AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Dernières critiques /RSS

La destinée des désolations: tome 1
  25 mai 2018
La destinée des désolations: tome 1 de Arnaud Niklaus
Avec ce premier tome, Arnaud Niklaus pose les bases pour la suite, il nous fait également rencontrer plusieurs protagonistes.



Dès notre arrivée, nous sommes plongés dans un monde étrange, un monde où rien n’est plus pareil, un monde qui paraît complètement désolé. Nous rencontrons Casey, un homme de premier abord assez énigmatique, nous ne savons pas grand chose de lui, si ce n’est qu’il est complètement seul. Par la suite, nous faisons connaissance avec Isabella qui est la chef d’une ville.



Quelle chose pourrait rapprocher ses deux personnes si ce n’est le hasard ?



C’est bien le hasard qui guide les pas de Casey vers la ville d’Isabella, une ville qui est somme toute comme le reste du monde, presque totalement désert et peu accueillante, mais apparemment hostile également vu la scène qu’il aperçoit dès son arrivée. Il ne fait pas bon vivre ici non plus, alors autant tenter d’aller plus loin, il finira bien par trouver des personnes « aimables ».



Isabella, en tant que chef de la ville, doit prendre des décisions, souvent un peu exagérées d’après ce que l’on peut savoir.



Au niveau du décor dans lequel l’auteur nous plonge, nous ne savons pas grand chose, car il privilégie les personnages à ce qui les entoure, bien que nous aurons peut-êtr eplus d’infos par la suite. Le peu que nous savons est malgré tout que nous sommes dans un monde qui est soit en guerre, soit qui a vécu la guerre. Beaucoup de mystères restent à éclaircir, mais les bases sont données, reste à attendre le prochain tome pour en savoir un peu plus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
La Ferme du bout du monde
  25 mai 2018
La Ferme du bout du monde de Sarah Vaughan
Direction la magnifique région de la Cornouailles en Angleterre avec ce récit qui nous raconte deux histoires de femmes à deux époques différentes.



De nos jours, on fait tout d’abord la connaissance de Lucy, trompée par son mari, qui a choisi de se remettre en question dans la ferme familiale. À cela, se mêle l’histoire de la grand-mère de Lucy, Maggie, dont on découvre le passé durant les années 1940.



J’ai apprécié la lecture faite par Julie Pouillon et l’ambiance musicale de cette écoute. Néanmoins, malgré une plume fluide et addictive, l’intrigue manque malheureusement d’originalité et reste convenue jusqu’au dénouement.



Heureusement, les descriptions des superbes paysages de Cornouailles pour lesquels on ressent l’affection de l’auteure m’ont permis de m’évader le temps de mon écoute. L’ensemble reste divertissant sans être mémorable.



Dépaysement garanti avec ce joli roman qui nous entraîne en Cornouailles. Malgré une intrigue prévisible, cette écoute m’aura tout de même permis de passer un agréable moment.
Lien : https://mesechappeeslivresqu..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Les Filles des autres
  25 mai 2018
Les Filles des autres de Amy Gentry
Voilà un roman qui m'a tout de suite attirée par sa couverture originale et qui s'est révélée une excellente lecture, un fantastique suspense, qui m'a tenue en haleine pendant deux jours entiers !



Julie, 13 ans, est kidnappée une nuit dans sa chambre, sous les yeux de sa petite soeur. La famille est dévastée et tente de se reconstruire. Huit ans plus tard, on sonne à la porte : c'est Julie. Passé la joie des retrouvailles, la vie de la famille reprend peu à peu. Seule Ana, la mère, a des doutes sur l'identité de cette jeune femme qui prétend être sa fille. Contactée par un détective privé qui partage ses interrogations, Ana se lance dans une quête de la vérité sur "Julie" et ce qui lui est arrivé ...



J'ai littéralement dévoré ce livre, qui m'a complètement happée de bout en bout. Racontant d'abord le kidnapping de Julie par le biais de sa petite soeur terrifiée, le roman reprend ensuite avec la réapparition de la jeune fille 8 ans plus tard, du point de vue de la mère. En parallèle, plusieurs chapitres intitulés avec des prénoms de jeune fille nous dévoile ce qu'il s'est passé à la manière d'un compte à rebours à l'envers, une originalité du livre qui m'a beaucoup plu.



Ce suspense psychologique m'a rendue complètement accro : Julie est-elle vraiment Julie ? Que s'est-il réellement passé ? Pour ne rien gâcher, il est bien écrit, ce qui n'est pas toujours le cas des suspenses à la mode ...



Un seul détail m'a dérangée : dès le retour de "Julie" j'ai voulu crier "punaise, faites un test ADN et basta !". Bizarrement, ça n'effleure personne. Petite incohérence qui n'a pas suffi à me gâcher mon plaisir à la lecture de cet excellent roman, original, bien ficelé, bien construit, bien écrit, bref, à recommander chaudement pour des soirées le nez plongé dans une intrigue palpitante !





"Les filles des autres : un roman à suspense", Amy Gentry, Robert Laffont, 2017
Lien : http://histoiresdenlire.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Code 93
  25 mai 2018
Code 93 de Olivier Norek
Je découvre Olivier Norek avec ce titre et je suis très enchantée. C'est pour moi de la même trempe que M. Minier et M. Grangé. Il me tarde de découvrir les autres livres de cet auteur.
Commenter  J’apprécie          00
Swimming Pool
  25 mai 2018
Swimming Pool de Crossan Sarah
Je ne pensais pas autant aimé cette lecture, j'avoue la mise en page en vers libre me laissait perplexe au début. J'avais peur de ne pas aimé, d'accrocher sur les phrases mais j'ai dévoré ce livre en une soirée, je ne pouvais plus le lâcher.

Il m'a donné envie de découvrir Inséparables, le livre précédent de l'autrice, oui je sais tout le monde n'en dit que du bien mais généralement ça, ça me freine mais ce roman-ci m'a donné envie de le lire.





Swimming pool c'est l'histoire de Kasienka,une adolescente polonaise qui se retrouve du jour au lendemain dans un pays qu'elle ne connaît pas, dont elle ne parle pas la langue, à la poursuite d'un homme, son père, qui les a quitté sa mère et elle.

Entre les recherches incessantes et l’obsession pathologique de sa mère, il est difficile pour la jeune fille de trouver sa place et de s'intégrer dans ce nouveau pays. Heureusement il y a la piscine....





Le roman aborde pas mal de sujets : l'immigration, la xénophobie, le harcèlement scolaire, le divorce.... En si peu de pages, le roman est relativement court, l'autrice arrive à condenser tout ces sujets sans partir dans des clichés qui nous font lever les yeux au ciel. Ses mots sont justes et font mouche, Sarah Crossan va à l'essentiel et on adore.





L'histoire de Kasienka m'a totalement touché, cette jeune fille essaie de se forger une identité et subit tellement de choses qui pourrait la faire sombrer mais qui l'aide à se découvrir. Et il y a le fantôme de son père, ce père qui a abandonné sa mère mais aussi la jeune fille. Sa mère prend tellement de place dans cette histoire que Kasienka ne peut même pas exprimer sa propre souffrance. Mais on ne part pas dans le mélodrame pour autant, c'est frais avec un beau message.





En bref j'ai aimé ma lecture et il a été difficile pour de laisser Kasienka, sa famille et ses amies. J'aurais voulu faire encore un peu de chemin avec elle. Des sujets dures et forts mais exposé de façon juste sans fioritures. Un livre a mettre dans toutes les mains.
Lien : https://le-coin-lecture-emil..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Aurielle et les super-héros de la littérature
  25 mai 2018
Aurielle et les super-héros de la littérature de Cindy Duhamel
Je n'ai pas terminé l'histoire car l'idée est bien mais c'est long et trop statique pour moi.

Commenter  J’apprécie          00
La vie secrète des arbres
  25 mai 2018
La vie secrète des arbres de Peter Wohlleben
*Ecouté dans le cadre du #PrixAudiolib2018"



Lue par l'homme à la plus belle voix du monde Thibault de Montalembert, la version audio du lumineux La vie secrète des arbres de Peter Wohlleben est elle aussi en lice pour le Prix Audiolib 2018.

L'histoire...



Impossible là aussi d'être passé à côté de ce phénomène d'édition qui en a entraîné un autre, toute une littérature sur les arbres - de leurs secrets à leur psychologie, en passant par leur intelligence - a fleuri dans les rayons de nos librairies. Et pour cause ! Entre traité écologique, essai scientifique et ode à la nature, le récit du garde-forestier est passionnant.



En le lisant, on est pris d'envies d'aller faire des "bains de forêt", de prendre les arbres dans nos bras, de les protéger, de les écouter, d'essayer de capter ces "signaux" qu'ils s'échangent, de sentir ces odeurs qui émanent de leurs écorces et qui leur permettent de communiquer entre eux, de faire le plein de ces ions si bénéfiques pour notre santé et notre bien-être...



Peter Wollheben connaît la forêt comme sa poche. On a l'impression que les arbres sont des amis, voire une famille, pour lui. En nous faisant prendre conscience de leur importance, de notre devoir de préserver la nature, de la chouchouter, car elle est tout, il a réussi à éveiller notre conscience.



Sa manière d'aborder cette thématique est pédagogue. Il utilise un langage simple, emploie des métaphores qui nous parlent, rendant son récit accessible, même aux moins calés en sciences du monde *comme moi*.



La narration...



Quelle merveilleuse voix que celle de Thibault de Montalembert ! Je crois que je pourrais l'écouter pendant des heures, sans réellement écouter ce qu'il me raconte... Je crois que, malheureusement, c'est un peu ce qui est arrivé à plusieurs reprises à l'écoute de cette version audio.



Je pense que ce genre de livre est plus prenant à lire qu'à écouter. J'avais ressenti la même chose lors de l'écoute de la version audio de "Le charme discret de l'intestin" de Giulia Enders, la narratrice, Jessica Monceau est absolument excellente, mais je n'arrivais pas vraiment à me concentrer sur tout ce qu'elle disait, j'avais tendance à décrocher, à laisser mes pensées vagabonder... Là aussi, à certains moments, je n'arrivais pas à bien me concentrer sur la lecture du comédien. Pour cause, sûrement, les nombreux détails techniques et scientifiques - quoique très bien expliqués -, les noms un peu compliqués, les explications sur des phénomènes qui me sont totalement inconnus.




Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
La délicatesse du homard
  25 mai 2018
La délicatesse du homard de Laure Manel
Une belle histoire, mais le style d'écriture relève d'une rédaction de collégien.

A lire sur la plage...
Commenter  J’apprécie          00
Lady S, Tome 3 : 59° Latitude Nord
  25 mai 2018
Lady S, Tome 3 : 59° Latitude Nord de Jean Van Hamme
À Stockholm où son diplomate de père est en mission ponctuelle, et doit assister à la remise des Prix Nobel(s), Suzie s'amourache d'un journaliste russe, qui sous des abords charmants va tirer les vers du nez (oui je sais, ce n'est pas très glamour) de la jolie blonde. Mais quelle est cette info/intox selon laquelle les lauréats seraient la cible de ravisseurs pour le compte d'une organisation terroriste ?



59° Latitude Nord, le titre de ce troisième album de Lady S est assez mystérieux, un peu à l'aune de ce que les auteurs prennent plaisir à jouer avec le mensonge d'état, les faux-semblants et les émotions des lecteurs. Oui je vais passer pour fleur bleue, mais j'adore ce genre d'aventures dont nombre de séries TV pourraient s'inspirer pour donner un peu plus de corps à leurs intrigues répétitives ou médicales à en éteindre le poste… Pour prendre une bonne BD d'ailleurs. D'autre part le scénario de Jean Van Hamme est toujours au plus près de l'actualité passée ou présente et le dessin net et efficace de Philippe Aymond donne du corps à l'aventure. D'ailleurs, celui de Lady S. n'est pas le plus vilain.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Nos richesses
  25 mai 2018
Nos richesses de Adimi Kaouther
l

Le lecteur a envie de répondre à l'invitation que nous fait l'auteur à la toute fin du livre et de découvrir ce lieu en continuant de l'appeler la librairie des "Vraies richesses".

De poursuivre en lisant "Rondeur des jours" de Giono ainsi que le récit "Les vraies richesses".
Commenter  J’apprécie          10
Le mouvement dans l'art
  25 mai 2018
Le mouvement dans l'art de Florence Gauthey
Le mouvement dans l'art : tout un programme !

Dans ce documentaire jeunesse, Florence Gauthey s'interroge sur 3 points essentiels : les représentations du mouvement en tant que sujet, les artistes et leurs choix pour évoquer le mouvement et enfin le regard du spectateur qui donne de la vie à une oeuvre.

Chaque grand thème est découpé en plusieurs doubles pages qui s'attachent chacune à mettre en lumière un procédé particulier qui favorise cette idée de mouvement...

J'ai apprécié que chaque tableau, chaque sculpture (pour la plupart, des œuvres célèbres allant de la Renaissance à l'art contemporain) présentée soit expliquée simplement tant au niveau de l'intention de l'artiste que des techniques employées. En peu de texte, cela permet d'aller à l'essentiel pour que les enfants puissent comprendre ce qu'il en est.

Je remercie les éditions Palette et Babelio pour ce livre qui va sans nul doute rejoindre ma bibliothèque de classe, pour le plaisir de mes élèves !
Commenter  J’apprécie          00
Coupable
  25 mai 2018
Coupable de Jacques-Olivier BOSCO
Ah que j'aime les personnages comme Lise Lartéguy. Elle a une violece au fond d'elle qu'elle peine à contenir. SOn père qui l'aimait par dessus tout lui a inculqué une "méthode". Grâce à elle, elle peut vivre une vie à peu près normale.



Lorsque son parrain est assassiné, alors qu'elle est aux prises avec ses propres démons, elle va tout tenter pour découvrir le fin mot de l'histoire quitte à replonger dans son passé.



Quand on rencontre Lise, on peut reconnaitre beaucoup de personnages rencontrés dans d'autres romans et au cinéma, ce petit bout de bonne femme est loin d'être fragile surtout quand la bête est libérée. Tout au long du roman, on sait qu'elle a subi un traumatisme mais on 'est loin d'imaginer ce qu'il s'est produit.



Et quand Lise finit par le raconter on comprend beaucoup de choses. J'ai beaucoup aimé cette enquête dont je n'ai pas vu arriver la fin ainsi que les personnages secondaires dont la palme revient à Paupiette, un personnage haut en couleurs.



Coupable est un polar efficace avec un personnage que l'on n'est pas prêt d'oublier de sitot.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Les hordes invisibles
  25 mai 2018
Les hordes invisibles de Louise Mey
J'ai découvert l'univers de Louise Mey avec son premier roman Les Ravagé(e)s et j'étais curieuse de lire son deuxième opus. On retrouve Alex qui a arrêté la bière maispas les statistiques. Les affaires se succèdent à la brigade des crimes et délits sexuels et chaque enquêteur croit connaitre le pire et puis une nouvelle affaire arrive.



Trois femmes sont harcelées sur la toile, elles font face à un tsunami d'injures et de menaces. Il est difficile de mener la traque des criminels mais c'est enocre plus dur quand ceux-ci sont confortablement cachés derrière leurs écrans.



La violence est toute aussi dure qu'elle soit faite de gestes ou verbales. Louise Mey a une fois encore construit son roman sur une documentation très riche et précise et on peut dire que la fiction n'est qu'une pâle copie de ce qu'est la réalité, comme quoi il y a encore beaucoup de chemin à faire dans ce domaine.



J'ai beaucoup aimé les personnages des 3 femmes victimes, comment ils ont été façonnés. Alex a évolué entre les deux romans mais il reste encore beaucoup de failles à combler.



J'espère retrouver son personnage et ses équipiers dans d'autres enquêtes car cette brigade peut commune nous fait réfléchir sur notre société.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Marked men, tome 1 : Rule
  25 mai 2018
Marked men, tome 1 : Rule de Jay Crownover
J’ai découvert cette saga sur de nombreux blogs. D’un les couvertures que je trouve magnifique m’ont attirés, mais en voyant les nombreux avis de coup de coeur, je n’ai pu m’empêcher d’être tenté de me lancer dans l’aventure des Marked men.



L’histoire est celle de Rule, un jeune homme tatoueur et qui est hors norme et sa famille le lui rappelle bien souvent. Cette dernière à beaucoup de mal à l’accepter. De l’autre il y a Shaw, une jeune fille bien en tout genre, qui est comme une fille pour la famille de Rule. Sauf que cette dernière est amoureuse de lui depuis ses quatorze ans.



Dès les premières lignes j’ai trouvée l’histoire captivante et prenante. Je suis rentrée dedans très rapidement et je me suis plongée dans une histoire magnifique. J’aime beaucoup cette opposition de ces deux personnages, qui ne sont finalement pas si différent l’un de l’autre.



La fin était mignonne et adorable. Le genre de fin qu’on attend, mais qu’on aime toujours voir.



Shaw est une jeune fille qui passe son temps à être comme on l’attend d’elle. Elle vient d’une famille très importante en société et elle doit donner une bonne image d’elle. Ses parents ne lui ont jamais montré le moindre amour, ce qui leur importait était ce que les gens pouvaient penser d’eux, donc leur fille devait avoir un comportement adéquat. C’est ainsi qu’un jour elle a rencontrée Rémy, le défunt frère jumeau de Rule. Elle a rencontré sa famille et vite elle s’est prise d’attache pour eux et vice-versa. Elle retrouvait en eux l’amour qu’elle n’a jamais reçu. C’est une jeune fille qui ne veut pas faire de mal autour d’elle et qui pourtant ne rêve que d’une chose : se lâcher sans avoir a se soucier de son image.



Rule, lui est très différent de Shaw. C’est un tatoueur qui a les cheveux tout aussi farfelus que le personnage qu’il est. Tantôt coloré, tantôt en crête. Il a un fort caractère et ne veut pas être ce qu’il n’est pas, quitte à se fâcher avec sa famille qui n’accepte pas ce qu’il est. C’est un homme a femme qui court à gauche à droite et ne voit pas l’intérêt de s’attacher aux gens, vus qu’il a toujours déçus les gens qui lui étaient proches.



Le style d’écriture était plutôt descriptif et fluide. J’ai eu un grand plaisir à lire chacune des lignes de ce roman.



En conclusion, c’est une histoire d’amour touchante. Comme quoi, des fois, les opposés s’attirent. J’ai hâte de pouvoir lire les autres opus de Marked men et d’y découvrir l’histoire de Jet, mais surtout celle de Rome.
Lien : https://lapommequirougit.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Contes et Propos
  25 mai 2018
Contes et Propos de Raymond Queneau
Queneau est un garnement ! ...Un gosse malicieux et quelque peu provocant , jouant avec les mots, les malaxant parfois, les détournant à d'autres moments ,tel un pirate du verbe.

Queneau nous livre, dans ce recueil , une série d'écrits plus ou moins loufoques, plus ou moins absurdes,aux formes très diverses et ,selon moi, plus ou moins réussis, bien que toujours agréables à la lecture

Peut-être nous manque t-il, en notre époque trop sage et singulièrement cadenassée , un trublion littéraire/libertaire, tel Raymond Queneau
Commenter  J’apprécie          20
Tension extrême
  25 mai 2018
Tension extrême de Sylvain Forge
Voilà un roman qui fait froid dans le dos. Imaginez quelqu'un d'assez malin et intelligent qui détourne les objets du quotidien : téléphone, ordinateur, montre connectée pour en faire des armes mortelles.



La police judiciaire de Nantes est confrontée à cette personne. Malgré la bonne volonté de l'équipe, le hacker demeure introuvable et les victimes continuent de tomber. Il faudra développer des trésors de ruse et de perspicacité pour débusquer ce tueur 2.0.



Ce roman se dévore d'une traite, Sylvain Forge nous livre un roman riche, très bien documenté qui nous pousse à réfléchir sur la place qu'a pris Internet, smartphone et autres objets connectés dans notre vie. Cette fiction pourrait bien nous donner un avant gout de ce que des gens mal intentionnés pourraient faire. Les personnages sont hyper attachants, humains même le tueur et j'aurais bien aimé que Ludivine soit moins effacée maispeut être que nous la reverrons dans un autre roman.



En tout cas, Tension Extrême est un roman qui porte bien son nom car la tension est vraiment présente jusquaux dernières lignes.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Couleurs de l'incendie
  25 mai 2018
Couleurs de l'incendie de Pierre Lemaitre
C'est le type de livre qu'on lit en regardant le nombre de pages : "chouette, encore 200, j'en garde 100 pour demain, aïe, plus que 25" et c'est terminé. Et on voudrait être il y a quelques jours, pour pouvoir le commencer et se dire "génial, je n'en suis qu'au début" et avoir hâte de le retrouver le soir avec un plaisir intense (vous avez compris, je lis le soir) .

C'est fini, mais je me souviendrais de Solange, de Léonce (ah la belle Léonce), de Vladi et de Madeleine bien sûr.

Et de tous les autres qui font vivre si intensément, si passionnément ces Couleurs d'Incendie.


Lien : https://laffairekoutiepov.wo..
Commenter  J’apprécie          61
Les Contes du petit peuple
  25 mai 2018
Les Contes du petit peuple de Pierre Dubois
Les illustrations sont signées Roland et Claudine Sabatier, déjà, cela suffit pour m'attirer, ensuite les textes sont de de Pierre Dubois, et de ce trio, je possède quasiment tout dans ma bibliothèque. C'est tellement joli ces contes, ils m'ont emportée loin dans l'imaginaire, au pays de Faérie... Ils peuvent être lus par les enfants, mais les adultes y trouvent leur compte de merveilleux. Un must.
Commenter  J’apprécie          00
La vie secrète de E. Robert Pendleton
  25 mai 2018
La vie secrète de E. Robert Pendleton de Michael Collins
Un professeur tente de se suicider. Une de ses étudiantes trouve chez lui un livre qu’il a écrit des années plus tôt et qui raconte le meurtre d’une adolescente.

Problème, ce crime ressemble énormément au véritable meurtre d’une jeune fille, et pour lequel le crime reste impuni. Le professeur y est-il pour quelque chose ?

Le postulat de départ me plaisait bien mais très vite j’ai ressenti de l’ennui.

Un énorme ennui envers le milieu universitaire prétentieux où chacun essaie de se faire le critique de tout et n’importe quoi au point qu’un poème de 4 lignes peut devenir le sujet d’une thèse de 400 pages !

Ennui face à l’enquête policière qui met un temps infini à démarrer et qui se perd dans des fausses pistes interminables.

Ennui face aux personnages principaux qui ne m’ont pas semblé sympathiques du tout.

Ennui encore devant les nombreuses descriptions du climat, un coup le vent, un autre le froid, et encore une rafale de vent, et de la pluie, ah, quelques flocons…

J’ai été jusqu’au bout en espérant une issue inattendue mais rien de tel ne s’est produit.

A trop vouloir se regarder écrire et faire de belles phrases spirituelles et mélancoliques, on en perd parfois son lectorat.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Une vie à coucher dehors
  25 mai 2018
Une vie à coucher dehors de Sylvain Tesson
Pas trop mal écrit, mais ici sans brio, les nouvelles manquent de punch et de profondeur. Le tout est souvent altermondialiste et moralisateur sans grande originalité ni profondeur.
Commenter  J’apprécie          00


Suivez toutes les critiques de la presse Voir plus

Actualitte

1696 critiques

LeFigaro

1888 critiques

LeMonde

1809 critiques

Lhumanite

510 critiques

Liberation

1605 critiques

Bibliobs

1330 critiques

LePoint

707 critiques

LesEchos

890 critiques

Lexpress

3598 critiques

Telerama

2420 critiques

LaPresse

1723 critiques

LaLibreBe...

1141 critiques