AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Bibliothèque nationale (Éditeur scientifique)
EAN : 9782221072271
448 pages
Éditeur : Robert Laffont (17/10/1991)
4/5   5 notes
Résumé :
Jamais, jusqu'à ce jour, les plus beaux textes de la poésie française n'avaient été présentés avec, en regard, leurs manuscrits originaux. Le manuscrit met en scène à la fois l'élaboration, les repentirs, le rythme de la création poétique... Il en immortalise l'émotion.
Ce livre réunit quatre-vingt-un poètes, depuis les troubadours jusqu'à la période contemporaine, présentés par une équipe de la Bibliothèque Nationale, avec la collaboration d'écrivains et d'u... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
gdesh
  28 novembre 2013
Un livre superbe ! Imagine-t-on l'écriture de Baudelaire ? Nerveuse, mais ici et là, maniérée avec ses s qui plongent au- dessous de la ligne et ses d qui s'enroulent sur eux-mêmes ; par contraste celle d'Eluard est aussi caressante et limpide que ses poèmes.
On découvre la calligraphie de Racine et celle de Rimbaud dans les voyelles.
On savoure le plaisir de connaitre les hésitations et les choix d'Apollinaire en découvrant ses ratures quand il écrivit le pont Mirabeau
Sur chaque poète : une page de présentation, un portrait souvent avec sa signature, un poème et sa version manuscrite
on retrouve l'écriture à la plume, la forme des majuscules, une écriture souvent de premiers de la classe mais reflétant des caractères, des personnalités si différentes.
En parcourant ce livre, j'ai éprouvé le bonheur de ressentir la présence étonnante, simultanée de tous ces poètes : « phares » de notre littérature et de notre langue
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
gavarneurgavarneur   15 mai 2016
Ce fut au temps où les arbres fleurissent,
Où les bocages se couvrent de feuilles, où les prés verdissent,
Et où les oiseaux dans leur latin
Doucement chantent au matin,
Et où toute chose de joie s'enflamme,
Que le fils de la dame veuve
De la forêt désolée et solitaire
Se leva ; et c'est avec entrain
Qu'il mit sa selle
A son cheval de chasse et qu'il prit
Trois javelots ; et c'est de la sorte
Qu'hors du manoir de sa mère il sortit.

Chrétien de Troyes : Perceval
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
gavarneurgavarneur   04 mai 2016
Père du doux repos, Sommeil, père du songe,
Maintenant que la nuit, d’une grande ombre obscure,
Fait à cet air serein humide couverture,
Viens, Sommeil désiré & dans mes yeux te plonge.

Ton absence, Sommeil, languissamment allonge,
Et me fait plus sentir la peine que j’endure.
Viens, Sommeil, l’assoupir & la rendre moins dure,
Viens abuser mon mal de quelque doux mensonge.

Jà le muet silence un escadron conduit,
De fantômes ballants dessous l’aveugle nuit,
Tu me dédaignes seul qui te suis tant dévot !

Viens, Sommeil désiré, m’environner la tête,
Car, d’un vœu non menteur, un bouquet je t’apprête
De ta chère morelle, & de ton cher pavot.

Pontus de Tyard
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          41

Dans la catégorie : Recueils, anthologiesVoir plus
>Littérature des langues romanes. Littéraure française>Poésie française>Recueils, anthologies (61)
autres livres classés : poésieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
956 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre