AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 274993477X
Éditeur : Michel Lafon (21/03/2019)
  Existe en édition audio

Note moyenne : 4.11/5 (sur 219 notes)
Résumé :
Reine mène une vie heureuse qu'elle partage entre son fils de dix-sept ans et un métier passionnant.
Une vie parfaite si elle n'était construite sur un mensonge qui, révélé, pourrait bien faire voler son bonheur en éclats...
Faut-il se délivrer du passé pour écrire l'avenir ?
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (93) Voir plus Ajouter une critique
Jmlyr
  25 avril 2019
C'est le deuxième roman que je lis de l'auteure, et je reconnais que j'ai passé un bon moment de détente, esprit vacances à St Malo ! Voilà, ça m'a fait du bien de découvrir une histoire qui provoque quelques émotions, fait oublier le quotidien, même si certains passages sont un peu édulcorés, et d'autres un peu prévisibles. Mon fils au même âge ne se comportait pas vraiment ainsi, même s'il existe beaucoup d'amour entre nous. Mais mon fils n'est pas un personnage de roman !
Pour le reste, je retiendrai qu'une mère trouve toujours des ressources insoupçonnées pour ses enfants, gars ou filles, et pas seulement dans les romans.
Un joli moment de lecture, pas forcément de littérature, mais qui donne envie de se blottir sous la couette en entendant la pluie battre les volets, ce que j'ai fait !
Commenter  J’apprécie          762
Elodieuniverse
  18 mars 2019
Quel plaisir de retrouver la plume de cette auteure! Agnès Martin-Lugand a le don pour raconter des histoires de vies ordinaires et les rendre extraordinaires. Elle a cette capacité à transmettre une multitude d'émotions à travers ses mots: tristesse, joie, colère, espoir, peine... Les personnages sont terriblement attachants, on les aime, on se sent bien avec eux et on n'a vraiment pas envie de les quitter. de Rouen à Saint-Malo avec la mer, les embruns, son Histoire, on va suivre Reine dans ses questionnements, dans sa vie, sa relation avec son fils. Elle est en plein yoyo sentimental, hésite, a peur (peur d'être heureuse? Malheureuse?) Beaucoup d'hommes gravitent autour d'elle, chacun a son importance d'une manière différente dans sa vie.
J'ai adoré le lien qu'unit Reine à son fils, un lien indéfectible d'une mère pour son enfant mais c'est un enfant qui n'en est plus un et qu'elle va devoir laisser partir. Et quand le passé refait surface, les mensonges éclatent. La vérité est-elle toujours bonne à dire? Ou est-ce trop tard? Peut-on réécrire l'histoire? Même si j'ai trouvé certains passages prévisibles, j'ai beaucoup aimé ce joli roman. La révélation finale m'a quant à elle énormément émue car je ne l'ai pas vu venir. Agnès Martin Lugand signe encore une fois un joli roman. (...)
Ma page Facebook Au chapitre d'Elodie
Lien : http://auchapitre.canalblog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          490
Cannetille
  12 mai 2019
Reine travaille dans une agence de communication à Rouen. Elle élève seule son fils, aujourd'hui âgé de dix-sept ans. Lorsque son associé l'envoie chez un client à Saint-Malo, elle est loin de se douter que le passé va soudain lui sauter à la gorge et qu'elle va se retrouver face au père de son fils. Son précaire équilibre vole en éclats, surtout lorsqu'elle finit par décider de confronter le père et le fils, et dès lors que se pose avec une nouvelle acuité la question de ses choix amoureux.

Dieu que ces personnages m'ont agacée ! Je n'ai à vrai dire pas réussi à me laisser emporter par cette histoire dont j'ai trouvé les contorsions assez improbables et même ennuyeuses. Mais, surtout, j'ai eu constamment envie de secouer ses protagonistes, exaspérants d'indécision et d'auto-apitoiement, qui se mettent tour à tour à piquer leur crise, avant que tout rentre parfaitement dans l'ordre en un extraordinaire happy-end. Petit sourire juste en passant : avez-vous remarqué la prédilection des castings de romans sentimentaux pour les yeux gris et verts ?

En conclusion, une seule évidence : au vu de son succès, ce roman qui m'a fait osciller entre irritation et ennui a été écrit pour d'autres que moi.
Lien : https://leslecturesdecanneti..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          427
prune42
  29 avril 2019
Reine vit à Rouen avec son fils Noe de 17 ans, elle travaille dans une agence de communication. Quand son patron et ami, Paul, lui demande de s'occuper d'un dossier d'une boutique d'import de café, Reine ne se doute pas qu'elle va être devant son passé qu'elle avait fui durant toutes ces années. En effet, Reine retrouve son premier amour Nicolas, le père de Noe, et Reine devra prendre une décision difficile, quitte à risquer de perdre son fils. En même temps, elle devra regarder la vérité en face et écouter son coeur pour de bon.
Je suis une grande fan d'Agnès Martin-Lugand depuis son premier roman et j'ai eu la chance de la rencontrer à une fête du livre il y a quelques années. Aussi, quand j'ai appris la parution de son nouveau livre, j'ai su que j'allais le lire avec joie !
Comme souvent dans les romans de cette auteur, je me suis reconnue dans le personnage principal et cela m'a beaucoup émue et troublée. D'abord parce que le fils de Reine a le même âge que le mien et qu'il est en train de préparer ses épreuves de Bac comme le mien.
En même temps, comme le personnage principal du livre, j'ai quelques appréhensions à laisser s'envoler mon fils "loin du nid", à le voir prendre (doucement) son envol. Les craintes de Reine font écho aux miennes…
Ensuite, la passion amoureuse de Reine m'a touchée, Agnès Martin-Lugand a un vrai don pour raconter des histoires d'amour, je suis tombée immédiatement sous le charme, je rêvais avec Reine de celui qui faisait battre son coeur et je me suis prise à rêver… Aussi, quand son histoire a pris un autre tournant que celui que j'attendais et espérais, j'ai eu beaucoup de peine pour elle, les larmes me sont montés aux yeux, j'aurais tant aimé changer l'histoire…
J'ai beaucoup aimé aussi l'écriture d'Agnès Martin-Lugand si fluide, agréable à lire et fidèle à chacun de ses romans. J'ai tourné les pages de ce nouveau livre sans m'en apercevoir, son écriture sonne juste et a su me captiver du début à la fin.
Un grand merci pour ce nouveau roman, Agnès Martin-Lugand ! J'attends déjà le prochain avec hâte !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          273
Chroniqueuse
  04 avril 2019
Agnès-Martin Lugand a une fois de plus l'art et la maitrise de l'écriture dans son nouveau roman « Une évidence » qui nous empreint de révélations sur l'amour, la mort, le pardon, la souffrance…
Le premier amour est le premier pas vers la découverte de l'amour, des sensations nouvelles. Un amour qui peut-être volage, nous faisant vivre sous les nuages avec des promesses que la réalité efface sans laisser de traces.
Des projets d'avenirs qui se construisent sur un mur en carton et des je t'aime pour la vie qu'on ne se lasse pas de répéter encore et encore qui font place à l'oubli et à la rancoeur.
Il est question de Reine qui s'est bercée d'illusions sur la profondeur des sentiments de Nicolas avec lequel elle croyait filer le parfait amour, dont le coeur a vacillé pour une autre.
Résultat de cette insouciance ? Une grossesse non désirée à vingt-trois ans seule et désespérée face à une société qui ne l'épargnera pas…
On se retrouve avec une femme fragilisée par la peur et la honte, désorientée qui commence à se dissocier frôlant la mort jusqu'à ce que Paul la rattrape et la remette sur pied avec son soutien et sa présence continuelle contre vents et marées.
Reine assume, se bat, mûrit mais au fil des années son coeur souffle encore de chagrin hantée par le mensonge et la hantise de perdre son fils à jamais car le destin a voulu remettre Nicolas sur son chemin…
Face à la complexité de la situation, elle se mue dans le silence et se plonge dans un cercle vicieux qui pourrait lui être dévastateur. Nicolas et Noé se doivent de savoir le lien qui les unit mais quel est le prix à payer ?
On s'attache totalement à ce personnage qu'on a pas à juger de ses erreurs, mais plutôt on se prends de compassion pour son amour pour son fils qui est son souffle de vie, sa lumière et sa force .On perçoit ses doutes au fil des pages, un vrai tourbillon de pensées indécises qui l'enfonce de jour en jour, sa peur de dire la vérité, de commettre l'irréparable de briser..
Lien : http://chroniqueuse6.canalbl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280

critiques presse (2)
LeSoir   29 avril 2019
Une « belle » histoire pour montrer que les secrets, c’est jamais bon.
Lire la critique sur le site : LeSoir
Elle   26 avril 2019
L’auteure des Gens heureux lisent et boivent du café [...] écrit ici son affection pour la ville où ses parents l’emmenaient enfant, et à laquelle elle voue un tel respect que, longtemps, elle s’est interdit d’y asseoir l’intrigue de l’un de ses livres.
Lire la critique sur le site : Elle
Citations et extraits (50) Voir plus Ajouter une citation
Plume_de_lainePlume_de_laine   09 juin 2019
J'avais besoin de ses mains, de son corps, sur moi, en moi. Maintenant. Tout de suite. Tant pis s'il était imprévisible. Tant pis si c'était la dernière chose à faire. Tant pis si le chaos dans lequel j'étais déjà plongée s'intensifiait. Avant que tout explose, je voulais m'autoriser à vivre encore un peu.
Commenter  J’apprécie          10
Plume_de_lainePlume_de_laine   09 juin 2019
Ca faisait mal d'aimer. Peu importe qui on aime. On perd toujours ceux qu'on aime. On finit par perdre ses parents, le plus tard possible tant qu'à faire.
Commenter  J’apprécie          20
Plume_de_lainePlume_de_laine   09 juin 2019
Il avait été un voyage, un voyage bouleversant, passionnant et passionné, qui m'avait nourrie, qui m'avait fait grandir, mais qui était arrivé à son terme. On rentre toujours d'un voyage.
Commenter  J’apprécie          10
Plume_de_lainePlume_de_laine   09 juin 2019
Tu resteras la plus belle inconnue que j'aurais eu envie d'enlever.
Commenter  J’apprécie          10
fabienne1809fabienne1809   18 avril 2019
Est-ce qu’un beau matin, on se réveille, on voit son enfant et on réalise qu’à partir de maintenant, c’est d’égal à égal, d’adulte à adulte ? On réalise qu’on a perdu son bébé, même si au fond de notre cœur, il le reste jusqu’à la fin de nos jours, simplement on n’a plus le droit de le lui dire, de lui en faire la démonstration, sous peine de le vexer, sous peine qu’il revendique plus fort son indépendance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Videos de Agnès Martin-Lugand (20) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Agnès Martin-Lugand
Interviews croisée des auteures Agnès Martin-Lugand ("À la lumière du petit matin", éd. Michel Lafon), et Agnès Ledig ("Dans le murmure des feuilles qui dansent", éd. Albin Michel), aux micros de Laurence Bellon et Constance Lecat.
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

"Les gens heureux lisent et boivent du café" d'Agnès Martin-Lugand

Quel est le nom du meilleur ami de Diane ?

Colin
Jack
Edward
Félix

11 questions
249 lecteurs ont répondu
Thème : Les gens heureux lisent et boivent du café de Agnès Martin-LugandCréer un quiz sur ce livre
.. ..