AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782213627403
446 pages
Fayard (22/06/2006)
3.56/5   25 notes
Résumé :
Jacques Attali fut pendant près de vingt ans — dans l'opposition puis à l'Élysée — le principal conseiller de François Mitterrand.

Il livre ici pour la première fois son jugement sur l'homme et son action en répondant, par de très nombreuses révélations et maintes anecdotes inédites, à des questions restées jusque-là sans réponse : le président trahi l'idéal de ceux qui l'avaient élu ? S'est-il comporté en monarque ? Sa vie privée a-t-elle influé sur ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
lecassin
  23 novembre 2012
Erik Orsenna, en tant que « nègre littéraire » de François Mitterrand, président, nous avait gratifiés en 1993 de « Grand amour » qui décrivait sa vie au contact du Grand Homme ; ce sont ses mots…
Avec "C'était François Mitterrand », paru dix ans après la mort du premier président socialiste de la Ve république,Jacques Attali complète le tableau avec son expérience de conseiller rapproché.
Même si l'on sent quelque amertume de sa part au sujet du passé « vichyste » inavoué du président, le sentiment dominant de cet essai reste un profond respect. Nous voilà donc introduits dans les coulisses du pouvoir et de l'échange entre deux êtres d'exception : François Mitterrand et Jaques Attali
Commenter  J’apprécie          120
tesdichiti
  30 mai 2017
Après ses « Verbatim » écrits à la demande de François Mitterand, Jacques Attali ouvre ici son cœur, présente un président moins Sphinx, plus humain, souffrant, doutant.
J’ai le souci de croire que presque trente ans de « voisinage » rendent la parole de Jacques Attali non suspecte.
L’auteur ose montrer les doutes du "personnage", ses interrogations, et puis, même s’il ne résout pas toutes les zones d’ombre, son respect pour l’homme. Nous découvrons un François Mitterand loin des images télévisuelles, loin des certitudes, loin du pouvoir mais toujours rattrapé, réveillé par cette idée du pouvoir qui fait un chef d’état.
Un livre passionnant, plein d’humanité, le pouvoir personnalisé par un seul homme m’a semblé humanisé, loin de l’image que l’on s’en fait.
Passionnant

Commenter  J’apprécie          20
Wyoming
  18 avril 2018
Très bonne biographie d'un homme dont tous les mystères resteront à jamais inconnus. Les connaissait-il lui-même? Je n'ai jamais aimé l'homme politique et ses idées d'opportuniste, néanmoins je reconnais l'homme d'état qu'il a été et que Jacques Attali restitue fort exactement dans son livre. Beaucoup de détails de sa vie personnelle et politique sont évoqués et donnent un éclairage averti sur ses ambiguïtés, ses incertitudes et surtout son désir absolu du pouvoir.
Commenter  J’apprécie          20
pennsylvaniaavenue
  22 mars 2020
C'est un auteur qu'est Mr Jacques Attali connu par ces activités politique au sein du gouvernement Mr François Mitterand qu'on est très heureux de trouver à travers cet ouvrage ce qui a amplifier la connaissance de ce dernier il a bel et bien présidé la république de France durant deux septennat ce qui est important d'apercevoir son programme exercé notement décrit par un économiste comme Mr Jacques Attali pour une France puissance mondiale ou le monde économique est important et ayant de l'importance ce qui nous a pas échappé avec Jacques Attali.
Commenter  J’apprécie          10
Tatane72300
  07 avril 2020
Un éclairage sur celui qui a été Président de la République Française pendant 14 Ans. Vu par l'un de ses plus proches collaborateurs. En éludant toute dérive partisanne, on découvre un personne hors norme, evidemment et surement visionnaire : " Je n'aurai vraiment réussi que le jour où un autre socialiste que moi sera élu président de la République". Que pense-t-il de la haut en ce moment ? Oeuvre instructive mais passionnante néanmoins.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
lecassinlecassin   23 novembre 2012
Craignant pour lui, j'abondai dans le même sens : "En effet, pourquoi vous présenter ? Aucun projet ne vous anime plus. Au surplus, quatorze ans, c'est beaucoup trop long : vous finirez par être détesté... Vous risquez une fin de septennat terrible." Il me regarde de travers : "Ah bon ? Vous pensez que je ne suis plus bon à rien ? " Puis il s'en fut annoncer sa candidature : "Je veux que la France soit unie, et elle ne le sera pas si elle est prise en main par des esprits intolérants, par des partis qui veulent tout, par des clans et par des bandes qui exercent leur domination sur le pays au risque de déchirer le tissu social et d'empêcher la cohésion sociale.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
BecarBecar   04 février 2020
Il détestait particulièrement les journalistes de gauche, soit parce qu'il les pensait acharnés à sa perte, soit parce qu'il les jugeait incapables de comprendre son action. Il se moquait surtout de ceux qui, après l'avoir poursuivi de leurs critiques les plus péremptoires durant toutes ses années d'opposition, étaient devenus depuis son élection, les plus courtisans, se faisaient inviter dans les voyages officiels ou envoyer en mission. Au moment de chaque décollage, François Mitterrand faisait mine de s'inquiéter et de regarder par le hublot de l'avion en interrogeant l'un ou l'autre de ses collaborateurs, reprenant cette ritournelle qui l'amusait beaucoup : "Faites bien vérifier la piste ... Ils sont sans doute couchés en travers pour qu'on les emmène !"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
BecarBecar   31 janvier 2020
A la fin de cette réunion, François Mitterrand me demanda de rester avec lui. Longtemps nous marchâmes tous deux en rond dans la cour exigüe de son minuscule hôtel particulier. Il m'expliqua pourquoi il m'avait fait confiance et ajouta, avec un sourire un peu triste : "Pompidou est mort trop tôt. La gauche monte dans le pays, mais pas encore assez. Les gaullistes vont mentir, tricher. Ils voleront les voix des DOM-TOM et les votes par correspondances. Chaban-Delmas ne passera pas le premier tour. Au second tour, j'aurai treize millions de voix ; Giscard en aura deux cent cinquante mille de plus, car il prendra les voix du centre."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
pennsylvaniaavenuepennsylvaniaavenue   22 mars 2020
Ce soir-la,à la fin du journal télévisé-qu’il regardait,fait très rare,dans son bureau,en ma compagnie-,le téléphone sonna.C’était Jacques Chirac,qui commença par lui demander s’il voulait mettre un terme à la cohabitation.Le Président repondit,d’un ton très calme et poli dans un long monologue déjà en partie cité dans Verbatim:
Commenter  J’apprécie          10
BecarBecar   04 février 2020
François Mitterrand était convaincu qu'une guerre nucléaire éclaterait un jour. Pour lui, le monde ne pouvait s'être doté de telles armes sans jamais sans servir. La déflagration surviendrait, pensait-il, soit avant l'an 2000 (un affrontement local entre alliés de l'URSS et des États-Unis venant à dégénérer), soit après cette date, lorsque l'URSS ayant cessé d'être communiste, serait dirigée par un dictateur militaire avant d'accéder à la démocratie ; voire encore plus tard, lorsque l'inéluctable prolifération aurait permis à des États terroristes d'accéder à l'arme nucléaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Jacques Attali (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jacques Attali
Jacques Attali - On n'est pas couché 14 octobre 2017
>France : histoire>20e siècle>Troisième République: 1870-1945 (178)
autres livres classés : politiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1245 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre