AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782702166260
324 pages
Calmann-Lévy (05/01/2022)
  Existe en édition audio
3.36/5   1059 notes
Résumé :
SI LE PARADIS EST UNE ÎLE, L’ENFER AUSSI

Le sable très blanc, l’océan turquoise. Voici ce que découvre Yohan à son réveil. Un endroit paradisiaque où il va entamer une nouvelle vie. Avoir une deuxième chance d’être heureux. Pour arriver sur cette île inconnue, il a signé avec une mystérieuse société qui promettait de le faire disparaître et d’effacer toute trace de son passé.

Les premiers jours, Yohan savoure son insouciance retrouvée. ... >Voir plus
Que lire après RespireVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (259) Voir plus Ajouter une critique
3,36

sur 1059 notes
Il y a des qualités dans les romans de Niko Tackian, mais tellement de faiblesses aussi...

Alors, trois étoiles pour les qualités à savoir un style plutôt enlevé, des chapitres courts qui se lisent vite -- et c'est bien ce qu'il convient de faire avec ce genre de texte que l'on oubliera inévitablement --, une ambiance assez prenante avec l'installation d'un huis clos qui pourrait devenir prenant en évitant les poncifs, une capacité à distraire le lecteur qui n'en demande pas plus et de ce point de vue c'est plutôt réussi.

Mais du côté des faiblesses, le recensement serait long. Je retiens surtout le plagiat d'autres histoires avec ce mur invisible, ces références inévitables à Shutter Island qui conduiront le lecteur à anticiper le dénouement. Et puis de petites incohérences comme le souffle du mistral dans l'océan Atlantique... Passons.

Le comble reste la référence inappropriée à Moby Dick car le héros de Tackian n'a vraiment rien à voir avec Achab, c'est un faible, un paumé sans objectif, à mille lieues du mythique capitaine et de l'équipage du Pequod.

Bon, trois étoiles pour cette petite respiration qui n'étouffera aucun lecteur amateur d'un vrai bon thriller dont on reste hélas bien loin.




Commenter  J’apprécie          1207
Yohan est au bout du rouleau. On comprend qu'il fut l'auteur d'un livre unique, qui lui a fait connaitre la gloire et la fortune, avant de le plonger dans l'anonymat et la faillite. Prêt à en finir, il a succombé aux promesses d'un obscur organisme officiant sur le Darknet, et qui, moyennant une somme rondelette, promet à ses adeptes de leur permettre repartir à zéro. Il suffit d'avaler une petite pilule noire… pour se retrouver sur une plage paradisiaque dans un cabanon disposant du strict minimum.

Les voisins sont peu loquaces et Yohan ne comprend pas bien en quoi le rôle de détective privé qui lui est imparti sera utile à la petite communauté. Jusqu'à ce que des événements étranges aiguisent sa curiosité.

Tous les ingrédients sont en place pour un thriller haletant, un tourne-page qui fait oublier heures et obligations pour comprendre le mystère de cette île perdue au milieu de l'Atlantique.

Même si l'on a un peu une impression, de déjà vu, de déjà lu, l'écriture est addictive et permet de passer un très bon moment.

324 pages Calmann-Lévy 5 février 2022
Lien : https://kittylamouette.blogs..
Commenter  J’apprécie          763
Si vous avez l'habitude de me lire, vous n'êtes pas sans savoir que Niko Tackian fait partie de l'un de mes auteurs de littérature noire francophone préféré. Depuis son premier livre, je suis assidûment son travail. Lors du dernier salon de l'Iris Noire, j'avais eu la chance de découvrir en avant-première la quatrième de couverture de « Respire » et il me tardait donc de le lire.

« Respire » est donc le titre du huitième thriller de Niko Tackian. Je trouve que c'est assez ironique de donner comme titre à son dernier bouquin, un verbe antinomique par rapport à ce que le lecteur va faire et ressentir durant 324 pages. Car oui, vous serez en apnée durant toute l'histoire. Alors avant d'y plonger, prenez bien votre respiration car durant votre lecture, cela ne sera plus possible!

Yohan, le héros principal est un peu un paumé de la vie. Écrivain de son état, depuis la sortie de son tout premier roman, il n'a plus eu la flamme et enchaîne les échecs professionnels. Au niveau de sa vie personnelle, ce n'est pas mieux puisque sa compagne l'a quitté et il noie son chagrin dans l'alcool. Alors quand il découvre qu'une société propose à ses clients d'effacer leur passé pour une nouvelle vie, il n'hésite pas !

Arrivé sur une île paradisiaque, il pense y trouver son bonheur mais bien mal lui en a pris de faire confiance aveugle à une société bien étrange…

Aucun temps mort, une intrigue menée tambours battants, pas un mot inutile ou une phrase superflue, c'est le type de livre qui vous fait vivre son histoire à 100 à l'heure. Dès les premières pages, le suspens est mis en place pour ne plus s'en échapper durant plus de 300 pages. Autant vous dire que vous risquez soit une insomnie si vous avez le malheur de commencer ce livre en soirée, soit d'abandonner toute vie sociale durant le temps de sa lecture.

En plus d'être écrivain, Niko Tackian est aussi scénariste et réalisateur. Bien évidemment, cela se ressent très fort dans sa rédaction. Pour ma part, je suis très visuelle dans mes lectures et ce style d'écriture me permet de « vivre » l'intrigue en compagnie des person-nages et ça, j'adore encore plus.

Alors oui, j'ai un grief et pas des moindres! Celui d'avoir déjà terminé ma lecture, malgré le fait que j'ai tout fait pour la prolonger et la savourer le plus longtemps possible. En même temps, moi qui suis d'un naturel curieuse, je ne voulais pas attendre trop longtemps pour connaître le dénouement.

Alors s'il vous plaît, Monsieur Tackian, ayez pitié de vos lecteurs et n'attendez pas trop longtemps avant la parution de votre prochain livre 😉
Lien : https://www.musemaniasbooks...
Commenter  J’apprécie          648
On attend la sortie d'un Niko Tackian, chaque année, en se disant que grâce à lui nous allons, pendant quelques heures, pouvoir nous plonger dans une autre vie et oublier le quotidien. L'immersion dans le thriller "Respire" est totale avec ce personnage, Yohan, un alcoolique décidant de tout plaquer en signant un accord, moyennant de l'argent, avec la société Blue skye pour changer de vie, effacer son passé, lui qui ne supporte plus la sienne. A son appartement, il doit avaler un cachet bleu et à lui "le paradis." Il se réveille sur une île étrange qui compte des personnages singuliers. Yohan découvre peu à peu cet univers et on lui donne le rôle de détective, un surnom Achab, comme le nom du capitaine du roman de Melville "Moby Dick." Yohan cherche à comprendre ce qui se déroule ici, sur cette île mystérieuse, inconnue. Que lui cache t'on ? Il se sent observé, épié. Qui sont ces gens ? Depuis combien de temps sont-ils sur cette île ? de révélations en révélations, le lecteur est baladé et explore les différentes facettes de ce lieu étrange. le confinement a inspiré Niko Tackian car sur cette île on étouffe et la paranoïa s'installe. Comme toujours l'auteur tisse une toile dans laquelle le lecteur se prend. L'histoire démarre tranquillement avant de prendre son rythme de croisière dans sa seconde partie, riche en rebondissements dont Niko Tackian a le secret. Les chapitres sont très courts et l'ensemble se lit en une petite journée. J'émets quelques réserves sur l'histoire en elle même. La première partie peine à décoller. C'est un thriller efficace mais je n'y ai pas retrouvé la magie des derniers livres de l'auteur. Je m'attendais à autre chose et la fin m'a vraiment déçu. Vous l'aurez compris ce n'est, à mon sens, pas le meilleur livre de Niko Tackian. Si vous voulez passer un bon moment, sans prise de tête, il est fait pour vous. Pour les lecteurs voulant découvrir son univers, je vous recommande de démarrer par d'autres livres de Tackian bien meilleurs.
Commenter  J’apprécie          517
C'était mon premier Niko Tackian et cela risque fort aussi d'être le dernier, bien qu'il en subsiste trois dans mon pense-torsettes. Ce ne sera pas un scoop au vu de ma note, mais je l'ai trouvé très moyen, et surtout manquant cruellement d'originalité. Bien sûr, le thème du mec qui considère sa vie comme ratée et qui souhaite recommencer ailleurs, avoir "une nouvelle chance", est battu et rebattu, mais j'espérais une approche originale, une surprise...j'ai été plutôt frustrée à ce niveau-là.
Le personnage principal est un écrivain, auteur d'un unique succès qui n'a plus jamais réussi à atteindre les sommets par la suite, et donc s'est réfugié dans l'alcool et la dépression. Déjà vu. En farfouillant sur le Darknet, il tombe sur une mystérieuse agence nommée Blue Sky, qui promet moyennant finances un nouveau départ à la façon des "évaporés" japonais, ces personnes de plus en plus nombreuses qui disparaissent totalement des radars. Entre parenthèses, ça existe aussi ailleurs qu'au Japon. Soit. Yohan, notre candidat à l'évaporation avale une petite pilule noire après une bonne cuite, et se réveille sur une île paradiasiaque en apparence, où un gentil docteur se charge de l'accueillir et de vérifier si tout va bien. Puis il va croiser quelques habitants (rares) aux propos sybillins lorsqu'il les questionne, et au bout de quelques pages j'ai déjà compris vers quoi on se dirige.

Tout ceci est amené de façon bien peu subtile, et la psychologie des quelques personnages n'est guère fouillée. Alors oui, le roman est court, mais certains auteurs parviennent à en faire passer bien davantage au niveau atmosphère ou intrigue dans une simple nouvelle. Là je suis restée sur une impression de bâclé, avec plein de références (ou d'emprunts ?) à d'autres oeuvres, certaines revendiquées comme le "Moby Dick" d'Herman Melville, d'autres qui sauteront aux yeux des habitués du genre ("Shutter Island" de Dennis Lehane ou "L'île mystérieuse", ou encore le film "The Truman show" par exemple. Mon ami @Gruz y a également vu une analogie avec la série "Le prisonnier"). Je n'ai rien contre le procédé, mais là je trouve que Tackian en a abusé, il n'y a plus grand-chose d'inédit dans le bouquin.

Et la fin...j'en ai anticipé la plus grosse partie assez vite, et je l'ai trouvée plus que mal ficelée en plus.
Pourquoi avoir quand même mis la moyenne alors que visiblement je n'ai pas été séduite ? Tout simplement parce que j'ai conscience d'être une lectrice exigeante dans le domaine du thriller, et que ce livre a séduit (et séduira encore) de nombreux lecteurs , il peut donc être considéré comme une bonne entrée dans le genre. Et puis, quand on n'écrit pas soi-même on respecte le travail d'un auteur, un simple lecteur ne peut s'arroger le droit de démolir une oeuvre littéraire juste parce qu'elle ne lui a pas convenu. J'ai simplement souligné ce qui personnellement ne m'a pas convaincue. Je n'en ferai pas des tartines, bien d'autres avis sont bea&ucoup plus développés et positifs que le mien, je vous invite donc à ne pas trop vous arrêter sur mon petit billet !
Commenter  J’apprécie          4331


critiques presse (4)
LeJournaldeQuebec
22 avril 2022
Auteur sensationnel, Niko Tackian propose avec Respire, son nouveau roman, une incursion inquiétante au cœur d'une île supposément paradisiaque.
Lire la critique sur le site : LeJournaldeQuebec
Lexpress
28 mars 2022
De ce huis clos suffoquant, le lecteur ressort époustouflé, et interloqué par le diabolique retournement final.
Lire la critique sur le site : Lexpress
SudOuestPresse
16 mars 2022
Dans son dernier roman, Niko Tackian s’amuse à troubler les lignes de fuite entre « réel » et fantastique.
Lire la critique sur le site : SudOuestPresse
LaPresse
13 mars 2022
On discerne la fascination de l’auteur pour le cadre insulaire et sa portée symbolique, mais les spectres omniprésents de Shutter Island et de Squid Game nous donnent l’impression de marcher dans des traces de pas déjà formées dans le sable.
Lire la critique sur le site : LaPresse
Citations et extraits (69) Voir plus Ajouter une citation
Yohan se tenait accoudé au comptoir en zinc, tentant désespérément d'accrocher le regard de la serveuse. Elle avait vingt ans de moins que lui, un corps svelte, et l'entrelac sombre de ses tatouages dansait sur sa peau claire. Demain, je serai ailleurs, pensa-t-il en commandant un vieux rhum, son quatrième depuis qu'il avait échoué dans ce rade de la rue Montmartre.
Commenter  J’apprécie          170
Il arriva devant la porte et poussa un hurlement vers la forêt, profitant une dernière seconde de cette nature sauvage, ressentant chaque goutte de pluie lui battre le visage.
Commenter  J’apprécie          340
-- J'faisais un remplacement dans un bahut privé. Une sorte de boîte à bac pour fils de riches dans le quatorzième. Et c'était l'bordel, j'peux te dire. Ils en avaient rien à foutre des maths. Du coup j'leur ai expliqué que j'gardais un souvenir de mon service militaire. Une belle petite grenade offensive. Vingt mètres de rayon d'action, de quoi ravager toute la classe en une fois.
-- Et ils t'ont cru?
-- Valait mieux, ouais. T'aurais vu leur tronche quand j'lai sorti à l'école. Ils l'ont plus jamais ramené de l'année. Et je crois bien qu'ils ont tous eu leur bac, ces connards.
Commenter  J’apprécie          80
L'ingéniosité humaine n'avait pas de limite lorsqu'elle était mise au service de la liberté.
Commenter  J’apprécie          340
Elle avait vingt ans de moins que lui, un corps svelte, et l'entrelacs sombre de ses tatouages dansait sur sa peau claire.
Commenter  J’apprécie          240

Videos de Niko Tackian (78) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Niko Tackian
Extrait du livre audio « La Lisière » de Niko Tackian lu par Éric Los. Parution numérique le 6 mars 2024.
https://www.audiolib.fr/livre/la-lisiere-9791035414870/
autres livres classés : thrillerVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus



Lecteurs (2096) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2912 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..