AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782070308958
144 pages
Éditeur : Gallimard (29/09/2005)

Note moyenne : 3.28/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Savez-vous comment reconnaître une sorcière ? Car toutes n'ont pas un nez crochu, un chat noir et un balai...

Certaines sont d'une beauté envoûtante, d'autres sont des personnes si ordinaires que vous pouvez les croiser tous les jours sans vous douter de rien.


De nombreux écrivains, de Marcel Aymé à John Updike et de Maupassant à Roald Dahl, se sont laissé ensorceler.

Venez danser la sarabande infernale des sor... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Mladoria
  20 octobre 2018
Une petite anthologie de textes classiques sur le thème de la sorcière dans la littérature.
A chaque auteur correspond une sorcière, une vision de cette femme mystique, extraordinaire, déifiée presque, honnie, abhorrée, mystificatrice.
La sorcière a de multiples visages et peut être interprétée à la façon de mythologie celtique, comme une métamorphe dotée de pouvoirs incommensurables et d'une beauté hypnotique, d'une femme ordinaire aux dons particuliers mise au ban de la société pour ces différences, d'une créature à la limite de l'humain terrifiante et mystérieuse.
Quelle qu'elle soit la sorcière est toujours synonyme de fascination pour les écrivains et ces morceaux choisis de roman montrent bien l'importance que cette image revêt dans les classiques de la littérature.
Mes préférés : La vouivre de Marcel Aymé très proche de la mythologie arthrurienne, Comment reconnaître une sorcière de Roald DAHL (j'ai un passif avec l'adaptation de Sacrées sorcières, à la fois horribles et effrayantes), la sarabande de Macbeth, l'atmosphère de la maison de la sorcière chez Lovecraft ou encore, la figure d'Esmeralda chez Hugo... Un livre qui invite à découvrir ou redécouvrir ces classiques et ces passages dans leur contexte global.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
missmolko1
  16 août 2013
Voici un recueil vraiment agréable a lire et qui contient divers extraits de tout horizon sur le thème des sorcières.
J'ai découvert certains textes pour d'autres, il s'agissait d'une relecture mais j'ai trouvé les extraits tous très bien choisis et surtout il y en a pour tous les gouts.
Commenter  J’apprécie          210
marlene50
  19 janvier 2019
Les sorcières c'est bien connu ont le nez crochu, un chat noir et un balai ......
Eh bien non !
On découvre à travers les écrits de quatorze auteurs tout un panel de sorcières qui nous étonne et par lesquelles ils se sont laissés ensorceler et nous avec.
" Venez danser la sarabande des sorcières ..."
Commenter  J’apprécie          120
Dunky
  05 février 2014
Aujourd'hui, je vous présente " Dansons autour du chaudron". Un petit livre de poche bien sympa sur le thème des sorcières.
Ce petit bouquin reprend les extraits de différents ouvrages. Il y en a pour tous les goûts : des romans classiques, des contemporains, des poèmes,etc...
Parmis les plus connus je peux vous citer Charles Baudelaire, Georges Sand, Victor Hugo, Guy de Maupassant, William Shakespeare et encore bien d'autres!
L'avantage de ce folio est qu'il est pas cher, se lit vite et nous permet de connaitre des auteurs qu'on ne connait parfois que de nom. Et bien souvent, après avoir lu l'extrait, on a envie d'acheter le roman entier ^^
j'ai eu un coup de coeur pour la petite nouvelle De Maupassant intitulée "Misti" extraite de "contes et nouvelles I". Ce qu'il faut retenir de cette nouvelle tient en une phrase : " Mesdames, si vous avez un mari, un chat et un amant, le plus sage est de se débarrasser du chat!" :p
Commenter  J’apprécie          20
myloubook
  04 mars 2008
Petit recueil aux textes très variés, ce livre fait revivre la sorcellerie sous la plume d'écrivains pour la plupart très célèbres : parmi eux Baudelaire, Marcel Aymé, George Sand, Roald Dahl, Victor Hugo, Maupassant, Updike ou encore Shakespeare.
Pour plus d'infos : http://myloubook.hautetfort.com/archive/2008/03/03/hocus-pocus.html
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
DunkyDunky   05 février 2014
" Mesdames, si vous avez un mari, un chat et un amant, le plus sage est de se débarrasser du chat!"
Commenter  J’apprécie          50
cecileterrestriacecileterrestria   09 août 2018
Grouillons double pour double trouble,
Qu'à feu sifflant chaudron bouille !
Commenter  J’apprécie          10

Video de Jules Michelet (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jules Michelet
Jules Michelet (1798-1874), le sourcier (1998 / France Culture). Émission “Hôtel des grands hommes” consacrée à l’historien français Jules Michelet, et diffusée sur France Culture le 22 août 1998. Par Pascale Werner - Avec Daniel Bensaïd, Jeanne Favret-Saada, Éric Fauquet, Georges Vigne, Blandine Barret-Kriegel, Pierre Nora, Michelle Perrot, Olivier Remaud, Paul Viallaneix et la voix de Luc-Martin Meyer - Réalisation Olivier Coppin. Jules Michelet, né le 21août 1798 à Paris et mort le 9 février 1874 à Hyères, est un historien français. Libéral et anticlérical, il est considéré comme étant l'un des grands historiens du XIXe siècle bien qu'aujourd'hui controversé, notamment pour avoir donné naissance à travers ses ouvrages historiques à une grande partie du « roman national » remis en cause par le développement historiographique de la fin du XXe siècle. Il a également écrit différents essais et ouvrages de mœurs dont certains lui valent des ennuis avec l'Église et le pouvoir politique. Parmi ses œuvres les plus célèbres de l'époque, “Histoire de France”, qui sera suivie d'une non moins monumentale “Histoire de la Révolution”. Michelet semble avoir un goût presque exclusif pour l'œuvre des philosophes des Lumières : Locke (sa thèse latine), Condorcet, David Hume. Mais au-delà de l'évidente filiation intellectuelle qui le relie aux lumières (Voltaire et Montesquieu étaient parmi ses favoris), d'autres philosophes l'ont profondément inspiré, et tout particulièrement Leibniz. Bien que Lucien Febvre lui ait donné un rôle populiste et progressiste, Jules Michelet est resté assez réfractaire sur son siècle. Il affirme dans son “Histoire du XIXe siècle” un pessimisme convaincu, proche d'autres historiens de la IIIe République, comme Taine et Ernest Renan. « Notre siècle par ses grandes machines (l'usine et la caserne) attelant les masses à l'aveugle, a progressé dans la fatalité […] Au fatalisme de 1815 et d'Hegel succède le fatalisme médical, physiologique […] Socialisme, militarisme et industrialisme. » Il s'opposera à tous les monismes socialistes à propos de l'histoire de la Révolution française. Dans “Le Banquet”, il reproche aux socialistes de s'abandonner à la religion en les suspectant d’ultra-cléricalisme. Sources : France Culture et Wikipédia
+ Lire la suite
>Littérature : généralités>Rethorique>recueils de textes appartenant à plus d'une littérature nationale (353)
autres livres classés : sorcièresVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Naruto Shippuden

Comment s’appelle le meilleur ami de naruto ?

Madara
Naruto
Sasuke
Kakashi

11 questions
375 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre