AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2207235165
Éditeur : Denoël (18/10/1988)

Note moyenne : 4.12/5 (sur 16 notes)
Résumé :
Étoiles et tempêtes est le récit de l'ascension des six faces nord les plus célèbres des Alpes, dont tout alpiniste rêve encore : celles du Dru, des Grandes Jorasses, de l'Eiger, du Cervin, du piz Badile et de la Cima Grande di Lavaredo.
Ces parois conquises entre 1931 et 1938, quintessence même de l'alpinisme de haute difficulté, le guide Gaston Rébuffat fut le premier à les avoir gravies toutes les six. Mais ce grand classique de la littérature alpine est b... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Nastie92
  09 février 2015
Ouvrir un livre de Gaston Rébuffat est toujours un pur bonheur. La certitude d'embarquer pour de grandes aventures, mais bien plus que cela. Car cet immense alpiniste était aussi un artiste, un poète, un amoureux de la nature, et toutes ses qualités combinées font de lui un écrivain à part.
Lord John Hunt (chef de l'expédition victorieuse à l'Everest en 1953) écrit fort justement dans la préface : "Voilà un homme amoureux de ses montagnes, un grand artiste inconscient de sa valeur."
Gaston Rébuffat a la passion de la montagne chevillée au corps, et cette passion, il sait merveilleusement la partager. À tous ses lecteurs dans ses nombreux ouvrages, mais surtout à toutes les personnes qu'il a emmenées en tant que guide de haute montagne. Ce métier de guide, il en parle avec ferveur : "Le guide ne grimpe pas pour lui : il ouvre les portes de ses montagnes comme le jardinier les grilles de son parc. L'altitude est un cadre merveilleux pour un travail, escalader lui procure un plaisir qui ne le lasse pas, mais surtout il est payé par le bonheur de celui qu'il emmène. Il sait que telle ascension est particulièrement intéressante, qu'à tel détour, soudain, la vue est belle, que telle arête de glace est une dentelle ; il ne dit rien, mais sa récompense est dans le sourire de son compagnon quand celui-ci le découvre." Heureux clients qui sont partis avec ce guide exceptionnel !
Dans ce livre, souvent considéré comme son oeuvre majeure, Gaston Rébuffat réussit merveilleusement à nous faire comprendre les motivations qui animent les alpinistes et les émotions qu'ils ressentent.
Il le fait à travers six récits d'ascensions des plus célèbres faces nord des Alpes : les Grandes Jorasses, le piz Badille, les Drus, le Cervin, la Cima Grande et l'Eiger. Des noms qui font rêver l'alpiniste chevronné comme le simple amoureux des montagnes. Des faces nord terribles, car leur exposition entraîne bien des difficultés supplémentaires.
Qu'on ne se méprenne pas : Gaston Rébuffat n'est pas un fou furieux à la recherche du danger. Ce qu'il cherche à travers les différentes ascensions qu'il effectue, c'est avant tout une communion avec la nature et une fraternité partagée avec ses compagnons d'aventure, car pour lui, l'aspect humain est primordial. Il le dit très clairement : "Nous ne sommes pas des trompe-la-mort, ni des aventuriers. Nous n'aimons pas avoir peur. Nous aimons la vie et notre métier." Ou encore, en parlant de l'activité du guide : "Il aime la difficulté, mais déteste le danger, ces deux notions si différentes."
Les six récits ont chacun leur caractère, leur personnalité si j'ose dire. Car dans chacun d'eux, l'aventure est différente. La paroi est différente. Les conditions climatiques sont différentes.
Aucun lassitude, donc, dans cette lecture. D'autant plus que Gaston Rébuffat ne se contente pas de nous conter les différentes péripéties. L'émotion est toujours très présente, et cette montagne qu'il aime par-dessus tout, il la ressens par tous ses sens, ce qui donne des passages savoureux dans lesquels il nous parle de l'odeur de tel ou tel rocher, ou du goût de l'air dans telle circonstance. Ce livre ne se lit pas qu'avec les yeux !
Le récit le plus saisissant est à mon avis le dernier, celui de l'ascension de la face nord de l'Eiger.
Les difficultés du terrain (une énorme face presque lisse et tout en surplomb), les éléments (les chutes de pierre, les avalanches, la neige qui s'infiltre partout, l'humidité, le froid), et l'aspect humain (sept hommes de différentes nationalités, unis dans trois cordées) font une histoire d'une grande force. D'autant que Gaston Rébuffat réussit dans ces pages encore mieux qu'ailleurs à nous faire vivre l'aventure de l'intérieur.
Le bivouac sur la face est tellement bien raconté que j'ai eu l'impression d'y être, et de ressentir avec les alpinistes la joie de voir s'allumer la petite flamme du réchaud qui permet de préparer une boisson chaude bienvenue dans le froid et la neige.
N'hésitez pas à vous encorder avec Gaston Rébuffat, vous serez entre de bonnes mains. Venez partager quelques instants avec un guide merveilleux qui, j'en suis certaine, a rejoint les étoiles dont il nous parle si bien dans ce livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          252
gavarneur
  01 avril 2015
Gaston Rébuffat est un auteur modeste, sous son stylo des courses extraordinaires sont juste très belles, les dangers affrontés ne sont pas niés, mais pas non plus bardés d'adjectifs emphatiques.
Dans ce livre, six ascensions, dans six faces nord, probablement les six plus prestigieuses des Alpes. Elles ne sont pas présentées comme des exploits mais comme des découvertes : Gaston Rébuffat insiste sur le plaisir de la solidarité en cordée, et sur celui de faire découvrir une montagne, une voie, voire un simple secteur de beau rocher qu'il aime.
Il rend hommage à ceux qui ont eu le courage et la force d'ouvrir ces voies, même s'il ne nie pas, sans l'apprécier, l'esprit de conquête, facilement nationaliste, qui a poussé ces grimpeurs à se dépasser, jusqu'à parfois y laisser leur vie. Et, prenant leur suite, il essaye de faire sien et de partager avec ses compagnons de cordée, parfois des jeunes encore en formation, le plaisir, teinté de peur par moments, de la découverte.
Ce sont donc des récits d'initiation, qu'il raconte avec un plaisir manifeste.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          112
Madamedub
  22 avril 2013
Etoile et tempête est l'oeuvre majeure de Gaston Rebuffat, un récit amoureux de la montagne, exprimé au travers de la narration de l'ascension de 6 faces nord parmi les plus célèbres et les plus dangereuses des Alpes, celles du Dru, des Grandes Jorasses, de l'Eiger, du Cervin, du piz Badile et de la Cima Grande di Lavaredo.
Gaston Rebuffat n'avait pourtant pas, malgré un parcours d'alpiniste exemplaire, le profil du guide de Chamonix classique, comme nombre de ses fameux contemporains, comme Lionel Terray ou encore Louis Lachenal. Marseillais, c'est sur les parois verticales et calcaires des calanques qu'il apprend son art, et se prend à rêver de verticalités encore plus audacieuses et vertigineuses.
Rebuffat est un grand passionné de la montagne. Son exploit le plus médiatisé sera sans doute sa participation à la cordée qui a vaincu le premier sommet de plus de 8000 mètres, le célèbre Annapurna, expédition dirigée par Maurice Herzog, et aux côtés notamment de Louis Lachenal et Lionel Terray.
Mais ce ne sera pas pour autant son ascension la plus agréable. Loin des doutes, des conflits d'intérêt et de la publicité, Etoile et tempêtes n'évoque que le pur plaisir et la simplicité de la montagne, de la nature, de l'endurance, mais aussi de l'amitié et de la solidarité des compagnons de cordée.
Dans Annapurna, une affaire de cordée, David Roberts évoque comment la lecture de ce livre écrit par le grimpeur marseillais qui l'a fasciné, et plongé, lui qui était une jeune étudiant américain, dans le monde de l'alpinisme. Il décrit l'éloquence de Rebuffat dans son lyrisme de la grâce et de la souplesse du grimpeur, qui, loin du « combat » souvent décrit dans la littérature de l'alpinisme, où le sommet est véritablement « assiégé », ne fait qu'emprunter une voie presque mystique, vers des hauteurs réservées aux plus valeureux.
Il existe d'ailleurs beaucoup de photographies de Gaston Rebuffat, l'homme au pull jacquard, agile et léger comme un danseur au-dessus du vide.
C'est une véritable philosophie de la montagne, de la nature et du sport, que développe le marseillais, en amoureux des sommets sauvages.
Ces faces nord – souvent mortelles- semblent être à l'adulte ce que les arbres sont aux enfants. Un terrain de jeu ? Plus que cela, une nécessité. L'enfant ne se demande jamais pourquoi il grimpe ni ce qu'il gagne à accéder au sommet…l'enfant ne cherche pas la gloire et ne recherche pas le danger, le frisson de la mort, même si bien souvent il chute.
Existe-t-il un alpinisme sans le danger toujours planant de la mort ? La négociation perpétuelle avec ? Pour Rebuffat, cette part n'était pas capitale, même s'il s'agit d'une donnée avec laquelle on serait insensé de ne pas composer.
Nous sommes par exemple loin d'une conception comme celle développée par Reinhold Messner Nanga Parbat, Femmes au sommet, où au contraire c'est la psychologie du dépassement de soi, la transcendance du danger de mort qui façonne le visage extrême de l'alpinisme, et qui en fait une conquête de l'impossible, renouvelable tant qu'il y aura non pas des sommets encore sauvages, mais tant qu'il y aura des hommes prêt à aller au-delà des limites du supportable.
Entre ces deux visions, bien audacieux qui voudrait trancher.
La montagne a cela d'exaltant qu'elle est le spectateur indifférent de toutes ces tentatives. Elle était là avant, et le sera après.
Emma Breton
Lien : http://www.madamedub.com
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ninamarijo
  06 août 2014
Ce récit est un grand bol d'air, avec vertige et grands frissons garantis sur les mythiques parois verticales des Alpes : Dru, Grandes Jorasses, Eiger, Cervin... Avec une écriture fluide et poétique Gaston Rébuffat nous fait partager son amour de la haute montagne et des valeurs comme l'amitié et la solidarité.... C'est un récit beau et dur car cette passion peut être fatale. Je prends toujours beaucoup de plaisir à lire ces exploits époustouflants et .... j'admire !
Commenter  J’apprécie          80
frandj
  15 juillet 2014
G. Rebuffat fut un grand alpiniste, même s'il n'a pas eu beaucoup de grandes "premières" à son actif. A l'Annapurna, par exemple, il faisait partie de l'expédition victorieuse mais seuls Herzog et Lachenal ont gagné la gloire d'atteindre le sommet. Modeste, éloigné de tout esprit cocardier, amoureux sincère de la montagne, il ne prenait jamais des paris risqués et trop "surlignés" médiatiquement. de plus, il fut un excellent pédagogue qui a écrit des livres fort appréciés dans la formation des alpinistes amateurs.
"Etoiles et tempêtes" est pour moi une lecture de vacances très récente. Rebuffat y raconte quelques-unes des courses extraordinairement difficiles qu'il avait déjà réalisées dans les Alpes avant 1954. Les récits sont écrits simplement, avec des mots simples et sobres; le danger est constamment là, mais l'auteur l'assume lucidement et calmement. Rebuffat préfère exalter l'esthétique d'une paroi, plutôt que d'insister sur sa difficulté technique. Il souligne l'amitié qui lie les alpinistes encordés, "tirés vers le haut" par leur désir irrésistible d'atteindre ensemble le sommet convoité. C'est très beau, du moins pour ceux qui ont goûté à ce type d'aventure. "Etoiles et tempêtes" est le prototype même de ces livres qui font rêver l'apprenti montagnard, puis qui motivent les alpinistes aguerris dans la réalisation de leurs rêves.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
Nastie92Nastie92   19 mars 2015
Quand Gino arrive à bout de corde, c'est à mon tour de grimper et, quand je l'ai rejoint, il reprend la montée. En dessous de nous, Mazzetta et Stern font le même manège. Quatre hommes de trois nationalités, réunis sur un pays de pierre, par une même passion. Mais quel curieux langage que le nôtre : presque celui des sourds-muets.
Commenter  J’apprécie          120
Nastie92Nastie92   09 février 2015
Alors, une corde réunit deux êtres qui n'ont plus qu'une vie ; le guide, pour quelques heures, se lie à un inconnu qui va devenir un ami : quand deux hommes partagent le meilleur et le pire, ce ne sont plus deux étrangers.
Commenter  J’apprécie          160
Nastie92Nastie92   12 février 2015
Les Dolomites ont besoin de la bonté du soleil. Sans lui, elles sont fades, ternes, apathiques, tantôt gris sale, tantôt jaune délavé. Mais il suffit d'un rayon pour les faire naître : sous l'effet bienfaisant de la chaleur, elles frémissent, se colorent et, bien que verticales, deviennent attirantes.
Commenter  J’apprécie          90
Nastie92Nastie92   10 février 2015
Que serait le guide sans celui qu'il conduit ? Beau temps, mauvais temps, facile, difficile, j'ai besoin de chanter le même hymne que lui. Là est le meilleur cadeau de nos montagnes. Gravissant un sommet, un homme fait son travail, un autre est en vacances et le luxe de leurs efforts est leur amitié.
Commenter  J’apprécie          60
ninamarijoninamarijo   06 août 2014
L'homme qui bivouaque lie sa propre chair à la chair de la montagne. Sur son lit de pierre, adossé à la grande muraille, face au vide familier, il regarde sur la gauche le soleil périr à l'horizon tandis qu'à l'opposé le ciel déroule sa pèlerine d'étoiles... Grand voyage sous les diamants épars.
Commenter  J’apprécie          50
Video de Gaston Rébuffat (2) Voir plusAjouter une vidéo

Herzog Annapurna
36 ans après l'ascension de l'Annapurna par Maurice HERZOG, Louis LACHENAL, Lionel TERRAY et Gaston RÉBUFFAT, des alpinistes s'apprêtent à gravir l'arête ouest du massif. Venu en observateur, Maurice HERZOG accompagne l'expédition. Reportage dans l'Himalaya : interview de Maurice HERZOG qui raconte son rappatriement par avion en 1950, images du massif montagneux, de l'expédition montant au...
autres livres classés : alpinismeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Noms de famille et la nature

Noms; trois ont pour origine le bois, mais un quatrième est l'intrus, lequel?

Dubreuil
Bosh
Combescure♧
Wood

10 questions
68 lecteurs ont répondu
Thèmes : Noms de personnes , nature , montagnes , métier d'autrefois , animauxCréer un quiz sur ce livre