AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2845635737
Éditeur : Xo Editions (11/10/2012)

Note moyenne : 3.53/5 (sur 77 notes)
Résumé :
Être reine à dix-huit ans, vouloir réformer son pays, se voir condamnée à l’exil par son frère, un gamin se prenant pour un roi, et mourir désespérée loin de son royaume : tel devait être le destin de Cléopâtre. Un destin qu’elle n’accepte pas.
Mais comment reconquérir la « très brillante Alexandrie » dans un Orient mis à feu et à sang par la lutte acharnée que se livrent César et Pompée ?
C’est alors que Cléopâtre, cette jeune femme à la culture excep... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
Bubu-le-bourguignon
  24 novembre 2012
Au titre du livre, c'est la curiosité qui nous pique : mais de quoi rêve Cléopâtre ?
Tout simplement d'être Pharaon d'Egypte.
En effet, Christian Jacq nous emmène dans la prise de pouvoir de cette femme exceptionnelle : belle, jeune, ambitieuse. Tout l'ouvrage vous porte vers le "rêve" de cette femme qui vous implique dans son ambition. Car on a beau savoir que Cléopâtre fut Pharaon d'une des plus antique civilisations, il n'empêche que l'auteur sait nous accrocher, nous faire peur.... Car mine de rien, on se pose tout de même la question de savoir, si elle va réussir dans sa prise de pouvoir.
Jacq décrit bien les angoisses, le conflit entre Cléopâtre et Ptolémé XIII. La guerre civile sur Alexandrie, l'allié de taille qui permettra à Cléopâtre d'atteindre son rêve.
Bref, un excellent roman historique qui pour ceux qui sont passionnés par l'histoire égyptienne, ne manqueront pas de le lire.
Commenter  J’apprécie          160
Grecie
  08 février 2015
Je suis ulcérée !
J'entends parler de Christian Jacq depuis des années et ce ne sont qu'éloges et louanges. Et qu'est-ce que je trouve dans ce court roman de 400 pages, l'un des derniers écrits de cet écrivain ? Des raccourcis, des facilités scénaristiques et un style plus approprié à un conte pour enfants qu'à un roman historique ! L'histoire de la vie de Cléopâtre est universellement connue et seule la façon de la raconter peut mettre en valeur un tel récit. Ici, aucune saveur, aucun intérêt, c'est plat, terne, fade, insipide et tellement bâclé ! J'ai persévéré jusqu'à la page 130 avant de mettre un terme au supplice. Supplice, oui ! Et ce l'était d'autant plus que l'auteur est censé être un maître dans le genre. Pas très étonnant sans doute de la part de XO Editions, qui assurent toujours ses arrières en éditant des auteurs connus sans se soucier grandement de la qualité de ses publications.
La très belle couverture est le seul intérêt de ce livre.
Si c'est cela, Christian Jacq, mieux vaut lire Guy Rachet ou Pauline Gedge !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          66
Taylor
  29 avril 2013
Christian Jacq a ici choisi de s'intéresser à un couple mythique de l'histoire : César et Cléopatre. Il y a des destins qui sont faits pour être réunis et ces deux la en font partie.
Cléopatre, à la mort de son père Ptolémée XII, doit partager le pouvoir avec son frère qui est encore enfant. Elle va donc décider de s'imposer ce qui n'est pas du gout de la garde rapprochée de son petit frère.
Chassée de son propre pays, elle rêve de revenir pour asseoir sa grandeur et rendre à l'Egypte sa splendeur et son rang. Durant sa quête elle va s'attacher le soutien de personnes sures et elle va rencontrer César, l'Imperator. Entre eux le coup de foudre est immédiat et ensemble ils vont faire front.
L'histoire d'amour est abordée certes mais ici c'est surtout la reconquête territoriale et politique et comment Cléopatre monte sur le trone d'Egypte : complot, trahison et stratégie militaire en font un roman sans temps mort.
Je suis repartie sur les bords du Nil, je sentais le sable sous mes pieds et une légère brise venait rafraichir la température. Christian Jacq est un grand conteur et on apprend toujours quelque chose sur l'Egypte grâce à ses romans.
Et puis, au fil des pages, j'ai retrouvé un ancien ami "Vent du Nord", un ane têtu (oui oui je sais elle était super facile) mais qui sait où aller et quand y aller. Je l'ai déjà croisé lors d'autres aventures égyptiennes et j'ai su qu'il allait m'accompagner de son pas tranquille.
J'aime toujours autant les romans de cet auteur dont je n'arrive pas à me lasser.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
petipo2miel
  05 février 2015
Cela faisait longtemps que je souhaitais lire une biographie romancée de la reine Cléopâtre, aussi le titre et l'auteur me paraissait prometteur.
Le roman débute aux alentours des 18 ans de la reine, juste avant son exil, son conflit avec son frère et époux. L'auteur narre sa montée en puissance, la force de son caractère. Parallèlement, nous suivons la lutte De César contre Pompée avant la rencontre entre les deux amants. Puis se déroule la lutte pour leur survie, pour l'accès au trône...
Le dernier rêve de Cléopâtre est sa volonté de régner, non pas sur Alexandrie mais sur l'Egypte entière.
Comme tous les livres que j'ai lu de cet auteur, j'ai énormément de mal au départ à me plonger dedans. Mais je n'arrive pas identifier pourquoi. Est ce le style, le côté historique, le nombre de personnages ? je ne sais pas...Il me faut en général au moins 100 pages pour vraiment réussir à me plonger dans l'histoire.
Je reste tout de même sur ma fin, car je n'ai qu'une petite partie de biographie. Il me faudrait une suite ou alors un autre livre d'un auteur différent. Une suggestion?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
isalune
  19 janvier 2013
Avec un écrivain spécialisé et une telle héroïne, le livre aurait dû être flamboyant.
Ce n'est pas le cas.
Bien sûr, et c'est très confortable avec Jacq, le côté historique est précis et exact et pas la peine de vérifier quoi que ce soit.
Et bien sûr aussi il se lit facilement, de par son style précis et délié.
Mais l'intrigue ressemble plutôt à un conte pour enfants, avec les bons et les méchants et une touche de magie...
J'attendais beaucoup plus de cette Cléopâtre qui m'a toujours fait rêver.
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
CielvariableCielvariable   03 février 2019
De la terrasse de son palais, Cléopâtre contemplait, sans doute pour la dernière fois, sa capitale chérie, la très brillante Alexandrie.

Le vent doux de la nuit n'apaisait pas sa fièvre ; elle, la souveraine de l'Égypte, la terre aimée des dieux, qu'elle avait cru conquérir et qui lui échappait, elle, la maîtresse absolue d'un pays riche, réduite à la solitude et à l'impuissance !

La flamme brillant au sommet du phare éclairait la mer, affirmant la gloire de la cité fondée par Alexandre le Grand, après qu'il eut vaincu les Perses et délivré la vieille terre des pharaons d'une rude occupation. La Bibliothèque, le Musée, les temples, le théâtre, les palais, le port, le phare... Que de splendeurs, dont elle était devenue la légitime détentrice à la mort de son père, pendant l'éclipsé totale de lune du 7 mars - 51 !

Son père, le douzième de la lignée des Ptolémées, un lâche, un corrompu, un obsédé sexuel qui avait vendu l'Égypte aux Romains ! Surnommé «le flûtiste» par le peuple, il se plaisait à jouer de cet instrument lors des orgies où il s'exhibait en perdant toute dignité. Chassé d'Alexandrie, il avait repris le pouvoir en achetant des soldats romains à prix d'or et en déclenchant ainsi une crise économique. Quantité de mercenaires, notamment des Germains et des Gaulois, appartenaient aujourd'hui à l'armée égyptienne que Cléopâtre ne contrôlait plus.

Folle de rage, la jeune femme de vingt ans arracha son collier de perles, ôta ses bracelets d'argent et les jeta à cette cité ingrate qui voulait se débarrasser d'elle et s'abandonner à la convoitise d'une clique de conspirateurs.

Née à Alexandrie en janvier - 69 dans l'appartement des concubines de son géniteur, Cléopâtre était montée sur le trône d'Égypte à 18 ans. Un trône que, selon la coutume des Ptolémées, elle avait dû partager avec son jeune frère de dix ans. Pourtant la première des Cléopâtres, née en - 180, avait bel et bien régné seule après la mort de son mari !

Et la septième des Cléopâtres, dont le nom signifiait «Gloire de son père», l'avait imitée en reléguant dans l'ombre le petit teigneux de Ptolémée XIII qu'elle détestait. Prenant, non sans ironie, le surnom de «celle qui aime son père», elle préférait le titre de «celle qui aime sa patrie», cette Égypte au passé prestigieux, objet de tous ses rêves.

Et ces rêves se transformaient en cauchemar.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
FLAORIFLAORI   09 novembre 2017
Voilà le malheur que les Grecs ont engendré, incapables de percevoir l'harmonie secrète de l'univers, privilégiant le savoir à la connaissance, se vantant de leur philosophie qui détruit l'intuition créatrice, de leurs discours creux et de leurs interminables débats ne menant à rien. Et ces fausses élites, véritable gangrène, ont introduit l'esclavage en Egypte, tout en réduisant la femme au statut d'inférieur, dépendante d'un mâle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
FLAORIFLAORI   15 novembre 2017
Gouverner implique de savoir affronter les assauts du destin; lorsque la situation l'exigera, prouve ta qualité.
Commenter  J’apprécie          90
MaloceanMalocean   26 septembre 2014
"Les livres ont davantage de courage que les courtisans pour exposer la vérités aux rois" Démétrios de Phalène premier bibliothécaire d'Alexandrie
Commenter  J’apprécie          60
CielvariableCielvariable   03 février 2019
César courait des risques insensés. L'affaire égyptienne réglée, il aurait dû s'éloigner d'Alexandrie et se préoccuper des partisans de Pompée qui, avides de revanche s'évertueraient à lui barrer le chemin de Rome et du pouvoir absolu, ce pouvoir dont il rêvait, non pour sa propre gloire, déjà bien établie, mais afin d'offrir à son pays la maîtrise du monde.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Christian Jacq (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christian Jacq
? Christian Jacq, auteur de "Toutânkhamon, l'ultime secret", revient sur la fascination que nous avons tous pour le pharaon au masque d'or.
Le livre : http://www.xoeditions.com/livres/toutankhamon-lultime-secret/
autres livres classés : cléopâtreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fiancée du Nil - Christian Jacq - classique et comtemporains

Qui veut prendre les terres de la famille de Kamosé :

Guérou
Nédjémet
Sétek
le maire

13 questions
7 lecteurs ont répondu
Thème : Christian JacqCréer un quiz sur ce livre
.. ..