AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2905292717
Éditeur : Hoëbeke (06/05/2002)

Note moyenne : 4/5 (sur 14 notes)
Résumé :
Remarquable conteur, Gaston Rébuffat continue à incarner l'image même de l'alpinisme dont il a su mieux que tout autre transmettre l'esprit. Faisant passer avec simplicité et bonheur, à l'aide d'une formule étincelante ou d'une demi-confidence, l'essentiel du "sentiment de la montagne", il a ainsi permis à tous d'accéder à l'univers des sommets "entre ciel et terre". Les textes de cet écrivain de l'altitude étant devenus pour la plupart introuvables, Françoise Rébuf... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Nastie92
  06 septembre 2013
Ce livre est une sélection de textes de Gaston Rébuffat.
Gaston Rébuffat est un passionné, qui sait comme personne nous communiquer son amour de la montagne. Il ne se contente pas de nous raconter par le menu ses différentes courses, il nous en fait vivre toute la poésie. À ce titre, ce livre est loin d'être réservé aux seuls amateurs d'alpinisme.
Gaston Rébuffat partage avec le lecteur sa connaissance intime des différents sommets. Il connaît leur géométrie sur le bout des doigts, nous conte les dièdres, les fissures, les surplombs, la nature de la roche, son odeur... oui, son odeur ! Car Gaston Rébuffat est un esthète. Et ce qui le comble, ce n'est pas la performance sportive pure ou la technique, qui ne sont que des moyens pour atteindre le but suprême : une communion parfaite avec la nature. "Toucher un beau granit est agréable et rassurant".
Les pages consacrées au Cervin sont extraordinaires. C'est vrai que ce sommet, qu'il appelle "la cime exemplaire" est magnifique. Ayant eu la chance de l'avoir vu de près, je comprends qu'il fascine. Ici, Gaston Rébuffat ne se contente pas de le décrire comme l'ont fait tant d'autres. Il imagine un sculpteur à l'oeuvre : " le sculpteur disposait d'un bloc de pierre immense et magnifique ; mais de ce bloc, écartant tout partage, il n'en tirerait qu'un sommet". Suit alors le récit du travail du sculpteur, qui à chaque étape, tel un artiste, contemple son oeuvre et effectue des choix, qui aboutissent à ce sommet unique en son genre.
Ce livre peut plaire à tous, montagnards chevronnés ou profanes. Les textes pleins de poésie et d'humanité ne peuvent que vous toucher. Je connaissais les exploits d'alpiniste de Gaston Rébuffat, mais j'ai découvert à travers cette lecture un homme sensible, profondément bon, un homme vrai. Respect.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          144
Booktrotteuse
  06 mars 2018
Recueil de morceaux choisis qui à tendance à s'étirer dans les longueurs. Écriture poétique, riche en descriptions, qui révèle le « courage » de ces hommes des montagnes. Dommage que ce ne soit seulement qu'à partir des 50 derniers pages qu'un peu de variété est octroyée en abordant le thème de la spéléologie, des volcans, de la navigation et de l'escalade dans de nouveaux décors.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
Nastie92Nastie92   06 septembre 2013
Une autre fois, dans les Dolomites, ces cathédrales de la terre, nous gravissions un couloir au spigolo del Velo. J'arrivais sur un léger replat, quand une pierre tomba à mes côtés. Je levais la tête : vingt mètres au-dessus de moi, il y avait deux chamois, la mère et son petit. Nos chemins se croisaient. Un instant, nous restâmes figés de part et d'autre, puis, décision vite prise, dans une harmonie de sauts, les deux bêtes plongèrent dans le couloir et me frôlèrent. Bien sûr, la mère allait devant, et le petit suivait. En dessous du replat se creusait brutalement le ressaut, mais la mère devait savoir que pour l'éviter, cinq mètres sur la droite, il y avait une vire ; elle se détendit et dans une envolée se retrouva sur l'autre bord. Le petit, qui la suivait de trop près orienta mal son élan et se lança d'abord droit vers le vide, mais immédiatement après le début de son bond, par une merveilleuse cambrure en plein vol, il rectifia sa direction. La mère l'attendait, il atterrit à ses côtés et, avant qu'ils ne poursuivissent, il y eut entre eux deux un regard échangé.
Les ballets imaginés par les hommes sont beaux ; ils ne sont pas plus beaux. Le spigolo del Velo - l'arête du Voile - est une très belle escalade, mais ce jour-là, vous vous en doutez, après ce que nous avions vu, l'escalade était secondaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Nastie92Nastie92   11 septembre 2013
Souvent une ascension est née d'un rêve, d'une exaltation, d'un désir spontané, parfois irraisonné : un joli nom, une forme, une histoire, un souvenir et nous voilà à l'ancre d'un sommet ; mais vient le temps où il doit devenir un calcul, le rapport précis entre le but et les moyens de l'alpiniste ; de ce rapport découle la décision. L'alpiniste doit toujours se rappeler cette formule, déplaisante à énoncer dans sa sécheresse, mais capitale, car elle conditionne le départ.
En cet instant, plus de charme dans ce monde enchanté, plus de poésie dans cet univers ; d'un froid calcul dépendent la vie de l'alpiniste et celle de ses compagnons. Mais qu'il est beau ce dialogue intime entre l'homme et les forces de la nature !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
PiatkaPiatka   04 novembre 2016
À une époque où tout est de plus en plus planifié, programmé, organisé, pouvoir se perdre sera bientôt un délice et un luxe exceptionnels.
Commenter  J’apprécie          130
Nastie92Nastie92   14 septembre 2013
Les jambes solides - en fait créées, données, faites pour marcher, fonctionnaient allègrement. À cette époque, marcher était naturel, nécessaire, normal ; les hommes n'étaient pas encore devenus des culs-de-jatte à force de voiture.
Commenter  J’apprécie          70
BooktrotteuseBooktrotteuse   06 mars 2018
« Quiconque n’a point pratiqué les les montagnes du premier ordre se formera difficilement une juste idée de ce qui dédommage des fatigues que l’on y éprouve et des dangers que l’on y court. On se figurera encore moins que ces fatigues mêmes ne sont pas sans plaisir et que ces dangers ont des charmes ; et il ne pourra s’expliquer l’attrait qui y ramène sans cesse celui qui les connaît, s’il ne se rappelle que l’homme par sa nature aime à vaincre les obstacles ; que son caractère le porte à chercher des périls, et surtout des aventures … »P.255
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Video de Gaston Rébuffat (2) Voir plusAjouter une vidéo

Herzog Annapurna
36 ans après l'ascension de l'Annapurna par Maurice HERZOG, Louis LACHENAL, Lionel TERRAY et Gaston RÉBUFFAT, des alpinistes s'apprêtent à gravir l'arête ouest du massif. Venu en observateur, Maurice HERZOG accompagne l'expédition. Reportage dans l'Himalaya : interview de Maurice HERZOG qui raconte son rappatriement par avion en 1950, images du massif montagneux, de l'expédition montant au...
Dans la catégorie : Biographie des artistesVoir plus
>Biographie générale et généalogie>Biographie: artistes et sportifs>Biographie des artistes (292)
autres livres classés : alpinismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Noms de famille et la nature

Noms; trois ont pour origine le bois, mais un quatrième est l'intrus, lequel?

Dubreuil
Bosh
Combescure♧
Wood

10 questions
83 lecteurs ont répondu
Thèmes : Noms de personnes , nature , montagnes , métier d'autrefois , animauxCréer un quiz sur ce livre