamment envisager de faire confiance à un homme. J'ai beaucoup apprécié ce personnage féminin, à la fois symbole de la femme, mais aussi de la mère célibataire qui s'occupe seule de son enfant. Elle est déterminée, combattive et très à l'écoute des autres et ce malgré sa réserve sur la confiance qu'elle donne aux autres.
Si le récit parait être sans surprises, c'est bien là une erreur. J'ai été agréablement surprise par la tournure qu'a pris le récit, d'autant plus que je ne m'y attendais pas. J'avançais dans le récit, j'accompagnais Lilou dans ses découvertes, ses recherches, j'ai vécu chaque échec, chaque retour à la case départ avec frustration, colère, peine et toujours ces interrogations sur ce qui a bien pu se passer. Ces moments ont été particulièrement pénibles, quand tous ses efforts ne portaient pas ses fruits, qu'elle avait l'impression de stagner. Cette recherche d'un homme qu'Aurore attend depuis tant d'années a été un vrai travail d'enquête et Lilou s'y est beaucoup investie. Les émotions éprouvées, les sentiments engagés dans cette quête vont être rudement mis à l'épreuve par ses découvertes, et Lilou s'est sentie par bien des moments complètement anéantie. Nous avons pu ressentir la tristesse de certains moments où Clarisse Sabard aborde certains faits qui sont particulièrement durs à accepter, le destin n'étant pas toujours favorable.
C'est toujours un plaisir de lire Clarisse Sabard, elle a ce petit truc qui vous transporte d'emblée dans ses récits. Peut être est-ce cette part de réalité qui nous permet de bien les appréhender, ou encore le fait qu'elle évoque des émotions que l'on serait à même de pouvoir éprouver. Elle arrive aussi à faire en sorte qu'à travers de multiples générations, l'on puisse se sentir concerné par son histoire. le temps joue un rôle important et j'aime l'idée que l'on nous rappelle l'importance du passé des personnes, car c'est lui qui forge leur caractère mais qui forge aussi le devenir des autres.
J'ai encore une fois succombé à cette magnifique histoire, ou plutôt ces magnifiques histoires, car il ne s'agit pas d'une unique personne abordée, mais de multiples destins et belles vies que nous conte Clarisse Sabard. Sa plume est toujours aussi belle et agréable à lire, elle nous transporte littéralement à travers ses mots dans ces lieux et ces périodes abordées. Nous n'avons aucun mal de passer de l'un à l'autre et prenons plaisir à suivre toutes les histoires proposées, à travers ce fil conducteur de la recherche : la recherche d'un être perdu, comme la recherche de soi-même.
Lien : http://www.livresavie.com/ce..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80

Citations et extraits (56) Voir plus Ajouter une citation
jeunejanejeunejane   04 avril 2020
Albert n'avait pas tardé à l'apprendre : à New York comme nulle part ailleurs la réussite était un sport national. L'optimisme des Américains lui avait d'abord paru outrancier, mais le jeune homme s'était vite rendu compte que c'était un peuple de bâtisseurs, qui croyaient dur comme fer en leur avenir.
Commenter  J’apprécie          230
OtohimeOtohime   08 mai 2020
L'être humain a cette fabuleuse capacité de renaître et se réinventer, de ressortir plus fort des épreuves qu'il traverse. Cela s'appelle la résilience.
Commenter  J’apprécie          150
zabel15zabel15   27 mars 2020
Mon fils n’étant pas décidé à retourner jouer, je feuillette le roman de Véronique de Bure, un clafoutis aux tomates cerises, tout en jetant des regards obliques à la vieille dame, fidèlement assise sur son banc.
Elle pourrait être l’héroïne de ce livre que je lis : une petite grand-mère au crépuscule de sa vie, qui voit déferler ses souvenirs et tente de meubler son quotidien. Est-ce sa vie ? Sans trop savoir pourquoi, je l’observe à la dérobée, comme si le moindre de ses gestes allait m’aider à percer ses mystères. Que fait- elle encore ici, à seize heures ? Les journées doivent lui paraître longues, tout de même !
A quelques mètres de nous, trois garçons jouent au ballon et je surprends Marius qui les regarde avec envie.
- Tu peux aller avec eux, je lui suggère en désignant le groupe du menton.
- Je préfère lire, grommelle-t-il en retour.
Je m’apprête à insister doucement lorsque tout à coup, comme au ralenti, je vois le ballon s’élever en direction de la petite grand-mère qui, perdue dans ses pensées, ne voit rien venir. Sans réfléchir, je bondis en avant, mais pas assez vite. Le ballon percute l’épaule de la vieille dame, qui tressaille et pousse un gémissement de douleur.
- Oh merde ! s’exclame un des gosses sans pour autant s’excuser.
Je lui expliquerais bien deux ou trois règles de la vie, à ce garçon, mais pour l’heure je préfère m’enquérir de l’état de la femme.
- Tout va bien, madame ?
- Je…. je crois, répond cette dernière en se frottant l’épaule.
- Est-ce que vous voulez que j’appelle quelqu’un ?
- Surtout pas !
Une lueur d’affolement passe dans son regard bleu délavé.
- Je ne veux pas que ma fille s’inquiète inutilement, se reprend-elle. Sous prétexte que je suis vieille, elle s’imagine que mille dangers me guettent.
- On peut récupérer notre ballon ?
Je pivote et lance un regard courroucé au garçon qui vient de s’approcher.
- Tu n’as pas plus urgent à faire, avant ?
Le gosse me fixe, hébété. Ok, je vais le mettre sur la piste :
- Présenter tes excuses à la dame, par exemple ? Tu aurais pu la blesser.
- Ça va, je suis désolé, marmonne-t-il piteusement. Y a pas mort d’homme.
Il se penche vers la femme et veut s’assurer :
- Hein ? Vous allez bien, madame ? Vous allez pas porter plainte ou un truc comme ça ?
- Tu penses que je devrais te traîner jusqu’au poste de police pour un bleu à l’épaule ? répond-elle en lui ébouriffant les cheveux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ElodieuniverseElodieuniverse   25 mars 2019
Je pense que chacun est libre de son destin. Libre de se défaire des chaînes mentales qui le retiennent.
Commenter  J’apprécie          182
Cazaubon78Cazaubon78   22 mai 2021
Rupert se trouvait au Stonewall Inn, un bar qui accueillait des homosexuels , lorsque la police avait débarqué pour un raid. Fat Tony, le patron, reversait ses recettes à Matthy The Horse et tout le monde savait que le bar était tenu par la mafia. Nombre de gays et travestis aimaient s'y retrouver durant le week-end et Fat Tony graissait allègrement la patte des officiers de police du 6° district afin que son établissement, qui ne possédait aucune licence, ne ferme pas. Ce soir du 28 juin pourtant, huit policiers en civil avaient débarqué peu après une heure du matin. La plupart des clients avaient pu repartir sans être inquiétés, mais les travestis et les personnes qui n'avaient pas sur elles leur pièce d'identité avaient été interpellés. (..) Dans la nuit, les policiers avaient battus à mort des transgenres et des hommes jugés trop efféminés. Les échauffourées avaient duré cinq jours. Rupert s'en était finalement bien tiré , seulement blessé à l'arcade sourcilière par le verre brisé d'une bouteille. Mais sa soeur avait été moralement secouée par les événements, outrée que son frère et certains de ses amis ne puissent s'aimer librement dans un pays réputé démocratique, dans lequel les forces de police fracassaient pourtant régulièrement les Noirs, les gays, les opposants à la guerre du Vietnam, bref, tous ceux qui ne filaient pas droit. Ces injustices la rendaient malade et elle en avait longuement discuté avec Albert, lui-même complètement abasourdi par cette violence qui gangrenait chaque jour un peu plus New-York. L'ancien eldorado se refermait sur lui-même et Maisie restait pessimiste, évoquant le déclin inévitable de la société. Elle aimait Manhattan pour sa diversité autant qu'elle la détestait pour sa paradoxale étroitesse d'esprit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Clarisse Sabard (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Clarisse Sabard
"À la lumière de nos jours", le nouveau roman de Clarisse Sabard sera disponible en librairie et en ebook le 20 avril 2021 !
Plus d'informations https://bit.ly/àlalumièredenosjours
Pour vous procurer le livre : - Notre site : https://www.editionsleduc.com/produit/2486/9782368125830 - Fnac : https://livre.fnac.com/a15514003 - Amazon : https://www.amazon.fr/dp/2368126031
Retrouvez-nous sur et sur les réseaux sociaux : - Instagram : https://www.instagram.com/lillycharleston/ - Facebook : https://www.facebook.com/Editions.charleston - Twitter : https://twitter.com/LillyCharleston - LinkedIn : https://www.linkedin.com/showcase/editions-charleston/
+ Lire la suite
autres livres classés : niceVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox






Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4100 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre