AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Yves Peyré (Éditeur scientifique)
ISBN : 2070741664
Éditeur : Gallimard (12/05/1995)

Note moyenne : 4.53/5 (sur 77 notes)
Résumé :
Sur les cimes du désespoir- Le Livre des leurres - Des larmes et des saints-- Le Crépuscule des pensées Bréviaire des vaincus - Précis de décomposition- Syllogismes de l'amertume- La Tentation d'exister - Histoire et utopie- La Chute dans le temps - Le Mauvais Démiurge- De l'inconvénient d'être né- Écartèlement - Exercices d'admiration -Aveux et anathèmes
"Mon idée, quand j'écris un livre, est d'éveiller quelqu'un, de le fustiger. Étant donné que les livres q... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
pierre31
  05 septembre 2018
"Tout ce que j'ai conçu se ramène à des malaises dégradés en généralités". Plus qu'un philosophe, Cioran est un écrivain, parfois même un poète. Ni concept ni système dans son œuvre. C'est avant tout de lui même qu'il parle, même quand son discours est impersonnel, car c'est un homme en souffrance, déchiré. Deux tendances contradictoires chez lui: un besoin de transcendance, d'absolu, de vérité, besoin passionné et violent, qui se heurte à l'implacable lucidité, à la froide raison qui s'impose à lui. Beau mélange... Le résultat en est un scepticisme inquiet qui s'exprime dans une écriture alternant, d'un passage à l'autre, d'un livre à l'autre, le lyrisme (du désespoir) et l'ironie (grinçante).
Commenter  J’apprécie          240
Fx1
  07 octobre 2014
L'intégralité de la pensée de Cioran , ce philosophe si particulier et en méme temps génial se trouve dans ce volume qui laisse tout loisir au lecteur de passer d'un livre à l'autre suivant son humeur du jour .
Une telle initative à le mérite d'apporter l'opportunité à des néophytes de découvrir cette grande oeuvre sous tout ces aspects .
Un bien bel ouvrage .
Commenter  J’apprécie          130
Oshima
  15 mars 2019
A lire et à relire, dans tous les sens en commençant n'importe où, n'importe quand, dans n'importe quel sens. Qui n'a pas lu Cioran, n'a rien lu.
Commenter  J’apprécie          20
ChristianAdam1
  20 décembre 2013
Éloge personnel de Cioran, ce « fanfaron de l'incurable » :

Lien : http://www.critiqueslibres.c..
Commenter  J’apprécie          30

critiques presse (3)
Liberation   25 novembre 2011
Le Cioran français est certes le seul qui atteigne à l’universel, et l’élégant volume relié de cuir a en outre l’immense avantage sur le «Quarto» qui le précéda d’être aisément transportable ; les essais, réflexions et aphorismes de cet écrivain resté jusqu’à sa mort apatride sont de ceux que l’on ne cesse de lire et relire.
Lire la critique sur le site : Liberation
LeMonde   18 novembre 2011
Reconnaissons pourtant que ce beau volume havane, avec sa reliure pleine peau, son titre et le nom de l'auteur frappés à la feuille d'or 24 carats, prend judicieusement Cioran au piège de ses contradictions : voici donc comment s'habille aujourd'hui la claire conscience de la vanité de toute entreprise humaine...
Lire la critique sur le site : LeMonde
LePoint   18 novembre 2011
Dix livres en tout : ceux qu'il écrivit en français, à l'exclusion de ses oeuvres de jeunesse, plus problématiques. Dix chefs-d'oeuvre, donc, des merveilleux Syllogismes de l'amertume à De l'inconvénient d'être né. Dix blocs sans concession, obsessionnels, tonitruants, polis comme des diamants.
Lire la critique sur le site : LePoint
Citations et extraits (71) Voir plus Ajouter une citation
blanchenoirblanchenoir   20 août 2013
GLOSSAIRE :

MANGER :
Qu'ai-je au fait appris en France ? Avant tout ce que signifient manger et écrire. Dans l'hôtel où je logeais au Quartier latin, à 9 heures tous les matins le gérant élaborait avec sa femme et son fils le menu du déjeuner. Je n'en revenais pas. Jamais ma mère ne nous avait consultés sur un tel sujet, alors que dans cette famille-là, se tenait une conférence quotidienne à trois. Je pensais au début qu'ils attendaient des invités. Erreur. L'ordonnance des repas, la succession des plats faisaient l'objet d'un échange de vues comme s'il s'était agi de l’événement capital de la journée, ce qui d'ailleurs était le cas. Manger - j'en fis alors la découverte - ne correspond pas seulement à un besoin élémentaire, mais à quelque chose de plus profond, à un acte qui, aussi étrange que cela puisse paraître, se dissocie de la faim pour acquérir le sens d'un véritable rituel. J'ai donc appris à l'âge de 27 ans seulement ce que manger veut dire, ce que cet avilissement quotidien a de remarquable, d'unique. Et c'est ainsi que j'ai cessé d'être un animal.

Avec Gerd Bergfleth, 1984.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
coco4649coco4649   26 février 2015
Les simples d’esprit


On vous répète : la vérité est inaccessible ; il faut néanmoins la chercher, y tendre, s’y évertuer. — Voilà une restriction qui ne vous sépare guère de ceux qui affirment l’avoir trouvée : l’important est de croire qu’elle est possible : la posséder ou y aspirer sont deux actes qui procèdent d’une même attitude. D’un mot comme d’un autre on fait une exception : terrible usurpation du langage ! J’appelle simple d’esprit tout homme qui parle de la Vérité avec conviction : c’est qu’il a des majuscules en réserve et s’en sert naïvement, sans fraude ni mépris. — Pour ce qui est du philosophe, sa moindre complaisance à cette idolâtrie le démasque : le citoyen a triomphé en lui du solitaire. L’espoir émergeant d’une pensée, cela attriste ou fait sourire… Il y a une indécence à mettre trop d’âme dans les grands mots : l’enfantillage de tout enthousiasme pour la connaissance. Et il est temps que la philosophie, jetant un discrédit sur la Vérité, s’affranchisse de toutes les majuscules.

p.724
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
TandaricaTandarica   18 août 2019
Mystère, mot dont nous nous servons pour tromper les autres, pour leur faire croire que nous sommes plus profonds qu'eux.
(p. 749)
Commenter  J’apprécie          3613
coco4649coco4649   14 janvier 2015
ÉCARTELEMENT

Ebauches de vertige II


Marché aux oiseaux. Quelle force, quelle détermination dans ces minuscules corps frénétiques !
La vie réside dans ce rien…consternant qui anime un tantinet de matière, et qui sort pourtant de cette matière même et s'évanouit avec elle. Mais la perplexité demeure : impossible d'expliquer cette fièvre, cette danse perpétuelle, cette représentation, ce spectacle que la vie s'offre à elle-même. Quel théâtre que le souffle !

p.1468
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          81
camikas24camikas24   09 novembre 2011
Sans Bach, Dieu serait diminué. Sans Bach, Dieu serait un type de troisième ordre. Bach est la seul chose qui vous donne l'impression que l'univers n'est pas raté.Tout y est profond, réel, sans théâtre. On ne peut supporter Liszt après Bach. S'il y a un absolu, c'est Bach (...) Sans Bach je serais un nihiliste absolu.
Commenter  J’apprécie          110
Videos de Emil Cioran (30) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Emil Cioran
Dictionnaire amoureux des saints Christiane Rancé Alain Bouldouyre Plon, mars 2019 Collection Dictionnaire amoureux
Présentation des saints de la religion chrétienne. Leur histoire, leur parcours, leur rôle ainsi que leurs caractéristiques sont détaillés, de Jean-Baptiste de la Salle à Jean-Paul II en passant par Paul de Tarse, Thérèse de Lisieux ou François d'Assise. La notion de sainteté est abordée à travers le point de vue de ceux qui l'ont célébrée tels Emil Cioran, Jean Cocteau ou Georges Bernanos. ©Electre 2019
https://www.laprocure.com/dictionnaire-amoureux-saints-christiane-rance/9782259248624.html
+ Lire la suite
Dans la catégorie : FranceVoir plus
>Philosophie et disciplines connexes>Philosophie occidentale moderne>France (324)
autres livres classés : philosophieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
293 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre