AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Alexandre Kalda (Traducteur)
EAN : 9782246710424
504 pages
Grasset (31/05/2006)
3.94/5   26 notes
Résumé :
Hiver 1978. L'Américain Paul Theroux cherche le soleil. "Il m'apparut qu'un chemin se déroulait sans interruption de ma maison de Medford au grand plateau de Patagonie, au sud de l'Argentine." C'est le début d'une odyssée ferroviaire. Plus souvent en tortillard qu'en wagon-lit, mais toujours dans le compartiment littérature. Theroux va traverser le Mexique, le Guatemala, le Salvador, le Costa Rica, Panama, la Colombie, l'Equateur, avant d'entrer en Patagonie, contré... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
keisha
  24 mai 2020
Après La Chine à petite vapeur, datant des années 80, je retrouve Paul Theroux, toujours en train, mais au cours de l'hiver 1978. Boston et sa région sont en plein blizzard, les températures sont bien négatives, alors il décide de partir au sud, jusqu'en Patagonie, et par le train.
Voilà, simplissime comme projet, non? Arrivé à Esquel, à la fin du livre, hé bien il prend l'avion et rentre. Les titres de chapitres s'égrènent ainsi, de le Lake shore Limited au Patagonie Express, en passant par exemple par L'Aztec Eagle, le train de 7 heures pour Zacapa (un magnifique titre de film, non?), le Balboa bullet pour Colon, L'autoferro pour Guayaquil, le Tren de la Sierra, La Estrella del Norte ... Des Etats-Unis vers le Mexique, le Guatemala, le Salvador (où il assiste à un match de foot, un grand moment!), le Costa Rica, Panama, Colombie, Equateur, Pérou, Bolivie et Argentine (j'en oublie sûrement, peu importe).
"Mon arrivée ne comptait pas. C'était le voyage qui importait."
Des trains de conforts disons, différents, pas franchement toujours à l'heure, des hôtels variés, quelques visites, plus de temps au Panama et en Argentine (il rencontre longuement Borges!).
"Nous, nous prenons l'autocar, apparemment c'était la devise de l'Amérique centrale en réponse à toute la publicité des chemins de fer Prenez le train - c'est moins cher. C'était une question de vitesse: le car mettait deux heures, le train tout l'après-midi."
Prendre le train, constate-t-il, "était une bonne introduction aux misères sociales et aux splendeurs du paysage."
Sans surprise, j'ai beaucoup aimé ma lecture; je précise que ce n'est pas un guide de voyage, Theroux raconte ce que lui a vu et vécu, il parle peut-être plus précisément de Panama, c'était à l'époque où l'on renégociait un accord sur la zone du canal. Il parle espagnol, ça aide, même si porter la moustache ne le fait pas passer pour un autochtone. Il rencontre diverses personnes et, ce qui ne m'avait pas frappée dans son voyage en Chine, je le trouve parfois assez condescendant (avis partagé par Dasola et sur Goodreads aussi) , ne semblant ressentir quelque empathie que pour les Indiens et les gamins de la rue. Des passages amusants, de jolies descriptions, cela se lit tout de même agréablement et donne une furieuse envie de prendre le train!!!
Lien : http://enlisantenvoyageant.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Danieljean
  24 février 2016
Un voyage insolite à travers les Amériques. de Boston à l'extrémité de la Patagonie, départ en métro et voyage presque uniquement dans des trains destinés aux rares locaux qui utilisent encore ce moyen de transport peu rapide et souvent inconfortable.
Voyage volontairement hors des sentiers battus par les touristes.
Commenter  J’apprécie          20
cbo11
  25 avril 2021
Un long voyage ferroviaire par procuration ! Départ Boston puis Texas, Mexique et autres pays d'Amérique centrale, puis Amérique du Sud jusqu'en Patagonie. Paysages et autochtones sont décrits en 22 chapitres et avec des références à la littérature américaine.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
DanieljeanDanieljean   24 février 2016
le plus important des nombreux moyens mécaniques qui nous permettent de quitter l’endroit où nous sommes pour gagner celui où nous ne sommes pas mieux.
Commenter  J’apprécie          30
cbo11cbo11   25 avril 2021
On connaît beaucoup de satisfaction à voyager seul mais tout autant de peurs...À quoi bon tout ça, j’étais arrivé seul et avait presque atteint ma destination... Et pourtant pas de jour que je n’éprouve cette peur...
Commenter  J’apprécie          10
DanieljeanDanieljean   24 février 2016
Dans ce métro qui filait, il y avait de toute évidence quelqu’un qui ne se rendait pas à son travail. Ca se voyait tout de suite à la taille de son sac ? Et puis, on peut toujours reconnaître un fugitif à l’air de suffisance qui flotte autour de lui ; sa bouche paraît fermée sur un secret ; on dirait qu’il va faire une bulle.
Commenter  J’apprécie          00
cbo11cbo11   25 avril 2021
Et dans l’éclat de la lampe, je pus voir un trou au plafond, juste au-dessus de ma tête, de la taille d’une pièce de vingt-cinq cents. Il n’y était pas avant. Je le regardai pendant quelques minutes. Puis, deux dents jaunes apparurent sur un bord mâchonné. Cette nuit-là, je ne dormis pas.
Commenter  J’apprécie          00
DanieljeanDanieljean   24 février 2016
Je suis le seul dans ce métro qui part pour un long voyage alors que mes compagnons de route se rendent sans doute juste à leur travail
Commenter  J’apprécie          10

Video de Paul Theroux (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Paul Theroux
Au sommaire de la Critique cette semaine, deux séries :
"Les Shtisel : une famille à Jérusalem" créée et écrite par Ori Elon et Yehonatan Indursky, dont la saison 3 est récemment sortie et est disponible sur Netflix "The Mosquito Coast", développée par Neil Cross et Tom Bissell sur la base du livre du même nom de Paul Theroux, qui est visible depuis le 30 avril sur Apple TV .
Pour en parler aux côtés de Lucile Commeaux : Laurent Nunez, écrivain et éditeur, et Sarah Ilher Meyer, critique d'art et commissaire d'exposition.
>Histoire, géographie, sciences auxiliaires de l'histoire>Géographie générale>Géographie de l'Amérique du Nord (142)
autres livres classés : amérique du sudVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
538 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre