AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2368121870
Éditeur : Charleston (13/02/2018)

Note moyenne : 4.19/5 (sur 71 notes)
Résumé :
« Peu à peu, alors que le train avançait, elle se laissa emplir par la douce certitude que, désormais, sa vie lui appartenait. Elle filait vers son destin, là où rien ni personne ne pourrait plus l'entraver. » 1910. La jeune Agathe, repasseuse, fait la connaissance de la Belle Otero, célèbre danseuse, dans la villa dans laquelle elle est employée. Une rencontre qui va bouleverser sa vie, deux destins liés à jamais par le poids d'un secret. Un siècle plus tard, Faust... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (44) Voir plus Ajouter une critique
Valmyvoyou_lit
  15 janvier 2019
Dans le prologue, une jeune fille quitte une maison en abandonnant son bébé. Elle ne semble ressentir aucun regret.

En 2014, Faustine se remet d'une dépression. Après avoir découvert que son fiancé la trompait, elle a démissionné de sa fonction de professeur. Elle occupe, maintenant, un emploi dans un journal. Son rédacteur en chef lui confie une mission : elle doit rédiger un article sur Nice, à la Belle-Époque. Un CDI est à la clef.

Elle est logée par Caroline, sa grande-tante nonagénaire. Elle apprend que la mère de Caroline, était une proche de Caroline Otero, une courtisane de la Belle-époque.

C'est le premier livre de Clarisse Sabard que je lis. Au début, j'ai été un peu déstabilisée par l'écriture, mais très vite, cette plume a justement été un des points forts qui m'ont envoûtée.

Deux époques s'entrecroisent : la nôtre et la Belle-Époque. Quels liens unissent les personnages de ces périodes ? Avec beaucoup de talent, l'auteure s'amuse de notre curiosité. Elle laisse monter l'impatience et donne les informations au fil de l'histoire. Les secrets qui composent ce roman sont si passionnants et intrigants que j'ai dévoré ce roman, sans vouloir le lâcher.

La palette de personnages est impressionnante. Ils sont nombreux mais ont tous une grande importance. Je me suis attachée à chacun d'eux. Je reconnais avoir eu un grand faible pour Faustine. Cette jeune femme est très attendrissante, elle a un côté gaffeur assez craquant et son coeur est très grand. Cependant, chaque protagoniste a sa propre personnalité. Leurs traits de caractère et leurs actes sont si développés que j'ai eu la sensation de vivre à leurs côtés.

Énormément de thèmes sont traités dans le jardin de l'oubli, et je suis impressionnée par la manière naturelle dont ils s'imbriquent. Les secrets familiaux, un sujet que j'aime beaucoup, sont prépondérants. L'auteure parle aussi d'amitié, d'amour, de solidarité, du besoin de connaître l'histoire familiale, de la souffrance des hommes au retour de la guerre, d'élévation sociale, des préjugés, etc. le tout est entrecoupé par des moments de légèreté et d'humour.

Plus d'informations sur mon blog.

Lien : http://www.valmyvoyoulit.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          272
Marmara
  21 janvier 2019
Je vais faire figure de vilain petit canard, au regard de toutes les critiques élogieuses concernant ce roman, et je dois reconnaitre que ce n'est jamais de gaîté de coeur que je prends le risque de décevoir mes amis (ies) blogueurs, mais malheureusement, Je n'ai pas du tout aimé ce roman. J'ai trouvé Faustine attachante mais agaçante en même temps avec tous ses atermoiements, et n'ai pas du tout été sensible à l'humour de l'auteure. le message qu'elle fait passer concernant les immigrés est arrivé comme un cheveux sur la soupe, sous prétexte d'amitié entre Faustine et un jeune pakistanais, laquelle amitié m'a semblé un peu précipitée. D'autre part, les dialogues entre ces derniers sonnaient faux, et me donnaient le sentiment de lire une leçon de morale en bonne et due forme. Pour ce qui est de la fin, Je n'irai pas jusqu'à dire que je m'y attendais, point du tout, mais elle ne m'a pas du tout étonnée, ne m'a pas paru si retentissante, car c'est du déjà vu et revu. Je dirai, à la décharge de l'auteure, que je sors de lectures dont je suis encore sous le charme, "entre ciel et Lou", "une longue impatience ", et d'autres encore, et j'imputerai donc à cela ma déception.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          224
Sourisetdeslivres
  13 mars 2018
2014, Faustine se voit confier un article pour le journal pour lequel elle travaille en free-lance un dossier sur la Côte d'Azur de la Belle époque afin de dénicher des anecdotes hors du commun.
Pour cela, elle va loger chez sa grand-tante Caroline.
Elle ne sait même plus pourquoi elle a accepté si ce n'est la promesse d'un CDI à la clé de la clôture de l'article.
Elle imagine déjà des thés dansants en compagnie de nonagénaire, et ce village Caussières perché dans la montagne ; que va t'elle y faire ? Son meilleur ami Ismaël a beau la rassurer c'est pleine de préjugés qu'elle embarque à bord du train.
Son arrivée est loin de passer inaperçue, à peine sortie de la gare, Sébastien manque de la renverser et Gaby, l'amie de Caroline, sa grand-tante a l'air d'avoir oublié de venir la chercher.
C'est dégoulinante de sueur qu'elle arrive à la rue des chats dans la maison familiale et c'est de cette maison que l'idée de l'article va germer.
1906 Agathe; fille de l'hôtelier du village, passe l'été en compagnie de Simon, son meilleur ami, Jeanne et Pierre. Très souvent, ils pénètrent dans la vieille propriété de Gustave d'Aumart, un riche industriel qui a fait construire cette magnifique maison et son jardin arboré pour y séjourner entre octobre et mai.
Cette villa avec vue sur mer inhabitée pendant l'été où les propriétaires préfèrent partir à Deauville est l'endroit rêvé pour les jeunes gens ; ils sont à l'abri des regards, le concierge dans la confidence les laisse profiter de l'étang où ils y passent des heures de liberté loin des corvées inhérentes à leur condition.
Justement, cette condition de fille d'hôtelier Agathe n'en veut plus, elle rêve de s'élever dans la société, élève modèle, elle adorait se réfugier dans les romans notamment, de George Sand.
Quand, un jour, le fils des d'Aumart, Alfred, 15 ans, les surprend sur les terres de ses parents et leur parle de la célèbre Caroline Otero, Agathe n'y tient plus elle doit demander conseil à cette femme qui a su s'émanciper et devenir riche.
Comme tu le vois les deux héroïnes principales du roman sont Faustine et Agathe, mais Clarisse Sabard va te décrire une panoplie de personnages formidables, j'ai aimé chacun d'eux.
Si j'ai préféré les protagonistes de notre époque, j'ai été passionné par la vie d'Agathe et de ses pairs.
J'ai une tendresse particulière pour Gaby et Caroline, les deux vieilles dames chez qui Faustine va habiter quelque temps. Pleines d'énergie, de repartie, elles sont bien loin de l'image que Faustine s'en faisait. La pétillante coiffeuse Margaux avec qui Faustine va se lier d'amitié, Mamé, Sébastien, Camille, Hammad et ses frères.
Clarice Sabard à travers sa galerie de protagonistes aborde des thèmes et des sujets de société que je ne vais pas te dévoiler.
Faustine et son humour imparable m'ont fait éclater de rire autant en lisant ses réflexions que devant ses gaffes.
Certains d'entre eux m'ont émue.
Ce sont, tous, des personnages, hauts en couleur ; une écrivaine locale de polar ; une blogueuse avec des folloeuses, je te garantis que tu vas avoir Happy de Farrel Williams en tête tout comme la bande-son de Dirty Dancing ; rappelle-toi « on ne laisse pas bébé dans un coin ». (Merci, Clarisse d'être de ma génération)
C'est une des forces des romans de Clarice, tu oscilles entre rire et larmes, mais en plus tu as un suspens constant.
Faustine en enquêtant sur Caroline Otero va déterrer des secrets de famille, les deux époques sont liées, des ancêtres sont communs, on dirait que le temps agit en miroir ; un éternel recommencement. Qui arrivera à réparer les erreurs du passé ?
"Je ne crois pas que les secrets révélés fassent du mal (...) c'est ce qu'on enfait qui leur donne toute leur intensité. Ce sont les leçons qu'on en tire qui peuvent nous libérer."
Pour ce qui est de la Belle époque et ses courtisanes, les « cocottes », elle m'a passionnée, la vie des gens du village, l'insouciance d'avant la Première Guerre mondiale, Nice et Monte-Carlo destination préférées des riches, Caroline Otero qui s'en fichait des convenances, même si sa réputation était entachée elle est restée dans la mémoire des gens, même aujourd'hui, l'après-guerre Paris et sa Closerie des Lilas, Modigliani, Colette, Picasso.
Agathe va réussir à atteindre le but qu'elle rêvait d'atteindre, mais en sera t' elle pour autant plus heureuse ?
Même si c'est une femme en avance sur son temps, qui écrit sous un pseudonyme la flamme de son regard s'éteint peu à peu. Simon, son meilleur ami, peintre doué, a su le capter, détresse d'une jeune fille, d'une jeune femme qui ne sera pas épargnée par la vie, mais qui prendra le taureau par les cornes.
Agathe est un personnage charismatique, attachant qui va te faire vivre le début du 20e et les années 20 que j'aime tant.
N'oublie pas que durant la guerre les femmes ont dû remplacer les hommes partis à la guerre. Beaucoup se sont émancipées même si les moeurs ne sont pas encore celles d'aujourd'hui et sûrement pas dans un petit village de 1089 habitants.
Que te dire de l'écriture de Clarisse Sabard, si ce n'est qu'elle m'a embarqué sans peine dans cette quête des racines de Caroline en 2016 et sur les secrets que renferme la propriété des d'Aumart.
Addictive et fluide, tu tournes les pages cherchant à comprendre comment les deux époques sont liées.
Quels sont ces secrets oubliés ? Comment les découvrir ? Il n'y a plus de témoins.
Si l'auteure te décrit admirablement ses personnages, il en est de même pour les descriptions des paysages. Embarquement immédiat pour l'arrière-pays niçois, ses sentiers de randonnée, sa faune et sa flore.
Je pense que j'ai un faible pour ce troisième livre de l'auteure et pour les femmes qu'elle a décrites.
Même si c'est dur, car les lettres de Rose et la plage de la mariée m'avaient déjà tous deux convaincu. Celui-ci est un peu différent ; l'héroïne de départ ne part pas à la recherche de ses origines comme pour les deux autres romans.
Malgré tout, Clarisse est une auteure très douée pour les secrets de famille, les non-dits qui ont encore des retentissements dans le présent.
Deux intrigues, un rythme qui ne se relâche pas, des moments de douceur comme cette réconciliation entre soeur, des moments d'émotion, mais que je tais volontairement. L'humour et la légèreté côtoient des sujets plus graves et douloureux.
J'ai tellement envie que tu découvres par toi-même cette pépite et ces thèmes que je vais arrêter là.
Je te prête les clés du jardin de l'oubli ; quand tu l'auras fini, rends-les-moi ou transmets-les à d'autres lecteurs qui auraient besoin de venir se poser dans ce coin de verdure et réfléchir à leur vie, à des lecteurs qui ont besoin d'une bulle des plus confortables pour quelques heures, les pieds trempés dans l'étang, écoutant la nature te révéler tous ses secrets, témoins vivants du passé.



Lien : http://luciebook.blogspot.be..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
Marieemmy
  10 mars 2019
1910. La jeune Agathe, repasseuse, fait la connaissance de la Belle Otero, célèbre danseuse, dans la villa dans laquelle elle est employée. Une rencontre qui va bouleverser sa vie, deux destins liés à jamais par le poids d'un secret.
Un siècle plus tard, Faustine, journaliste qui se remet tout juste d'une dépression, se rend dans l'arrière-pays niçois afin d'écrire un article sur la Belle Époque. Sa grand-tante va lui révéler l'histoire d'Agathe, leur aïeule hors du commun. En plongeant dans les secrets de sa famille, la jeune femme va remettre en question son avenir.
Avec ce roman, on part dans l'ambiance de la Belle époque sur la côté d'azur entre Monaco et Nice mais tout en mêlant la période actuelle. On y découvre le parcours en parallèle de la Belle Otero et celui de Faustine et sa famille
L'auteur parvient très bien à nous faire retrouver les ambiances, décors et intrigues de cette époque pas si lointaine, tout en mélangeant amour, intrigues de famille et suspense. On. suit 2 jeunes femmes indépendantes, sures d'elles aux proies de leur avenir et de leur coeur.
L'écriture de Clarisse Sabard est toujours aussi agréable, fraiche et fluide à lire. Mais certains chapitres m'ont paru un peu longuet, sans savoir vraiment pourquoi...
Mais j'ai tout de même préféré ses deux autres romans que sont La plage de la mariée et Les lettres de Rose, et j'attends de lire son tout dernier bébé...
Bref, ce fut tout de même un agréable moment de lecture tout feel good.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
lessorcieres
  12 mars 2018
Faustine, jeune journaliste après avoir été prof, s'installe pour quelques jours chez une grand-tante Caroline dont elle sait peu de chose pour ne s'être jamais vraiment intéressée à la famille. Son patron l'a envoyée faire un reportage sur la belle époque. L'histoire de la mère de Caroline, Agathe pourrait être le fil conducteur de son article ? Au fur est à mesure qu'elle découvre la vie d'Agathe, Faustine découvre des secret de famille. Et si, tout en se débattant avec son présent, elle pouvait résoudre une énigme vielle de plusieurs décennies ?
Depuis le début de l'année j'ai repris mes recherches généalogiques. Une jeune femme de mon arbre, Adélaïde, a attiré particulièrement mon attention et j'ai envie de creuser sa vie, de savoir tout ce que je peux apprendre sur elle car elle m'a touchée. Lorsque j'ai lu le résumé de ce livre j'ai ressentie ce qu'éprouve Faustine en cherchant des indices sur Agathe. Cela m'a décidé à vouloir lire cette histoire.
Et j'ai bien fait !
Les deux histoires qui s'entremêlent, bien que ce genre de schéma soit classique, sont captivantes. Même si j'ai trouvé Faustine un peu à l'ouest au début de l'histoire, je m'y suis attachée d'autant que nous avons plusieurs point commun dont le même âge ^^. Sa quête pour connaître le passé d'Agathe m'a renvoyée à mes propres recherches généalogiques. La jeune femme se rend compte qu'elle n'a jamais fait attention aux siens et fait des efforts pour rattraper ça. Notamment avec sa soeur dont la relation, très juste, m'a touchée.
De l'autre côté j'ai trouvé Agathe très naïve au début de l'histoire. Elle connait peu de choses de la vie et les imagines au travers d'un fantasme qu'elle s'est crée en lisant des revues et des livres. Cependant ses choix de vie l'obligent à grandir et à prendre les choses en mains et à devenir plus forte que je ne l'aurait cru capable de prime abord.
Les personnages secondaires sont vivants, drôles, touchants, réalistes. Chacun à leur manière apporte quelque chose à nos héroïnes.
Les décors décrits par l'auteure nous emmènent là-bas. J'avais l'impression d'être dans ce village, dans la villa, qui sont d'une certaine manière eux aussi des personnages du livres. J'ai eu envie de faire à mon tour des recherches sur la belle époque preuve que j'ai été captivée par le récit.
Le jardin de l'oubli parle du passé mais il appuie aussi sur des faits d'actualités (les réfugiés clandestins, les associations d'aides) et as des réflexions très juste sur la société, grâce entre autre au personnage d'Hammad qui est très sage.
L'écriture fluide de l'auteure nous fait tourner les pages à grande vitesse sans jamais que l'on se perde dans les époques.
J'ai vraiment passé un bon moment avec ce livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (22) Voir plus Ajouter une citation
BogusiaBogusia   05 mars 2018
Avez-vous déjà rêvé d'un lieu mystérieux, hors du temps, qui vous ferait oublier vos peines, qui vous aiderait à retrouver vos marques ?

Pénétrez dans le jardin de l'oubli, entrez-y à pas feutrés, pour ne pas effrayer les lézards et les chats qui, avant vous, avaient choisi ce lieu pour fuir leur monde. Soit, il y a la villa de la riche famille d'Aumart, mais attardons-nous plutôt sur l'étang et le saule pleureur qui abrite des secrets pendant longtemps, très longtemps...

Ce jardin, dans le roman, un personnage à part entière, accompagnera Agathe dans les moments importants de sa vie, sera témoin de son enfance et la consolera à l'âge adulte, mais, un siècle plus tard, aidera Faustine à redessiner le passé de sa famille.

L'intrigue nous entraîne dans le sud de la France, dans la petite bourgade de Caussières, près de Nice, à deux époques distinctes, au début du 20e siècle et dans les années 2010. Les deux personnages principaux, Agathe et Faustine, bien que grandies dans des conditions différentes, ont les mêmes goûts pour la liberté, sont rebelles et tenaces, sans oublier leur soif de lire et de rédiger (l'une deviendra romancière, l'autre est journaliste), et si c'était génétique ?

L'enquête menée par Faustine pour des raisons professionnelles se transformera vite en quête personnelle.

Plongez dans ce livre addict, plein de sagesse et d'humour. Du feel good mais pas seulement...

Quelle lecture sympa ! Merci à l'auteure de m'avoir emporter et à Charleston pour le roman :)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   27 février 2018
Tu as l’âge d’être ma fille. Et si j’étais ta mère, voici ce que je te conseillerais : oublie ce vaurien, retourne à ton repassage et trouve-toi un homme honnête et travailleur. C’est ce qui serait le plus raisonnable.
Pourtant, je sais parfaitement que la raison nous rend rarement heureuses, nous, les femmes passionnées et entières. Les élans du cœur ne laissent pas de place pour le reste. Si tu avais l’ambition d’une cabotine, je te dirais d’accepter sa proposition. Sois sa maîtresse, laisse-le te couvrir de bijoux, de robes et d’argent. Seulement, à moins d’un miracle, cela ne durera qu’un temps et en plus tu te mettras toute ta famille à dos, ma pauvre querida
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   27 février 2018
L’eau est toujours là, même si plus aucun enfant ne vient s’y ébattre. J’espère que les miens y nageront, l’été. Il y a aussi cette fausse grotte, près de laquelle nous nous séchions. Je me rappelle à quel point tu déplorais cet artifice, alors qu’il y en a des naturelles partout autour de Caussières, là où les rivières deviennent plus sauvages et plus étroites.
Mais ce jardin enchanté, vois-tu, je le préfère en automne. J’ai l’impression de me trouver dans un endroit différent. Le parc évolue au fil des saisons comme nous grandissons au fil des ans. Il devient silencieux, tranquille et dépouillé quand j’ai besoin de calme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Mary63Mary63   29 juillet 2018
Depuis qu'elle savait lire, la fillette aimait se plonger dans des romans. Cette activité lui ouvrait des perspectives qui lui étaient jusque là inconnues, parce que Caussières était un village replié sur lui-même, où il ne se passait jamais rien d'intéressant. En s'immergeant dans les livres, elle avait le sentiment d'étendre son savoir, de posséder un précieux secret que nul ne pouvait lui voler.
Elle aimait utiliser dans ses conversations des mots qu'elle avait appris en lisant, si bien qu'elle donnait l'impression d'être bien plus éduquée que la plupart des villageois.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ElodieuniverseElodieuniverse   12 février 2018
Peu à peu, alors que le train s'avançait, elle se laissa emplir par la douce certitude que, désormais, sa vie lui appartenait. Elle filait vers son destin, là où rien ni personne ne pourrait plus l'entraver.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Clarisse Sabard (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Clarisse Sabard
2016, Paris
Éva hérite d'une librairie dans le quartier de la Butte aux Cailles. Les exigences du vieux propriétaire avec lequel elle s'était liée d'amitié ? Que la librairie ne soit jamais vendue et qu'Éva y conserve un tableau représentant une jeune femme, penchée sur un carnet, aux pieds d'un acacia majestueux. Bientôt, elle se prend à imaginer la vie de la femme du tableau, Apollinariya Ivanovna Lubiova, une jeune aristocrate russe, vibrante de rêves et d'idéaux au coeur de l'été 1916.
Mais tandis que les mois passent, fiction et réalité semblent se confondre? Et si la librairie renfermait des mystères insoupçonnés ? le voyage d'Éva à Saint-Pétersbourg pourrait-il l'aider à comprendre le lien étrange qui l'unit à Apollinariya ?
« COUP DE COEUR ! LA QUALITÉ LITTÉRAIRE DE CE ROMAN EST ABSOLUMENT REMARQUABLE. LE CHARME A COMPLÈTEMENT AGI SUR MOI. » Clarisse Sabard, auteure du best-seller Les Lettres de Rose
Plus d'infos sur le roman : https://www.editionsleduc.com/produit/1869/9782368124611/
Retrouvez-nous sur Facebook : https://www.facebook.com/Editions.charleston/
+ Lire la suite
autres livres classés : secrets de familleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1042 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre
.. ..