AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2290035351
Éditeur : Editions 84 (01/02/2012)

Note moyenne : 3.2/5 (sur 20 notes)
Résumé :
"Chaque matin, après le petit déjeuner, ma mère arpentait le premier étage du pavillon Baudelaire, perdue dans ses pensées, son ventre rond devant elle. Tout au long de sa promenade solitaire, les autres femmes s'écartaient sur son passage en faisant de petits signes amicaux de la main. Les hommes qui, quelques semaines auparavant, la dévoraient des yeux, la dévisageaient maintenant d'un air doux et plein de respect. De temps à autre, quelqu'un proposait une chaise,... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
nameless
  06 septembre 2016
Court roman de 142 pages, La folle histoire relate la vie de Ben, fils d'Adam et Gilda, respectivement paranoïaque et schizophrène, tous deux résidents au long cours de l'hôpital Sainte-Anne. « En ce lieu maudit, il rencontra ma mère par un bel après-midi d'été du début des années 80. En cet endroit damné, ils s'aimèrent tous deux, follement ». Né dans l'enceinte de l'établissement psychiatrique, Ben est adopté par une famille mal-aimante. De son enfance, il dit : « le monde se divisait à mes yeux en deux camps, ceux dont les parents vivaient à Sainte-Anne, et ceux dont les parents vivaient en dehors de Sainte-Anne. Le premier groupe ne comptait que moi ». Pour ses 20 ans, Ben décide de sortir ses parents de l'hôpital, les réunir à nouveau, leur faire revivre ce moment d'enchantement que la maladie leur a volé.

Porté par une écriture sobre, classique, baignant dans une brume parfois onirique, poétique, Laurent Seksik invite ses lecteurs à suivre son héros-doux-dingue-rêveur dans son impossible quête. Une découverte intéressante, au thème original, mais qui n'est pas d'une gaieté ébouriffante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          470
Bruno_Cm
  18 mars 2017
La quatrième de couverture nous apprend que c'est un "Roman inspiré de faits réels"... Ca laisse songeur.
En fait, je pense que c'est le genre de livre dont le style, la thématique peut donner deux types de réaction : soit on passe complètement à côté et on se réjouit de la brièveté du récit, soit on est interpellé et touché par la mélancolie et l'étrangeté parfois tellement drôle que peut avoir la "folie", quand on la stylise un peu, quand on la met en scène d'une certaine façon. Dès lors, si vous adhérez à cette façon, vous aimez fort, si pas vous oubliez vite et puis c'est tout.
Personnellement, j'ai adhéré et quasi adoré ce bref roman, tout en ayant particulièrement pour ce livre, l'impression que l'idée que l'humeur dans laquelle on se trouve à sa lecture influence profondément le "plaisir" de celle-ci.
(Quelle longue phrase mal fagotée, je m'arrête là.)
Commenter  J’apprécie          30
ArmelleAlx
  18 juin 2019
L'écrivain et médecin Laurent Seksik propose ici un récit très court (110 pages) , inspiré de faits réels, sur un sujet rarement abordé : l'amour entre les personnes souffrant de maladies mentales.C'est Ben, l'enfant né d'une relation entre une maman schizophrène et un papa paranoïaque, qui raconte. Il a 18 ans, et décide de faire évader ses parents. La préparation de ce plan alterne avec des flash-backs qui permettent de reconstituer progressivement le parcours de Ben. le plaisir de la lecture vient du suspens - le projet complètement fou va-t-il réussir ? - et de la découverte par petites touches de l'enfance et de l'adolescence du jeune homme. Pas de pathos, mais beaucoup d'émotion qui naît de l'humour mêlé de gravité, tonalité qui m'a rappelé celle des livres de Jean-Louis Fournier, ou du récent En attendant Bojangles d'Olivier Bourdeau, que j'ai beaucoup appréciés aussi.
Commenter  J’apprécie          00
hesbert3
  17 novembre 2018
Je n'ai pas grand chose à dire sur ce roman qui m'a étrangement fait pensé à "En attendant Bojangles". La thématique est celle de la folie et comme j'ai pu le lire dans une des critiques précédemment rédigées c'est le genre de romans que l'on adore ou qui nous laissent complètement froid. Moi j'ai aimé car je crois que j'aime la folie, l'anormal, le différent que ce soit dans les livres, au travail, dans les arts... Et ce livre c'est un peu cela la tendresse révélée de personnages frappés par une folie qui émeut et nous rend ces personnages d'autant plus attachants qu'ils ne peuvent jouir d'une vie classique. Après, il n'y a pas vraiment de trame, ni de fil conducteur dans ce roman juste un regard qui touche .... ou pas.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
Bruno_CmBruno_Cm   18 mars 2017
Son coeur, elle ne l'avait plus entendu battre depuis ce jour où elle avait rencontré un homme, à l'époque où elle était jeune, l'homme qui l'avait séduite et auquel elle resterait fidèle, même si elle ne se rappelait plus son nom, si elle avait oublié jusqu'à son visage. Une attaque cardiaque ! Mais depuis bien longtemps son coeur était brisé ! Non, elle avait attrapé l'oedème en sortant un jour d'orage, voilà tout. La pluie avait traversé sa peau, s'était nichée au fond de sa poitrine. On ne voulait jamais la croire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Bruno_CmBruno_Cm   18 mars 2017
Je sentis alors la pression d'une main sur mon épaule, une main ferme et déterminée. Mon père se tenait debout derrière moi. Sa seule présence dissipa toutes mes craintes. j'avais si longtemps rêvé de cet instant. Je redevenais un garçon comme les autres. Que pouvait-il arriver à un fils, lorsque son père se tenait, debout à son côté, face au malheur ?
Commenter  J’apprécie          00
Bruno_CmBruno_Cm   18 mars 2017
Son air toujours plus accablé m'avait amené à conclure que Bergenstein était un piètre médecin de l'âme. "Mais qui peut savoir si, en l'absence de Bergenstein, cette fille ne serait pas allée jusqu'au suicide ?" avait répliqué Dadouche à qui je confiais l'objet de mes réflexions. Ces gens-là ont réponse à tout.
Commenter  J’apprécie          00
Bruno_CmBruno_Cm   18 mars 2017
Je sortais de ces séances toujours plus abîmé de l'intérieur, convaincu de mes torts, fautif de mon sort, haïssant plus encore ma propre personne que le monde alentour? Replongeant dans le lac noir de mon passé, j'en déchaînais les flots qui, à leur tour, m'engloutissaient.
Commenter  J’apprécie          00
Bruno_CmBruno_Cm   18 mars 2017
Le lendemain se rejoua hélas le même mélodrame. Les faveurs de Juliette restaient comme orphelines.
- Mais enfin, c'est stupide, s'emporta-t-elle, des dizaines d'hommes vendraient père et mère pour coucher avec moi !
Etait-ce une chose à dire à un garçon comme moi ?
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Laurent Seksik (20) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Laurent Seksik
Retrouvez votre livre dans notre librairie en ligne ! :
Un fils obéissant de Laurent Seksik aux éditions Flammarion https://www.lagriffenoire.com/121295-divers-litterature-litterature-francaise---un-fils-obeissant.html
La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
#soutenezpartagezcommentezlgn Merci pour votre soutien et votre amitié qui nous sont inestimables. @Gérard Collard @Jean-Edgar Casel
autres livres classés : folieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
299 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre