AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782809840445
Éditeur : L'Archipel (04/02/2021)

Note moyenne : 4.26/5 (sur 19 notes)
Résumé :
Jane Hawk, que la presse a surnommée le " Beau Monstre ", vient d'être inculpée pour espionnage, trahison et meurtres. Autant de crimes dont elle est innocente...

L'organisation secrète aux nombreuses ramifications qu'elle combat a décidé de resserrer son étau. Mais Jane, qui se rapproche du cerveau du complot, contre-attaque. Ses ennemis vont bientôt apprendre le sens du mot " peur ".

Leur riposte ne se fait pas attendre. De nouvelles ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
gruz
  04 février 2021
Quatrième livre de l'évangile du thriller, selon le Grand ordonnateur Dean Koontz. Quatrième épisode des aventures de Jane Hawk, ancienne inspectrice du FBI, à la fois pourchassée et chasseuse, après « Dark Web », « La chambre des murmures » et « L'escalier du diable ».
Oui, dans ce genre littéraire, Koontz est une sorte de divinité depuis les années 70. L'un des plus gros vendeurs aux USA, devant Stephen King. Les deux K qui ont partagé ma vie depuis quatre décennies.
La fin de l'histoire se profile, puisque la série compte cinq romans (Il reste donc à attendre avec impatience « The night window »).
Autant dire que pour tout amateur de ce genre, il faut absolument lire cette série dans l'ordre.
Le contexte, pour rappel : des thrillers d'anticipation, où une organisation secrète tente de changer le monde en sous-main à coups de manipulation mentale via les nanotechnologies, de meurtres déguisés en suicides et d'actes terroristes. Avec des hommes infiltrés dans toutes les strates du pays (politique, sécurité intérieure, FBI…).
Seule contre tous, Jane Hawk se bat pour la mémoire de son mari et pour la survie de son fils. Un gros caillou dans la chaussure de cette organisation de fous furieux.
Hors de question de raconter ce qui vous attend dans ce quatrième tome. Sachez que dans sa première partie il semble n'être question que d'une suite de la traque, avant que la situation ne dégénère sérieusement. Dès lors que La porte interdite est ouverte, plus rien n'est comme avant.
S'en est presque étonnant dans ce pavé (500 pages), l'héroïne principale est parfois en retrait, au profit de personnages secondaires assez incroyables. du bon côté, comme du mauvais.
En plus d'une intrigue totalement addictive, ils sont le sel de ce récit. C'était déjà le cas avec les précédents livres, c'est encore plus flagrant cette fois-ci.
Dean Koontz est un maître. Mettez ces protagonistes dans les mains de 90 % des auteurs de thrillers, ils deviendraient vite ridicules. Pas avec lui, il en fait au contraire une singularité forte. Ses personnages sont dingues, vraiment incroyables. Plusieurs sont hyper typés, à l'image par exemple d'un des membres de cette organisation, nihiliste, qui se voit comme pur esprit et est certain que rien n'existe à part lui.
Ce sont ces personnages, régulièrement mis au premier plan, qui permettent à l'auteur d'inventer des scènes ahurissantes et des dialogues aussi décalés que jouissifs. Oui, l'écrivain s'amuse dans cette histoire sombre.
Koontz joue avec les codes du genre, s'en moque parfois, les maîtrise à la perfection. Chaque nouveau livre développe une ambiance différente du précédent, de plus en plus sombre et violente.
Cette intrigue, qu'on imaginait lancée sur ses rails, déraille à un moment, pour le plus grand bonheur du lecteur. C'est bien simple, lors de cette « déviation » de l'histoire, j'ai posé mon livre pour applaudir des deux mains !
Et puis, en cette période incertaine pour les États-Unis, c'est intéressant de découvrir la vision de l'auteur sur les institutions et les populations.
« La porte interdite » est un thriller mené de main de virtuose, par un Dean Koontz très en forme, et qui ose. L'intrigue conspirationniste et l'idée des dérives des nouvelles technologies au profit des plus puissants fonctionnent à fond. Cette intrigue paranoïaque prend toujours plus d'ampleur pour un plaisir renouvelé.
Vivement le final, avec un cinquième et dernier tome qui s'annonce dantesque !
Lien : https://gruznamur.com/2021/0..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          162
Livresque78
  16 février 2021
De retour dans la vie tumultueuse de Jane Hawk, juste après avoir terminé L'escalier du diable, il y a quelques jours. Avoir la possibilité et le temps d'enchaîner les deux derniers tomes en date était bien agréable, on ne perd rien de cet univers surréaliste dans lequel l'auteur plonge ses personnages mais aussi ses lecteurs. Il faut tout d'abord que je vous avoue que j'ai trouvé le rythme de ce roman, un peu moins soutenu que le précédent, la tension ne s'est pour ma part, mise à toucher le plafond que lors du dernier tiers de ma lecture. Il faut dire que je m'attendais à ce que cet opus soit le dernier et que Dean Koontz nous propose l'issue de la cavale de notre ex agent du FBI, qui est devenue celle que tout le monde traque. Mais chaque ligne, chaque explication, est nécessaire afin d'appréhender ce qui va suivre et de cela je ne peux trop vous en dire, il faut juste que vous sachiez que cela part dans tous les sens et quand je dis dans tous les sens…,On s'attache encore et toujours à ceux qui croisent et recroisent la route de Jane, on vibre et on craint pour leur sécurité car il faut dire que l'auteur ne nous ménage pas depuis le début de cette série...
Lien : http://livresque78.com/2021/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
LesReveriesdIsis
  02 février 2021
Cela fait quelques temps déjà que je suis la saga Jane Hawk de Dean Koontz. J'avais adoré La Chambre des murmures, j'avais été emportée par L'Escalier du diable et je me faisais donc une joie de plonger vers La Porte interdite. J'ai eu la chance de le lire en avant première, sa sortie étant prévue pour le 4 février. Et je n'ai pas boudé mon plaisir. Si vous n'avez pas lu L'Escalier du diable ou les tomes précédents, et que vous souhaitez le faire, je vous déconseille de lire la chronique en entier, je ne voudrais pas vous gâcher la découverte.
Dans La Porte interdite, Jane Hawk surnommée par la presse « le Beau Monstre » est inculpée pour espionnage, trahison, meurtres, alors qu'elle est toujours en cavale et qu'elle est innocente de toutes les charges qui pèsent sur elle. L'organisation des Arcadiens resserre son étau pour essayer de la coincer tandis que la jeune femme contre-attaque inlassablement, jusqu'à ce que son fils soit menacé. Un combat sans merci s'engage en espérant que la Porte interdite ne soit pas franchie.
Nous reprenons les aventures de Jane exactement là où nous les avions laissées : elle, tout juste rescapée d'une confrontation violente, son fils en proie aux tourments puisque les personnes chargées de sa sécurité ont été tuées et qu'il est donc sans protection. Cette entrée en matière crée bien entendu une tension intense dès le début du roman. le lecteur perçoit le sentiment d'urgence qui est imprimé et se montre des plus attentifs. Cela offre un début à l'intrigue resserrée sur l'essentiel: l'auteur ne perd pas de temps à nous rappeler les choses longuement, il glisse les des allusions aux faits importants du tome précédent et nous permet ainsi d'embarquer dans une folle équipée – sans nous sentir perdus. Il m'a fallu l'espace d'une vingtaine de pages pour replacer tout le contexte dans ma tête, alors que j'avais dévoré le tome précédent il y a un an. Ainsi, la gestion de la jonction entre les tomes est presque parfaite… je dis presque seulement parce qu'il y a parfois quelques redites dans les rappels concernant les personnages. Vu la multitude d'individus qui poursuivent Jane, ce n'est pas forcément superflu, mais lorsque le rappel apparait deux fois, je trouve que l'un des deux est en trop. J'ai bien conscience de pinailler, mais je me suis vue lever les yeux au ciel une fois ou deux parce que je souvenais très bien de qui on me parlait et que je me sentais infantilisée par ce deuxième rappel.
Dans la Porte interdite, ne vous attendez pas à la résolution de l'histoire de Jane. C'est peut être le deuxième chose qui m'a frustrée – alors que j'étais prévenue! Ici, vous trouverez une course contre la montre pour sauver un enfant et pour échapper à un piège aussi cruel que pervers. Tous savent dans quelle région se trouve Travis : Jane et les Arcadiens convergent vers ce lieu, pour mettre la main sur lui. Les Arcadiens déploient leur toile, attirant la mère désespérée par la menace sourde qu'ils laissent planer, ils se constituent une petite armée de Modifiés pour servir leurs plans et démontrent une fois de plus qu'ils ont gangréné chaque sphère de la société. de son côté, Jane s'entoure de personnes rencontrées au gré de ses mésaventures : des belles personnes qui partagent le goût de la Justice et de la Liberté. Cela devient le moineau becquetant le chasseur (pour parodier Hugo) : trois personnes chargeant un contingent avec pour seule armure quelques armes, une détermination sans faille et le sentiment de bien agir.
Finalement, ce tome est comme un temps suspendu. En réalité, l'action qui se passe entre ces pages est condensée sur quelques jours – signe que l'action est trépidante – et permet surtout de redistribuer les cartes entre belligérants. Temps suspendu ne veut donc pas dire ennui et manque d'actions. En fait, avec La Porte interdite, une faille dans le plan des Arcadiens se dessine : certains Modifiés ouvrent la Porte interdite et la chambre des murmures devient l'antre du diable. Les créatures peuvent aussi se rebeller et mettre à mal le plan de leur créateur. Ce ressort de l'intrigue redynamise le récit et permet d'éviter que ce volume ne soit qu'une énième chasse à l'homme. Arrivé en fin de tome, la situation de Jane n'est pas radicalement transformée mais l'équilibre des forces en présence laisse entrapercevoir une lutte intéressante dans la suite.
Dans ce roman, la présence de Jane se fait un peu plus diffuse. Nous la suivons bien sûr, mais l'auteur s'attache aussi à nous montrer – avec des détails peu flatteurs – les personnes qui appartiennent aux Arcadiens. Nul doute que ces personnalités nous font frémir et qu'elles apportent un petit plus au roman en détaillant les tenants et les aboutissants de cette révolution. Nous découvrons des personnes égocentriques, avides de pouvoir et de reconnaissance, des personnes clairement instables à qui l'on confie un pouvoir inquiétant. Ces à-côtés dressent un portrait sombre des Arcadiens et légitime une fois de plus le combat de Jane. de plus, le duo Cornell – Travis est très présent pour notre plus grand bonheur. Il ajoute un zeste de douceur, de bienveillance et d'humanité au beau milieu de la force brute, de la violence et de l'horreur. La relation que tissent Cornell et Travis est très touchante. C'est l'élément que j'ai préféré dans ce volume et j'en redemande tant ce duo fonctionne à merveille. Chacun apprend de l'autre, grandit, évolue en un élégant partage empli de bonté.
Ainsi, La Porte interdite a le défaut de ses qualités. C'est un roman frustrant parce qu'arrivés au terme, nous ne pouvons guère savoir si Jane s'en sortira, mais il est aussi trépidant et intéressant puisqu'il ajoute de nouveaux pions sur l'échiquier et redistribue les cartes, donnant de nouveaux atouts à Jane tout en nouant une belle amitié qui soulage un peu le coeur du lecteur.
Lien : https://lesreveriesdisis.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
ludi33
  02 février 2021
Mais quelle série ! Après la fin du tome 3 qui nous laissait sur un suspense haletant, j'ai enfin pu lire la suite des aventures de Jane Hawk. Ici, la jeune femme est un peu moins présente, au profit d'autres personnages, dont certains arcadiens que l'on suit dans leur traque. Occasion nous est alors donnée de voir la folie qui les habite, mais aussi leur orgueil qui leur fait croire qu'ils sont au dessus du commun des mortels. On retrouve également avec plaisir certains amis de Jane, toujours prêts à l'aider dans sa quête.
Grâce à des chapitres courts, qui rythment le récit et alternent les points de vue, on peine à lâcher ce livre avant la fin.
Encore un fois, Dean Koontz nous régale avec un tome prenant et plein de suspense, où les personnages se croisent et Jane comme son fils risquent à tout moment d'être découvert par les Arcadiens.
En attendant le cinquième (et dernier) tome, je remercie Mylène des éditions de l'Archipel et Netgalley pour cette lecture haletante.
Commenter  J’apprécie          150
brinvilliers
  21 janvier 2021
Jane Hawk n'a qu'un but : retrouver son fils avant que les arcadiens ne mettent la main dessus car alors tout s'écroulera pour elle. Jane ne peut compter que sur elle, les arcadiens ont sût la faire passer pour le beau monstre au niveau de la population. Ce qu'elle ne sait pas c'est que pour l'arrêter ils s'attaquent à sa belle famille et aux amis de son mari. Elle doit faire vite et même si les obstacles deviennent de plus en plus importants, Travis est son seul but.
Quel plaisir de retrouver Jane ,car le dernier tome m'avait laissé trop en attente d'une suite. le roman se lit très vite, les actions se déroulent à une telle vitesse qu'il est impossible de lâcher le récit.
Commenter  J’apprécie          130

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
brinvilliersbrinvilliers   21 janvier 2021
Son tour terminé, elle fit halte dans un petit parc en face du motel dans lequel elle avait pris une chambre. Elle observa longuement sa fenêtre allumée, s'attendant à tout instant à ce que les rideaux s'écartent légèrement, trahissant la présence d'un intrus. En vain.
Elle traversa la rue et regagna sa chambre. Elle était seule. Si la mort la guettait, ce n'était pas encore là, ni maintenant.
Commenter  J’apprécie          10
ArnoTArnoT   05 février 2021
Un nuage de moucherons s’éleva du champ, qui nimba Jane de ce qui aurait pu passer pour une couronne mortuaire. Elle avait brusquement beaucoup plus chaud et un voile de transpiration se forma au niveau de sa nuque.

Les détonations du fusil Taser étaient trop faibles pour attirer l’attention des automobilistes arrêtés sur l’aire de repos, d’autant que le rugissement des semi-remorques ne pouvait que les noyer. L’aboiement du Heckler, en revanche, serait nettement moins discret, Jane avait toutes les chances de donner l’alerte si elle faisait feu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Dean Koontz (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Dean Koontz
Comme chaque année, les équipes de la Griffe Noire vous proposent leurs coffrets de Noël. Une sélection de livres accompagnée de goodies. Gérard Collard et Thomas Raymond vous présentent les contenus...
COFFRET JEUNESSE 7-10 ANS (45,80 €) : - Mortelle Adèle au pays des contes défaits, Mr Tran et Diane le Feyer, Tourbillon - le journal de Gurty, mes bébés dinosaures, Bertrand Santini, Sarbacane - Charlie se change en poulet, Sam Copeland, R. Laffont https://www.lagriffenoire.com/100771-coffret-coffret-histoire.html
COFFRETS JEUNESSE ALBUM (45,70€) : - Jules et le renard, Joe Todd-Stanton, Ecole des loisirs - Maman noel, Ryan T. Higgins, Albin-Michel jeunesse - Il était une fois la corne des licornes, Béatrice Blue, Little Urban https://www.lagriffenoire.com/100772-coffret-coffret-histoire-poche.html
COFFRET ADO (50,70€): - Cogito, Victor Dixen, R. Laffont - Les pluies, Vincent Villeminot, le Livre de Poche jeunesse - La maison des oiseaux, Allan Stratton, Milan https://www.lagriffenoire.com/100773-coffret-coffret-litterature.html
COFFRET SCIENCE FICTION (55,90€): - Métaquine indications, François Rouiller, Atalante - Chiens de guerre, Adrian Tchaikovsky, Denoel - Chevauche-brumes, Thibaud Latil-Nicolas, Mnémos https://www.lagriffenoire.com/100776-coffret-coffret-detente.html
COFFRET MANGAS (37,80€) : - L'atelier des sorciers 1, Kamome Shirahama, Pika - Bip-Bip Boy 1, Rensuke Oshikiri, Omaké - Dr Stone 1, Riichiro Inagaki et Boichi, Glénat - Heart Gear 1, Tsuyochi Takaki, Kioon https://www.lagriffenoire.com/100777-coffret-coffret-polar.html
COFFRET BD SCIENCE FICTION (57,85€) : - le château des animaux : Miss Bengalore, Delep & Dorison, Castermann - Nathanaelle, Charles Berberian & Fred Beltran, Glénat - The kong crew : Manhattan jungle, Eric Hérenguel, Ankama
COFFRET BD ADULTE (53,85€) : - Monsieur Jules, Aurélien Ducoudray & Arno Monin, Bamboo - Bruno Brazil : Black Program, Aymond & Bollée, Lombard - Lecio Patria Nostra : le tambour, Yerles & Boidin, Glénat
COFFRET BD JEUNESSE (54,95€) : - le royaume de Blanche fleur, Benoit Feroumont, Dupuis - Les quatre de BakerStreet : Les maitres de Limehouse, Dijian & Etien & Legrand, Vents d'Ouest - Raowl : La belle et l'Affreux, Tebo, Dupuis
COFFRET LITTERATURE FRANÇAISE (71,30€) : - Murène, Valentine Goby, Actes Sud - Les simples, Yannick Grennec, Anne Carrière - Rien n'est noir, Claire Berest, Stock https://www.lagriffenoire.com/100783-coffret-coffret-detente-poche.html
COFFRET LITTERATURE ETRANGERE (73,40€) : - Dévorer le ciel, Paolo Giord
+ Lire la suite
autres livres classés : thrillerVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Ne crains rien" de Dean Koontz.

Qui est Orson ?

Le chat de Chris
La meilleure amie de Chris
Le chien de Chris

10 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : Ne crains rien de Dean KoontzCréer un quiz sur ce livre

.. ..