AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Dernières critiques /RSS

Les passeurs de livres de Daraya
  11 décembre 2017
Les passeurs de livres de Daraya de Delphine Minoui
Le destin tragique de la ville de Daraya et surgis des décombres, des survivants qui subsistent, en sauvant des livres et en combattant l’obscurantisme à leur manière. Un texte indispensable.
Lien : https://myprettybooks.wordpr..
Commenter  J’apprécie          00
Redites-moi des choses tendres
  11 décembre 2017
Redites-moi des choses tendres de Soluto
Malgré le titre, pas de tendresse dans ce roman mais une dérive familiale : de l’égoïsme, de l'impertinence, des mensonges... Les sentiments sont bafoués, la vie de famille est remise en cause... J'ai ressenti une légère ressemblance avec les romans de Katherine Pancol en lisant ce livre de part les nombreux détails, l'enchainement de l'histoire, les liens entre les personnages... Un bon moment de lecture et une jolie découverte!
Commenter  J’apprécie          00
Grupp
  11 décembre 2017
Grupp de Yves Grevet
Dans une société où tout vos faits et gestes sont analysés par un implant afin d'assurer votre "sécurité", il n'en faut pas beaucoup plus pour qu'une "rébellion" naisse et grandisse.



L'intrigue est comme toujours parfaitement menée et l'on tourne les pages avidement. Pour moi cela repose toujours sur un triangle efficace et indispensable : univers, personnage, suspense.



Et GRUPP m'a offert le tiercé gagnant ;)



L'univers est bien construit, réaliste et les informations nous arrivent au fur et à mesure sans jamais alourdir le récit.



Les personnages sont justes et attachants, c'est très agréable de les découvrir tour à tour.



Le suspense est omniprésent et m'a complètement conquise quand on découvre brutalement que l'on aura pas un mais trois narrateurs et ça c'est extrêmement bien réussi. Des regards et des points de vues différents qui apporte à l'histoire un éclairage surprenant et qui permet de créer ce "lien" avec tous les personnages, qui m'est indispensable dans mes lectures.



En résumé un (nouveau) coup de cœur à ajouter à la liste du palmarès d'Yves Grevet. Un auteur à suivre, à lire, à découvrir, à relire !!!


Lien : http://mespetiteslectures.ek..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Souffles et énergies du Yoga
  11 décembre 2017
Souffles et énergies du Yoga de Kaly
Livre de gourou qui se veut vulgarisateur mais qui ne peut que décourager toute personne qui n'a pas (au moins) cinq ans de pratique !

Brouillon, peu attractif et mal illustré, il est pour moi un livre inutile après certains ouvrages parus (Vivekananda ou van Lisbeth par exemple).

En conclusion un ouvrage qui manque de … souffle !
Commenter  J’apprécie          00
Six personnages emmerdent l'auteur
  11 décembre 2017
Six personnages emmerdent l'auteur de Manuela Legna
Une novella qui se déguste avec plaisir et gourmandise ! On va de surprise en surprise. Une narration chorale très intéressante et originale, chaque personnage a sa propre voix. Un style superbe, d'une grande maturité. Tout cela est intelligent, maîtrisé, à la fois amusant, méchant et émouvant. Une belle réflexion sur le travail (difficile et solitaire) de l'écrivain, sur le rôle des personnages dans la construction d'une intrigue, sur les relations humaines, sur la vie en général. Une jeune auteur à découvrir ! Bref, je recommande chaudement, foncez !
Commenter  J’apprécie          00
Le cri de la mouette
  11 décembre 2017
Le cri de la mouette de Emmanuelle Laborit
Résumé du début de l'histoire :



C'est l'autobiographie d'Emmanuelle LABORIT qui raconte son enfance :

Enfant, ses parents pensaient qu'elle était mal entendante, mais en réalité Emmanuelle était sourde... Quelle tristesse pour ses parents, ils pensent donc que rien n'est possible et qu'Emmanuelle n'aura jamais de moyen pour communiquer. Retournement de situation : un jour le père d'Emmanuelle entend parler d'une université aux Etat-Unis qui va bouleverser la vie d'Emmanuelle dite "la mouette" car étant petite comme elle était sourde Emmanuelle poussait des cris aigu tel une mouette c'est donc pour cela que ses parents l'on surnommé ainsi.



Mon avis sur le livre :



J'ai trouvé ce livre plutôt intéressant, il décrit bien se qu'un sourd peut vivre, j'ai aussi était touchée par plusieurs moments qu’elle a vécus, des moments parfois compliqués comme quand elle a appris qu'elle était sourde. C'est un livre qui n'est pas compliqué à lire et qui apprend bien la vie de sourd à un entendant. Le livre m'a aussi donné l'envie de découvrir la langue des signes pour comprendre comment toutes ces personnes communiquent.



Charline
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Chagrin d'école
  11 décembre 2017
Chagrin d'école de Pennac Daniel
Résumé du début de de l'histoire:

Le narrateur explique ses années collège ,il était comme le rapportait régulièrement ses parents "un véritable cancre" à l'école , il avait une inaptitude totale pour comprendre tout ce qu'on pouvait lui expliquer. Daniel Pennac explique dans son roman tous les moyens qu'il à tenté d'utiliser pour rendre fièrs ses parents. Aujourd'hui il est professeur et essaye d'aider les "cancres" car il connait le sentiment de se sentir inférieur dans tout ce qu'il entreprend. Au fur et à mesure de l'histoire nous suivons ses mésaventures afin de ressentir au mieux ses émotions.



Mon avis personnel:

On sent à travers les lignes la nostalgie de l'auteur à l'égard du cancre qu'il était et son livre fait réfléchir et amène le lecteur a s'interroger sur la question de l'éducation.

Néanmoins, l'ensemble reste assez plat et l'on reste sur sa faim. On aurait pu s'attendre à une réflexion un peu plus poussée sur la problématique de l'éducation. Au final, Pennac passe plus de temps à jouer le cancre faussement modeste qui s'en est sorti qu'à nous donner une vision approfondie des cancres et de l'éducation en général. Je trouve ce livre un peu platonique sans trop de rebondissements.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
L'Enfant noir
  11 décembre 2017
L'Enfant noir de Camara Laye
Un enfant nommé Camara Laye grandit dans la campagne guinéenne entouré de sa famille qui le chérie dont le père forgeront et la mère "gourou". Il vit dans une concession villageoise ou il va découvrir les coutumes et les traditions Africaine. Il commence par l'initiation des lions, la circoncision : c'est le passage à la vie d'homme. suite à cela il se voit offrir une case et des vêtements d'homme. mais à 15 ans il part faire ses études en ville ou il découvrira une autres vie...





A la lecture de ce livre j'ai découvert les coutumes et les traditions guinéennes

ce qui m'a particulièrement plus comme l'épreuve des lions et j'ai appris de nombreuse choses sur la religions Musulmane avec comme exemple la douloureuse épreuve de la circoncision . Mais j'ai trouvé cette autobiographie lente et manquante d'action car dans le livre nous passons beaucoup de temps beaucoup de temps sur les mêmes éléments ce qui rend le livre ennuyant à certain moment . J'aurais aimé que l'on parle plus de sa mère gourou car leurs traditions son compléments différentes de celle Française et ça m'aurais permis d'en savoir plus sur la culture Africaine.





Thibault Coutant
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Vipère au poing
  11 décembre 2017
Vipère au poing de Bazin Hervé .
Jean Rezeau dit Brasse-Bouillon et ses deux frères Ferdinand (Frédie), Marcel (Cropette) habitent à La Belle Angerie avec leurs parents. Suite à la mort de leur grand-mère Mme Rezeau prend les clefs de la demeure et de l'éducation de ses enfants. Folcoche, comme l'appellent ses enfants, met en place de nombreuses règles au fur et à mesure pour leur éducation mais aussi pour leur faire vivre un véritable cauchemar. Les trois garçons et surtout Jean vont livrer une véritable bataille contre leur atroce mère

Pour moi ce livre est à lire car c'est un classique et j'ai bien aimé car c'est mouvementé, original,intéressant et tragique. Le livre est assez difficile à lire (beaucoup de mots compliqués) le fait qu'il n'y ait pas beaucoup de gaieté m'a un peu déplu
Commenter  J’apprécie          00
Le gone du Chaâba
  11 décembre 2017
Le gone du Chaâba de Azouz Begag
Azouz Begag raconte son histoire d'enfant : il vivait dans un bidonville ( appelé chaâba pour les habitants) avec son père, sa mère, son frère et sa sœur dans des petites maisons avec plein de familles autour. Il leur arrive des mésaventures (comme les prostitués devant leurs bidonvilles). Ils allaient à l'école et pendant le temps libre les enfants allaient au marché pour gagner de l'argent mais Azouz n'aimait pas cela. Tout ce passait comme d'habitude jusqu'au jour où la police est venue pour une inspection du bidonville...



J'ai bien aimé ce livre parce qu'au travers de l'histoire on peut remarquer la vie très dure des gens dans les bidonvilles. Leurs maisons sont très petites et très sales. On voit aussi qu'à l'école les enfants du bidonville ne sont pas regardés comme les autres, ils sont traités d'arabes, ils ne parlent pas toujours la même langue, les parents sont très stricts. Jusqu'au jour où la plupart des habitants déménage, la vie d'Azouz va changer. Ce livre est touchant parce que même si on a eu une enfance difficile et qu'on est dans les plus démunis on peut quand même réussir sa vie à l'image d'Azouz Begag.



+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
E.V.E
  11 décembre 2017
E.V.E de Carina Rozenfeld
C'est mon mari qui a choisi ce titre lors d'une sortie en librairie. Il l'a lu avant moi. J'ai attendu un moment avant de m'y lancer à mon tour, car ma PAL était bien chargée !



Nous plongeons dans un monde pas si éloigné du nôtre...tous les faits et gestes des citoyens sont surveillés et cela fait froid dans le dos. Alors oui, il y a de ce fait moins de délinquance, car il y a 100% d'arrestation. Mais comment vivre sa vie normalement en se sachant constamment surveillé ? Étrangement cette question, bien qu'abordée, est laissée en suspens. Et on assiste plus à l'enquête pour découvrir l'agresseur d'Eva qu'à une véritable réflexion sur ce système.

Toujours est-il que cela permet au moins de réfléchir sur ce sujet, mais aussi sur les Intelligences Artificielles.



La lecture est fluide, et on avance rapidement dans l'histoire. Je serais curieuse de découvrir d'autres récits de ce type.

Commenter  J’apprécie          10
Toxine
  11 décembre 2017
Toxine de Robin Cook
Ce livre est un livre catastrophe ou comment te dégouter définitvement de l'industrie agro-alimentaire (et même plus particulièrement bovine!). Becky décéde d'un E.Coli après avoir mangé un steack saignant... ses parents décident de remonter la filiale du steck et d'éviter que d'autres soient contaminés! C'est une véritable course contre la mort...
Commenter  J’apprécie          00
Ma vie cachée
  11 décembre 2017
Ma vie cachée de Becca Fitzpatrick
Un petit mot sur ce pourquoi j’ai absolument tenu à lire ce livre. Je ne fais pas partie des lectrices de Hush Hush et pourtant dieu seul sait à quel point on m’a conseillé de lire cette série (un jour, peut être) ! mais j’ai lu un oneshot de l’auteure, Black Ice et il m’a beaucoup plu. Alors quand j’ai vu qu’un nouveau roman allait sortir d’elle, je me suis penchée dessus. J’étais conquise à la lecture du résumé, très attrayant et tout à fait dans la veine du type de lecture que j’aime. Quand j’ai découvert en boutique, j’ai trouvé que le rendu graphique et le traitement de la pluie était juste magnifique sur la couverture ! Il n’en a pas fallu plus qu’à force de voir le livre, je finisse par craquer un mercredi après-midi. Le jeudi, il était lu, les lectrices sont parfois faible face à la tentation et surtout cette absolue nécessité à lire tel ou tel livre à tel moment et pas un autre.



Stella est une jeune femme de dix-sept ans qui voit sa vie basculer quand elle doit témoigner contre un membre d’un cartel de la drogue. Elle est l’unique témoin et va être placée sous protection avec une nouvelle identité au Nebraska auprès d’une femme nommée Carmina. Stella est perdue, à la fois un brin dédaigneuse, elle n’est pas très aimable à ses tous débuts mais la tension et la peur ne la quittent pas et elle n’espère qu’une chose, retrouver une vie normale. On lui a refusé de garder contact avec son petit ami, elle a vécu une vie assez difficile, elle se retrouve loin de chez elle et elle doit mentir à tous ceux dont elle fait connaissance. A dix-sept ans, cela fait beaucoup. Elle va dans cette nouvelle vie, qu’elle entreprend comme quelque chose de provisoire, faire la connaissance de plusieurs personnes qui vont vite devenir très attachantes et elle va ainsi découvrir des émotions et des situations qu’elle n’a jamais connu jusque là.



Elle fait notamment la connaissance de Chet mais cela va s’avérer difficile pour Stella de vivre quelque chose avec lui, pour plusieurs raisons : la première c’est qu’elle n’est pas celle qu’elle affirme, cette nouvelle identité est dure à porter quand on est en pleine construction de soit-même. Son avenir s’est vu changer du tout au tout, elle ne sait pas de quoi il sera fait et surtout où elle sera d’ici quelques mois. Alors commencer une relation avec Chet s’avère difficile, conflictuel et plus ou moins vouée à l’échec. N’oublions pas aussi que Stella a laissé derrière elle, son petit ami, à qui elle a fait la promesse de le retrouver quand elle aurait dix-huit ans, donc d’ici peu. La situation avec Reed semble toutefois lui échapper, il ne répond pas à ses mails, elle n’a pas d’autres moyens d’entrer en contact avec lui. Que se passe-t-il ? Ceci ne l’aide pas à ressentir ce besoin de se rapprocher de Chet. Quand on se retrouve, seule, apeurée, loin de ceux qu’elle aime, il est tout à fait normal de se sentir proche de telle ou telle personne qui vous tendrez la main.



Chet et Stella vont donc s’apprécier jusqu’à ce que cette étincelle entre eux, ne les pousse à vouloir plus mais la situation ne se porte pas à simplifier cette relation. Stella, portée par les événements, va murir très rapidement et se rendre compte de tellement de choses. Son comportement avec les gens qui l’entourent vont générer de nouvelles émotions et un attachement qu’elle n’avait pas prévu. J’ai apprécié la voir changer et évoluer aux contacts des autres, des personnes simples et sans prétention qu’il est agréable de cotoyer. Il y a une véritable évolution émotionnelle pour Stella. L’auteure aborde en même temps ce danger sous jacent et des tas de petites choses nous mettent la puce à l’oreille sur des secrets enfouis derrière cette affaire et le comportement des personnes qui l’entourent. Si l’intrigue en elle-même est assez prévisible, il faut noter toutefois que la plume de l’auteure nous porte à vouloir tout découvrir au fur et à mesure, tranquillement.



J’ai trouvé cela très intéressant d’inscrire cette histoire dans un Young-Adult, on a alors totalement conscience du danger et des enjeux, mais tout le traitement de l’histoire reste encrée avec les codes d’un Young-Adult. L’auteure aborde de nombreux thèmes, comme la drogue, l’alcoolisme, le deuil ainsi que l’évolution psychologique des jeunes adultes. Je m’attendais toutefois à ce que la situation particulière de Stella provoque plus de rebondissements mais elle a su maintenir un suspense constant avec l’intervention d’autres personnages. La lecture en est du coup plutôt assez palpitante mais si l’action arrive un peu tard. La toute fin et les retombées de cette affaire sont un peu vite traitées mais la découverte de ce Young-adult m’a permis de passer un très bon moment de lecture.



Ma vie cachée constitue un bon moment de lecture. Une lecture rapide, dans laquelle on plonge sans problème. Les enjeux, le suspense ne sont pas poussés à leur paroxysme, l’auteure ayant certainement voulu plus s’en servir de toile de fond pour que ses personnages puissent s’y épanouir et découvrir ce qu’ils sont.
Lien : http://www.livresavie.com/ma..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Le cri de la mouette
  11 décembre 2017
Le cri de la mouette de Emmanuelle Laborit
Alors qu'Emmanuelle Laborit n'est qu'un bébé ses parents la surnomme: "la mouette" à cause des cris qu'elle pousse et ne découvrent que plus tard qu'elle est en fait sourde. Pris au dépourvu, ils adoptent alors la méthode oraliste qui leur est conseillée par les médecins et qui est également la seul autorisée en France à cette époque. Cependant Emmanuelle a du mal à communiquer elle se sent seule, en souffre, et ses parents également. Lorsqu'un jour, son père en écoutant la radio découvre qu'il existe une langue des signes. Emmanuelle et sa famille vont voir en cette méthode une ultime solution, et un moyen pour Emmanuelle de communiquer plus facilement. Après avoir vécu une adolescence tourmentée, Emmanuelle va prendre son destin en main et combattre pour obtenir son baccalauréat et réaliser son rêve!!





Ce livre est vraiment super, il m'a permis de mieux comprendre le ressenti des sourds. Il met l'accent sur l'importance de la langue des signes et sur la nécessité persévérer afin d'atteindre nos objectifs. Tout au long du livre, Emmanuelle donne une leçon de vie. Grâce à elle j'ai réalisé qu'être sourd n’était pas un handicap, mais simplement une manière différente de vivre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Conversations entre adultes
  11 décembre 2017
Conversations entre adultes de Yanis Varoufakis
Ouvrage où l'auteur montre son action durant la crise grecque en la justifiant.

Permet au moins 2 choses :

- d'avoir une vue différente de ce que l'on nous a crié sur tous les toits à propos des plans de sauvetage

- d'assister de l'intérieur au fonctionnement de la commission européenne et de l'eurogroupe. Ici tous les noms sont en clairs. Laisse plus que songeur.

Par contre livre un peu long, avec des re-dites et de la technique financière.

Au moins à lire pour découvrir le fonctionnement et les hommes de Bruxelles.
Commenter  J’apprécie          00
Souvenirs d'enfance, Tome 1 : La Gloire de ..
  11 décembre 2017
Souvenirs d'enfance, Tome 1 : La Gloire de mon père de Marcel Pagnol
Marcel Pagnol raconte son enfance, il est né dans la ville d'Aubagne. Ses parents Joseph et Augustine ont trois enfants : Paul, René et Germaine. Son père Joseph est professeur dans les écoles. Ils s'installèrent dans la ville de Marseille. Tous les jeudis et dimanches, il se balade dans un parc avec sa tente Rose. En 1904, la famille Pagnol s'installe dans la campagne avec la famille de l'oncle Jules. Grace à la chasse Joseph et Marcel vont être récompensés par le curé du village...



J'ai plutôt apprécié ce livre, j'ai bien aimé sa description sur la Provence. C'est une autobiographie sur son enfance à la campagne qu'il aime. Marcel admire son père. Cette une belle histoire familiale. On se croit dans le récit quand les insectes chantent. Marcel Pagnol raconte de beaux souvenirs d'enfance. On voit qu'il a bien aimé sa vie à la campagne.



Rorosese
Commenter  J’apprécie          00
La légende des deux loups
  11 décembre 2017
La légende des deux loups de Louis Legrand
Je suis une grande amoureuse des loups et des Amérindiens, c’est une culture et des animaux qui me fascinent, alors quand j’ai vu cet album sur Simplement.pro, je n’ai pas hésité une seule seconde et j’en suis ravie.



Avec Pipine, nous avons beaucoup aimé « La légende des deux loups », c’est une belle piqûre de rappel pour nous les adultes, et une belle leçon pour nos minis.

Louis Legrand et Bettina Braskó, adapte une légende amérindienne d’auteur inconnu en histoire pour enfant et je dois dire que c’est réussi.



En effet, Pipine a bien compris l’histoire de fond, même si certains mots lui étaient inconnus, ce qui est bon puisque son vocabulaire s’enrichit au fil de nos lectures ^^

Quant aux illustrations, Pipine les a adorées, elles ont elles aussi étaient comprises et l’ont aidées à comprendre la légende.



En tant que maman, je ne peux que recommander ce genre de lectures, qui apprennent en douceur et qui aident également les parents à inculquer les valeurs qu’ils souhaitent, je trouve que c’est un très bon support et du coup les enfants sont plus réceptifs.

La vie est un combat permanent envers soi et les autres. Ma Pipine a compris que la haine ne mène à rien et elle ne veut pas « nourrir » le loup noir qui n’est pas « gentil du tout ».



Un bel album, une belle adaptation, un coup de cœur pour toutes les deux qui aura sa place dans notre bibliothèque.
Lien : https://sheonandbooks.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Le Livre de ma mère
  11 décembre 2017
Le Livre de ma mère de Albert Cohen
L'auteur, Albert COHEN, parle de son enfance qui est pour lui un âge regretté car sa mère décédée lui manque beaucoup. Il repense avec émotion à ses souvenirs d'enfance, à l'engagement de sa mère vis-à-vis de lui. Il parle des petites choses simple de la vie et montre sa mère comme une personne affectueuse et dévouée, soucieuse du bien de son fils quoique parfais un peu naïve. Il nous emmène, au fil des pages, de sa petite enfance jusque dans sa jeunesse là où sa mère a toujours été là pour lui.





A travers son livre, Albert COHEN parle de sa mère de façon aimante et nostalgique. il revient sur des souvenirs simples de son enfance de telle sorte que l'on peut s'identifier à lui et même parfois, ressentir ses émotions. C'est un livre très émouvant, sans être triste car Albert COHEN décrit très simplement la relation exceptionnelle qu'il a eu et qu'il garde avec sa mère, même après sa mort. Même si au début le style d'écriture est compliqué à lire, on est très vite entraîné dans les souvenirs de l'auteur pour qui on peut éprouver une profonde affection, de l'admiration ou au contraire de l’antipathie en fonction des passages. Quant à sa mère on ne peut éprouver envers elle que de l'attachement et de l'admiration, voir quelques fois de la pitié. Albert COHEN rend parfaitement hommage à sa mère en la présentant comme un modèle.



Louise_ld85
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Vipère au poing
  11 décembre 2017
Vipère au poing de Bazin Hervé .
Ce livre nous raconte l’histoire de jean Rezeau ,dit Brasse Brouillon. Il est le deuxième enfant d’une fratrie de trois frères. L’aîné s’appelle Ferdinand, dit Frédie ou Chiffe, et le cadet s’appelle Marcel, dit Cropette. De 4 à 8 ans Jean et Ferdinand sont élevés par leur Grand mère à la Belle Angerie car leurs parents étaient en Chine avec Marcel. Après la mort de leur Grand mère, Mr et Mme Rezeau et Marcel reviennent en France. A peine arrivée, Mme Rezeau donna déjà une baffe à chaque aîné sans aucune raison. Arrivée à La Belle Angerie, Mr Rezeau donna le nouveau règlement et emploi du temps pour les enfants. Après qu’il soit parti, Mme Rezeau rajouta que les enfants n’avaient plus le droit au chauffage dans les chambres, plus le droit aux oreillers et plus que deux couvertures en hiver. La mère faisait tout pour faire vivre un enfer aux enfants, elle poussa même à bout une employée chargée de s’occuper des enfants. Mme Rezeau utilisait même Cropette pour savoir si les deux aînés avaient fait des bêtises. Cropette s’était même mis à dos ses frères. Ils ont même surnommé leur mère, Folcoche, mélange de folle et de cochonne. Quand Folcoche tomba malade,les enfants espéraient que Folcoche allaient mourir.





Ce livre m’a plu parce que cette histoire est émouvante et violent en même temps. C’est émouvant de voir que des frères se soutiennent pour affronter leurs mères, mais c’est violent de voir qu’ils font tout pour que leur mère meure. C’est horrible de voir qu’une mère est violente avec ses enfants ( coups de fouets), elle met à bout ses enfants. Son mari est même obligé des fois d’aider ses enfants en cachette. L’histoire de l’enfance d’Hervé Bazin est vraiment touchante et a été rude pour lui mais cette enfance il l'a brandit comme un trophée qu’il a gagné car il l’a surmontée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Excité par la douleur
  11 décembre 2017
Excité par la douleur de Victoria Ashley
A la lecture du résumé, j’avoue qu’il est difficile de savoir de quoi parle ce roman !? Bon cela a de quoi intriguer, la présentation du personnage occasionnant des idées assez sombres, du coup j’ai voulu savoir de quoi il était question en espérant ne pas être déçue.



Nous commençons la lecture avec le personnage de Memphis, qui sort de six années passées en prison. Nous savons de lui, qui vit dans un monde où la violence domine et qu’il n’a qu’un objectif en sortant de prison : retrouver son frère et le mettre à l’abris. Il retourne donc chez lui en espérant vite chopper son frère pour quitter cette ville, qui n’a su que lui apporter des malheurs. Memphis n’a pas une haute estime de lui, il sait qu’à part la bagarre, il ne vaut pas grand chose mais il a payé de plusieurs années de sa vie, sa violence et il n’est pas question de retomber dans ce monde. C’est un personnage assez sombre, mais peu enclin à s’ouvrir aux autres, ces quelques années en prison n’ont pas renforcé l’estime qu’il a de lui-même.



C’était sans compter sur la rencontre avec Lyric qui va mettre à mal ses plans. Leurs premiers contacts furent éphémères, rapides, volés mais Lyric va vite être fascinée par cet homme, qui s’impose avec un physique et une présence importante. Elle est tout son contraire, elle travaille dans un salon de tatouages où elle fait des piercings. C’est la curiosité qui l’a poussé vers lui au départ, qui est ce mystérieux voisin qui apparait comme ça sans prévenir ? Impulsive, elle ne recule devant rien pour l’approcher. Ce sont deux personnages qui s’opposent pour mieux se rapprocher, mais leur relation s’établit progressivement, au départ Memphis a tout fait pour repousser Lyric mais il est attiré par elle, comme elle par lui et il va finir par céder.



Memphis est un personnage intéressant et de voir le contraste qu’il forme dans son attitude avec Lyric renforce son attitude de réserve et de ce perpétuel contrôle sur soit-même qu’il opère à chaque seconde. Face à Lyric, il se dévoile, nous apercevons alors qui est ce personnage et ce qui serait en droit d’être s’il s’en donnait la peine. Psychologiquement, il n’a que peu d’estime de lui et ne pense pas être bon à grand chose, le monde du combat et sa vie passé auront eu raison de lui. Etonnamment Lyric ne voit pas cela en lui, mais plutôt ce qu’il a comme potentiel, bien entendu elle est saisie et charmée par sa présence, mais elle voit aussi en lui le bon alors que lui ne pense n’avoir que du mal.



Memphis est un personnage qui a une apparence et donne une impression de lui, qui est loin de lui correspondre. Il s’est fixé un but et tente de s’y contraindre sans retomber dans ses travers de violence, violence qui semble faire partie complètement de sa personnalité. Quand on voit qu’il ne peut pas faire face au passé et à ce qu’il engendre comme conséquences pour lui, nous ressentons bien ce malaise qu’il ressent. Il souhaite éviter cette vie à son frère, qui pendant son absence a lui-même sombré dans ce monde et il va s’avérer plus difficile qu’il ne le croyait d’en sortir. Nous découvrons aussi Alex, son frère, celui qui explique son retour, un personnage jeune et plein de fougue qui contraste énormément avec son frère, si sombre.



L’auteure nous fait évoluer dans le monde très sombre des combats, légaux, illégaux, l’argent et la mise sont le maitre mot sur le déroulement de ces combats. C’est une lecture qui permet de découvrir quelle est cette personnalité particulière de ce héros, très énigmatique qui se dévoile quand Lyric arrive dans sa vie, si pétillante face à lui. C’est sombre et certaines intrigues rythment le récit, le danger rôde, cet univers est loin d’être sur. J’ai apprécié les suivre et découvrir leur personnalité, plutôt assez fascinantes.



J’ai très envie de lire le tome sur Alex, le petit frère de Memphis. Celui pour qui, il est prêt à tout faire pour qu’il puisse le sortir des combats et de tout ce que cela engendre. Nous avons pu apprendre un peu à la connaitre dans ce premier tome et je suis curieuse d’en lire plus sur lui.
Lien : http://www.livresavie.com/to..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00


Suivez toutes les critiques de la presse Voir plus

Actualitte

1491 critiques

LeFigaro

1725 critiques

LeMonde

1604 critiques

Lhumanite

510 critiques

Liberation

1571 critiques

Bibliobs

1269 critiques

LePoint

637 critiques

LesEchos

890 critiques

Lexpress

3489 critiques

Telerama

2420 critiques

LaPresse

1663 critiques

LaLibreBe...

1042 critiques