AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Philippe Bouquet (Traducteur)Frans Lasson (Éditeur scientifique)
ISBN : 2070385337
Éditeur : Gallimard (27/08/1992)

Note moyenne : 4/5 (sur 27 notes)
Résumé :
Les lecteurs de La ferme africaine ne manqueront pas de se réjouir de la publication des lettres que Karen Blixen a envoyées à sa famille, au Danemark, entre 1914, date d'une arrivée en Afrique qui coïncida avec son mariage, et 1931, date de son départ définitif, le cœur brisé, après une série d'échecs.

Ces lettres révèlent la personnalité, jusqu'ici assez secrète, de cette aristocrate aux prises avec une vie à laquelle elle n'avait nullement été pré... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Guillaume72
  24 novembre 2018
Ce livre n'est pas un roman. Il s'agit de la correspondance de Karen Blixen avec le reste de sa famille. C'est un excellent complément au roman La ferme Africaine, porté à l'écran sous le titre de Out of Africa. On mesure à la lecture de cette correspondance, toute l'ampleur du travail de romancière. En effet, Karen Blixen a su extraire de son quotidien relaté dans ces lettres, toute la substance romanesque de ce qu'elle vivait pour en faire son ouvrage le plus connu. Dans cette correspondance, nous avons par contre accès à sa vie de manière plus prosaïque. Nous mesurons pleinement l'ampleur psychologique qu'avait pris pour elle la question de la survie de l'exploitation du café pour laquelle les membres de sa famille avaient lourdement investi. Nous voyons à quel point cela lui a "pourri la vie", en constituant pour elle des shauries, selon ses propres termes, c'est à dire des ennuis en Swahili. Cette correspondance est aussi l'occasion de découvrir à quel point la vie bourgeoise que les membres féminins de sa famille au Danemark lui était insupportable. C'était à ses yeux un carcan qui l'étouffait littéralement. On sera marqué par les liens forts avec sa mère et son frère. Bien entendu, les fans de la Ferme Africaine retrouveront quelques magnifiques massage sur l'Afrique, sur l'histoire d'amour qu'il a connu en ces lieux qui ont marqué à jamais son histoire. On découvre aussi une Karen Blixen très progressiste pour ce qui concerne la vision qu'elle avait du mariage, du rapport entre les hommes et les femmes et pour ce qu'elle appelait la morale sexuelle. C'était une féministe avant l'heure. On prend aussi conscience de ce que pouvait représenter pour elle le rang social et l'aisance financière auxquels elle était très attachée. Je ne partage pas par contre ses sentiments à l'égard de la littérature de Sigrid Undset...
En fin de correspondance, on découvre aussi son caractère parfois un peu manipulateur notamment lorsqu'elle aborde la question de la mort et du suicide au regard de la vie qu'elle souhaiterait mener après son aventure africaine...
Un ouvrage donc indispensable pour mieux comprendre l'auteur, situé entre monographie, littérature et histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
EveGeniaEveGenia   29 décembre 2017
Si on veut être parmi les meilleurs, il faut rechercher la compagnie des meilleurs; si l'on veut être parmi les premiers, il faut chercher à connaître les premiers, - pas nécessairement au moyen d'un contact personnel mais par la pensée et dans la vie intellectuelle.
Commenter  J’apprécie          30
EveGeniaEveGenia   02 janvier 2018
Je sais aussi, comme je l'ai écrit à maman, que, de même que tante Emy, je suis un snob de la plus belle espèce et que, si je ne puis vivre au contact de l'aristocratie ou de l'intelligentsia il faut que je descende jusqu'au prolétariat, ou bien jusqu'aux natives, qui, ici, en tiennent lieu, car je ne puis vivre parmi la classe moyenne.
Commenter  J’apprécie          20
EveGeniaEveGenia   19 décembre 2017
...quel lustre tu nous a apporté, selon moi, et comme je suis contente de t'avoir gagné cette fameuse bouteille de champagne, et que tu fasses de si belle façon honneur à la théorie du vieil Absalon, selon laquelle le monde connaît bien des arts qui sont beaux et grands, mais le plus grand de tous est celui de vivre.
Commenter  J’apprécie          22
EveGeniaEveGenia   19 décembre 2017
Parmi toutes les forces au monde, l'amour est certainement la plus divine. C'est lui qui a créé tout ce qui existe de beau dans la vie, - le chant des rossignols, les fleurs des arbres, toutes les oeuvres d'art et certainement aussi la plupart des V.C. [Victoria Cross].
Commenter  J’apprécie          20
EveGeniaEveGenia   04 janvier 2018
J'ai toujours bien aimé me trouver en compagnie de gens un peu foux ou à l'esprit un peu dérangé...
Commenter  J’apprécie          70
Videos de Karen Blixen (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Karen Blixen
En 2005 a paru Dictionnaire égoïste de la littérature française , immense succès immédiat critique et public. Chroniqué par tous les médias en France et beaucoup même à l'étranger, ce livre qui n?avait pas d?équivalent a reçu cinq prix littéraires. Il est aujourd?hui devenu un classique.  Le Dictionnaire égoïste de la littérature mondiale est consacré aux littératures des autres pays du monde. Et non pas « étrangers ». Un article l?explique, l?auteur ne croit pas à la notion d?étranger, surtout en matière de littérature. Nous ne sommes pas seuls au monde, et aucun lecteur français n?a été constitué par l?unique lecture de livres français. de même, aucun lecteur n?est constitué par l?unique lecture des livres de son temps. Un lecteur est de tous les temps et de tous les pays. Et c?est ainsi que ce livre comprend aussi bien Eschyle (le plus ancien) que Gabriel García Márquez (le plus récent). Pour « égoïste », cela signifie que l?auteur ne parle que de choses qui, en bien ou en mal, l?intéressent, le passionnent, l?éveillent, et non à partir d?on ne sait quels canons de la littérature.  Le « DELM » comprend, comme son frère aîné, quatre types d?articles : sur des auteurs (Karen Blixen, Jorge Luis Borges, F.S. Fitzgerald, Yukio Mishima, Elsa Morante, Platon, Gertrude Stein?), des ?uvres ( Amant de Lady Chatterley (L?) , Guépard (Le) , Petit Livre rouge (Le)? ), des personnages (Ali-Baba, Lady Bracknell, Mademoiselle Else, le prince André, Arturo Ui?), des notions (« Bonheur », « Enterrements d?écrivains célèbres », « Imagination », « Verbes réfléchis »?). Il a, en plus, des « express » (« Esthétique Express », « Machiavel Express »?). On y retrouvera tous les grands noms célèbres, et on y découvrira des méconnus délicieux. On y trouvera un esthétique, et des anecdotes qui sont peut-être un peu plus que des anecdotes, comme Joyce en train de dicter Finnegans Wake à Beckett qui répond « entrez » à un visiteur, Beckett écrivant le mot par mégarde et Joyce lui disant : « Laissez. » Allègre, partial, drôle, sérieux, brillant, inattendu. Un livre qui donne envie d?en parler avec l?auteur. Venez converser avec Charles Dantzig...
En savoir plus sur le "Dictionnaire égoïste de la littérature mondiale" : https://www.hachette.fr/livre/dictionnaire-egoiste-de-la-litterature-mondiale-9782246820741
+ Lire la suite
>Littérature des langues germaniques. Allemand>Autres littératures germaniques>Littérature norvégienne (218)
autres livres classés : correspondanceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Karen Blixen

qui est Karen Blixen?

un homme
une femme

13 questions
46 lecteurs ont répondu
Thème : Karen BlixenCréer un quiz sur ce livre