AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782755692129
Hugo Poche (21/10/2021)
3.12/5   108 notes
Résumé :
Seattle, USA.

Un manoir hanté loué pour des visiteurs intrépides. La promesse d’une séance de spiritisme, «pour rire».

Six étudiants convaincus de n’avoir peur de rien. Brian, le fils d’une des plus grosses fortunes de Seattle, quarterback de l’équipe de football de l’université.

Kelly, gentille, douce et pleine d’humour.

Luke, le «good guy».

Mandy, l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (88) Voir plus Ajouter une critique
3,12

sur 108 notes

mcd30
  07 octobre 2021
J'ai été très attirée par la couverture de Halloween Night tome 1 le manoir. Manoir qui n'est pas sans me rappeler Jason Bateman et Hopper. Après, Alexis Aubenque est souvent critiqué sur certains sites et ma curiosité n'ayant pas de limite, je souhaitais découvrir cet auteur.
C'est une histoire classique, trois gars, trois filles, une maison hantée… Un bon plan drague et plus…
Le côté « halloweenien » et la peur sont instillés à dose homéopathique. Il y a surdose de sexe et vulgarité d'expression.
Un manoir hanté, plusieurs couples morts un trente et un, une planche de ouija, des poupées maléfiques et des adorateurs des ténèbres viennent compléter l'histoire.
Cette rencontre avec l'auteur ne s'est pas faite avec ce roman mais comme je n'ai pu m'empêcher de penser à « American pie » par certains côtés. Je suis persuadée que cette histoire ne peut que plaire aux adolescents.
Halloween Night sort le 25 octobre.
Un grand merci à Hugo poche.
#Halloween Night#NetGalleyFrance
Commenter  J’apprécie          386
coquinnette1974
  21 octobre 2021
Je remercie énormément Hugo Poche pour l'envoi, via net galley, de : Halloween Night, tome 1 : le Manoir d'Alexis Aubenque.
Ce roman met à l'honneur six étudiants convaincus de n'avoir peur de rien.
Direction Seattle, aux USA.
Brian est le fils d'une des plus grosses fortunes de Seattle, et le quarterback de l'équipe de football de l'université.
Kelly est gentille, douce et pleine d'humour ; quand à Luke, c'est « le mec bien ».
Mandy est la cheerleader bimbo.
Dans ce groupe il y a également Courtney, la gothique à mèche bleue, piercing dans le nez et sur la langue.
Sans oublier Melvin, le geek de la bande, désespérément vierge.
Tous six ont envie de vivre une drôle d'expérience avec la promesse d'une séance de spiritisme, «pour rire».
Ils louent pour l'occasion un manoir dit « hanté ».
Les six potes vont vivre une expérience qu'ils ne sont pas près d'oublier.. s'ils arrivent à en survivre..
Le Manoir est donc le premier tome de la série Halloween Night. C'est un roman de saison, étant donné que le 31 octobre approche.
Nous avons donc ici six personnages un peu caricaturaux : le riche fils à papa, la bimbo.. cheerleader.. évidemment ;) ; la gentille fille, le gars bien sous tous rapports, le geek qui est vierge et la gothique.
Tous six sont plus ou moins amis, comme dans tout groupe certains s'apprécient plus que d'autres. Il y a quelques tensions, quelques inimitiés.. Mais rien de bien grave.. en apparence.
Le fait d'utiliser des personnages un peu caricaturaux fonctionne car il y a de l'humour, ça permet de baisser en tension par moment.
Le Manoir est donc un roman de plus mettant en scène des jeunes dans une maison hantée.
Rien de bien original certes mais j'ai trouvé ça plutôt distrayant, au départ.
Le souci, c'est que ça ne m'a pas réellement fait peur.
Rapidement, je vous avoue m'être lassé car il y a pas mal de grossièretés ici et là, et des scènes très explicites. L'horreur est vraiment moins présente que je ne l'imaginai au départ, j'ai été un peu déçue.
Je n'ai pas vu l'intérêt dans cette histoire de cet abus de mots grossiers et de scènes de sexe.
C'était censé être un livre qui fait peur, au final je ne suis pas vraiment convaincue.
Après, je l'ai rapidement lu, je ne me suis pas ennuyée et je ne peux pas dire que ce soit un mauvais roman.
J'ai néanmoins préféré, de cet auteur, La fille de l'océan qui n'était pas de l'horreur et était nettement plus réussi.
Petite déception donc, je ne mets que trois étoiles. C'est du déjà lu, c'est dommage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
lemurmuredesameslivres
  11 octobre 2021
J'ai immédiatement été attirée par la couverture et le titre de ce roman. Pourtant, en lisant la quatrième et la mention à "American Horror Story", j'ai hésité, car j'avais l'appréhension de tomber sur un style plutôt gore. Mais ce n'est pas le cas, et j'ai d'ailleurs beaucoup apprécié le second degré, ainsi que l'hommage au genre épouvante, avec au menu, toutes les thématiques traditionnelles.
.
Dans ce premier tome, nous allons suivre des étudiants surexcités, qui s'apprêtent à passer le week-end d'Halloween dans un manoir réputé hanté. A leur arrivée, la bande de copains est accueillie par un majordome énigmatique, qui leur fait faire une rapide visite, avant de quitter les lieux. Alors que chaque binôme vaque à ses occupations, deux d'entre eux, un peu trop curieux, vont réveiller par inadvertance les forces maléfiques qui hantent ces lieux.
.
J'espère que vous n'avez pas peur dans le noir ! Il est possible que vous ayez quelques coupures de courant durant votre lecture...
.
Les personnages représentent le panel incontournable du scénario d'épouvante réussi et font ce que l'on attend d'eux en toute circonstance. Ainsi, la gothique canon nous délecte de ses remarques nonchalantes, le geek se lamente sur son sort, le quarterback à l'humour douteux joue l'animal en rut, la pom pom girl crie beaucoup, et les amoureux…
.
L'écriture est simple, la lecture fluide, et l'auteur arrive sans peine à nous immerger dans son histoire. Même en connaissant toutes les ficelles du genre, je suis restée captivée, sursautant parfois lors de scènes mémorables. Il faut dire que l'ensemble est très visuel et que l'ambiance joue beaucoup !
.
Sur fond de fantastique, Alexis Aubenque nous propose une véritable intrigue, bien agencée et rythmée par l'alternance de moments d'angoisse et de distraction.
.
En réalité, j'ai trouvé cette lecture très divertissante, et j'ai apprécié la tournure des évènements, particulièrement l'épilogue final. Un roman parfait pour le mois d'octobre, qui m'a rappelé certains "slasher movies" des années 80-90 que j'apprécie beaucoup.
.
#HalloweenNight #NetGalleyFrance
.
Ma chronique complète est sur le blog.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Laehb80
  23 octobre 2021
J'ai absolument détesté. Quel est le problème ? Suis- je trop vieille pour apprécier un roman mettant en scène des grands ados ou n'ai-je pas assez de second degré pour apprécier une telle parodie ?
Rassurez-moi, c'est bien une parodie ?
J'ai eu l'impression de lire le scénario d'une série Z qui serait refusé même par les chaînes les moins regardantes. Dialogues d'une bêtise crasse, scènes de sexe hallucinantes ( " oh oui espèce de chienne, hein que tu l'aimes ma grosse b*te " ), personnages plus caricaturaux les uns que les autres : le quaterback bourrin qui sort avec la cheerleader nympho, le geek puceau, etc. Au secours.
Ce pourrait donc être la parodie de American pie couplée à la parodie de la parodie de Scream.
Je suis trop vieille pour ces conneries ;)
Commenter  J’apprécie          206
parolesenvolent
  28 novembre 2021
Le 31 octobre, un groupe de six étudiants s'organise un weekend à sensation en louant une maison retirée pour fêter Halloween.
Les couples Luke et Kelly, Brian et Maddy, ainsi que Courtney et Melvin s'installent dans la maison. Très vite, les accessoires et les objets décoratifs rendent l'ambiance pesante. Des phénomènes bizarres se produisent, mais personne ne les mentionne. D'ailleurs, les amoureux ne laissent pas perturber dans leur romance et de son côté, Melvin, le geek courtise sans espoir Courtney qui reste de marbre.
En louant ce manoir réputé pour ses mystères, les jeunes cherchaient à vivre une Halloween digne de ce nom. Ils vont être exaucés au-delà de leur projet, car chacun des convives va alors expérimenter des frayeurs irrationnelles, à la limite du surnaturel.
MON AVIS
Je remercie le site Netgalley et les éditions Hugo Poche pour ce service de presse pour la dernière parution (oct. 2021) d'A. Aubenque. Un de ses volumes précédents issus de sa série « River Fall » m'avait déçue, je renouvelais mon essai. Plébiscité pour ses nombreux ouvrages, je voulais mieux le connaître avec cette nouveauté, et éventuellement reconsidérer mon premier jugement.
De la lecture facile de ces quelque 200 pages, je ne peux pas dire que je me suis ennuyée, mais j'en attendais une chute plus surprenante… car le dénouement n'est pas un. En fait, après une succession de petites frayeurs vécues par les protagonistes, la fin s'accélère soudain avec des explications lancées à tout-va et une issue bâclée, histoire de se débarrasser.
HALLOWEEN
L'idée du huis clos dans un manoir et celle de la soirée de frayeur un peu farfelue m'avaient séduite. Malheureusement, la déception fut au rendez-vous.
Finalement, l'originalité n'était pas là. Certes, le huis clos avec d'impossibles connexions (ni internet ni téléphone) crédibilise l'intrigue. L'osmose du groupe ne prend pas, ils sont juste réunis pour avoir peur, c'est le seul point qui les lie.
Cependant, tout va trop vite : difficile de s'attacher aux personnages et au cadre environnant. du coup, on est parachuté dans une grande demeure abandonnée dont on comprend immédiatement qu'il va y avoir des forces hostiles, des faits irrationnels. On est, je le conçois, très mal à l'aise et l'auteur réussit à transmettre ce sentiment. Mais les évènements sont trop « téléphonés »… Je me suis sentie comme dans les épisodes de Scooby-Doo où des fantômes sous l'apparence de poupée de porcelaine se jouent des occupants d'un manoir.
D'autre part, les personnages sont loin d'être attachants -à part peut-être Melvin qui est une caricature du geek qui rebute toute la gent féminine de sa génération-. Ils ne nous transportent pas dans leur aventure, leurs péripéties nous indiffèrent.
On a un peu l'impression de pénétrer dans l'univers de Stephen King, mais on en ressort avec une petite frustration. En effet, la découverte des mémoires du Docteur laissait présager une énigme intéressante, mais ça a fait flop. La séance de spiritisme décrite reste simpliste. Là encore, tout va trop vite, plat : les jeunes posent les questions, l'esprit répond.
L'AUTEUR
Comme le roman se lit très vite, je ne peux pas dire que j'ai perdu mon temps. Finalement, peut-être que le succès de A. Aubenque tient à cette écriture fluide qui peut attirer des lecteurs friands de récits abordables.
Je conseillerais plutôt l'ouvrage à une jeunesse adepte de sensations qui se reconnaîtront plus avec la présence et cette idée d'étudiants. L'impression prégnante d'une mise en scène vue et revue (manoir, poupée, vent…) peut constituer le scénario pour un téléfilm bas de gamme. Mais avec la suggestion d'une suite envisageable – d'ailleurs, ce livre est le tome1-.
Je regrette encore la critique sévère envers cette auteur. Au succès de ses nombreuses ventes, j'admets pouvoir me tromper dans mes préférences et sans vouloir le dénigrer, je pense qu'il a néanmoins trouvé son public, des personnes qui ont l'intelligence de s'ouvrir sur l'extérieur et de se divertir au gré des pages tournées.
Lien : https://lesparolesenvolent.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
mcd30mcd30   07 octobre 2021
Feu le docteur Wagner, un immigré allemand, avait fait construire le manoir avec la fortune familiale. Il avait connu une fin tragique. Il s'était suicidé après la mort de sa femme, qui avait fini sur un bûcher. Brûlée pour sorcellerie. Du moins, telle était la version officielle. Certains racontaient qu'ils ne s'étaient pas suicidé et qu'il avait lui-même tué sa femme. D'autres, que c'étaient les villageois qui les avaient fait brûler tous les deux... Bref, une sale histoire quiavait forgé la réputation du manoir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
mcd30mcd30   07 octobre 2021
_ Tu n'as qu'à nous retrouver à la bibliothèque, dit Luke.
_ Et pourquoi pas ici ? s'étonna Courtney.
_ Trop festif. On a besoin d'une ambiance lugubre et rien de mieux qu'une bibliothèque avec ses tentures, ses toiles d'araignées et ses livres poussiéreux.
Commenter  J’apprécie          130
MillinaMillina   24 septembre 2021
Luke Carson attrapa son sac et sortit de sa chambre. Le couloir du dortoir était désert. La plupart des étudiants faisaient encore la grasse matinée ou étaient partis en week-end retrouver leur famille.
Il descendit les deux étages du grand bâtiment et se retrouva sur le campus de l'université. Un soleil éclatant montait dans le ciel bleu. Une journée idéale pour le rafting ou du canoë. Mais quand l'idée avait germé dans la tête de Brian d'organiser une sortie "Halloween3, Mandy, Kelly et Melvin avaient tout de suite été emballés, et cela faisait deux semaines qu'il ne discutait plus que de ça.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Livre_o_vertLivre_o_vert   15 octobre 2021
- Mais tu es tout nu ?
- J'avais trop chaud.
[..]
- Et tu es aussi tout dur...
- Je sais, c'est une maladie. Dès que je suis à côté d'une jolie fille, mon sexe se dresse et impossible de le rabaisser.
[..]
- Si je connais un remède.
[..]
Elle Vint s'assoir à califourchon sur Luke et s'empala sur son sexe.
Commenter  J’apprécie          30
NaheikoNaheiko   11 novembre 2021
❝ - La poupée ! répondit Kelly, tremblante de peur.
- Quoi, la poupée ?
- La Poupée, elle m'a touché, elle m'a...
Kelly ne put terminer sa phrase, la gorge nouée par les sanglots. ❞
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Alexis Aubenque (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alexis Aubenque
SMEP 2016 - Alexis Aubenque
autres livres classés : maison hantéeVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2380 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre