AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Dernières critiques /RSS

Acide sulfurique
26 septembre 2017
Acide sulfurique de Amélie Nothomb
Lu en Juin 2017

Histoire des spectateurs face à la télé-réalité, ce que les gens peuvent voir et leurs réactions : le livre narre les actions d'une télé-réalité, les sentiments et actions des candidats.
Commenter  J’apprécie          00
Coup de sabre
26 septembre 2017
Coup de sabre de Guillaume Guéraud
Un livre très étonnant....

Beaucoup de violence froide, distanciée, admise comme normale : c'est très déroutant.

Les ravages des guerres d'Algérie et d'Indochine sont illustrés par des personnages et des vies brisés, tout cela gravitant autour d'un couple d'amoureux qui accepte sans trop d'états d'âmes tous ces tourments.

C'est particulier, on n'arrive pas trop à savoir si on peut apprécier. C'est toutefois très bien écrit et la relation entre les deux ados est très forte, très belle.
Commenter  J’apprécie          10
Traverser l'hiver
26 septembre 2017
Traverser l'hiver de Melanie Wallace
Une belle lecture, tout y est décrit avec une grande délicatesse.
Commenter  J’apprécie          10
L'effacement
26 septembre 2017
L'effacement de Pascale Dewambrechies
Comme j ai aimé ce livre ! L histoire de cette femme m'a bouleversé. Et pourtant elle est intemporelle.... Une femme qui succombe à un jeune homme qui se fiche bien de ses sentiments et les conséquences qui en découlent. Elle est malheureuse et trop faible au point de bouleverser la famille qu'elle avait construit malgré elle. Touchant.
Commenter  J’apprécie          00
Mercure
26 septembre 2017
Mercure de Amélie Nothomb
Lu en Juin 2017

Intrusion d'une infirmière dans une maison pour découvrir le secret des gens y vivant. Deux fins au livre : j'ai bien aimé la première, elle reste dans la même vision que le livre. La deuxième non.
Commenter  J’apprécie          00
Le Sabotage amoureux
26 septembre 2017
Le Sabotage amoureux de Amélie Nothomb
Lu en Juillet 2017

Journal d'un enfant de 7ans. Sa vision personnelle n'est pas la réalité. Une fiction dure à suivre comme tout récit d'enfant mêlé d'imagination.
Commenter  J’apprécie          00
Le Voisin
26 septembre 2017
Le Voisin de Tatiana de Rosnay
Lecture en janvier 2017

Livre où la psychologie est présente. On s'étonne des événements, on n'y croit pas. La vérité est à la fin du roman.
Commenter  J’apprécie          00
L'Opium du ciel
26 septembre 2017
L'Opium du ciel de Jean-Noël Orengo
Voici sans doute l'un des romans les plus stupéfiants que j'ai lu. Originalité du sujet et beauté du style sont les deux qualités que je veux d'abord retenir. Et je vais être franche : n'attendez pas ici une lecture pépère ! Nous sommes bombardées de sensations, d'informations, de descriptions. Et pour cause : le narrateur est un drone "vivant", qui tourne autour de la terre et se gave de ce qu'il écoute et voit. Il s'appelle Jérusalem ( référence, j'imagine, à la Jérusalem céleste ??), et il nous narre son histoire, qui croise la grande Histoire. Je ne vais pas résumer ce roman, je n'aime pas ça. Disons que vous y découvrirez les portraits saisissants de plusieurs de ses possesseurs, civils ou militaires. Que vous voyagerez dans l'espace et le temps actuels (guerres au Moyen-Orient notamment, Inde, Asie), mais que vous découvrirez aussi des récits du passé très peu connus en France. Car c'est l'une des autres forces de cet ouvrage : nous faire découvrir une autre Histoire. Dans celle-ci, à l'origine, ce n'est pas le meurtre du père qui la déclenche, mais celle de la Mère, la Déesse mère, au profit du Dieu patriarcal, le nôtre. Ce n'est pas une thèse je vous rassure mais un étrange roman, depuis le "meurtre des déesses" comme le dit Jérusalem, jusqu'à maintenant, et j'avoue que c'est franchement éclairant, quand on pense à cette situation des femmes. La chute commence avec la nôtre, la destruction de la vie débute avec notre fragilisation dans la société, notre rôle secondaire. On croise des personnages réels, des universitaires américains dont les travaux archéologiques ont porté sur cette déesse autrefois dominante et aujourd'hui déchue. Comment se fait-il qu'en France, nous n'ayons que des informations partielles sur cette affaire ? Notre féminisme me semble un peu pauvre d'un coup, et pas très curieux ! Voilà, je vous en dis assez peu, mais il y a aussi, et surtout, de superbes passages sur mille choses : Venise (Les façades succédaient aux quais, qui succédaient aux canaux, où s'agençait la mer. Façades hautes, rectangulaires, verticales entre des rues maigres, leurs surfaces rongées d'arcades, de chapiteaux, de linteaux creusant des mondes de bêtes, de madones et de christs tétant leur sein, de fenêtres aux vitres cannelées, avec la pupille du souffleur en guise de cible.) la pluie (La pluie glisse derrière la vitre, imprimant d'innombrables petites virgules sur le verre entre lesquelles s'incrustent tous les mots du paysage.) Voilà, c'est un roman d'une densité exceptionnelle qui restera dans ma bibliothèque, et qui fera partie des livres que je relirai encore.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Sucre noir
26 septembre 2017
Sucre noir de Bonnefoy Miguel
***

Dans un petit village des Caraïbes, la vie tourne autour des récoltes et de la légende d'un pirate, échoué 3 siècles plus tôt.

Si l'homme de la maison, Severo Bracamonte, cherche le trésor enfoui sur ses terres, sa femme, Serena Otero, court après l'amour et le bonheur. Alors qu'ils attendent tous deux la venue d'un enfant qui ne vient pas, une enfant inespérée sort d'un incendie et deviendra leur fille unique. Elle fera prospérer la plantation et reprendra les recherches de son père...



C'est avec une écriture tout en senteurs et en images que Miguel Bonnefoy nous offre ce roman. Les personnages forts de cette histoire sont tous à la recherche de quelque chose, qu'ils trouveront souvent mais qui ne les comblera jamais.

C'est une histoire de paysages, une histoire de légendes, une histoire d'odeurs... C'est une écriture tout en sensualité qui n'a cependant pas su m'émouvoir jusqu'au coup de cœur...
Commenter  J’apprécie          60
L'Accusé du Ross-Shire
26 septembre 2017
L'Accusé du Ross-Shire de Graeme MACRAE BURNET
Un auteur enthousiaste qui aime à jouer avec ses lecteurs pour rendre plus authentique son roman.

J'ai beaucoup apprécié la forme avec les différents types de document (témoignages, procès, articles de journaux, compte-rendus médicaux) et le fond (découverte historique de l'époque, les personnages). Le fond et la forme le rendent inclassable (thriller, roman historique, biographie, réquisitoire contre les discriminations) ce qui le rend très attractif et intéressant !

Merci à Babelio et aux éditions Sonatine pour cette découverte littéraire et l'organisation de cette conviviale rencontre !
Commenter  J’apprécie          00
Rencontre sous X
26 septembre 2017
Rencontre sous X de Didier van Cauwelaert
l'histoire est mal écrite, pas d'émotions.
Commenter  J’apprécie          00
La Demi-pensionnaire
26 septembre 2017
La Demi-pensionnaire de Didier van Cauwelaert
L'histoire est mal écrite, pas d'émotions mais l'ennui n'est pas présent..
Commenter  J’apprécie          00
Dire au revoir
26 septembre 2017
Dire au revoir de Gaëtan Roussel
On a tous été confronté au temps des au revoir, d'une séparation. Ce moment tragique des pourquoi, des explications laissées sur le pas de la porte. Ces silences lourds de conséquences et de lendemains difficiles, ces mêmes lendemains prometteurs qui s'enfuient en même temps que l'autre.



Deux mots qui résonnent dans la tête, dans le cœur quand l'autre à le courage de vous les dire. Des départs sans mots, des dépôts de larmes, des adieux odieux, un au revoir... au mieux.



Gaëtan Roussel dissèque ces situations, ces séparations. La mort, la maladie, la retraite, la rupture ne tiennent plus dans ce condensé de deux mots. Quand les mots manquent, quand le regard flanche, quand la mémoire fâne ou que le courage fait défaut, le poids des au revoir devient étouffant, oppressant, les faux fuyant, les non dits prennent le pouvoir.

Fidèle à son style, l'auteur joue avec les mots, les sonorités, il y a du Léa, des fantômes de Lady Sir dans ces textes nantis d'une fausse légèreté. Un recueil prometteur à la qualité inégale.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Corps étranger
26 septembre 2017
Corps étranger de Didier van Cauwelaert
Ne se lit pas d'un coup, ennui. Bonne idée d'histoire mais mal raconté.
Commenter  J’apprécie          00
La Vie interdite
26 septembre 2017
La Vie interdite de Didier van Cauwelaert
Ne se lit pas d'un coup, ennui. Bonne idée d'histoire mais mal raconté.
Commenter  J’apprécie          00
L'or de Cajamalca
26 septembre 2017
L'or de Cajamalca de Jakob Wassermann
Un livre avec une écriture de grande qualité.

L'intérêt de ce roman est plutôt sur le côté historique : on croirait lire un témoignage d'époque : c'est très bien décrit, très bien expliqué mais ça manque d'action, de péripétie, d'empathie, de romanesque.

C'est éclairant, révoltant, on apprend beaucoup sur ce peuple et l'attitude des conquistadors mais ce n'est pas un roman où on tire plaisir de sa lecture.
Commenter  J’apprécie          00
Sublimation
26 septembre 2017
Sublimation de Bastien Pantalé
Bordeaux - Une statue fait soudainement son apparition sur la place de la Bourse.

Celle-ci, sous sa perfection n'est pas seulement une oeuvre mais dissimule une scène macabre.....

Vous voulez suivre les pas d'un tueur en série original, cultivé et féru d'art? Celui-ci va vous épater!

J'avoue avoir eu quelques réticences en voyant la couverture (mon obsession), mais il n'y a que les imbéciles bla, bla, bla....

Je suis plus qu'agréablement surprise.

Bastien Pantalé a une imagination débordante, il réussit à créer une dualité entre la beauté (les statues) et la violence (les meurtres).

J'ai aussi beaucoup apprécié le duo d'enquêteurs, le petit tahitien au sang chaud et sa partenaire imposée, experte en histoire de l'art.

Sous un rythme soutenu, "Sublimation" comporte quelques scènes bien sanglantes mais fait aussi la part belle à la psychologie ( vous le constaterez vous-mêmes).

Que dire de plus, sauf...foncez!
Commenter  J’apprécie          10
Millénium, tome 5 : La fille qui rendait coup..
26 septembre 2017
Millénium, tome 5 : La fille qui rendait coup pour coup de David Lagercrantz
Comme beaucoup de lecteurs de la série Millenium, je m'interroge.

Fallait-il une suite à la brillante trilogie de Stieg Larsson ?

(Ne parlons pas du conflit, opposant les héritiers de l'auteur suédois et la maison d'édition, chacun y allant de ses arguments.)

David Lagercrantz est-il l'auteur qu'il fallait à cette suite ?

A la lecture de ce tome 5, et au moment de rédiger cette chronique, je n'ai pas de réponse.

Je constate simplement que, comme beaucoup, je suis déçu.

Mais, attention ! Loin de moi l'idée de remettre en question le travail de l'auteur, parce que pour tout vous dire, je l'ai lu assez vite ce bouquin, preuve que l'auteur maîtrise quand même son sujet. Mais voilà, justement, je dis bien SON sujet.

Lagercrantz écrit du Lagercrantz, pas du Larsson.

Je m'explique,  ce que nous avons tous cherché dans cette suite, c'est l'âme du premier auteur, sa patte, une continuité addictive, mais David Lagercrantz,  lui, a imposé sa plume, il n'est pas l'ombre de Stieg, il est lui.

Il a du talent.

Son erreur ? S'investir dans une histoire, avec des personnages qu'il n'a pas créés et qui, je viens de le lire dans une récente interview, lui font peur.

Millenium 5, comme le précédent d'ailleurs, est un très bon roman, mais encore une fois, les inconditionnels restent sur leur faim, surtout, je crois par rapport aux deux héros de la saga, Lisbeth Salander et Mikael Blomkvist qui sont le fil rouge mais pas l'essence de l'histoire.

Je vous préviens, même, ne vous attardez ni sur la couverture ni sur le titre, ce n'est que du marketing....

Lagercrantz prévient,  il y aura un tome 6, mais pas plus.... c'est pour qui la bonne nouvelle ?

En tout cas, moi, il est vraisemblable que je lirai ce dernier opus... eh oui.... On ne se refait pas...

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
The Lord Buddha
26 septembre 2017
The Lord Buddha de Ryowa Takahashi
L'histoire de la vie de Bouddha en bande dessinée pour enfants. Une très bonne manière pour leur faire découvrir le bouddhisme.
Commenter  J’apprécie          10
L'Enfant des Livres
26 septembre 2017
L'Enfant des Livres de Jeffers Oliver / Winston Sam
Magnifique album autant dans les illustrations que dans le texte. Beau voyage dans l'imaginaire...
Commenter  J’apprécie          00


Suivez toutes les critiques de la presse Voir plus

Actualitte

1441 critiques

LeFigaro

1651 critiques

LeMonde

1497 critiques

Lhumanite

510 critiques

Liberation

1550 critiques

Bibliobs

1242 critiques

LePoint

610 critiques

LesEchos

888 critiques

Lexpress

3430 critiques

Telerama

2419 critiques

LaPresse

1627 critiques

LaLibreBe...

996 critiques